TheDAB : Chapitre 8

TheDAB : Chapitre 7
TheDAB : Chapitre 9

Chapitre 8

Le jour J

 

Le lendemain, lorsque Shi Kun sortit de la maisonnette en s’étirant, il put constater qu’il existait au sein de la secte une agitation des plus évidentes. Contrairement à la veille, tous les disciples qu’il vit se pressaient dans une direction particulière.

« La pagode de l’Ancien ? Ils y vont pour me voir boire ? » Souriant en coin, Shi Kun n’était pas dupe.

« Ils y vont pour me voir perdre, assister à mon humiliation publique. Qu’importe. » Il se fichait pas mal de devoir s’excuser ou même ramper au sol. L’honneur d’un mendiant n’était pas le même que celui d’un cultivateur ou même d’un humain. Certaines choses avaient plus d’importance, d’autre absolument aucune.

Et pouvoir profiter de la vie et d’un bon alcool gratuit passait au-dessus de beaucoup de choses.

« Après tout, j’ai l’impression que cet Ancien ne voudra pas me faire entrer dans la secte même après avoir bu avec moi, contrairement à ce que disait Shao Kang. Donc que je me couvre de honte ici n’a aucune importance. » Shi Kun en vint à se dire que puisqu’il ne connaissait personne, il pouvait bien passer quelques secondes au sol, à laisser l’Ancien baigner dans sa gloire.

Il s’approchait d’un pas paresseux du lieu de rendez-vous. Plus il avançait, plus il pouvait voir de disciples se rassembler dans les environs. Depuis le temps qu’il dormait dans la rue, il avait appris, un peu instinctivement peut-être, à passer inaperçu… À faire partie du décor. Aussi était-ce devenu une seconde nature chez lui et même lorsqu’il arpentait les chemins, personne ne le remarquait. Ou plus précisément, les gens ne faisaient pas plus attention à lui qu’à un vulgaire caillou sur leur route.

Il surprit quelques conversations çà et là.

« Il paraît qu’un mendiant a manqué de respect à l’Ancien Xiao Jie ? »

« Viens, allons voir ce type se faire humilier ! »

« Ne sait-il donc pas qu’il faut toujours tenir sa langue face à l’Ancien Xiao Jie ?! Son Dao… »

Les remarques, critiques et exclamations n’en finissaient pas. Shi Kun décida de suivre la foule au pas, sans se presser. De nombreux disciples le dépassaient sans prêter attention à lui et il finit par arriver à la pagode de l’Ancien après avoir longuement pris le temps d’admirer les feuilles des arbres et les nuages dans le ciel.

« Oh. Celui-là ressemble à une corne de Qilin. Est-ce un bon présage ? L’alcool va être bon. » Shi Kun hocha la tête, satisfait. Il tourna les yeux pour apercevoir, sur la place devant la pagode, plus d’un millier de disciples rassemblés en cercle. Le brouhaha était si violent que Shi Kun eut l’impression que sa tête vibrait.

Il se fraya un passage bon gré mal gré – il était après tout l’invité de ce défi – jusqu’au centre de la place où l’attendait Xiao Jie. Ce dernier le vit arriver et contrairement à tous les autres disciples, le remarqua immédiatement.

« Hah ! Tu as osé venir, finalement ! » Un léger sourire en coin se dessina sur ses lèvres tandis qu’il fit un mouvement de bras qui provoqua une énorme bourrasque de vent. Cette dernière fit voler une table et deux chaises depuis l’intérieur de la pagode.

« Je t’en prie, mendiant, installe-toi. » Restant malgré tout poli pour offrir une belle apparence au public, il présenta l’une des deux chaises à Shi Kun.

« Merci, merci, honorable Ancien. » Shi Kun ressembla ses mains devant lui afin de le remercier et s’installa sur la chaise qui lui était réservée. L’Ancien Xiao Jie leva la voix pour s’adresser à la foule d’une façon claire et audible.

« Vous êtes tous présents aujourd’hui car vous avez par hasard entendu parler de ce petit défi, que je comptais garder secret. Je ne sais pas qui vous en a parlé, mais maintenant que vous êtes là, je jugerai qu’il s’agit du destin et ne vous demanderai pas de partir. Vous allez ainsi pouvoir assister à la punition de ce mendiant, qui a osé me manquer de respect au plus haut point. Je vais laver l’honneur de notre secte de la Porte Azure ! »

Le ton était monté au fur et à mesure de son annonce. Les derniers mots étaient si pleins d’émotions, de conviction et de puissance que tous les disciples levèrent les poings et se mirent à hurler de joie. Euphoriques, ils avaient mordu l’hameçon nommé « Fierté de la secte ».

