LVL1S : Chapitre 103

LVL1S : Chapitre 102
LVL1S : Chapitre 104

Chapitre 103

 

Il est temps de réfléchir correctement ! Je dois trouver un moyen de me sortir de cette situation.

Mon regard alternait entre une Viezda mécontente et une Melpomene ravie. La douleur et la torture mentale que j’avais éprouvées en voyant à travers les terres désolées pendant des dizaines d’années en tant que squelette n’étaient rien en comparaison de ce dans quoi j’étais fourré à ce moment précis.

« Je sens que nous sommes déjà plutôt proche, puis-je t’appeler grande sœur ? »

« Oui… »

« On dirais que le Maître aime beaucoup grande sœur. »

« Se préoccupe-t-il vraiment de moi tant que ça ? »

Viezda discutait avec Melpomene tout en m’offrant un regard suspicieux.

« Puisque j’ai perdu la vue, j’ai appris à comprendre les sentiments des gens simplement en les écoutant parler. Et puis, il est vraiment facile d’incriminer quelqu’un qui possède une mentalité perverse. »

Melpomene se tourna vers moi, un sourire sarcastique sur le visage.

« Ma voix ? Es-tu sûre de ne pas simplement raconter des conneries ? »

« La plupart du temps, la voix du Maître est claire est confiante mais à certains moments, votre côté pervers refait surface, spécialement lorsque vous parlez des femmes. Quand vous me parlez, je peux sentir une certaine anticipation de votre part. Même si je suis prête, c’est encore un peu tôt… »

« Eh, arrête ça… Je suis sûr que tu adore te la jouer impudente mais tu rends les choses difficiles pour moi. »

Viezda semblait quelque peu rassurée après l’avoir entendue parler. Elle se déshabilla et chuchota dans l’oreille de Melpomene.

« Notre Maître est un peu sauvage au lit, je serai là pour toi, pour t’aider la première fois, si tu veux. »

Merde ! Quel genre de femme es-tu ?! Quelle situation est-ce devenu ?! Je n’ai jamais eu cette intention !

Je tentai de nier ce que Viezda disait mais elle m’envoya un de ces regards lourds de sens et effrayants que je ne pouvais contrer, me réduisant instantanément au silence. Je m’allongeai simplement sur le lit, les larmes aux yeux, résigné à accepter mon destin.

[Étalon 5 ➢ 6] 1)C’est une erreur de scénario : il a déjà obtenu ce niveau au chapitre précédent. Mais vu que ça continue de monter par la suite, j’ai décidé de conserver l’erreur telle quelle.

Pfff… La plupart des hommes seraient fous dans cette situation et je me sens juste mal à l’aise…

Bien sûr, tout ça devint une nuit de folie au lit mais plus que tout, je sentis que j’étais devenu la marionnette de Viezda dans la vie.

[Étalon 6 ➢ 7]

J’avais déjà abandonné toute lutte face à ces titres ridicules. Viezda était belle et attentionnée comme à son habitude. Melpomene, cependant, jouait son rôle de petite fille timide mais avait été une bête déchaînée durant la nuit. Étrangement, son apparence de petite fille avait changé pour révéler bien malgré elle une apparence adulte. Après tout, je savais que ce n’était qu’une illusion. L’avait-elle remarqué ?

[Pervers 2 ➢ 3]

Apparemment, rien que le fait d’y penser faisait progresser mes titres…

Lorsqu’elles se réveillèrent, un sujet sérieux arriva d’un seul coup sur les lèvres de Viezda.

« Johra, j’ai quelque chose à te dire. »

« Que se passe-t-il, Viezda ? Tu t’es même réveillée plus tôt que d’habitude… »

J’étais toujours anxieux, allait-elle me poser des questions sur mon amour futur ?

« Dans tout juste neuf mois, tu vas être père. »

Son visage brillait dans la lumière du matin, sans aucun doute la planification totale de Lena. Je ne pux m’empêcher de laisser échapper une larme.

