TheDAB : Chapitre 39

TheDAB : Chapitre 38
TheDAB : Chapitre 40

Chapitre 39

Dominant !

 

« Eh ? » Face à ce déluge d’informations, Shi Kun réalisa qui était ce gamin dont les cheveux et la moitié du visage étaient encore recouverts d’une substance noire séchée qu’il reconnaissait désormais. « C’était toi ? Oh, ça fait déjà un mois ? Hmm… »

Shi Kun se mit à réfléchir en comptant sur ses doigts. « Oh ! Désolé ! J’ai complètement oublié ! Mais pour ma défense, il faut dire que j’avais d’autres choses plus importantes en tête… »

Fu Tao écarquilla les yeux à trois reprises, la bave commençant à couler le long de son menton.

« Plus imp… Aaaaaah ! »

Il se jeta en avant, bien décidé à en finir avec Shi Kun, qui ne connaissait apparemment aucune honte. Fort heureusement, le combat entre les deux adversaires était déjà prévu et l’ancien Tang Wuhan se contenta de reculer d’un pas pour les laisser donner libre cours à leurs envies. Pour la première fois depuis le début du tournoi, peut-être allaient-ils enfin assister à un vrai combat entre ces jeunes disciples.

Fu Tao fit rapidement tourner sa base de cultivation, fit un geste de la main et un brouillard noir se forma autour de lui avant de se condenser autour de ses poings. L’un des sourcils de Shi Kun dansa de surprise : c’était une scène familière et il se rappelait avoir été frappé par cette même technique.

« Ah non, pas encore. » Shi Kun se décala légèrement de côté au moment où le coup allait porter et ce dernier ne fit que brasser l’air. Mais Fu Tao aussi avait déjà eu affaire à Shi Kun et s’attendait à ce qu’il ne réponde pas et se contente d’esquiver. Aussi, son deuxième poing le poursuivit et le toucha à l’épaule.

Shi Kun sentit l’impact et fit une pirouette avant de s’écraser au sol, deux mètres plus loin. Il posa une genou au sol pour se relever et cracha un filet de sang. Pour sûr, cette technique était terrifiante… Un simple coup était aussi puissant que si Shi Kun s’était pris un mur à pleine vitesse !

Shi Kun s’essuya la bouche du revers de la manche et leva les yeux. Fu Tao venait de bondir dans sa direction, les deux points en avant.

« Att… ! »

BANG !!!

Les poings et la puissance de la technique magique ne laissèrent pas le temps à Shi Kun de réagir. Il fut une nouvelle fois propulsé en arrière et s’écrasa au sol. Une douleur fulgurante lui traversa l’estomac et remonta en direction de sa bouche. Shi Kun toussa du sang à deux reprises, les mains pressées sur le ventre.

Le patriarche fronça les sourcils. Shi Kun allait-il vraiment se laisser faire de la sorte ? Un Dao légendaire pouvait-il réellement ne pas se défendre face à un Dao classique ? Fu Tao ne possédait qu’une seule technique à son niveau et l’utilisait de façon oppressante. Shi Kun allait-il finir par se faire sérieusement blesser ? Devrait-il alors intervenir ?

« Je t’ai dit d’attend… argh… » Shi Kun tenta une fois de plus d’apaiser la situation afin de s’expliquer. Après tout, il avait vraiment oublié d’aller chercher Fu Tao dans les égouts après un mois ! Il culpabilisait un peu et comprenait que Fu Tao pût être si hargneux mais si ce dernier ne voulait rien entendre, comment Shi Kun pourrait-il lui faire comprendre qu’il ne pouvait rien y faire ?

À plusieurs reprises, Shi Kun fut malmené et baladé au travers du ring sans chercher à se défendre. Fu Tao était alors convaincu de sa supériorité et le réprimait ardemment en ricanant, ne lui laissant aucunement le temps de reprendre ses esprits.

Bientôt, Shi Kun était couvert d’ecchymoses et le sang tachait sa robe de la secte à plusieurs endroits. Un de ses bras le faisait souffrir, était-il cassé ? Cela importait peu pour un cultivateur mais la douleur était bien là, elle.

« Je ne peux pas continuer comme ça, il ne veut rien entendre… » Shi Kun esquiva l’une des attaques de Fu Tao en réalisant qu’après tout, même si celui-ci était trop violent, il restait son adversaire dans ce tournoi. Devait-il faire des efforts pour le vaincre ? Après tout, ils étaient maintenant tous deux au 2ème niveau de la maîtrise du qi, et Fu Tao avait passé un mois et demi dans les égouts, attaché et pendu dans un puits. Il ne pouvait pas être au meilleur de sa forme.

