OG Chapitre 343

OG Chapitre 342
OG Chapitre 344

Bip bop, on est mercredi !

Donc ça veut dire 3e chapitre d’OG de la semaine !

Bonne lecture =)

 

 

Chapitre 343

 

La puissance d’une légende était vraiment incroyable. Le Duc Grid, qui avait sauvé les 1,000 soldats du nord et retenu les 5,000 troupes royales, avait clairement prouvé sa force. Honnêtement, le Prince Ren éprouvait un effroi mêlé d’admiration à son égard. Le forgeron et ses 4 mains dorées semblaient être l’incarnation du champ de bataille même.

Cependant !

Le plus important dans la guerre n’est pas la puissance, mais les ressources !

La guerre n’était pas limitée au champ de bataille ; ceux qui savaient appliquer les stratégies avec du recul et créer des tactiques complexes étaient les vainqueurs ! À ce titre, Grid était un branquignole : il n’y avait rien de plus stupide qu’un seigneur se jetant seul au milieu des lignes ennemis.

Grid ! Je vais te faire regretter ton audace !

D’ici quelques instants, un groupe détaché allait frapper l’arrière de Reidan, et ensuite les Dragons d’Argent captureraient sa femme ! L’initiative reviendrait alors complètement au Prince Ren, et le duc Grid finirait complètement isolé, ce qui marquerait la victoire de la famille royale, comme prévu.

Huhu ! Ton endurance n’est pas infinie !

De fait, le duc ne bougeait plus comme au début. Il était fatigué d’affronter les soldats, les flèches, les sorts et les attaques surprises des chevaliers. Il devenait clairement plus lent.

Je dois juste gagner encore un peu de temps !

Un sourire maléfique apparut sur le visage du prince, qui avait déjà l’impression d’avoir gagné. Il devait juste tenir davantage.

Puk !

Puuoooook !

« Kuak ! »

« Heeok ! »

Une pluie de flèches tomba sur les soldats royaux encerclant Grid et sema le chaos. Ne devenaient-elles pas de plus en plus puissantes au fil du temps ?

Je dois faire erreur. Pensa d’abord le prince, mais il réalisa bientôt la vérité.

Je ne me trompais pas !

Puuoooook !

« Kyaaak ! »

Les flèches causaient rapidement plus de victimes. Clairement, la puissance d’attaque des soldats de Reidan avait augmenté significativement depuis le début de la bataille.

Qu’est-ce que… ?

Chucksley interpella le prince Ren, qui était pâle et nerveux.

« L’archerie de nos ennemis s’améliore en temps réelle ! Si c’est bien le cas, nous n’allons pas pouvoir contrôler les dégâts subis par nos hommes ! Il vaut mieux laisser les chevaliers retenir le Duc Grid pendant que les soldats se protègent des flèches ! »

« Non ! Nous ne pouvons pas faire ça ! »

Il était bien plus difficile d’entraîner un chevalier que d’entraîner 1,000 soldats. Le prince, qui voulait minimiser les pertes des chevaliers, souhaitait laisser les soldats retenir le duc.

Je dois juste tenir encore un peu !

Ça n’allait plus être long, à présent. Une armée allait bientôt apparaître derrière les lignes ennemis et allait prendre ces archers par surprise. Cependant…

« Votre Altesse ! L’heure d’arrivée des renforts est déjà largement passée ! »

« … ? »

Le Prince Ren leva les yeux vers le ciel ; le soleil était sur le point de se coucher. D’après son plan, le groupe de Hurent aurait dû arriver et massacrer les ennemis.

Pourquoi ne sont-ils pas encore là ?

Hurent était à Chucksley et avec 2,000 hommes sous ses ordres, il n’allait pas être retenu par des monstres ou des bandits. Le Prince réfléchit un temps, puis il écarquilla les yeux.

Impossible !

Et si Grid avait découvert l’existence de ce second groupe ?

Il pourrait même avoir préparé une embuscade à leur attention !

Un homme qui n’a même pas reçu d’éducation classique était parvenu à lire le cours du champ de bataille ?

A-t-il un talent inné pour la stratégie ?

Le duc avait remarqué l’existence du second groupe et avait préparé une embuscade pour les recevoir ! C’était incroyable. Une autre mauvaise nouvelle fut transmise au prince mécontent.

