OG Chapitre 76
OG Chapitre 78

Et voilà le dernier (et long) chapitre d’OG de la semaine ! Encore un qui vous fera bien rire !

Bonne lecture et à demain pour le BTTH/DNC de rattrapage !

 

 

Chapitre 77

 

Ouaaah…”

Oooohh !”

Le groupe de Lee Junho trembla, car c’était la première fois qu’ils voyaient une arme améliorée aussi éblouissante.

C’est vraiment un type formidable capable de s’occuper d’une araignée du canyon.

Il a peut-être l’air stupide, mais c’est clairement un joueur de haut niveau ! Incroyable… Quand pourrons-nous être comme lui ?

Shin Youngwoo coupa la toile d’araignée collant au mur d’un coup, sous les regards envieux du groupe.

Il s’est débarrassé si facilement de cette soie que nos attaques combinées n’ont pas réussi à faire bouger.

Le jeune homme haussa les épaules devant leur regard admiratif. « Honnêtement, les gens incapables de briser une toile d’araignée à ce niveau sont plutôt incompétents et pathétiques. »

……”

Ce type était vraiment désagréable ! Lee Junho et Sim étaient indignés par ses propos. En temps normal, Lee Junho aurait immédiatement lancé une bordée d’injures, mais il se retint ce coup-ci, car il était en position d’infériorité.

« Haha, nous sommes encore des joueurs de bas niveau… C’est difficile pour nous que de couper les toiles d’araignée, alors aidez-nous s’il vous plaît. Sans votre aide, nous n’arriverons pas à nous échapper de cette toile et finiront pas mourir. »

Lee Junho souriait quelque peu servilement, ce qui était une expression tout à fait rafraîchissante pour le forgeron.

Ne s’est-il pas toujours comporté comme s’il ne craignait rien au monde ? Et maintenant, il agit ainsi… ?

Shin Youngwoo retint à peine son fou-rire. Il se tint le menton d’une main et haussa paresseusement les épaules : « Hmmm~ pourquoi devrais-je vous sauver ? Qu’est ce que ça m’apporterait ? Je hais fondamentalement rendre service gratuitement. »

Le type sous le casque leur demandait ouvertement une rémunération ! Lee Junho se dit que c’était un enculé sans gêne, mais il n’avait pas vraiment le choix.

« Nous avons dépensé la majorité de notre argent en potions, alors il ne nous en reste qu’un peu. »

« Ne dis pas de connerie. Vous estimez vos vies aussi peu que ça ? »

« … « Comme vous le savez, nous n’avons pas beaucoup d’argent, car nous ne sommes pas des joueurs de haut niveau. »

« D’après votre équipement, vous êtes au moins niveau 80, non ? Ne réuniriez-vous pas une somme décente en combinant tout votre argent ? »

« Comment allons-nous vivre si nous vous donnons tout nos biens… ? Ayez pitié de nous, s’il vous plaît. »

Le jeune forgeron fut excité de l’entendre le supplier. C’était comme s’il avait passé 10 années constipé, et qu’il venait enfin de se soulager.

Il s’est toujours comporté comme un despote avec moi… Kukuk, okay ! Je vais me débarrasser de toute ma rancoeur aujourd’hui ! C’est l’occasion parfaite de lui faire payer toute la honte que j’ai éprouvée. Courroux du Forgeron !

[Le ‘courroux du forgeron’ a été activé. Votre puissance et votre vitesse d’attaque vont augmenter significativement pendant 20 secondes.]

Il jura de montrer à son bourreau ce que ça faisait que d’être brutalisé, puis il commença à le tabasser sans prévenir.

Peeok !

Kuheeok !”

Lee Junho hurla tandis qu’il était frappé à mains nues, bien qu’il ait l’impression qu’on le cogne à coups de marteau. Ce n’était pas une exagération, car Shin Youngwoo avait beau n’être que niveau 86, il avait tout de même plus de 700 points de force. Et en plus, il avait activé le courroux du forgeron.

Quand bien même n’aurait-il pas eu de classe légendaire ou de grosses stats, Lee Junho était un guerrier niveau 88 ordinaire qui avait investi la majeure partie de ses stats en force au lieu d’en mettre en défense. Par conséquent, la puissance d’attaque du jeune homme serait restée une menace dans tous les cas.

La brute n’avait pas d’armure spéciale, aussi risquait-il de mourir sous les 200 coups de poing du jeune forgeron. Et il était très facile de frapper quelqu’un 200 fois quand il ne pouvait pas résister.