J’avais vécu une vie entière à courir d’ici à là-bas, concentré sur ma propre survie. Même si j’étais désormais plutôt puissant à nouveau, il existait des adversaires puissants que je devais me préparer à affronter : les Hauts-Dieux. Je sentais alors que je devais pourchasser la puissance et me l’accaparer.

Et voilà que je me trouvais à un croisement dans ma vie. Il n’était plus uniquement question d’expérience et de combats à venir mais créer un avenir meilleur.

« M… Merci, Viezda ! »

« Johra ! Je suis contente que tu sois heureux ! Mais je crois que ce n’est pas très bon pour le bébé que tu me serres si fort ! »

« Ah… Désolé ! »

« Uhh… Félicitations, grande sœur. Je suis un peu assoupie le matin alors je te féliciterai correctement plus tard. Félicitations à vous, Maître, également ! »

Melpomene marmonna quelques mots avant de se rendormir aussi vite mais j’étais toujours extatique.

« Tu savais, Lena ? Pourquoi ne m’avoir rien dit ? »

« Désolé, Johra. Viezda a insisté, elle voulait te le dire elle-même. »

« C’était mon idée, désolée. »

« On s’en fout, je suis si heureux ! Comment puis-je être un père ? Je ne… Il y a maintenant un nouveau but dans ma vie ! »

« Il reste encore neuf mois, tu peux te détendre. »

Je l’embrassai à plusieurs reprises, incapable de me contrôler.

« À partir de maintenant, il va être plus compliqué de passer la nuit ensemble, alors je vais laisser Melpom… »

« Non… »

« Je sais que tu as apprécié la nuit dernière, Johra, et je n’accepterai pas que tu refuses. Si c’est Melpomene alors je suis d’accord tant que tu continues à m’aimer. »

« Bien entendu, mais Melpomene… »

« La première fois est toujours la plus difficile, et ça s’est très bien passé. Et puis, je l’ai acceptée parce qu’elle comprend à quel point tu m’aimes. »

« Je suis désolé… »

Elle secoua la tête.

« Si tu veux être un bon père, tu dois apprendre à me dire que tu m’aimes plus souvent au lieu d’être désolé. »

« Bien sûr. »

« J’ai un peu faim. Que dirais-tu de se lever et de manger tous les deux ? Melpomene, tu continues à dormir ? »

« Zzzz… Ouais. »

« Johra, allons-y. Pour l’instant, j’aimerais garder ma grossesse secrète parce que les premiers mois sont les plus risqués. Plus tard, je l’annoncerai. »

« Je comprends. »

Comme nous descendions dans le couloir, elle s’appuya contre mon bras et se mit à me chuchoter dans le creux de l’oreille.

« Oh, et ne touche pas à la princesse. »

« B… Bien entendu. »

« Pour tes faveurs, elle est prête à faire n’importe quoi. Si tu ne peux pas te retenir, je comprendrai mais fais de ton mieux, ok ? »

« Ok. »

« Je sais que ça pourrait s’avérer difficile parce que tu attends beaucoup d’elle à l’avenir, autrement tu ne l’aurais pas amenée ici. Et puis, je sais aussi que tu ne vas pas la retenir ici éternellement mais si ça doit arriver, souviens-toi de mes paroles et méfie-toi d’elle. Elle est le genre de personne qui sait comment faire chanceler le cœur d’un homme. »

« Oui, je vais garder ça à l’esprit. »

« Je ne te demande pas plus, Johra. Quand j’étais au plus bas, tu m’as traité comme une beauté et non comme la bête immonde que j’étais. Même quand j’étais esclave, tu m’as toujours considérée comme ta collègue. J’attendrai que tu me parles de cette future fiancée quand tu seras prêt. »

Elle me fixa d’un regard brillant mais de petites larmes avaient déjà commencé à poindre. Il était clair que ce moment était loin d’être idéal pour lui raconter l’histoire de ma vie.

