TheDAB : Chapitre 25

TheDAB : Chapitre 24
TheDAB : Chapitre 26 BONUS

Chapitre 25

Une demi-résolution, un compromis.

 

En chemin, le patriarche ne prononça pas un mot. Il arriva rapidement devant le Hall des missions et y déposa Shi Kun.

« Entrons. Il faut que nous choisissions la mission qui t’es destinée. » Il poussa légèrement Shi Kun vers l’avant en se servant de la pression émise par sa base de cultivation. Shi Kun n’eut d’autre choix que d’avancer, même à contrecœur.

Dans le Hall, une troupe de plusieurs centaines de disciples s’activait dans tous les sens. Shi Kun pouvait clairement sentir que certains d’entre eux étaient aussi faibles que lui tandis que d’autres possédaient une base de cultivation de plus en plus insondable. Certains devaient sans doute se trouver au pic de la maîtrise du qi.

En y regardant de plus près, seuls les plus vieux, dont certains avaient déjà au moins une quarantaine d’années, étaient les plus puissants. Il était évident qu’ils n’étaient pas excessivement loin du stade de l’Établissement des Fondations et qu’il ne leur faudrait qu’une bonne fortune pour percer.

Les plus jeunes, encore moins âgés que Shi Kun, étaient les seuls qui le regardèrent avec véhémence après l’avoir vu arriver. Assurément, tout le monde le connaissait déjà : il était la cause de leur présence ici. S’il n’avait pas osé commettre une offense – même s’ils ignoraient laquelle – eux aussi auraient pu être dispensés de missions comme ils auraient dû l’être. Ainsi, ils auraient pu cultiver et s’entraîner sans avoir besoin de se mettre en danger.

Mais Shi Kun était accompagné du patriarche et nul n’osa lever la voix. Après tout, nul ne savait quelle était sa relation réelle avec le patriarche et prendre le risque de le critiquer était impensable.

Le patriarche Destinée tourna la tête à droite et à gauche, pour rapidement retrouver une grande pancarte murale.

« Oh, ça fait si longtemps que je n’ai pas mis les pieds ici… » Il se plaignit mais on pouvait voir dans son regard qu’il se revoyait, jeune cultivateur, choisir sa première mission. Il secoua la tête et sortit de sa rêverie pour attraper Shi Kun par l’épaule.

« Là. Sur ce panneau d’affichage, tu trouveras toutes les missions disponibles pour les disciples de la maîtrise du qi. Lorsque tu auras choisi une mission de difficulté 3, va voir cet ancien, juste là, et accepte-la officiellement. Ensuite, reviens me voir. »

Intransigeant. Voilà ce qu’était le patriarche. Shi Kun aurait espéré pouvoir profiter d’un malentendu pour échapper à la règle ou au moins réduire ses obligations pour retourner s’allonger le plus rapidement possible dans son jardin adoré mais le patriarche ne lui en laissait pas l’occasion. Il allait même vérifier lui-même que tout était en ordre !

Shi Kun traîna des pieds en avant. Les disciples qu’il dépassait se poussaient en toute hâte, peu désireux que l’on croie qu’ils étaient liés à lui d’une quelconque façon. Rapidement, un couloir fut créé spécialement pour Shi Kun, le menant droit au panneau des missions. Aussi lentement qu’il pouvait, il finit par y arriver malgré tout.

« Difficulté 3… Pas le choix, hein ? Pfff… Bon, puisqu’il faut s’y coller. Quelle est la mission qui m’a l’air la plus facile ? » Shi Kun balaya plusieurs dizaines de missions du regard mais n’en trouva aucune à son goût.

Récupérer la peau de certains monstres dans la forêt.

Récupérer des œufs directement dans des nids, dans la montagne.

Drainer le sang d’une chauve-souris vampire vivante.

Arracher les dents d’un cadavre de…

« Mais il n’y a que des missions dans lesquelles je dois affronter des monstres ?! » Shi Kun avait envie de pleurer. Au-dessus des missions de difficulté 3, il était clairement écrit qu’il s’agissait de missions destinées à des disciples du 3ème niveau de la maîtrise du qi ! Comment le patriarche avait-il pu décider qu’elles étaient faites pour Shi Kun ?!

D’un seul coup, son regard dévia lentement en direction de la partie où étaient affichées les missions de niveau 10. Une goutte de sueur naquit dans sa nuque tandis qu’il s’imaginait ce que le patriarche aurait fait si le dé avait affiché un 100.

