Rebirth - Chapitre 276
Rebirth - Chapitre 278

Et voilà le début du week-end de folie !

J’espère que vous vous éclaterez bien en lisant les chapitres ou en faisant quoi que ce soit d’autres ! Aujourd’hui, vous en avez 3 qui sortent, c’est pour vous laisser le temps de profiter de votre samedi. Parce que dimanche, c’est 4 qui tombent ;p

Et pour la peine, je vous fais à tous une bise sur la fesse (la gauche hein, parce que la droite est pas trop jalouse).

ps : si vous passez sur discord (et vous devriez venir faire coucou de temps en temps!) ne vous inquiétez pas si je mets beaucoup de merde. Je suis en train de carburer à la Monster pour traduire :p

Contrepèterie du week-end et un excellent repas en même temps : ” Un Graves blanc et une escalope sur une belle salade.”

Soutien :

Dons de soutiens libres : http://utip.io/AlthanMaiel

Dons de soutien :https://www.patreon.com/althanmaiel

Discord : AlthanMaiel#8202 – Discord Xiaowaz : https://discord.com/invite/haBjJ3r

 

Chapitre 277 – L’Assistant du Professeur

 

Les élèves s’étaient rassemblés en groupes de trois à cinq dans le gymnase. À leurs côtés se trouvait Yang Boyi afin de les guider dans leur entraînement. Cet enseignant n’était pas n’importe qui. Il était le finaliste du 70ème championnat de kickboxing du pays, une preuve de son expertise et de son talent. Nie Yan avait probablement une expérience similaire en combat que Yang Boyi, mais ses capacités physiques étaient loin d’être au même niveau que son enseignant. Bien sûr, comme il était encore en pleine croissance, c’était parfaitement normal. Lorsque son corps atteindrait sa maturité, il était certain de même pouvoir dépasser son professeur.

« Intéressé par un duel ? » Avait demandé Yang Boyi en remarquant l’arrivée de son nouvel élève.

La rumeur voulait que Nie Yan ait envoyé Liu Rui à l’hôpital avec un seul coup de pied, mais il ne l’avait pas vu de ses propres yeux. Il voulait donc tester son élève prodige en personne afin d’avoir une meilleure estimation de ses compétences.

« Prenez soin de moi. » Avait répondu Nie Yan, acceptant le duel en saluant son professeur.

Yang Boyi avait légèrement hoché la tête. Rien que les bonnes manières de ce jeune homme lui faisaient bonne impression.

Les deux adversaires s’étaient placés au centre du gymnase et, après avoir accompli le salut rituel obligatoire au début de chaque combat, ils s’étaient mis en position.

Xie Yao était déjà arrivée au gymnase et se tenait parmi la foule de spectateurs. Une lueur d’étonnement avait traversé son regard. Avec son expression résolue, Nie Yan n’avait pas l’air le moins du monde inférieur à Yang Boyi. On parlait quand même d’une personne qui avait fini finaliste au championnat du monde de kickboxing !

Prenant une profonde inspiration, Nie Yan s’était concentré. L’homme en face de lui était probablement la personne la plus forte qu’il ait eu à affronter dans cette vie comme dans l’autre !

« Approche. Je te laisse commencer ! » Avait déclaré son adversaire avec sérieux.

« Compris. » Avait répondu Nie Yan avant de se jeter en avant sans la moindre hésitation.

Les deux hommes avaient commencé à échanger leurs coups à une vitesse qui avait laissé pantois la majorité des spectateurs. Nie Yan avait commencé par un coup de pied vers le cou de Yang Boyi qui avait paré en levant son bras. Un énorme bruit d’impact avait retenti et les deux avaient reculé de plusieurs pas suite à ça.

Yang Boyi avait été surpris par la force derrière le coup de son élève. Il avait précédemment pensé que la moitié de sa force serait nécessaire pour parer, mais il avait été forcé à tout utiliser pour parer cette attaque !