« Votre Altesse ! Je ne détecte plus les Dragons d’Argent ! »

« Q-quoi ? »

Un détecteur de puissance magique avait été implanté dans le corps de chaque assassin, afin de les superviser consciencieusement et de les contrôler. C’était une mesure préventive contre toute trahison, ou pour le cas où leur lavage de cerveau se dissiperait.

Et à présent, ils ne pouvaient plus être détecté ? C’est qu’ils devaient être morts.

Comment est-ce possible ?

Le prince avait une confiance absolue envers les Dragons d’Argent. Il ne doutait aucunement qu’ils soient les meilleurs assassins du continent, et pourtant ils avaient échoué à enlever une femme ? C’était inimaginable.

À moins que la duchesse soit protégée par quelqu’un d’aussi fort que Grid, il est improbable que les Dragons d’Argent échouent… Heok !

Peut-être que la duchesse était belle et bien protégée par quelqu’un d’aussi fort que le duc ! Ren secoua la tête en se souvenant des membres de Surstuffé, qui avaient aidé le Duc durant l’invasion de golems de Reinhardt.

Au vu de leurs capacités à l’époque, est-ce que les Dragons d’Argent peuvent les affronter… ?

Grid !

Qu’es-tu donc, par l’enfer… ?

Alors que Ren nageait dans une confusion extrême, Chucksley l’interpella : « Nous allons avoir du mal à reprendre le dessus, à ce rythme ! Nous devrions changer de stratégie ! »

« P-pourquoi ? Que devrions faire ? »

« Rien ne sert de gagner du temps ! »

Le grand épéiste raffermit son emprise sur son épée.

« Toutes nos forces devraient être utilisées pour tuer Grid ! »

Cette déclaration servit de signal. Le capitaine des chevaliers Chucksley, son adjoint Andu, 50 chevaliers royaux et des milliers de soldats foncèrent droit sur le Duc. C’était une offensive qui ne se souciait pas des pertes.

La zone où Grid se tenait fut rapidement enveloppée d’un nuage de poussière.

 

***

 

C’est sale.

L’ennemi avait un niveau moyen de seulement 130. Grid mis à part, la plupart des joueurs classés pouvait massacrer les soldats royaux seul. Cependant, Grid n’était pas en position de les chasser : il avait l’obligation de concéder toute l’expérience des ennemis aux soldats de Reidan.

C’était difficile, car il devait les maîtriser sans les tuer ! Il devait contrôler sa force, ce qui rognait rapidement son endurance.

Il y en a trop, pour commencer.

Quand il fit directement face aux 5,000 soldats, il eut l’impression qu’ils couvraient toute sa vue. Les soldats de Reidan tuaient des centaines d’ennemis avec leurs flèches, mais rien ne changeait. Quand dix soldats mourraient, ils étaient immédiatement remplacés par d’innombrables collègues.

Les attaques pleuvaient depuis toutes les directions, et il aurait été touché de nombreuses fois sans les Mains Divines.

La guerre n’est jamais simple.

Grid voulait améliorer la puissance de Reidan afin de ne plus jamais recommencer une chose pareille. Il haleta grossièrement alors qu’il était au milieu d’un nuage de poussières.

« Abattez le Duc Grid ! »

« … ! »

Le forgeron fronça les sourcils en voyant que Chucksley et les chevaliers protégeant le prince lui fonçaient dessus, tout comme les soldats qui les entouraient d’une formation défensive.

« Ce n’est pas un peu dangereux ? » Se demanda Grid. Ce fut alors que Lauel lui envoya un message privé.

-Sortez le grand jeu.

Le chunnibyou sentit sa réticence et l’empressa.

Vous ne pouvez pas laisser les soldats attaquer plus longtemps. Une cupidité excessive peut être un poison. Je vais dire aux soldats que faire, alors lâchez-vous.

Ok, bien compris.

Il n’avait pas le droit à l’erreur. Grid opina du chef et prit une position lui permettant d’employer sa danse du sabre.

« Duc Grid ! »

Laden et les troupes du nord se précipitèrent à sa rescousse.

« C’est déraisonnable ! Laissez-moi m’en occuper et évitez-les ! »

« … Alors toi. »

Laden avait une expression sombre ; il semblait même prêt à mourir au premier regard. Le forgeron comprit pourquoi son beau-père l’appréciait autant.

Il est aussi loyal que Jude.

Non, il l’était plus que Jude. Ce dernier ne se souciait pas de sa vie parce qu’il était bête à manger du foin, mais Laden était prêt à sacrifier sa vie bien qu’il ait un cerveau normal.