« Ne… Ne me dis pas qu’il m’aurait envoyé faire une mission faite pour les 10ème niveaux de la maîtrise du qi ?! » Shi Kun jugea une fois de plus que le patriarche était complètement fou. Le destin ? Le hasard, oui ! Et le hasard pouvait tuer !

« Mon… Mon but est de vivre libre et sans contrainte, mais de vivre ! Il est hors de question que je fasse une mission trop dangereuse pour moi ! » Mais rapidement, il sentit le poids du regard du patriarche dans son dos et tout son corps se raidit.

« Il s’impatiente… » Shi Kun continua alors à observer les mission proposées sous les yeux des disciples haineux tout autour de lui. Soudain, il trouva une mission qui lui parut des plus intéressantes.

« Retrouver un bijou ? » Un riche marchand s’était fait cambrioler comme par magie. Aucune trace d’effraction, pas de dégât, un simple bijou brillant avait disparu. Sa femme était en larmes et le marchand n’eut d’autre choix que de demander à la secte qui gérait le quarter local de lui fournir de l’aide. Une mission précédente avait conclu que le coupable était en réalité un rat, remonté des égouts de la ville par un trou dans le sol de la cave. La bête avait sans doute dérobé l’objet brillant avant de retourner dans sa tanière. Maintenant, la mission demandait à un disciple de s’aventurer dans les égouts afin de retrouver l’objet en question. Récompense : une mission effectuée et 100 pierres spirituelles.

« Un rat ? Ce n’est qu’un rat ? » Shi Kun avait rencontré des centaines de rats dans la rue. Il savait que ce n’était qu’un animal mortel et très peu dangereux, et même si par hasard, l’un d’eux devait avoir atteint l’illumination et s’était retrouvé doté d’énergie spirituelle, ce ne pourrait pas être un monstre plus puissant que le 1er niveau de la maîtrise du qi. « C’est parfait. »

« Estimer la difficulté de la tâche au 3ème niveau de la maîtrise du qi ? Il semble que je vais profiter d’une erreur de jugement, hé hé. » Shi Kun se retourna et se dirigea directement vers le petit guichet derrière lequel un ancien patientait, yeux clos.

« Salutations, ancien. » Shi Kun le salua poliment. L’ancien ouvrit les yeux et l’observa sans répondre.

« Je… Je désire prendre la mission demandant d’aller reprendre un bijou des mains d’un rat, dans les égouts de la ville. »

L’ancien fronça les sourcils et ouvrit la bouche.

« Ce disciple n’est qu’au 1er niveau de la maîtrise du qi. Pourquoi vouloir une mission plus dangereuse que nécessaire ? Ne crains-tu pas… » Mais avant qu’il ne puisse continuer, il aperçut le patriarche qui hocha la tête dans sa direction, d’un air grave et déterminé.

« …Bien. Voici un médaillon de commande qui t’autorise à participer à cette mission. » Il tendit un médaillon vert et terne à Shi Kun, qui s’en saisit avec toute la mauvaise volonté du monde.

L’ancien hocha la tête et ferma les yeux à nouveau. Shi Kun quant à lui se retourna et se dirigea vers le patriarche, toujours aussi morose à cause d’évènements sur lesquels il n’avait aucun contrôle.

Dans son dos, plusieurs disciples aveuglés par la colère et le ressentiment étaient déjà attroupés autour de l’ancien.

« Je veux la mission du rat ! »

« La mission des égouts ! »

« La mission du bijou !

« La même mission qu’eux ! »

Huit disciples du 1er et du 2ème niveau de la maîtrise du qi désiraient d’un seul coup la même mission que Shi Kun. Ce dernier les entendit et fit le rapprochement avec ceux qui l’avaient suivi à l’extérieur, le matin même. Il ne saisit cependant pas la cause de leur haine à son égard, et même s’il pouvait admettre qu’il était bien celui qu’ils détestaient, il ne pouvait définitivement pas en saisir la raison.

« Hum… P… Patriarche… J’ai choisi une mission… Et maintenant ? Comment cela doit-il se passer ? Je dois attendre une date précise ? Je pars tout de suite ? » Shi Kun ne s’était jamais intéressé aux missions et il ne savait bien entendu rien quant à leurs formalités.

« Patriarche… Il s’agit d’une mission difficile ! Niveau 3, vous rendez-vous compte ? Je ne peux décemment pas m’aventurer face à ces dangers ! » Shi Kun tenta une dernière fois de trouver la corde sensible du patriarche en invoquant la difficulté et les dangers qui ne lui correspondaient clairement pas.