C’était vraiment impressionnant pour un adolescent d’avoir une telle force, surtout qu’il avait encore beaucoup de temps devant lui pour se renforcer ! De plus, le regard de Nie Yan était féroce, et il possédait déjà un excellent sens du combat. Une sensation incroyable avait commencé à naître dans sa poitrine. Cet élève avait un talent incroyable ! S’il l’entraînait bien, il pourrait lui permettre de gagner la première place du championnat du monde ! Ce qui lui manquait pour le moment, ce n’était que plus de muscles…

La foule d’élèves avaient écarquillé les yeux en voyant ça. Ils avaient tout d’abord pensé que Nie Yan était juste un peu plus fort que quelqu’un de son âge. Certes, il avait vaincu Liu Rui, mais ce dernier n’était pas un athlète de haut niveau non plus. La plupart d’entre eux ne connaissaient que des techniques tape-à-l’œil pour se donner un genre. Mais de ce qu’ils pouvaient voir durant ce combat, Nie Yan était plus orienté vers des techniques féroces faites pour gagner et non pour se la péter. Il n’était pas juste ‘un petit peu’ plus fort que Liu Rui comme ils l’avaient cru !

Même le groupe d’amis de ce dernier ne savaient pas quoi dire.

« Tu as un bon mental et de bons mouvements, mais tu manques de puissance brute et d’élan. » Avait jugé Yang Boyi après avoir bloqué un coup de pied tombant. Il s’était senti un peu appréhensif en sentant son bras devenir un peu engourdi. Si ce coup avait frappé une personne ordinaire dans la poitrine, il aurait facilement brisé plusieurs côtes. Bien sûr, ce n’était pas encore suffisant pour être considéré du niveau d’un combattant professionnel.

Yang Boyi avait riposté avec un coup de pied vers la poitrine de Nie Yan. Ce dernier avait levé ses deux bras pour bloquer l’attaque. Avec un énorme bruit de collision, il avait été envoyé à cinq ou six mètres en arrière avant de reprendre ses appuis.

Il avait senti tout l’air de ses poumons sortir en parant ce coup. Cette puissance était digne d’un finaliste de championnat du monde. Il savait qu’il lui faudrait au moins deux ans pour atteindre un tel niveau d’expertise. Bien que sa croissance récente soit impressionnante, il était encore loin du niveau des athlètes professionnels.

« Mais le fait que tu ais atteint un tel niveau à ton âge est vraiment plus qu’impressionnant. Arrêtons-ici pour aujourd’hui. On pourra combattre de nouveau une autre fois. » Avait fini par conclure Yang Boyi en quittant sa posture de combat. Il s’était ensuite tourné vers le reste de la classe.

« Lorsque je ne suis pas là, Nie Yan sera votre instructeur. S’il y a quelque chose avec laquelle vous avez du mal, vous pouvez lui demander conseils. »

Cela signifiait que Yang Boyi approuvait la force de Nie Yan.

« Nie Yan, suis-moi. » Avait-il ensuite dit en se dirigeant vers son bureau.

Lorsqu’ils avaient été seuls, il s’était tourné vers son élève et avait demandé.

« Est-ce que cela t’intéresserait de participer à des compétitions de combat ? Je peux t’aider à choisir les bonnes compétitions et tu pourrais combattre pour obtenir les meilleures places ! »

Nie Yan avait secoué la tête.

« Je suis encore un lycéen. Je ne pense pas que j’ai ce qu’il faut pour participer à ce genre de tournois. »  Il n’était pas intéressé par la célébrité.

« Tu ne veux pas faire de compétition ? » Avait demandé Yang Boyi sur un ton surpris. Mais après un moment, il avait réalisé que tous les élèves de ce lycée possédaient un certain pedigree. Pourquoi est-ce qu’ils se soucieraient d’un quelconque tournoi de kickboxing ?

Nie Yan avait hoché la tête, et l’humeur de Yang Boyi s’était soudain retrouvée dans ses chaussettes.

