DNC Chapitre 141

DNC Chapitre 140
DNC Chapitre 142

Et hop, voici votre premier DNC régulier de la semaine ! Vous allez découvrir une raison de plus d’appeler Chu Yang « le Fourbe » ! :p

Bonne lecture !

 

 

Chapitre 141 - Capturé

 

L’Illustre camoufla prudemment sa puissance. Il avait beau être sûr que ce jeune homme ne pouvait pas le détecter, un assassin, par essence, était toujours prudent. Il préparait toujours ses contrats dans le moindre détail.

Pour un homme de sa profession, cette bifurcation était l’endroit idéal où frapper, car personne ne le remarquerait dans la foule des gens la parcourant !

Par conséquent, il disparut en un éclair et réapparut à l’embranchement, puis attendit silencieusement sa cible sur le côté.

Chu Yang sentit, à peine le pied dehors, que quelque chose clochait. Il avait la vague sensation d’être observé…

Cela étant, il y avait chaque jour davantage de monde venant regarder la Pavillon Butian, aussi n’y prêta-t-il pas attention.

Sha Pei, un de ses subordonnés, marchait derrière lui d’un air mécontent : « Ah… Où va-t-on, jeune maître ?» Je fais partie du Palais du Sang de Fer, quoi ! Le Roi des Enfers Chu me fera tanner le cuir au moindre pet de travers !

Je n’arrive pas à croire que je sois devenu le serviteur de ce jeune maître débile… Ma fierté en prend vraiment un coup !

« Tais-toi et contente-toi de me suivre. » lui répondit nonchalamment le jeune homme. Il était très anxieux, mais ignorait absolument pourquoi. Plus il s’approchait du carrefour, plus son alarme interne tintait et le serviteur avait interrompu le cours de ses pensées alors qu’il tentait de trouver la source du problème.

Le ‘domestique’ portant le paquet cadeau devint plus contrarié encore, et traîna le pas jusqu’à ce qu’un demi-mètre les sépare. Pour qui te prends-tu, connard ?

Il soupira en voyant ce vaurien passer le coin d’une maison et le suivit. Indépendamment de ses états d’âme, le Ministre lui avait confié cette tâche et il ne pouvait pas la négliger.

Il passa le coin à son tour et resta bouche bée. Putain d’merde, où est-ce qu’il est passé ?

La foule défilait sous ses yeux, mais il ne voyait pas l’adolescent. Il en resta perplexe : Je fais quoi maintenant ?!

Où est passé ce petit con blanc comme un cul ?

Le domestique tenant le cadeau fixa d’un air absent l’embranchement, comme si le monde tournait tout autour de lui. Merdeuuuuuh ! Que vais-je dire au Roi des Enfers Chu maintenant que ce type a disparu ?

Son âme quitta presque son corps de frousse en pensant à ce qu’il allait prendre à son retour. Après être resté pétrifié un moment, il bondit dans la foule et demanda à la ronde : « Avez-vous un très beau jeune homme vêtu de noir ?»

Une fois que Chu Yang eut dépassé le coin, sa vue s’obscurcit et il sentit qu’un terrible danger le menaçait . Il eut l’impression qu’il ne pouvait plus bouger. Une main attrapa son épaule et une force puissante se répandit à travers ses os, l’empêchant effectivement de bouger. Le désespoir l’envahit : Oh non ! J’ai été capturé !

Aussitôt après, il se sentit voler dans les airs, coincé sous le bras de quelqu’un. Ils atterrirent à une dizaine de mètres de la bifurcation.

Il est si rapide ! Si discret !

Mon ravisseur doit être un maître de niveau Roi !

Pas étonnant que je ne l’ai pas remarqué !

Il doit probablement être du Hall des Cavaliers Dorés de Diwu Qingrou !

Le jeune homme ferma calmement les yeux et rit amèrement en son for intérieur.  Et dire que je voulais jouer avec le monde et inverser le destin… Me voilà tombé entre les mains d’ennemis. Me reste-t-il le moindre espoir ?

On dirait que je vais mourir avant que mes grands projets ne deviennent réalité.

Cela dit, quelques questions le taraudaient : Qui m’a trahi ? Je me suis enveloppé de mystères pendant longtemps et ça marchait très bien jusque-là, alors comment ai-je été capturé si facilement ?

Il resta collé à son ravisseur un bon moment avant d’atterrir dans une maison abandonnée.

Il fut jeté à terre et détendit son corps. Il avait beau ne pas pouvoir activer son énergie martiale, il pouvait toujours parler et bouger.

Que se passe-t-il ? Pourquoi ne m’a-t-il pas tué ? L’adolescent était vraiment perplexe. Le Hall des Cavaliers Dorés devrait le haïr et le réduire en charpie après l’avoir capturé. En fait… ils n’auraient même pas dû prendre la peine de l’enlever, et auraient dû le tuer sur-le-champ…

Mais on dirait, au vu de la situation, qu’ils veulent me poser des questions. Qu’est-ce qui pourrait être aussi important pour qu’ils s’embêtent autant ?