« P pourquoi faites-vous ça ? »

Shin Youngwoo sourit d’une oreille à l’autre, tel un démon, et lui répondit : « Tu n’as pas l’intention de me donner de l’argent, mais tu me demandes tout de même de vous sauver ? Tu n’as aucune vergogne ! »

Peeok !

« Kaaack !”

Le jeune homme frappa son bourreau à l’abdomen, et ce dernier en cracha un peu de sang.  Il leva ensuite son poing une nouvelle fois, et le frappa à la mâchoire.

Peok peok !

« Tousse ! N-non ! Nous épargnerez-vous si nous vous donnons de l’argent ? Pourquoi devrions-nous vous en donner ? »

« Tes potions ont de la valeur, non ? »

« Vous voulez vraiment que je vous donne tous mes biens ? »

« Oui, imbécile ! »

Peok !

« Argh ! Attendez une minute ! Arrêtez de me cogner. Réfléchissez un peu ! Vous voulez que je vous donne tout ce que j’ai juste pour que vous coupiez de simples toiles d’araignée ? »

« De simples toiles d’araignées ? C’est vrai… Pour moi, ce sont de simples toiles. Mais pour vous ? Vous ne pouvez pas vous libérer de cette toile et allez mourir ! »

Peok peok !

« Argh ! J-je comprends ! Pardon ! J’ai fait une erreur. Épargnez-moi ! Je vous donnerai tout ce que j’ai ! »

« Ce n’est pas grave. »

« Hein ? »

« Je ne veux pas de ton argent. »

« C-c’est une blague ? Haha ! Hahaha ! Hé ; vous êtes drôle. Vous vouliez vous amuser un peu avant de nous libérer quand même ! »

« De quoi ? Je vais vous sauver ? »

« Ben quoi ? N’ai-je pas dit que je vous donnerai tout ce que j’ai si vous me sauvez ? »

« Et comment je sais que tu vas vraiment me donner tout ce que tu as, connard ? Tu pourrais avoir 100 pièces d’or et ne m’en donner qu’une en disant ‘c’est tout ce que j’ai, je suis désolé’. Pas vrai ? »

« Non ! Je ne ferai jamais une chose pareille ! »

« Meh. Je ne te sauverai pas même si tu me donnes tous tes biens. »

« Pourquoi ? »

« Je ne veux pas te sauver, car je hais les gens impolis ! »

Bam bam bam !

La barre de santé de Lee Junho ne cessait de descendre, dans la fenêtre du groupe. Choi Chansung et Sim Kiwan étaient apeurés de voir que la vie du guerrier descendait notablement à cause de simples coups à mains nues…

Lee Junho a investi la majorité de ses points en force, mais les points de vie de base d’un guerrier sont très élevés. Mais les dégâts qu’il colle à mains nues… Il est fort… ! Vraiment fort. Pas étonnant qu’il puisse chasser les araignées du canyon… Mais !

Bordel !

Pourquoi se montrer violent face à des gens demandant de l’aide ? Si tu ne veux pas aider, alors ne nous aide pas !

Bam bam bam !

Lee Junho se fit cogner sans pouvoir bouger, comme un pauvre chien attaché à un arbre dans la cour. Ses deux compagnons ne l’aimaient pas, mais ils ne pouvaient pas rester silencieux dans cette situation.

« Hé ! Pourquoi nous frappez-vous tout à coup ? Nous n’avons rien fait de mal ! » Dit Sim Kiwan.

Shin Youngwoo abandonna son sac de frappes et tourna son regard vers Sim Kiwan, qui en tressaillit de surprise.

Ce regard qu’il a…. Ce n’est pas le regard d’une personne saine !

Les yeux du jeune alchimiste, que le casque laissait entrapercevoir, semblaient briller de folie…

Bam bam bam !

« Kuaack ! Eek ! Ugh ! Ughh !”

Contrairement à Lee Junho, Sim Kiwan était un magicien, donc ses points de vie de base étaient très bas. Par conséquent, il perdit la moitié de ses points de vie après s’être fait tabasser pendant dix minutes. Sim Kiwan voulut l’injurier, mais il n’osa rien dire.

« É-Épargnez-moi… »

Shin Youngwoo écarquilla les yeux. « De quoi ? T’épargner ? Ha ha ha ha ha ! Tu veux vivre, hein ? Tu veux vivre ? Hmm ? Puhahahaha ! Hé~~ Pourquoi as-tu l’air si inquiet ? D’accord, je vais continuer ! »

« Aaaagh !”