Voyant cela, Nie Yan avait été sur le point de dire quelque chose pour le consoler. Après tout, c’était un excellent professeur qui se préoccupait vraiment de ses élèves.

Mais ce dernier avait levé une main pour le stopper.

« Très bien, ce n’est pas grave. Tu peux retourner en cours. Aide tes camarades. Si tu as du mal avec quelque chose, viens me voir. »

Nie Yan était retourné dans le gymnase d’excellente humeur. Maintenant qu’il avait reçu l’autorisation d’instruire toute la classe, il allait pouvait abuser de sa position pour passer encore plus de temps avec Xie Yao !

Après avoir vu son combat avec leur professeur, tous les élèves étaient maintenant persuadés qu’ils n’étaient pas capables de le battre. Ils n’avaient donc aucun moyen de contester la décision de Yang Boyi. Certains avaient même accepté la situation et étaient venus le voir pour lui demander conseil. Il avait patiemment répondu à toutes les questions les unes après les autres. Voyant à quel point il était aimable et approchable, un effet boule de neige s’était déclenché et de plus en plus d’élèves étaient venus lui demander de l’aide. Même s’il était fort, il n’était pas hautain comme Liu Rui. Il avait donc rapidement gagné l’approbation de beaucoup de ses camarades. Quant à Zhai Hao et les autres, ils étaient déjà devenus de fervents fans depuis la veille !

Aucun de ses camarades n’avait pas un ou deux contacts haut placés dans leurs familles respectives, donc ce n’était pas une mauvaise idée de développer de bonnes relations avec eux.

Et de leur côté, ils bénéficiaient grandement de ses conseils.

Après un moment, Nie Yan s’était dirigé vers la section féminine de la classe.

« Comment vous vous en sortez ? » Avait-il demandé en s’approchant.

« Salut, Assistant Nie Yan. » Avaient répondu certaines sur un ton réservé, presque formel.

C’était plaisant de voir les filles combattre dans leurs uniformes de combat, et tout particulièrement Xie Yao dont la silhouette était proche de la perfection et les mouvements similaires à des pas de danse.

Remarquant que le jeune homme l’observait, Xie Yao avait été un peu distraite et elle avait perdu un peu de précision.

« Tes mouvements ont besoin de plus de précision. Mets plus de puissance dans tes coups. Allège tes appuis ! » Avait-il alors commencé à dire pour la conseiller.

Cependant, cela avait encore plus perturbé la jeune fille. À cause de cela, elle avait été prise de cours par son adversaire et était tombée au sol.

Après s’être relevée et s’être dépoussiérée, elle avait serré les dents. Sans l’intervention de Nie Yan, elle n’aurait jamais perdu ! Elle voulait lui dire le fond de sa pensée, mais en le cherchant du regard, elle avait vu qu’il avait, comme par hasard, disparu. Hmph ! Pour sûr, tu sais courir !

Nie Yan avait passé son cours à courir à droite à gauche pour aider ses camarades et améliorer ses relations sociales avec eux.

Voyant que le cours se passait sans accroc entre ses mains, Yang Boyi avait souri tout en se détendant. Il avait laissé tout le monde faire comme bon leur semblait durant ce cours autonome.

Lorsque la sonnerie avait finalement retenti dans l’après-midi, tout le monde était parti se changer dans les vestiaires avant de se rendre en classe pour se préparer à partir.

Nie Yan avait tout le monde autour de lui. Tous ses camarades le regardaient avec intensité en se demandant ce qu’il allait leur dire comme déclaration de fin de journée. Après tout, c’était son rôle en tant qu’assistant du professeur.

Prétendant qu’il réfléchissait à quoi dire, il avait un peu attendu avant de finalement ouvrir la bouche.

