TDG Chapitre 368

TDG Chapitre 367
TDG Chapitre 369

Et voilà un chapitre bonus pour remercier mes mécènes Sonny, Alexandre, Quentin et Hugues (merci pour vos ptits mots vous deux !) pour leur générosité 🙂

Bonne lecture à tous !

 

 

Chapitre 368 - Lac Divin Heiyun

 

Bien qu’il n’admire que très peu de gens, Li Xingyun admirait Nie Li plus que quiconque car bien qu’il soit plus jeune que lui, il avait accompli des prouesses inimaginables.

Un groupe composé de membres de la Ligue des Démons et de la Ligue de la Voie Céleste se rendit secrètement dans le monde extérieur.

Les deux ligues avaient affronté de nombreuses fois les troupes de Gu Heng ces derniers jours, et la haine entre les deux camps avait atteint des sommets. Les deux armées massacraient leurs ennemis jusqu’à être couverts de sang, et pourtant Gu Heng continuait de lancer des attaques féroces contre eux sans se soucier de ses pertes.

Les ligues combinées des Démons et de la Voie Céleste contre-attaquaient et lui infligeaient plus de pertes qu’elles n’en subissaient. Cela dit, les forces ennemies reçurent tout à coup l’aide de plus de deux cents experts de l’axe céleste, ce qui poussa les factions de Papi Bei et de Li Xingyun à battre en retraite.

Elles ne savaient pas d’où pouvaient venir tous ces experts.

 

Dans le monde extérieur, au Lac Divin Heiyun

Ce Lac Divin était la pièce d’eau la plus importante de Gu Heng, et était gardé par un peu moins de six cents hommes, dont soixante experts de l’axe céleste, soit une force tout à fait respectable.

Le gros des troupes était au front et les avait laissés monter la garde auprès du lac.

La plupart des gardes étaient assis sur une zone herbeuse près du lac, et profitaient de sa riche énergie céleste pour progresser plus rapidement qu’ils ne le faisaient ailleurs. Personne ne voulait perdre son temps, aussi y avait-il peu de patrouilles alentour.

Ces hommes suivaient Gu Heng depuis longtemps et ne connaissaient pas la peur. Personne n’avait jamais osé attaquer leurs Lacs Divins !

Les membres de la Ligue des Démons et de celle de la Voie Céleste se rassemblèrent à quelques kilomètres de là.

Gu Bei jeta un coup d’œil derrière lui et demanda : « Tout le monde est là ?»

Lu Piao répondit : « J’ai compté les têtes vite fait, nous avons presque trois mille hommes ; cinquante-six d’entre eux sont de l’axe céleste !»

Ils n’avaient beau n’avoir réuni que trois mille hommes, c’était largement suffisant pour détruire le lac Heiyun.

Li Xingyun regarda Nie Li en souriant et dit : « Nous devrions commencer rapidement. »

Ce dernier hocha la tête : « Soit !»

« Bien, allons-y !» aboya Gu Bei avec pétulance en faisant un geste de la main. Il n’y a pas si longtemps encore, il avait dû abandonner ses ambitions pour cacher sa force, et avait laissé les seniors de sa famille penser qu’il n’était qu’un bon à rien. Cependant, son sang n’avait jamais cessé de bouillir, pas même une seconde et aujourd’hui, il avait enfin laissé tout ça derrière lui et s’apprêtait à rivaliser de nouveau avec Gu Heng.

Son ami avait guéri sa sœur, et lui avait donné un esprit démon de lignée draconique à vitesse de croissance divine, aussi était-il prêt à tout pour le remercier. Il pourrait même lui demander de mourir qu’il ne refuserait pas !

« Tuez-les tous !»

Trois mille personnes chargèrent en direction du Lac Divin Heiyun.

Ils étaient si nombreux qu’ils recouvraient une partie du ciel. De loin, ils ressemblaient à un énorme essaim d’abeilles.

Nie Li chargeait en compagnie de la foule, et portait son armure complète de sixième rang ainsi que son Épée Météorite du Dieu du Tonnerre. Une paire d’ailes noires et blanches battait dans son dos et le portait vers le point d’eau.

Xiao Yu le suivait, même s’il était toujours furieux envers lui.

Les gardes du lac cultivaient toujours tranquillement, sans se rendre compte du danger qui les menaçait.

Quelques hommes patrouillaient la zone, mais la plupart d’entre eux bavardaient. Tout à coup, l’un d’eux tendit le doigt vers l’horizon et dit : « Regardez ! Pourquoi y a-t-il autant de monde ?»

Un autre garde se tourna dans la direction qu’il indiquait : « Peut-être qu’une faction est en train de transférer du personnel ?» La situation était clairement anormale, mais ils ne pensaient pas que quiconque oserait les attaquer. S’ils devaient l’être, alors Gu Heng viendrait à leur rescousse en quelques heures. Perdre le contrôle du lac un moment n’était pas bien grave de toute façon, ils pourraient toujours le recapturer plus tard.

L’armée approcha tandis qu’ils discutaient. Les hommes la composant faisaient siffler le vent sur le passage.

« Ce sont des hommes de la Ligue des Démons !»

« Il y en a également de la Ligue de la Voie Céleste !»

Le temps qu’ils réalisent que quelque chose clochait, Nie Li, Gu Bei et leur armée étaient déjà sur eux.

Le jeune homme brandit son épée météorite et des éclairs frappèrent plusieurs experts du destin céleste et les envoyèrent bouler sous leurs explosions.