……”

Choi Chansung observait la situation et espérait qu’il était en train de rêver. La personne à qui ils avaient demandé de l’air était en fait un forcené qui voulait les tuer ! Comment était-ce arrivé ?

Est-il un PK professionnel ? (NdT PK = player killer = tueur de joueurs. C’est un terme désignant les joueurs qui passent leur temps à en assassiner d’autres pour diverses raisons. Retenez ce terme ^^)

Satisfy avait des PKs qui tuaient des joueurs pour leur voler leur équipement, ou à la demande de quelqu’un. Cela étant, il n’y avait pas non plus énormément de PKs à cause des divers désavantages qu’ils subissaient. Une personne ordinaire jouant quotidiennement à Satisfy ne croiserait que rarement un PK… Et malgré tout, un PK était apparu devant eux au milieu de nulle part ! La situation n’était-elle pas devenue pire encore ?

Lee Junho, qui était resté silencieux un long moment après sa dérouillée, intervint alors que Sim Kiwan se faisait frapper : « … N’allez pas trop loin. » Shin Youngwoo se tourna à nouveau vers lui.

« Qu’est-ce que tu viens de dire ? »

Lee Junho, le regard débordant d’intention meurtrière, cria : « Je t’ai dit de ne pas aller trop loin, connard ! »

Son cri résonna à travers la grotte. Il faisait preuve d’un cran digne d’un guerrier. Sim Kiwan, le visage ensanglanté, tourna vers son camarade un regard empli d’espoir.

Ouais, vas-y Junho ! Montre à ce putain de psychopathe que tu n’es pas n’importe qui !

Sim Kiwan n’était qu’un pauvre type qui suivait et imitait Lee Junho, tandis que ce dernier était une brute née. C’était un homme qui n’avait peur de rien, et la rumeur disait que même ses parents n’osaient pas s’opposer à lui.

Sim Kiwan le connaissait depuis longtemps, donc il savait parfaitement que son camarade était quelqu’un de violent. Il pensait même qu’il parviendrait d’une façon ou l’autre à affronter le cinglé au casque, mais…

« Pourquoi beugles-tu autant depuis ta toile d’araignée ? Hein ? Alors, Ducon ? Tu n’es qu’un clébard ou quoi ? »

Peok peok !

« Qu’est-ce que tu vas faire si je n’arrête pas ? Hein ? Hein ? »

Bam bam bam !

« Pourquoi n’essaierais-tu pas de te débarrasser de cette toile avant de hurler ? Connard incompétent, va. »

Pepepepeok !

Lee Junho était peut-être fort dans la réalité, mais ils étaient dans Satisfy. Ce n’était pas un endroit où la force physique de la vraie vie avait sa place. Une personne puissante allait naturellement se tenir au sommet de la chaîne alimentaire et dans le jeu, Shin Youngwoo était bien plus puissant que Lee Junho.

Bam bam bam !

La brute lutta pour déchirer la toile un moment, avant de jeter un regard noir au jeune homme. Il dit alors d’une voix tremblante de rage : « Hé enculé, où habites-tu ? Hein ? Tu oserais me rencontrer dans la réalité ? Tu veux mourir ? Dis-moi où tu habites sur-le-champ ! Je vais venir te tuer ! »

Les instincts étaient quelque chose de vraiment terrifiant. Shin Youngwoo avait beau savoir qu’il contrôlait totalement la situation, il ne put s’empêcher de sursauter à ces menaces. Ce ne fut qu’après un moment qu’il se souvint que la brute ne devinerait jamais son identité. Il répondit alors, toute honte bue : « Moi ? Je vis en Argentine, connard. »

L’Argentine ! Le 8e plus grand pays au monde, mais dont la population totale était inférieure à celle de la Corée du Sud, qui était 109e sur le classement par taille. Un pays célèbre pour ses joueurs de football, pour sa gastronomie (comme l’asado, de la viande en brochette cuite au charbon de bois) et qui était de l’autre côté de la planète.

Bam bam bam !

Lee Junho finit par changer d’attitude après avoir appris que le cinglé habitait loin de là.