Ça aurait été mieux qu’il soit capable d’assumer ses dires.

Grid ignorait les aptitudes de Laden et continua de se méprendre à son sujet. Pendant ce temps, le jeu homme brandit son épée vers Chucksley.

« Je ne vous laisserai pas passer ! »

« Dégage le passage, gamin ! »

Les épées des deux hommes s’entrechoquèrent.

Grid attrapa Laden par l’épaule et le tira en arrière. « Pense à ton corps, veux-tu. »

Laden évita son attaque grâce à ça, mais le duc se retrouva du coup dans la panade. Le grand épéiste laissa des dizaines de chevaliers attaquer le duc.

« Duc Grid ! » S’exclama précipitamment Laden.

Le duc ne pouvait possiblement pas affronter tous ces chevaliers seuls ! Même les quatre mains dorées étaient inutiles, occupées qu’elles étaient avec les soldats. Laden craignait le pire, ce qui ne manqua pas de faire sourire le forgeron.

« T’es mignon, va. »

« … ? »

Il souriait dans cette situation ? Le jeune homme craignit que le duc n’ait perdu la raison. C’est alors qu’une scène incroyable se produisit devant lui.

« Danse du Sabre de Pagma, Restriction. »

C’était une danse intimidante. Grid piétina le sable du désert comme un soldat dans une marche militaire.

Jeeeong !

L’air autour du Duc devint lourd et oppressant.

« Humm… »

Les chevaliers et les soldats l’entourant perdirent leurs élans et battirent en retraite. Une seule personne parvint à surmonter l’oppression physiquement et mentalement : Chucksley. Ce dernier frappa en direction de son adversaire, mais son épée ne l’atteignit pas.

Pahat !

Quelque chose apparut derrière Grid ; pour être tout à fait exact, quelque chose lui ressemblant parfaitement se précipita à sa rescousse et bloqua l’épée du grand épéiste. C’était Randy le doppelgänger !

« Un clone… ! »

Chucksley et les chevaliers devinrent agités.

Tout le monde savait que les clones n’étaient que des illusions, mais le clone du Duc paraissait réel. C’était comme affronter un autre Grid.

Confus, le grand épéiste s’exclama : « Pourquoi avez-vous ce genre de techniques quand vous êtes un forgeron, Successeur de Pagma ?! »

« C’est le pouvoir des familiers. »

« Le pouvoir des familiers ? »

Qu’est-ce que c’était que ça ? Chucksley ne comprenait pas ces mots difficiles mais entretemps, il domina Randy, qui n’avait que 30% des capacités de Grid. Mais ça ne pouvait pas durer.

« Étirement du Dragon. »

Passé le niveau 300, le maître du qigong devenait un ‘Maître du Flot’, une classe relativement faible en un contre un, mais qui était un atout majeur durant les guerres car il pouvait changer le climat et le terrain.

Afin de remplir son rôle de bras droit de Grid, Lauel utilisa ce sort qu’il avait obtenu en obtenant sa nouvelle classe.

Kurururu !

Le désert trembla, le sable se déversa dans toutes les directions et engloutit les troupes royales.

« Noircissement. »

Kuwaaaaaang !

Grid déploya son pouvoir au milieu du chaos et sema le chaos dans l’armée royale. Il utilisa ses danses du sabre Vagues, Lier, Tuer, Transcender, etc… Il lâcha toute la sauce sans rien retenir. Avec le soutien de Lauel, des troupes du nord et de Reidan, la bataille se termina rapidement.

L’armée du nord, au milieu du champ de bataille, dût subir de gros dégâts, mais ce fut un exploit pour les troupes de Reidan qui gagnèrent des niveaux sans subir de pertes. C’était vraiment une victoire à sens unique.

Mais Asmophel n’était pas satisfait par ce résultat.

« Donnez-moi une chance de faire quelque chose, s’il vous plait… »

Il voulait que son Seigneur le remarque… C’est alors que Grid l’interpella.

« Asmophel ! Récupère le butin avec les soldats ! »

« … À vos ordres. »

Encore ce rôle. Les larmes de l’homme à la puissance reconnue par Piaro, un des deux pilliers de l’Empire Saharien, trempèrent le champ de bataille.

 

N’hésitez pas à me payer un café si vous aimez mes trads ! J’apprécie toujours votre soutien =)

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)
OG Chapitre 342
OG Chapitre 344

Related Posts

5 thoughts on “OG Chapitre 343

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com