OG Chapitre 343
OG Chapitre 345

Pfiou ! La guerre est terminée pour le moment, il ne reste plus qu’à gérer les suites de celle-ci !

Que fera Grid du Prince ? Du royaume ?

Vous le saurez en lisant les prochains chapitres :3

Bonne lecture !

 

 

Chapitre 344

 

Il est déjà fatigué.

Grid avait joué un rôle majeur sur le champ de bataille, mais Lauel n’était pas satisfait par sa prestation, inférieure à ses attentes

Je voulais qu’il montre qu’il n’avait aucun défaut.

La capacité de lire les mouvements ennemis et d’y répondre, savoir utiliser le terrain, savoir quand utiliser les techniques et prendre les potions, savoir utiliser les objets au moment opportun, etc… Grid ne s’en sortait pas mal actuellement, mais il était encore loin d’égaler les joueurs occupant le haut du Classement.

Il ne le dénigrait pas, non, c’est juste qu’il n’était ni bon ni mauvais…

Regarder les techniques de Yura est plus intéressant. Grid n’est pas encore au point ; tout d’abord, il a un contrôle pathétique sur son endurance et son mana.

Le forgeron devait garder à l’esprit à tout moment que si ses techniques légendaires étaient très puissantes, elles consommaient néanmoins beaucoup de mana.

Et à chaque fois qu’il se retrouve dos au mur, il a la mauvaise habitude de s’en remettre à Vagues et Restrictions. C’est une faiblesse mortelle face à des joueurs capables d’esquiver les techniques non-ciblées. Je ne sais pas pourquoi il utilise autant Projectile Magique.

Et ce n’était pas tout.

Les Mains Divines n’ont qu’une intelligence artificielle simple et ne peuvent pas gérer les attaques d’ennemis puissants.

Parmi les joueurs classés, certains étaient qualifiés de joueur ‘suprême’. Pour prendre un exemple facilement compréhensible, Kraugel et Agnus avaient en commun que personne ne savait comment les vaincre. Et Grid ?

Grid avait de nombreux points faibles et, du point de vue de Lauel, Yura le surpasserait dès qu’elle atteindrait le niveau 300.

C’est indubitable…

Grid progressait régulièrement et continuerait de progresser dans le futur. Lauel lui faisait confiance, mais il ne pouvait pas s’empêcher de s’inquiéter à son sujet, car tout le monde a une limite.

Cela étant…

Peu importe que Grid atteigne ses limites.

Il peut les surmonter avec des objets.

Il pouvait créer des objets légendaires, voire même de créer des types d’objets complètement inédits. Avec lui, il y avait une infinité de possibilités.

Je vous aiderai à faire des objets plus novateurs que la plupart.

Toutes ses pensées le traversèrent tandis qu’il observait le champ de bataille et donnait des ordres aux soldats. Il remarqua alors les mouvements du Prince Ren.

« Il quitte enfin le champ de bataille. »

Les chevaliers bloquaient Grid tandis que les armées du nord et de Reidan étaient occupés à massacrer les soldats. Personne n’avait remarqué la fuite du prince ennemi.

Lauel rit. Ça rendra sa capture plus aisée.

Il ouvrit la liste des soldats de Reidan, les afficha par niveau, puis il en désigna 13.

« Armez-vous avec ça et suivez-moi. »

« À vos ordres ! »

Ces soldats qu’il avait désignés avaient atteint le niveau 160, nécessaire à l’équipement de l’Ensemble de Grid Produit en Masse.

 

***

 

C’est impossible ! C’est absolument ridicule !

Le Prince Ren souffrait d’une migraine insoutenable, que la fraicheur du désert ne parvenait pas à atténuer.

Il a surmonté la différence numérique grâce à sa puissance pure, et il a lu toutes mes stratégies !

Grid surpassait largement ce à quoi Ren s’attendait. C’était un homme dont il ne fallait pas se faire un ennemi, ; il devait bien l’admettre, bien qu’il ait perdu sa dignité royale.

Les chevaux patriens coururent à travers le désert. Le prince tint fermement les rênes tandis que son esprit était dominé par la douleur, le regret, la colère et le désespoir. La défaite qu’il venait de subir avait complètement détruit ses fondations de prince héritier. Alors que la frustration le gagnait, un groupe apparut derrière lui.

Lauel et les 13 soldats.

« Prince Ren ! Rendez-vous immédiatement si vous voulez vivre ! Arrêtez-vous si vous voulez vivre ! »

« Vous arrêteriez-vous à ma place ? » Se moqua Ren en éperonnant son cheval.

Lauel soupira et fit signe à ses soldats.