Xiao Ji sourit d’un air chevaleresque et se tourna vers Shi Kun.

« Te sens-tu prêt à présenter des excuses publiques à ma secte de la Porte Azure ? Si ce n’est pas le cas, tu devrais prendre quelques minutes pour t’y faire. » Sur ces mots, il s’assit en face d’un Shi Kun parfaitement détendu.

« Non, non, pas de problème, contentez-vous de me dire lorsque nous pourrons commencer à boire. » Shi Kun fit un geste de la main devant lui comme pour chasser une mouche tout en s’exprimant d’un ton des plus sereins sans pour autant parvenir à cacher l’impatience au fond de sa voix.

« Vaniteux, hein ? Soit. Tu présenteras tes excuses pour ça également. » L’Ancien fit un geste de la main et deux disciples s’avancèrent afin de remplir deux grandes carafes d’un alcool à l’odeur alléchante.

Tandis que Shi Kun se tint prêt à lever la sienne à tout moment, l’Ancien Xiao Jie l’arrêta d’un geste.

« Je n’ai même pas encore énoncé les règles ! » Il fronça les sourcils comme s’il venait de se rendre compte que Shi Kun se fichait pas mal des règles.

Celui-ci lâcha alors sa carafe d’un air résigné et un peu irrité.

« Ok, ok. Quelles sont les règles ? J’espère qu’il n’y en a pas trop… »

Xiao Jie secoua la tête afin de balayer de son esprit ce comportement étrange et illogique.

« Nous buvons chacun une carafe entière de cet alcool. Puis, en même temps, nous effectuerons des tests d’équilibre. Ensuite, nous recommencerons. C’est simple, non ? Même un mendiant comme toi peut comprendre ces règles. Le premier qui ne peut plus boire, qui vomit, qui perd connaissance ou qui ne parvient pas à rester debout lors de ces exercices d’équilibre sera déclaré perdant ! »

Les sourcils de Shi Kun frétillèrent légèrement. Xiao Jie ne manqua pas de le remarquer et en conclut que son adversaire admettait déjà inconsciemment ne pas être à la hauteur. Il sourit tout bas.

Shi Kun, quant à lui, trouvait ces règles bien compliquées. Elles parlaient d’exercices, d’inconscience, de vomi, de tant de choses inutiles ! Balayant tout ça dans un coin de sa tête, il décida de simplement profiter au maximum de ce moment de joie.

« On peut commencer, maintenant ? » Shi Kun désespérait vraiment ; il craignait qu’en tentant de lever la carafe à nouveau, l’Ancien ne trouve une raison de plus de l’empêcher de boire. Cependant, il n’en fit rien et hocha la tête d’un air strict.

« Buvons ! »

Sous les encouragements pour l’un et les malédictions pour l’autre, Shi Kun se jeta sur sa carafe. Il la porta tout d’abord à son nez et huma pleinement les arômes de cet alcool surprise.

« … ! »

Il le reconnaissait. C’était une des cuvées les plus coûteuses de l’une des tavernes de la ville. L’Ancien n’avait vraiment pas fait les choses à moitié ! Il se surprit à sourire de toutes ses dents et s’apprêta à porter la carafe à ses lèvres.

De son côté, Xiao Jie frappa un grand coup sur la table à l’aide de la paume de sa main ; l’impact fit vibrer l’air à des centaines de mètres à la ronde. Il s’essuya la bouche d’un revers de la manche dans un grand bruit de satisfaction tout en claquant sa carafe vide sur la table.

« Ooooh ! Ça… Ça fait à peine cinq ou six souffles, et il a déjà terminé de boire ! »

« Incroyable ! C’est notre Ancien Xiao Jie ! »

« Oh ! Il supporte l’alcool sans avoir besoin de faire tourner sa base de cultivation ! Il le fait avec son corps brut ! »

Xiao Jie leva les yeux vers Shi Kun, le sourire aux lèvres. Un sourire narquois. Il était persuadé que tous les compliments qu’il recevait de la foule de disciples allait avoir un effet des plus négatifs sur le moral de celui qu’il désirait punir.

À sa grande surprise, Shi Kun avait à peine commencé à boire et prenait tout son temps pour savourer ce somptueux alcool.