« Dois-je essaye de le vaincre ? Après tout, je suis là pour ça. » Shi Kun se souvint des anciens et du nuage noir qu’ils représentaient au-dessus de son avenir et il fut parcouru d’un frisson. Tout mais pas l’esclavage !

Shi Kun se releva et esquiva de justesse l’attaque suivant de Fu Tao. Surpris d’avoir manqué sa cible à deux reprises après une absence de défense si longue, celui-ci fut légèrement déséquilibré et un hoquet de surprise traversa ses lèvres ridées et émaciées.

Shi Kun se souvint du point faible de Fu Tao. Il se surprit à esquisser un sourire en se saisissant de l’une des deux bouteilles d’alcool accrochées à sa ceinture, dans son dos. Son but ? L’éclater sur la tête de son féroce adversaire.

Mais Fu Tao n’était pas dupe. Il avait eu le temps de réfléchir à ce que pouvait être ce produit utilisé par Shi Kun lors de ce fameux combat expéditif dans les égouts, et avait également eu le temps de développer une crainte instinctive de toute bouteille pouvant se trouver entre les mains de ce fou furieux. Il avait tant souffert à cause de ce produit étrange, pendant des jours et des jours, avant de finalement parvenir à cesser de pleurer et vomir ; on pouvait dire que ce traumatisme allait durer un certain temps.

Fu Tao fit un bond en arrière avant même de se rendre compte de la situation et esquiva d’un cheveu cette bouteille emplie de ce même liquide trouble et qui venait defrôler sa tête.

« Ouah ! Fou… Il est fou !! » Les yeux de Fu Tao s’injectèrent de sang et ses pupilles se contractèrent. Clairement, il ne voyait plus que cette arme de verre qu’il redoutait plus que tout.

Shi Kun se rendit compte de la réaction exagérée de Fu Tao et de sa base de cultivation chaotique. Malin, il comprit immédiatement que Fu Tao avait peur de ce qui lui était arrivé dans les égouts ; et c’était l’occasion rêvée de gagner le combat sans se fatiguer.

« Ha ha ! Fu Tao… Abandonne. Ne te souviens-tu donc pas de ce que tu as vécu à cause de cette bouteille ? » Shi Kun tentait d’en rajouter afin d’apeurer Fu Tao et le pousser à quitter le ring. Que n’imaginait-il pas ! Fu Tao serra les dents et se regard s’emplit d’une sorte de folie terrifiée. Immédiatement, il bondit en avant en hurlant et tenta d’attraper la bouteille de Déchet pour l’arracher des mains de Shi Kun.

Assurément, Shi Kun ne se laissa pas faire et recula lui aussi d’un pas avant d’essayer d’abattre son arme de fortune une fois de plus sur la tête de Fu Tao, qui se battait désormais par réflexe, sans penser aux conséquences de ses actes.

L’échange dura pendant un certain temps durant lequel aucun des deux adversaires ne parvint à infliger à l’autre de sérieuse déconvenue. Shi Kun commençait à sincèrement en avoir assez de tourner en rond et de faire des efforts inutilement.

« Bon, ça suffit maintenant. » Shi Kun bondit en arrière et fit un geste d’incantation de la main.

« Incarnation de la Paresse, où es-tu ? »

Fu Tao fut surpris par le changement d’attitude de Shi Kun. Il avait cessé de se battre avec une bouteille comme tout alcoolique de service dans une taverne malfamée pour utiliser une vraie technique. Il attendait que Shi Kun agisse ainsi depuis un moment maintenant ; à leur niveau de cultivation, ils ne pouvaient posséder qu’une seule technique et une fois que Fu Tao aurait cerné celle que maîtrisait Shi Kun, il pourrait alors le dominer et l’écraser comme un vulgaire insecte.

Il le laissa alors terminer le lancement de sa technique et s’étonna de constater qu’il s’agissait d’une technique d’invocation. À leur niveau, se fier uniquement à une seule et unique technique d’invocation était risqué. Peu de disciples choisissaient d’abandonner toute technique d’attaque, ce qui les laissait sans défense face à un adversaire un peu plus difficile à affronter et qui aurait défait l’invocation.