« J-je suis désolé, j’ai eu tort alors arrêtez s’il vous plaît… J’ai été incapable de réaliser la situation, je suis vraiment désolé. Épargnez-moi s’il vous plaît, je vais vraiment mourir… »

Contrairement à Shin Youngwoo qui pouvait chasser des monstres de haut niveau grâce à ses stats et ses objets, la brute n’était qu’un joueur ordinaire. Il devait passer beaucoup de temps pour récupérer l’expérience perdue après une mort et de plus, il faisait tomber des objets en mourant.

Du coup, il ne voulait sincèrement pas mourir. Lee Junho jouait les gros bras devait les faibles, et faisait la carpette devant les forts. Les anciens élèves le surnommaient ‘chien fou’, mais ce n’était qu’une petite frappe.

Si Lee Junho n’avait pas été pris au piège de la toile d’araignée, le jeune forgeron lui aurait donné la chance de lui lécher les pieds.

« Aboie comme un chien, et appelle-moi maître, en plus. Ce n’est qu’ensuite que je te sauverai. »

« V-vraiment ? »

« Vraiment. »

« Alors je vais le faire. Oua-… ! »

Alors qu’il allait aboyer, Choi Chansung l’interrompit : « Junho, tu veux vraiment faire ça ? »

Il n’aimait pas la brute, mais elle restait son amie et naturellement, il prenait son parti face au cinglé.

« Ce n’est pas si grave de mourir une fois, non ? Et de plus, qu’est-ce qui te garantit qu’il va t’épargner si tu lui obéis ? »

Choi Chansung était encore parfaitement calme, alors que les deux autres étaient terrifiés. Cette fois, Shin Youngwoo en était sûr !

Choi Chansung… ! Il est vraiment le cerveau derrière Lee Junho ! C’est lui le chef ! C’est lui qui contrôlait Junho durant le lycée !

Finalement, le jeune homme se rendit devant Choi Chansung, puis il se mit à le frapper.

Peeok !

Choi Chansung avait peu de vie, aussi reçut-il le plus de dégâts. Mais au lieu de s’agiter, il se mit à rire.

« C’est ça, tue-nous. Mieux vaut être tué par un cinglé que d’être bouffé par une araignée, ou de se suicider en se déconnectant. »

« Ce-c’est-à-dire que… »

Le forgeron n’avait aucunement l’intention de les tuer, il voulait juste les insulter et les frapper autant que possible en les plongeant dans le désespoir. Il voulait leur infliger toute la douleur qu’il avait enduré. Il voulait voir Lee Junho le supplier… Cependant, Choi Chansung lui résistait fièrement.

« Es… Espèce d’enfoiré ! Tu n’as vraiment pas peur de mourir ? Ça te convient de perdre ton expérience et tes objets en mourant ? Hein ? T’as pas honte de mourir ? Ça va être douloureux en plus. »

Satisfy utilisait une technologie extraordinaire capable de reproduire tous les sens, exactement comme en vrai. Et c’était aussi le cas pour la douleur, qui avait cependant était réduite à 1/12 de la réalité. Par exemple, être poignardé était aussi douloureux que de se piquer avec une aiguille. Un coup de poing ne faisait qu’un peu mal.

Cependant, les coups infligés avaient le même effet que l’ivresse, dans le sens où à chaque coup encaissé, la vie diminuait et la victime devenait confuse. De plus, une personne éprouvait naturellement de la peur en voyant du sang.

Satisfy reproduisait la réalité, aussi certains joueurs s’effondraient mentalement lorsqu’ils subissaient de gros dégâts. C’était un phénomène que de nombreux joueurs avaient vécu, ainsi qu’un problème social. Cependant, Choi Chansung avait un mental d’acier et restait conscient que tout ceci n’était qu’un jeu. C’est ainsi qu’il pouvait rester calme, malgré le sang coulant dans ses yeux ; il ne craignait pas la violence de Shin Youngwoo.

« Il est honteux de se suicider, alors tue-moi. Ma mort n’a aucune espèce d’importance, alors fais ce que tu veux. »

« C’est vraiment la réponse du boss final… »

« Du boss final ? » Répéta Choi Chansung, déconcerté par son agitation soudaine.

Je ne peux prendre du plaisir à me venger s’il se comporte comme ça…

De leur côté, Lee Junho et Sim Kiwan s’assurèrent que le cinglé s’était figé face aux déclarations de Choi Chansung, puis ils murmurèrent à voix basse : « Hé, je n’en suis pas sûr, mais… On dirait bien que ce taré a perdu toute envie de nous tuer après l’avoir écouté ? »

« Ça a l’air d’être le cas, ouais. Au départ, les psychopathes sont obsédés par quelque chose… C’est également son cas, non ? »

« Alors c’est un psychopathe qui veut tuer des gens quand ils supplient qu’on les épargne, mais qui n’a pas envie de tuer qui que ce soit quand on le lui demande ? »

« Probablement… »

« D’accord ! »

Les deux hommes s’échangèrent un regard et commencèrent à hurler.