« Tirez. »

« Pardon ? »

Les soldats de Reidan étaient perplexes. Il voulait qu’ils tirent à dos de cheval ? Ils n’étaient que des novices en équitation, alors autant dire qu’ils n’allaient pas pouvoir tirer à dos de cheval avant longtemps. Devant leur hésitation, l’américain cria.

« Ayez confiance en la puissance des objets ! »

« La puissance des objets… ! »

Les PNJs normaux ignoraient le concept d’être surstuffé, mais pas les soldats de Reidan. Leurs supérieurs leur avaient expliqué de long en large ce qu’était être surstuffé et en quoi consistait le pouvoir des objets. Ils dégainèrent leurs arcs alors que leurs chevaux galopaient.

Lauel fit de même, et une fenêtre de notification apparut alors devant lui.

[Vous avez lâché les rênes de votre cheval ! Attention ! Vous avez 60% de chance de plus de tomber de cheval !]
[Les Guêtres de l’Ensemble de Grid se sont attachées aux étriers. Vos chances de tomber sont significativement réduites.]

Il les a faits correctement !

Un soldat d’élite devait, entre autres, savoir monter à dos de cheval, mais les entrainer à brandir une épée ou tirer des flèches à dos de canasson prenait un temps considérable. De plus, le terrain désertique de Reidan rendait l’apprentissage encore plus difficile pour les débutants… Lauel, qui s’en souciait, demanda quelque chose à Grid : résoudre le problème avec des objets.

La solution du forgeron fut ces fameuses guêtres, auxquels il donna une forme permettant de les attacher aux étriers. Le désavantage était que ces guêtres étaient désagréables une fois pied à terre, mais…

On s’y habituera !

Kirik !

Lauel et les 13 soldats bandirent leurs arcs en chevauchant leurs montures au galop, ce qui choqua le prince Ren.

Des soldats ont appris à se battre à dos de cheval ?

C’était quelque chose de difficile à apprendre même pour des chevaliers ! Lauel sourit en voyant l’expression du prince.

« Soldats de Reidan, vous êtes les loyaux sujets du Duc Grid ! Placez votre colère dans ces flèches acérées ! Transmettez à ces flèches le regret et le désespoir du peuple et tirez-les vers l’ennemi qui a osé envahir Reidan ! »

Les soldats eurent la chair de poule à son discours horrifiant. Cependant, ces soldats avaient enduré l’entraînement infernal de Piaro et d’Asmophel, aussi parvinrent-ils à se calmer et à tirer leur flèche sans faillir.

Pahat !

Pa pa pa pat !

« Protégez le prince ! »

En tant qu’héritier, le prince Ren était très important pour le Royaume Éternel et était constamment protégé par des Dragons d’Argent. Cinq assassins désactivèrent les habits de Daluka et apparurent à la suite du prince, brisant les 14 flèches de leurs dagues argentées qui luisirent dans la nuit.

Ils sont forts !

Les soldats paniquèrent, car ils n’avaient pas le niveau pour s’attaquer à des assassins de haut rang. Lauel, lui, souriait toujours.

« Noé ! »

C’était le tour de la meilleure bête démoniaque des enfers, qui avait dormi contre la poitrine de Lauel durant toute cette guerre. Grid lui avait ordonné de l’escorter.

« Nyang ! »

Un chat noir aux petites ailes de démon ! Il fit voler corps grassouillet vers les assassins et brandit ses griffes acérées.

« Nya nya nya nya nyang ! »

« Heok ! »

« Ugh ! »

« Keok ! »

Les Dragons d’Argent étaient forts, et Noé eut du mal à les dominer du haut de son niveau 200 et quelques. Les assassins se concentrèrent pour bloquer les attaques de Noé de leurs dagues, mais l’animal avait encore une technique secrète.

« Kyong ! »

Noé ouvrit la bouche en grand et engloutit l’agilité des Dragons d’Argent.

« Je suis bien meilleur que durant ma vie passée. »

Lauel concentra son Qi à la pointe de ses doigts, puis il fit jaillir les Griffes du Dragon du sol et blessa mortellement les assassins affaiblis.

« In-incroyable ! »

Les Dragons d’Argent avaient été facilement vaincus !

Quel est ce chat improbable ?

Le Prince éperonna son cheval, mais la vitesse de déplacement de Noé surpassait largement celle de sa monture après avoir absorbé l’agilité des assassins.

Peok !

« Ugh ! »

Le chat le frappa à la nuque et le fit tomber inconscient. C’était la honte de sa vie.