Le patriarche lui adressa un sourire confiant.

« Regarde le nombre de disciples de ton niveau qui ont accepté la même mission que toi ! Il me semble qu’ils l’ont acceptée en groupe et que l’ancien a accepté de la leur laisser pour cette raison. Pourquoi ne te joindrais-tu pas à eux ? »

« P… Patriarche, je ne crois pas que ce soit une… »

« Allons, c’est décidé ! Terminer cette mission, c’est ton destin, Shi Kun. Tu ne peux pas aller à son encontre ! Et puisque tu n’as pas le niveau pour terminer cette mission, alors c’est décidé, tu accompagneras ce groupe de disciples ! »

Shi Kun ne put s’empêcher de penser que quelque chose ne tournait pas rond dans le comportement de ces disciples, qui avaient entendu le patriarche statuer sur le sort de Shi Kun et qui souriaient désormais de façon satisfaite et sadique en le regardant froidement.

« Non, non, non ! Patriarche, j’irai seul. » Shi Kun ne pouvait pas accepter d’accompagner ces disciples. Il ignorait toujours pourquoi mais ils lui en voulaient clairement et leur attitude était déjà bien plus ouvertement agressive que celle quel es autres avaient eu lorsqu’il était sorti de la secte.

Mais le patriarche secoua lentement la tête. « Non. Tu as raison, Shi Kun. Tu as raison. C’est, après tout, une mission de difficulté 3. Comment pourrait-on demander à un disciple du 1er niveau de la maîtrise du qi de s’en charger seul ? Pourtant, la compléter est ton destin, et je comprends comment, désormais. Ces disciples ont tous accepté la même mission que toi juste après toi. Si ce n’est pas le destin, alors explique-moi ce que c’est. »

« …Je ne sais pas ? Ils veulent ma peau pour une raison quelconque ? »

Le patriarche se gratta le menton. Il observa la foule qui s’était déjà dispersée et qui n’émettait plus la moindre intention hostile.

« Allons. Tu te fais des idées. »

« … » Shi Kun ne savait pas s’il devait rire ou pleurer face au ridicule de la situation.

Le patriarche s’approcha de l’ancien et chuchota quelques mots avec lui. Ce dernier hocha la tête en saluant respectueusement le chef de la secte, qui revint vers un Shi Kun toujours planté là.

« Cette mission démarrera officiellement dans trois jours, à l’aube. Je viendrai personnellement te chercher pour m’assurer que tu n’oublies pas. » Sans en dire plus, le patriarche fit demi-tour et disparut en une fraction de seconde, presque comme s’il venait de se téléporter. Il s’était dépêché de quitter les lieux en se servant de la puissance de sa base de cultivation afin de ne pas laisser le temps à Shi Kun de protester une fois de plus. Ce qui était dit était dit, il reviendrait trois jours plus tard.

« Je me demande si je fais bien. J’avais promis de ne pas me mêler de la cultivation de ce disciple, mais… comment faire pour lui faire suivre sa voie et honorer notre secte de son Dao légendaire ? Dois-je revenir sur ma parole ? Dois-je le laisser faire ce qu’il veut ? » Le patriarche ne parvenait pas à se décider. Perdu entre un Dao légendaire et un disciple qui ne voulait pas cultiver d’un côté et son devoir de faire ce qu’il pouvait pour sa secte, il se rendit immédiatement en méditation recluse, décidé à n’en sortir que trois jours plus tard, à l’aube.

Shi Kun, désemparé, rentra chez lui en traînant des pieds et le regard ne décollant pas du sol. En y réfléchissant bien, il se rendit compte qu’il se trouvait désormais dans une situation critique.

« Bon sang. Si je ne cultive pas, le patriarche m’enverra sans arrêt effectuer des missions toutes plus dures les unes que les autres. Et pourquoi tous ces disciples semblent-ils me vouer une haine pareille, tout à coup ? »

Plus il y pensait, et plus il se dégoûtait : la seule solution qu’il avait trouvée pour résoudre, dans une certaine mesure, tous ces problèmes d’un seul coup…

…était de cultiver son Dao.

Face à cette triste réalité, Shi Kun se mit à pleurer pour de bon.

« Pourquoi les cieux s’acharnent-ils sur moi ?! »

Mais il n’était pas dupe. D’une part, des disciples du 1er et du 2ème niveau de la maîtrise du qi semblaient vouloir le tuer par la simple force de leur regard. D’une autre part, le patriarche pouvait l’envoyer effectuer des missions aux difficultés extravagantes.