Tandis qu’il réfléchissait, un visage mince apparut à son regard. L’homme avait de petits yeux surmontés de sourcils horribles, en plus d’un regard mauvais. Son visage était très difficile à regarder tant il ressemblait à celui d’un cadavre.

L’aura de ce type permit au ministre de comprendre qu’il était un maître de haut niveau, ou qu’il était plus puissant que Tang Xinsheng à tout le moins. De plus, son aura meurtrière était dense et acérée, et son corps émettait constamment un air glacial.

C’est un assassin de top niveau ! Un assassin de niveau Roi qui plus est !

Il sentit un frisson le parcourir, car il avait deviné au moment où il l’avait vu qu’il devait avoir été envoyé par Diwu Qingrou pour lui régler son compte, un des quatre maîtres de niveau Roi du Hall des Cavaliers Dorés.

Et en plus, c’était un assassin versé dans la discrétion !

J’ai été trop imprudent ! Je n’aurais pas dû sortir comme ça…

L’Illustre regarda le jeune homme en face de lui et sourit cruellement : « Écoute bien, gamin ! Je vais te poser une question, et tu vas y répondre ! Si tu coopères, tu ne souffriras pas. C’est compris ?»

Il est encore jeune et sa culture a déjà atteint le niveau d’Artiste Martial… On dirait qu’il appartient à une bonne famille. Il est plutôt doué en tout cas, mais comment un petit Artiste Martial pourrait m’échapper ? C’est aussi facile de l’arrêter pour moi que de retourner ma main !

« Oh ?» Le Fourbe resta stupéfait un instant. Tu me poses une question et j’y réponds… ? Je veux dire… tu m’as déjà capturé, tu n’as pas besoin de me demander quoi que ce soit, non ?

Il devint fou de joie. Se peut-il que cet enfoiré ignore qui je suis ?

Il se recroquevilla aussitôt sur lui-même et bégaya de peur : « Senior… que… que… que vou.. voulez… voulez-vous… me… me… me demander… der ? Je je je… je… vous… vous dirai tout… tout ce… ce que je… je… je… je sais…»

« Arrête de bégayer !» aboya le Roi Martial d’un air mécontent : « Regarde-toi, t’as l’air minable ! Comment t’appelles-tu ?»

Cette question confirma ses soupçons, et tout heureux il répondit en tremblant : « Je… m’appelle Cao… Cao Ni… (NdT ce qui veut dire va te faire foutre en chinois :D)

« Je ne t’ai pas demandé ton nom entier !» dit l’Illustre, toujours aussi fâché. « Est-ce que le Ministre Chu Yang est actuellement dans le Pavillon Butian ?»

« Le Ministre ?» Chu Yang se détendit et répondit : « Le ministre n’est pas là. Puis-je vous demander pourquoi vous le chercher…»

« Pour le tuer !» Le maître martial renifla et dit d’un ton glacial : « Je vais te tuer sur-le-champ si tu ne coopères pas ? T’as compris ?»

Le jeune homme hocha répétitivement la tête : « Oui monsieur !»

« Dis-moi tout ce que tu peux sur lui. » Il lui jeta un regard noir. « Et si tu oublies le moindre détail, regarde ce qui va t’arriver…»

Il attrapa d’une main une grosse pierre, et la serra avec force entre ses doigts. Elle se changea immédiatement en poudre…

« Est-ce que ta tête est plus solide que cette pierre ?»

« Non… non…»

« Alors dis-moi !» L’Illustre était satisfait d’avoir trouvé un aussi bon pigeon. Ce gamin blanc comme un linge n’est certainement pas du genre à garder un secret ! Je lui ai juste fait un peu peur et il déjà prêt à se chier dessus !

« Le Roi des Enfers Chu… Le Roi des Enfers Chu… Aaah… n’est vraiment pas quelqu’un de bien !» On pouvait voir une légère haine dans son regard tandis qu’il parlait : « Ce n’est vraiment pas un être humain ! Il est vraiment trop pénible, trop cruel… Trop inhumain !»

« Hein ?»

Il continua de parler comme s’il ne pouvait pas se retenir de pleurer : « Bref, Le Roi des Enfers Chu, notre ministre, est très puissant ! Personne dans le Pavillon Butian n’oserait le nier. Mais la façon dont il traite ses subordonnés… Aaaah… c’est vraiment une plaie que d’être sous ses ordres !»

Le Roi Martial renifla et lui jeta un regard en coin. Ce n’est que par la terreur qu’on peut créer une puissante armée ! Comment un moutard blanc comme un cul comme toi pourrait le comprendre ? Il dit ensuite patiemment : « Parle-moi de ses caractéristiques !»