L’air se déchira et une fissure apparut, comme venue d’un autre monde. Une tête de tortue démoniaque en sortit, accompagnée de longues griffes qui écartèrent ce trou béant dans l’air pour pouvoir mieux y voir.

« Hmm… Un combat ? » L’invocation venait de parler ! Fu Tao était sidéré. Sa mâchoire tomba et l’espace d’un souffle, il ne sut comment réagir. Seules les invocations de haut niveau étaient assez intelligentes pour posséder le don de parole ! À son niveau, Shi Kun n’aurait jamais pu réussir à maîtriser une technique d’aussi haut niveau. Invoquer une créature faible et peu intelligente, oui. Une entité qui écrasait le ring de sa présence et qui osait parler en public ? Jamais !

Le patriarche fut aussi surpris que Fu Tao. Mais il se ressaisit rapidement ; après tout, un Dao légendaire recelait des zones d’ombre, une grande part de mystère et il ne s’en étonna pas bien longtemps. Peut-être était-ce la le pouvoir de trois voies réunies ?

« Ce gamin est vraiment incroyable… »

La Paresse observa l’intégralité de l’arène et des cultivateurs en présence avant de soupirer.

« Haaa… Tu m’appelles pour ça ? Tu veux que j’écrase ce gamin devant toi, n’est-ce pas ? »

Shi Kun se mit à rougir légèrement. La Paresse aurait au moins pu faire semblant d’être sous ses ordres, et pas un mercenaire engagé et peu doué pour obéir ! Cette satanée tortue avait même l’air de n’avoir aucune envie d’entrer totalement dans le royaume des mortels !

Ses yeux fatigués se tournèrent vers Shi Kun.

« Bon… Donne-moi un peu de ton énergie spirituelle, que je m’en occupe. » Un mercenaire ! Vraiment, elle agissait comme un mercenaire ! Shi Kun arriva immédiatement à bout de patience.

« Vite ! Il arrive ! » Fu Tao bondit à nouveau en direction de Shi Kun, bien décidé à en finir avant que son invocation ne pût faire quoi que ce fût. Après tout, si Shi Kun possédait une technique d’invocation, alors il n’en avait pas d’autre ! S’il faisait attention à cette maudite bouteille emplie de cette substance démoniaque, il devrait pouvoir l’écraser facilement.

« …Bon. Va pour cette fois. Mais tu m’en devras une. »

La Paresse entra alors totalement dans le monde des mortels et des cultivateurs et son unique présence exerçait une pression incroyable sur l’arène. Une fois complètement présente des pieds à la tête, elle poussa un rugissement endormi et paresseux, comme si elle se forçait de toute son âme à paraître dominante sans trop y croire. Fu Tao regarda cette invocation comme la technique de Shi Kun et estima qu’il était capable de la balayer, à niveau égal. Aussi ne s’arrêta-t-il pas ; au contraire, il accéléra et fit un geste de la main, de laquelle sortit un brouillard noir épais qui vient l’envelopper.

Fu Tao frappa la Paresse de toutes ses forces au passage, regardant déjà Shi Kun au-delà.

« Dispar… Eh ?! »

« Eh ? »

Tous deux furent surpris par l’impact. La Paresse ne bougea pas d’un cil au moment où le poing de Fu Tao percuta son abdomen dans un bruit sourd, mêlant celui d’un gong et celui d’os brisés. Le pauvre Fu Tao ne réalisa même pas qu’il venait de se fracturer chaque phalange ; en même temps, l’onde de choc fit vibrer la Paresse qui afficha un air maussade et disparut suite à l’attaque.

« Aaah… À ce niveau de cultivation, est-ce que je ne peux servir que de bouclier temporaire ? Bah… Pourquoi pas ? » Juste avant de retourner sur son plan démoniaque, la Paresse esquissa un sourire satisfait.

Fu Tao, de son côté, sentit enfin la douleur envahir sa main et serpenter e long de son bras. Ses phalanges devaient être brisées en plusieurs dizaines de morceaux – il lui faudrait un excellent médecin pour s’en remettre un jour. Hébété, bafouillant des choses incompréhensibles et transpirant légèrement, il regarda sa main dont les doigts étaient pliés sous des angles improbables en de multiples endroits.

Sans pitié, Shi Kun s’empressa de se jeter en avant et fit exploser une bouteille de Déchet sur le sommet du crâne de Fu Tao, toujours béat.

Sa victoire ne sera pas décrite ici par respect pour le pauvre Fu Tao.