« Que… Il se moque de moi, ou quoi ? C’est un défi ! Ce n’est pas une séance de dégustation ! C’est un défi, un défi !! » Les yeux injectés de sang – et pas sous l’effet de l’alcool – Xiao Jie frappa la table une fois de plus. Mais puisque Shi Kun buvait sans faire mine de s’arrêter, il ne pouvait rien dire et devait prendre son mal en patience.

De son côté, Shi Kun buvait vraiment lentement. Et comme l’alcool entrait dans son corps en si petites quantités, il se changeait immédiatement en un flot d’énergie argenté d’une si faible intensité qu’il en était invisible. Peu à peu, le tout se condensait dans son dantian au nez et la barbe de tous.

« Bon sang, je n’arrive vraiment plus à être ivre. C’est génial ! Je peux boire autant que je le désire ! » Shi Kun était extatique intérieurement en se rendant compte que l’alcool ne le rendait pas ivre, pas du tout même. Une fois la carafe terminée, il s’essuya la bouche d’un revers de la manche et leva des yeux parfaitement sobres vers Xiao Jie.

« Il y en a encore, je suppose ? »

Xiao Jie voyait déjà rouge, mais suite à cette remarque légère, ses yeux s’injectèrent encore plus de sang. La foule de disciples se moquait toujours de Shi Kun en prétendant qu’il buvait comme une femme et qu’il ne respectait pas l’âme du défi, même si rien dans son comportement n’allait à l’encontre des règles. Ils ne furent naturellement pas choqués par sa sobriété ; après tout, ils n’en étaient qu’à la première carafe.

« Je vois que tu es encore sobre. On se passe des exercices d’équilibre ! Qu’en dis-tu ? Ce n’est pas digne d’une première carafe ! » Xiao Jie ne pouvait pas attendre pour enivrer son adversaire. De plus, il pouvait clairement voir que la compétition n’en était pas encore au point de chuter sur l’équilibre.

Sans attendre de réponse, Xiao Jie fit un geste de la main et les disciples amenèrent une nouvelle fois de quoi remplir les carafes. Aussitôt, Shi Kun s’inclina afin de les remercier et se remit à siroter son alcool le plus tranquillement du monde.

Xiao Jie serra les dents et, égal à lui-même et à sa conviction, avala le sien d’une traite encore une fois.

Arriva ensuite la troisième carafe, puis la quatrième. À ce moment, Xiao Jie estima qu’il était temps de commencer à tester l’état du mendiant.

« Allez. Nous avons bu quatre carafes. On boit déjà depuis plus d’une heure ! Il est temps. Debout ! » Afin d’illustrer son propos, il se leva lui-même et se mit debout sur une jambe, les mains tendues devant lui. Son corps ne flancha pas d’un cheveu.

« Haha ! Qu’en dis-tu ?! J’ai quatre carafes d’alcool dans le sang et je suis encore frais comme une jeune carpe ! » Xiao Jie ne put s’empêcher de mettre en avant sa performance afin de tenter de déstabiliser Shi Kun et se pavaner devant la foule.

D’ailleurs, les cris de la foule se faisaient auparavant plus épars, mais lorsque les disciples virent que l’Ancien était en parfait état, ils reprirent de plus belle, persuadé que ce taciturne mendiant était déjà bien atteint.

Cependant, ce dernier se contenta de hausser les épaules et d’imiter Xiao Jie à la perfection.

« Voilà. Moi aussi. Allez, on boit encore ! »

Pouvoir boire sans jamais être ivre était un rêve devenu réalité et il comptait en profiter au maximum. Xiao Jie se rassit en faisant de son mieux pour masquer l’éclat alcoolisé qui commençait à apparaître dans ses yeux. Et arriva la cinquième carafe.

« Pouah ! Et une de plus, mendiant ! Tu vas bientôt tomber, je le sens ! » Arrivé à ce point, Xiao Jie était encore un peu plus ivre et avait quelque peu perdu la ligne directrice qui l’animait. À ce moment, il désirait toujours humilier Shi Kun mais quelque chose en lui le poussait à se battre pour le plaisir du défi. Pour la victoire.

Tous deux passèrent encore une fois le test d’équilibre sans faillir, et une sixième carafe fut remplie devant chacun d’eux. Le sourire aux lèvres, Shi Kun recommença à boire lentement.