*Boum !* *Boum !* *Boum !*

Plusieurs experts de l’axe céleste bondirent vers lui, mais ils furent bloqués par des hommes de la coalition du même niveau qu’eux.

Une bataille intense éclata autour du lac.

Enfin, ce n’était pas vraiment une bataille : les experts de l’axe céleste de Gu Heng se retrouvèrent subjugués sous le nombre, se retrouvant seuls contre six voire sept adversaires à la fois. Ils moururent tous les uns après les autres…

L’adolescent, protégé par ses troupes, arriva au centre du lac et commença à écrire ses patrons de gravure.

Des rayons de lumière tournoyèrent autour de lui tandis que les patrons se gravèrent dans le lac, et formèrent rapidement une formation de patrons complète. Une racine divine remonta lentement au milieu de la formation, et il s’en empara d’un geste de la main droite, avant de la lancer dans le Tableau des Rivières et Montagnes Lointaines.

Le petit génie jeta un regard à la bataille sous ses yeux. Les combats se terminèrent rapidement, et tous les gardes furent tués.

Gu Bei se tourna vers lui et lui demanda : « Tu as fini ?»

« Yep. » lui répondit son ami en souriant doucement.

« Parfait ! Rendons-nous au suivant à présent !» dit Papi Bei d’un air fébrile. Il ignorait où il pouvait ranger les racines divines, mais savait qu’elles avaient plus de valeur entre ses mains vu qu’il parvenait à sortir de grandes quantités de pierres spirituelles.

L’armée de trois mille hommes se dirigea vers sa prochaine cible comme un nuage de sauterelles, et le Lac Divin Heiyun commença à s’effondrer à leur départ.

 

Une demi-heure plus tard

Gu Heng arriva aux environs du lac avec dix mille experts, mais ne parvint pas à le trouver.

Il manqua de vomir du sang. Ce lac qu’il contrôlait depuis plusieurs années et qui produisait de grandes quantités de pierres spirituelles avait disparu ? Il ne parvenait pas à comprendre comment c’était possible. Même un Ancêtre Martial aurait du mal à détruire un Lac Divin… Et de toute façon, quel intérêt y avait-il à en détruire ?

« Nie Li !! Gu Bei ! Je vous jure que vous me le paierez !» rugit-il furieusement.

He Gui roula des yeux et lui dit d’un ton qui en disant long : « Chef Gu Heng, j’ai l’impression qu’il se passe quelque chose de pas net… Vu qu’ils ont détruit le Lac Divin Heiyun, ils doivent probablement se diriger vers le suivant ! Nous devons vite les pourchasser ! Ils doivent certainement se rendre au lac le plus proche, le Lac Divin Guyu. »

Chai Yue fut enragé par cette accusation sous-entendue à son encontre. Cela faisait quelques jours que des soupçons planaient sur lui, et il en était presque venu aux mains avec He Gui, un type méprisable qui ne cessait de casser du sucre sur son dos auprès de Gu Heng, au point que ce dernier ne lui fasse plus confiance.

Gu Heng était mystérieusement tombé dans une embuscade il y a quelque temps de ça, et il y mourut tandis que Chai Yue, lui, parvint à s’enfuir, perdant alors toute sa confiance. Il avait été tué deux fois de plus depuis, lorsque Chai Yue n’était pas à ses côtés.

Ce dernier soupçonna He Gui de quelque chose, et dit aussitôt : « Chef Gu Heng, il est possible qu’ils aient fait un détour et se dirigent vers le Lac Divin de Foudre à la place ! Si c’est bien le cas et que nous nous rendons quand même au Lac Guyu, alors nous risquons de les manquer et de perdre ce lac !»

Gu Heng lui jeta un léger regard, réfléchit puis dit : « Nous partons pour le Lac Divin Guyu !»

Il s’envola ; He Gui, derrière lui, jeta un œil à Chai Yue, sourit froidement et lui emboîta le pas.

Chai Yue ne put s’empêcher de se sentir découragé en les regardant. Gu Heng n’a plus l’air de me faire confiance du tout…

Wazouille

Fondateur du site et traducteur de BTTH, DNC, TDG et SW, Wazouille est un grand audiophile, un gamer, un lecteur avide et bien d’autres choses encore, comme stakhanoviste, à son insu...

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)

TDG Chapitre 367
TDG Chapitre 369

12 Commentaires

  1. Khultima

    Merci pour le chapitre, ainsi qu’aux donateurs. Ils sont vilains ce coup là, ils vont avoir du mal à s’en remettre x)

    Répondre
  2. Hannibal_LelecteurHannibal_Lelecteur

    Merci

    Répondre
  3. Kingdo

    Thx pour le chap ^^

    Répondre
  4. Blackers

    merci pour le chapitre

    Répondre
  5. Loaks

    merci pour ce chapitre =), je le trouve super cours, moi je dit qu’il aurait du etre offert par Wazouille =D ca serait génial =)

    Répondre
  6. psycho

    Merci pour le chapitre 🙂

    Répondre
  7. NaosNaos

    merci pour le chap ^^

    Répondre
  8. nickylaboum

    merci

    Répondre
  9. grenvious

    merci pour le chapitre

    Répondre
  10. essitamessitam

    je prend les paris : ils sont allée a quel lac ?
    merci pour le chapitre

    Répondre
  11. RaKuraiKokuryū

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  12. atichu

    C’est seize soldat de l’axe qui garde le lac pas 60 car il n’y en a que 56 en face même a 3000contre 600 avec plus d emembre de l’axe il aurai jamais pue prendre le lacs.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com