« Je te promets qu’un jour, je te raconterai tout. Mais pas maintenant. Tu me donnes encore un peu de temps ? »

« J’attendrai tant qu’il faudra. »

« Merci. »

« Je suis heureuse que tu sois reconnaissant. »

Je sentis mon cœur fondre tout en la regardant droit dans les yeux et me mis à lui caresser doucement les cheveux tout en avançant vers la salle à manger.

« Bienvenue, Maître. »

Le majordome avait fait préparer un buffet et la princesse y était déjà présente, sirotant son thé, Riley à ses côtés.

« Tu t’es bien amusée, hier, princesse ? »

« J’ai effectivement eu une conversation intéressante avec Riley.

J’appris quelques nouvelles formes de torture et d’interrogation en parlant avec la princesse ce matin-là. Il semblait bien que lorsque l’humain perdait tout espoir, il s’ouvrait plus facilement, corps et âme.

Riley avait l’air ravi de la séance de torture avec la princesse. Je ne pouvais pas dire si le style de torture de la princesse était vraiment révolutionnaire ou si Lena avait créé Riley aussi bavard que ça.

« Alors, Riley, avons-nous appris quoi que ce soit ? »

« L’histoire commence avec un homme appelé Teiresias. Il a approché le prince et l’a convaincu de la réalité d’une certaine prophétie dans laquelle il devait conquérir Gartmar et le royaume de Mirin afin de sauver le monde. »

« Une prophétie, hein… Ça me rappelle des souvenirs. »

« Il est plutôt célèbre. De nombreuses rumeurs à son propos parlent de lui comme un Messie déchu depuis longtemps ou même un Démon. »

La princesse raconta tout ça dans le détail.

« N’est-ce pas un peu étrange pour le prince d’agir uniquement sur la base d’une prophétie ? »

« Oui, au début, le prince Ardal était muet et clamait fièrement qu’il ne parlerait pas. Plus tard, quand la princesse Mayardus est apparue et a révélé sa faiblesse, il a fini par céder et nous a dit que Teiresias lui avait montré la voie pour devenir l’Empereur de l’Empire Balkan. »

« Ah, ça a du sens, maintenant. Il agissait dans son propre intérêt. »

« Oui, et il a aussi dit qu’il avait prévu d’absorber le royaume de Mirin à l’avenir. »

« Alors malgré son rêve impérial, il s’est concentré sur la création de taxes dans une petite ville comme Gartmar ? »

« Pourtant, ça a une logique avérée. »

« Vraiment ? »

« S’il n’avait pas été si cupide, il aurait pu y arriver. »

« Pourquoi ? Qu’a-t-il fait ? »

« La prophétie était plutôt précise : Teiresias a dit qu’il devait faire du premier aventurier de Gartmar son ami, et lui a dicté les étapes à suivre. Le prince les a ignorées et a simplement utilisé les autres connaissances afin de contrôler la finalité de ce qui est arrivé entre Sion et Leon. Il sentait que c’était le moyen le plus rapide de conquérir le monde. »

« Huh ? Il est débile ? »

« Peut-être pensait-il que les nobles seraient plus influents qu’un aventurier solitaire. »

Mes cheveux se dressèrent sur ma tête. J’étais le premier aventurier de Gartmar. S’il avait entretenu une bonne relation avec moi comme il aurait dû le faire, peut-être que ça aurait effectivement aidé à apaiser les relations entre les pays, et qu’il aurait pu avoir plus de facilité à se saisir des rênes de l’Empire Balkan.

Si ça s’était produit, alors le futur aurait clairement été différent de ce à quoi je m’attendais. Pourquoi cette prophétie ? Et le futur avec lequel j’étais si familier ? Soudain, je devins très intéressé par ce Teiresias.