« Si je cultive et que je perce jusqu’à un certain point… Disons, le 7ème ou le 8ème niveau de la maîtrise du qi… Ces disciples ne représenteront plus une menace pour moi. Ils n’oseront même plus me regarder de travers. Et puisque je suis obligé d’effectuer des missions quoi qu’il arrive… Je serai plus à l’aise pour choisir la moins fatigante du lot. »

Oui. Il se dégoûtait. Lui qui ne voulait fournir que le strict minimum en termes d’efforts, avait conclu que sa meilleure opportunité était actuellement de cultiver jusqu’à un certain point, afin de se trouver proche du pic de la maîtrise du qi et pouvoir rouler sur les missions sans s’en inquiéter. Ces missions seraient alors les seuls efforts qu’il devrait fournir pour le reste de sa vie.

« À défaut de ne rien faire du tout, je pourrai au moins en faire le moins possible, et le faire facilement. » Il tenta de se rassurer et de se consoler en trouvant quelque chose à quoi se raccrocher. Mais la vérité était qu’il venait déjà de rentrer chez lui et de vider ce qui lui restait d’alcool…

…et cette étrange énergie qui semblait remplir son dantian n’était pas apparue.

Shi Kun était toujours bloqué au début du 1er niveau de la maîtrise du qi, et tout l’alcool qu’il avait ingurgité n’y avait rien fait.

« Pas de Dao, pas d’alcool… Comment suis-je censé cultiver ?! »

Des torrents de larmes sur les joues, Shi Kun ne put que se lamenter face à la triste réalité de sa vie : il s’était décidé à cultiver malgré tout ce qu’il pouvait en penser de mal, et voilà qu’on lui mettait des bâtons dans les roues, même pour ça.

Raka

Mélange satyrique de Daria et Docteur House, élevé à grands coups de Fluide Glacial pendant un peu trop longtemps, le cynisme n'est égalé que par l'excès d'humour noir et de sarcasme quotidien dont je fais preuve.
Mais on s'en fout, pas vrai ?
Raka

Les derniers articles par Raka (tout voir)

TheDAB : Chapitre 24
TheDAB : Chapitre 26 BONUS

12 Commentaires

  1. Newancientgod

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  2. Aximili

    Merci pour le chapitre !

    Répondre
  3. noname.exenoname.exe

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  4. DarkramDarkram

    Deuxième sauce !!! Magnifique drogue que ce LN !!! Oh joie !!!

    Je pense que sans faire attention, le patriarche va finir pas tuer notre pauvre Shi Kun. Honnêtement, je sens que cette mission va être une purge pour lui vu comment un des anciens a réagi, surtout que si elle est de niveau 3, ce n’est pas pour faire jolie malgré l’apparence qu’elle donne. N’oublions pas non plus les disciples qui veulent tuer notre chère Shi Kun. Bref, s’il arrive à survivre, c’est qu’il est dans un certain sens béni des dieux ^^.

    Vivement la suite ! ça va être dur d’attendre ! DONNEZ-MOI MA DROGUE !!! TOUT DE SUITE !!!

    Répondre
    1. RakaRaka (Auteur de l'article)

      Lundi.
      Désolé pour ça xD

      Répondre
      1. DarkramDarkram

        Oh mais on peut s’arranger tu sais 😉 ! Suffit juste que je sache où tu habites et à quoi tu ressembles pour venir chez toi, te kidnapper et te torturer pour que tu travailles non-stop. Comme ça, on aura tous nos drogues quotidiennes ^^. Que du bénéfices :p !!!

        Répondre
        1. RakaRaka (Auteur de l'article)

          Tu sais, j’ai écrit hier le chapitre 43.
          Donc techniquement, y a pas besoin de me torturer :p

          Faut juste que je respecte un peu les règles, pas trop de chapitres gratuits, et tout est négociable ensuite :,)

          Répondre
          1. DarkramDarkram

            Tu es pardonné :p. Et puis, tu as raison de faire comme ça. Certes, on a envie d’avoir nos chapitres rapidement mais faut aussi penser à en profiter parce que sinon, place aux regrets.
            Bref, merci en tout cas pour tes efforts ^^ !

    2. Newancientgod

      Il ne comprend pas pourquoi la mission est de niveau trois si on doit juste attraper des rats.Mais je pense qu’il oublie qu’il n”y a peut-être pas que des rats.

      Répondre
  5. Shirosuu

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  6. HinomuraHinomura

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  7. gutsguts

    Merci pour le chapitre

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com