Cette fois-ci, Xiao Jie ne descendit pas la sienne d’une traite et observa son adversaire, qui buvait de façon imperturbable, semblant même apprécier au plus haut point le goût de l’alcool comme si son palais n’était pas le moins du monde anesthésié. Il remarqua naturellement qu’il ne présentait aucune trace d’ivresse.

« Se pourrait-il qu’il maîtrise une technique de boisson ?! » Cette pensée traversa l’esprit de Xiao Jie et il ne parvint pas à s’en débarrasser. D’un seul coup, il leva sa carafe et se mit à boire lentement, à la même vitesse que Shi Kun, l’imitant à la perfection. Chaque gorgée, chaque mouvement, il se servit de son expérience de cultivateur pour lire le moindre de ses gestes et les reproduire idéalement.

« Oh, regardez ! L’Ancien Xiao Jie a changé sa façon de boire ! »

Des exclamations dans la foule menèrent rapidement le silence précédent à se retransformer en un brouhaha chaotique. L’Ancien essayait de copier le mendiant ! Se pouvait-il que…

« Il se sent en danger ? Inconsciemment, il admet qu’il est en train de perdre ?! »

« Incroyable ! Impossible, mais incroyable ! »

La sixième carafe se vida ainsi de chaque côté. Xiao Jie frappa la table en la reposant, si violemment qu’elle se fissura dans la largeur.

« Haha ! Je sens que je… que c’est une bonne méthode ! Ainsi, l’alcool est bon ! » Xiao Jie riait aux éclats en se rendant compte que boire lentement permettait de profiter de toutes les saveurs de la délicieuse boisson. Le défi ? Oui, en effet, il y avait bien le défi…

« Ah… C’est vrai. Allez, debout ! » Le test d’équilibre se passa à la perfection d’un côté tandis que le monde commençait à sérieusement vaciller de l’autre. Avoir changé radicalement de façon de boire avait perturbé son corps ; l’Ancien ne s’était pas rendu compte qu’en buvant ainsi, il ventilait l’alcool et lui donnait plus de pouvoir oxydant, renforçant ses effets.

« Sept… ième ! »

Raka

Mélange satyrique de Daria et Docteur House, élevé à grands coups de Fluide Glacial pendant un peu trop longtemps, le cynisme n'est égalé que par l'excès d'humour noir et de sarcasme quotidien dont je fais preuve.
Mais on s'en fout, pas vrai ?
Raka

Les derniers articles par Raka (tout voir)

TheDAB : Chapitre 7
TheDAB : Chapitre 9

14 Commentaires

  1. PoloZore

    Merci pour le chapitre

    Ca me rappelle mes 1ere cuite xD

    Répondre
  2. DarkramDarkram

    En gros, pour Shi Kun, c’est le paradis ce qu’il est en train de faire. Ben oui, pensez-y : de l’alcool gratuit et à profusion ! Que peut-il demander de plus :p ???

    Bref, merci pour ce chapitre.

    Répondre
  3. Shiro

    En vrai cette histoire de cultiver avec l’alcool est géniale, hâte de lire la suite!!!

    Répondre
  4. noname.exenoname.exe

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  5. xadasm

    Pour tdg c’est mort ? Et I am the monarque aussi ?

    Répondre
    1. Newancientgod

      Pour tdg ,la trad a rattrapé la parution original donc il faut attendre que l’auteur se remette a écrire. Et pour I am the monarque je sais pas.

      Répondre
      1. RakaRaka (Auteur de l'article)

        Pour TDG Waz le traducteur VF a des soucis de santé. Attendons qu’il s’en remette et il traduira tout ce qu’il y a à traduire 🙂

        Iatm, c’est plus compliqué.

        https://xiaowaz.fr/articles/quelques-nouvelles-du-nostra/

        Répondre
  6. Coco

    Raka, j’adore ce LN mais j’ai un problème : je n’arrive pas à trouver la version anglaise de tes séries. Pourtant vu leur qualité elles auraient déjà dû être traduites non ? 🙂

    Répondre
    1. RakaRaka (Auteur de l'article)

      Non.
      Il y a des copyright légaux dessus donc c’est un peu plus compliqué que ça.

      Répondre
      1. Coco le thug

        Je les traduirai tel un hacker dans l’ombre

        Répondre
  7. Aximili

    Merci pour le chapitre !

    Répondre
  8. HinomuraHinomura

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  9. gutsguts

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  10. Shirosuu

    Merci pour le chapitre

    Répondre

Répondre à Coco Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com