« Oui, oui ! En général, le Roi des Enfers Chu porte un masque et une cape noire ample. Nous n’avons jamais vu son visage. Il est vraiment mystérieux…» L’adolescent leva discrètement les yeux pour voir l’expression de son opposant. « Je suis entré une fois dans on bureau pour lui remettre des documents. C’était au moment précis où Ministre Chu avait enlevé son masque et s’était redressé…»

L’Illustre s’enthousiasma et dit gaiement : « Hein ? Tu as vraiment vu son visage ?»

Le Fourbe roula des yeux, de l’air de celui qui essaie de se souvenir de quelque chose, et décrivit le Roi martial des Heimo : « Oui Monsieur ! Il a un visage décharné et des yeux brillants de vitalité. De plus, une aura d’énergie noire dans ces derniers fait trembler quiconque les croise du regard. »

« Ah…» Le Roi du Hall des Cavaliers Dorés se frotta le menton en se concentrant pour l’imaginer. Rapidement, une silhouette féroce, alerte, puissante et cruelle apparut dans son esprit.

C’est ça ! Une tête pareille correspond parfaitement au titre de Roi des Enfers Chu !

« Quel âge a-t-il ?»

« Eh bien… En fait, le Roi des Enfers Chu nous dit toujours de répandre de fausses rumeurs, et de dire aux gens qu’il a vingt, dix-huit ou dix-neuf ans pour embrouiller les ennemies, mais ce jour-là… J’ai été vraiment stupéfait, parce qu’en fait…» Le Ministre hésita tout à coup.

« En fait quoi ?» demanda précipitamment l’Illustre.

« C’est vraiment incroyable parce que selon moi, il doit en fait avoir une trentaine d’années. » dit-il pensivement. « On pourrait même dire sans exagérer qu’il a quarante ans. »

« C’est déjà plus vraisemblable !» Le maître martial eut l’impression de découvrir un grand secret et ses yeux brillèrent. Il se dit : Tu pourrais me tuer que je n’arriverais tout de même pas à croire qu’un gamin de dix-sept ou dix-huit ans puisse réaliser de telles prouesses…  Comme s’il pouvait y avoir d’autres talents comme Tie Butian !

Le prince avait été élevé avec les ressources d’un pays entier… Qui pourrait avoir des origines familiales aussi conséquentes ?

Wazouille

Fondateur du site et traducteur de BTTH, DNC, TDG et SW, Wazouille est un grand audiophile, un gamer, un lecteur avide et bien d’autres choses encore, comme stakhanoviste, à son insu...

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)

DNC Chapitre 140
DNC Chapitre 142

15 Commentaires

  1. Kingdo

    Thx pour le chap XD

    Répondre
  2. grenvious

    merci pour le chapitre

    Répondre
  3. Khultima

    Merci pour le chapitre. Mdr, on savait déjà les chapitres précédant qu’il avait l’air con ce roi martial mais là ^^ je sens qu’on va bien rigoler s’il s’en prend au Heimo.

    Répondre
    1. Illmryn

      Il a fait la description du chef des Heimos ? x)

      Répondre
      1. Serge

        Ben oui .. c’est ecrit …

        Le Fourbe roula des yeux, de l’air de celui qui essaie de se souvenir de quelque chose, et

        décrivit le Roi martial des Heimo :

        « Oui Monsieur ! Il a un visage décharné et des yeux brillants de vitalité. De plus, une aura d’énergie noire dans ces derniers fait trembler quiconque les croise du regard. »

        Répondre
        1. Illmryn

          Ah oui ^^ je lis trop vite et ça me fait sauter des mots -_-

          Répondre
  4. Blackers

    merci pour le chapitre

    Répondre
  5. essitamessitam

    merci pour le chapitre

    Répondre
  6. nickylaboum

    merci

    Répondre
  7. drak

    merci pour le chapitre

    Répondre
  8. NaosNaos

    merci pour le chapitre ^^

    Répondre
  9. psycho

    Merci pour le chapitre 🙂
    ps : je ne sais pas comment il va sans sortir mais ça va être super drôle xD

    Répondre
  10. Kawai_chan

    Gracias ! Xd il me tue le fourbe. Et ce qu’il serait possible d’augmenter la police du texte car je trouve que c un peu dure a lire surtout pour quelqu’un qui lit tout le temps. Merci

    Répondre
    1. NostraNostra

      Si tu es sur PC, reste appuyé sur la touche Ctrl et avance la molette pour augmenter le zoom. Ce sera plus simple que de modifier la taille du texte, qui a l’air de convenir à la plupart des gens 😉

      Ceci étant, j’en tiendrai compte lors du passage au nouveau design.

      Répondre
  11. Dark-sram

    Merci pour ce chapitre =D

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com