 

**

 

Une fois le perdant évacué et le ring nettoyé de tout ce dont un estomac pouvait se débarrasser, le tournoi continua de battre son plein.

Guo An affronta Wu Zexian et cette dernière abandonna dès le début du combat comme l’avait fait Cheng Lei face à elle.

Peng Fen, le perdant du premier combat, se retrouve alors face à ce même Cheng Lei et gagna également par forfait.

Les grands gagnants de ce tournoi devenu un grand n’importe quoi étaient déjà discernables : Shi Kun, Li Hao et le malheureux Guo An, qui avait tiré son épingle du jeu malgré ses problèmes de méridiens bouchés, en se servant uniquement de sa puissance physique.

Fu Tao ? Il avait été évacué et on l’avait emmené dans un endroit inconnu afin d’y être soigné. Il était définitivement hors d’état de combattre.

« Disciples Shi Kun et Li Hao. Avancez et combattez. » L’ancien Tang Wuhan finit par appeler une nouvelle fois Shi Kun, et une nouvelle fois, alors que la majorité des disciples participants au tournoi était frappée d’une incapacité à combattre, il se retrouvaiy face à un adversaire en pleine possession de ses moyens.

« Est-ce que les cieux se moquent de moi ? » Shi Kun eut envie de pleurer. Que n’aurait-il pas donné pour affronter Guo An ou Wu Zexian… et pourtant il se retrouvait à devoir affronter un disciple qui suivait un Dao plutôt effrayant !

Tous deux s’avancèrent sur le ring avant de se saluer. Li Hao jeta un regard froid en direction de Shi Kun. Il faisait évidemment partie de ceux qui lui en voulaient toujours pour l’avoir obligé à effectuer une mission à bas niveau.

« Je ne retiendrai pas mes coups, tu es prévenu. » Li Hao se jeta immédiatement en avant en effectuant un geste d’incantation de la main droite.

Raka

Mélange satyrique de Daria et Docteur House, élevé à grands coups de Fluide Glacial pendant un peu trop longtemps, le cynisme n'est égalé que par l'excès d'humour noir et de sarcasme quotidien dont je fais preuve.
Mais on s'en fout, pas vrai ?
Raka

Les derniers articles par Raka (tout voir)

TheDAB : Chapitre 38
TheDAB : Chapitre 40

13 Commentaires

  1. HinomuraHinomura

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  2. GoblesGobles

    Merci pour ce chapitre

    Répondre
  3. DarkramDarkram

    Merci pour ce chapitre.

    Répondre
  4. noname.exenoname.exe

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  5. Coco

    Merci pour le chapitre
    Cependant, je trouve assez étrange qu’on ai laissé shi kun utiliser des armes lors d’un combat. N’est-ce pas proscrit ?

    Répondre
    1. RakaRaka (Auteur de l'article)

      Pourquoi est-ce que ça devrait l’être ? Surtout qu’à la base, c’est pas une arme, juste une bouteille d’alcool.

      Répondre
      1. cocococo

        Oui mais une bouteille peut servir d’arme surtout quand elle est remplie de poison. Que devient un combat si on laisse un disciple s’armer d’objets contenant du poison violent ? Surtout qu’aucun concurrent de Shi kun ne possédait ne serait-ce qu’une dague. A moins qu’une dague n’aie aucun effet sur les cultivateurs ?
        Toujours est-il que j’apprécie énormément cette histoire, qui commence à devenir vraiment passionnante

        Répondre
        1. RakaRaka (Auteur de l'article)

          Bah tu sais, la moindre technique d’invocation peut faire apparaître une arme. Et la ça devient réglo…

          Pareil avec certaines techniques encore plus dangereuses qu’une arme, par exemple.

          A partir de la et sachant qu’un ancien et le patriarche sont là pour intervenir, empêcher un cultivateur qui aurait choisi d’utiliser un dao de l’épée, par exemple, de combattre, ce serait un peu anormal.

          Répondre
          1. Coco

            Ah oui certes, mais vu la puissance des bouteille (qui ne sont que de l’alcool mal rafiné)… je m’attendais juste à ce que le descendant d’une grande famille (Fu Tao) ai une dague magique en réserve, une astuce de dernier moment. Parce qu’avec une seule technique, tu te faire easyment surprendre si l’autre a des atouts dans sa manche.

  6. Aximili

    Merci pour le chapitre !

    Répondre
  7. Newancientgod

    Merci pour la chapitre

    Répondre
  8. Shirosuu

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  9. gutsguts

    Merci pour le chapitre

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com