« C’était vraiment plaisant de travailler avec tout le monde aujourd’hui. Hmmm… C’est tout. Profitez bien du reste de la journée ! »

« Tsk, et moi qui pensais que tu allais nous dire quelque chose d’important. Ne nous retiens pas aussi longtemps pour juste quelques mots ! »

« À plus tard, Assistant Nie Yan ! »

Ses camarades étaient partis les uns après les autres, certains lui lançant des piques amicales et d’autres le saluant chaleureusement.

Pendant ce temps, Nie Yan s’était approché de Xie Yao et avait demandé.

« Tu veux que je te raccompagne jusqu’à l’entrée ? »

La jeune fille avait hésité avait de finalement accepter.

Nie Yan ne s’était absolument pas attendu à ce qu’elle accepte vraiment ! Une immense joie avait envahi sa poitrine à ce moment-là. C’était la preuve que Xie Yao avait commencé à l’accepter dans son cœur !

Xia Ling, un peu plus loin, avait lancé un sourire taquin à sa meilleure amie. Elle avait ensuite rassemblé les filles avec lesquelles Xie Yao traînait généralement pour laisser les deux tourtereaux seuls.

Le campus était assez grand et la plupart des élèves marchaient par groupes de deux ou trois, discutant tranquillement à l’ombre des arbres tout en se dirigeant vers la rue. Mais aujourd’hui, beaucoup de regards curieux s’arrêtaient sur un jeune homme et une jeune fille qui marchaient côte à côte.

Ils ne se seraient jamais attendus à ce que la déesse Xie Yao se retrouverait à marcher aux côtés d’un garçon ! Si cette nouvelle venait à s’ébruiter, combien de lycéens auraient le cœur brisé ?

Malgré ces regards curieux, le campus était tranquille et paisible.

Alors que les deux tourtereaux marchaient ensemble, ils se disaient occasionnellement quelques mots pour briser le silence. Une atmosphère subtile et intime se développait entre eux. C’était le genre de sensation qu’on voulait conserver pour une vie entière.

Nie Yan observait la silhouette de Xie Yao de temps à autre, même si cette dernière était gravée dans son esprit depuis longtemps. Après avoir vécu deux vies, elle était devenue encore plus inoubliable. Dans sa vie passée, il n’avait pu l’observer que de loin, mais maintenant, il pouvait finalement marcher fièrement à ses côtés !

Lorsqu’il se souvenait de la dépression de la jeune fille dans les réunions d’anciens élèves de sa vie passée, il ne pouvait qu’espérer être en mesure de changer son destin, en étant à ses côtés bien évidemment !

En un temps bien trop court à leur goût, ils étaient arrivés sur le parking devant l’école où la voiture de Xie Yao l’attendait.

Se tournant vers Nie Yan, elle avait souri gentiment.

« Nie Yan, merci. »

Face à ce spectacle, Nie Yan n’avait su que répondre pendant un bref moment. Même après tout ce temps, il ne pouvait s’empêcher de retomber amoureux d’elle à chacun de ses sourires.

« Pas de problème. » Avait-il fini par répondre. Le temps qu’il avait passé avec elle avait calmé son cœur, comme un baume étalé sur tous les bruits et toutes les clameurs qui constituaient les déboires de sa vie passée. Le sourire de Xie Yao était comme l’avènement d’une nouvelle aube à la conclusion d’une nuit sans fin.

« C’était une bonne journée. » Avait-elle conclu en lui disant au revoir de la main alors qu’elle se dirigeait vers sa voiture.

Lui faisant signe de la main en retour, Nie Yan avait observé la voiture disparaître à un coin de rue avec une sensation de perte. Mais au-delà de ça, il avait aussi une toute nouvelle anticipation qui le submergeait. Il pouvait sentir que la distance entre lui et son amour s’était réduit ce jour-là.

AlthanMaiel
Les derniers articles par AlthanMaiel (tout voir)
Rebirth - Chapitre 276
Rebirth - Chapitre 278

Related Posts

4 thoughts on “Rebirth – Chapitre 277

Répondre à LeSaintQuebecois Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com