 

***

 

Le Prince Ren, qui avait abandonné son armée, et les soldats capturés furent enfermés dans les casernes de l’armée de Reidan.

« Comment osez-vous ? Ne savez-vous donc pas qui je suis ? »

Ren, en tant que prince héritier du royaume, se voyait comme un être saint, et il lui était insultant de se faire capturer par des soldats et trainer jusque-là comme un chien. Il préférerait encore mourir que d’endurer une telle honte. Grid lut la colère et le ressentiment dans son regard obstiné.

« Cet enfoiré est totalement dingue. » Se moqua-t-il.

« Quoi… ? »

Il était peut-être prisonnier, mais il restait prince du Royaume Éternel ! Il devrait être traité avec un minimum de courtoisie et non pas forcé de s’agenouiller comme un clébard !

« E-Ek ? Duc Grid ! Comment pouvez dire des choses pareilles ? »

« Oh, c’est facile. Z’êtes vraiment cinglé, hein ? Tout d’abord, vous avez envahi mon territoire et vous osez encore me blâmer ? C’est quoi cette attitude impertinente ? Hmm ? »

« Ne dites pas n’importe quoi ! »

Kwaduduk !

Le Prince Ren cracha du sang. Il avait l’impression que quelque chose en lui s’était brisé.

Grid soupira : « Vous ignorez vos erreurs. »

C’était l’attitude des puissants, qui avaient l’habitude d’écraser les autres et de vivre comme bon leur semblait. Ils ignoraient que cette attitude était problématique.

Lee Junho et Choi Chansung étaient pareils.

Ils avaient martyrisé Grid pendant de longues années, dont il en était parfaitement conscient.

« Les gens comme vous ne changent pas facilement. C’est pareil pour moi, cela dit. »

La personnalité du Duc avait été majoritairement façonnée parce qu’il avait vécu.

Il avait été docile et s’était fait piétiner durant la majeure partie de sa vie, et ça lui avait donné cette obsession de rendre aux doubles tous les travers qu’il subissait et une tendance à la violence. Fondamentalement, ça n’avait pas changé, même si sa vie s’améliorait.

« Baissez les yeux. »

Peeok !

Grid n’allait pas le traiter différemment parce qu’il était une tête couronnée. Il força le Prince Ren à s’incliner et rendit immédiatement sa décision.

« Je vous condamne à mort. »

Sa déclaration provoqua un émoi. Depuis des siècles, il existait une loi de droit commun sur le Continent Ouest, qui disait que les prisonniers nobles et loyaux ne devaient pas être blessés. Ren et l’armée royale était abasourdie de voir que le Duc était prêt à violer cette loi.

Lauel envoya un message privé à Grid.

Attendez une minute ; si vous tuez le Prince Ren, Reidan deviendra indépendante et nous nous retrouverons dans une relation complètement hostile avec le Royaume Éternel.

Eh bien devenons indépendants. Ne vais-je pas devenir roi, de tout façon ?

C’est encore trop tôt. Si nous devenons immédiatement indépendants, il est très probablement que le Marquis Steim se fera confisquer ses territoires et Reidan deviendra la proie de l’Empire.

Hmm.

Grid n’était pas très intelligent, mais il écoutait ce que ses interlocuteurs disaient avec attention.

J’sais pas… Que devrais-je faire, dans ce cas ?

Soyez magnanime et épargnez-le. Quoi qu’il arrive, le Prince est responsable d’avoir déclenché cette guerre, et il a complètement perdu ses fondations. En le renvoyant en vie, vous pouvez rendre ses soldats loyaux à votre égard, ce qui vous fera d’une pierre deux coups. Davantage de troupes vous soutiendront et Reidan aura une plus grande présence au sein du Royaume Éternel.

-Mais j’ai déjà déclaré que je ne renverrais pas les envahisseurs en vie.

Et je vous dis de revenir sur votre décision. Vous y gagnerez en dignité et de nombreux joueurs admireront votre choix judicieux.

Ah… Vraiment ?

Grid n’aimait pas vraiment revenir sur ses décisions.

Dis-moi, tu n’as pas l’intention de me trahir plus tard, pas vrai ?

Ça n’arrivera pas tant que vous régnerez au-dessus de moi.

-… Je vais travailler dur, même si tu es effrayant.

Huhuhut !

Grid savait mieux que personne que ce fichu chuunibyou souriant de Lauel ne le trahirait jamais.

 

N’hésitez pas à me payer un café si vous aimez mes trads ! J’apprécie toujours votre soutien =)

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)
OG Chapitre 343
OG Chapitre 345

Related Posts

6 thoughts on “OG Chapitre 344

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com