« Ouais, c’est vrai ! Tue-nous ! Je préfère encore mourir que de m’aplatir devant toi ! »

……”

Lee Junho et Sim Kiwan agirent comme Choi Chansung, ce qui plongea Shin Youngwoo dans une grande réflexion.

Bordel, je ne sais plus quoi faire… Devrais-je vraiment les tuer ? Non, non ; je deviendrais un PK, ma réputation diminuerait et je serais enfermé en prison. Bordel de merde. Chié !

Il prit une décision au bout d’un moment.

« Tché, comme vous voudrez ! Mourrez donc de faim dans cette toile d’araignée. » Dit-il avant de sortir de la grotte. C’était vraiment de super adieux. Lee Junho et Sim Kiwan paniquèrent en le voyant partir.

« … Ce n’était pas ce qu’on voulait. »

« Argh ! Il n’y avait aucune garantie qu’il nous tue, mais il n’avait pas non plus besoin de nous tuer ! »

Au final, ils retournèrent à la case départ. Ils devaient faire un choix : soit ils mourraient de faim, soit ils se suicidaient en se déconnectant. La mort était inéluctable dans les deux cas.

Lee Junho trembla. « Putain de merde ! Pourquoi ce taré nous a tabassé s’il n’allait pas nous tuer ? Quelle pourriture. Pourquoi un type pareil est apparu devant nous ? »

Lee Junho et Sim Kiwan avaient supplié le cinglé casqué de les épargner, et la brute avait même été sur le point d’aboyer comme un chien. Ils se souviendraient de cette honte éternellement.

Pendant ce temps, Shin Youngwoo sortit de la caverne et…

« Il n’y a pas d’araignées ? J’aurais voulu en capturer une et la relâcher dans la grotte, si possible. Ces enculés devraient voir ce que ça fait que d’être dévoré vivants. »

Le jeune homme ne voulait pas rater cette occasion de se venger que le ciel lui avait donnée, aussi courut-il comme un dératé pour trouver une arachnée. Mais pouvait-on capturer une araignée du canyon si facilement ? Ses chances d’en vaincre une en un contre un n’étaient pas bien élevées, et il voulait à présent en capturer une ? Ça lui était impossible.

Au final, il ne parvint pas à en capturer une, et le groupe de la brute mourut de faim.

Sous les rayons sélènes, Grid hurla comme s’il voulait réveiller tous les monstres du canyon.

« J’ai raté une occasion en or de me venger ! Bordeeeeeeeeeeeeeeeel ! »

À la recherche d’une araignée, le forgeron avait chassé tout type de monstres et était à présent niveau 92. Du coup, il ne paniqua pas en voyant cinq loups du canyon lui foncer dessus à cause du bruit.

Ouaf ouaf ! Ouaf !”

La ferme, saloperie de clébard ! »

« Ouaf !”

Après une lutte féroce, les cinq loups furent tués et Grid, qui avait faim, mangea leur chair.

« Il est tard alors je devrais aller dormir… Je finirai la quête demain. »

La falaise Nord n’était plus très loin, à présent.

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)
OG Chapitre 76
OG Chapitre 78

Related Posts

13 thoughts on “OG Chapitre 77

  1. merci pour le chapitre !
    ps : légère erreur de métier : « Les yeux du jeune alchimiste … », c’est forgeron XD

  2. Merci pour ce chapitre^^ 

    Je crois que tu a mélanger deux novels à un moment XD :

    Les yeux du jeune «  »alchimiste » », que le casque laissait entrapercevoir, semblaient briller de folie…

  3. Yes vive demain ! Ah non merde encore un accident de poignet créant une fracture du pénis ! Si t’en à marre arrête, les faut espoir çà gonfle et tas rien foutu de l’année ! Donc arrête tout, les pipo comme le reste ! Mais merci quand même pour le travail accompli !

  4. Tu sais que si t pas content, tu peux bosser a sa place ? Le mec a une poisse de tout les diables cet année et il continue malgré tout alors respet !
    Essaie donc de trad’ 1500 chaps tout seul et tu pourra ouvrir ta gueule

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com