« As-tu trouvé quelque chose sur ce Teiresias ? »

« Nous savons seulement qu’il a disparu il y a un mois en laissant une lettre pour le prince, lui disant à quel point il était déçu de sa piètre performance. »

« C’est compréhensible, je ferais pareil. »

« Monsieur Johra, Jillian et Jerna vont retrouver la vue plus tard dans la journée. Voulez-vous que nous préparions un somptueux diner ? »

« Bonne idée, mettons un peu de nourriture de côté pour les enfants. »

« Pas besoin, le majordome a déjà fait préparer leur nourriture favorite. »

Je rendis un large sourire au domestique. Ils avaient toujours pris soin de ces gosses, depuis leur plus tendre enfance et continuaient à le faire même ici. C’était parfait.

« Majordome, il y a quelque chose que je me demande. »

« Oui, Maître ? »

« Qu’est-il arrivé à Levin ? »

« Ah… Eh bien, il a trahi le Comte afin d’assurer sa propre survie. »

« Quoi ? »

« C’était un ordre du Comte Sion lui-même. Il voulait qu’au moins quelqu’un survive afin de pouvoir se venger, plus tard. »

« Il a toujours présenté un comportement paresseux mais en réalité, il est le serviteur du Compte le plus capable de grandes choses. »

« Vraiment ? Alors que va-t-il faire maintenant ? »

« Peut-être est-il en train de planifier quelque chose ? »

« Je vais devoir aller le chercher, as-tu une idée d’où il pourrait se trouver ? »

« Il a toujours été talentueux pour se cacher alors même si c’est moi, je ne saurais pas où chercher. »

« Très talentueux pour se cacher… C’est chiant, ça. »

« Mais s’il savait que nous avons été sauvés, il pourrait tenter de nous contacter. »

« Et comment le lui faire savoir ? »

« Le connaissant, il a sans doute laissé un certain signe dans le domaine du Comte. Ceux qui savent pourraient ainsi le retrouver. »

« Ah, je devrais m’y arrêter dans ce cas. »

« Merci, Maître. »

« Oh, c’est mon devoir, ne t’en fais pas. »

Viezda me regarda avec un grand sourire que je lui rendis.

« Tu as le regard doux, depuis ce matin, Johra. »

« Je ne comprends pas pourquoi, ha ha. Oh, et Princesse, tu vas devoir rejoindre Riley pour les leçons. »

« Compris ! Je serai avec Jillian et Jerna. Voudriez-vous bien me suivre, princesse ? »

Tous deux s’en allèrent et je pus profiter d’un petit déjeuner formidable, seul avec Viezda.

« Je vais partir aujourd’hui. Il y a encore quelques choses dont je dois m’occuper. »

« Combien de temps ? »

« Un moment mais si ça prend trop de temps, je reviendrai te voir. »

Lorsque midi arriva, je me téléportai dans les ruines du manoir du Comte. Le soleil était au zénith et j’avais emmené un sacré repas emballé par le majordome.

« Lena, peux-tu trouver quoi que ce soir en rapport avec Levin ? »

« Je ne vois rien. Peux-tu faire le tour des ruines ? »

Ainsi, je me mis à arpenter les ruines noires du domaine et au bout d’une heure, toujours rien en vue.

« Peut-être n’est-il pas encore prêt à nous contacter. »

« Je vais laisser quelques nanorobots de reconnaissance, au cas où. »

« Bonn idée. Mais il est possible de maintenir le contact avec eux même jusqu’au manoir ? Il est dans une autre dimension. »

« Oh, j’ai déjà fait toutes les expériences nécessaires avec tes formations de téléportation et en ai créé une similaire dans le seul but de transmettre des informations. Voilà comment je peux garder le contact. »

« Pratique. Peu importe où nous sommes, je peux toujours envoyer des messages à la maison ! Est-ce que ça fonctionne partout dans le monde ? »

« Je pense. C’est une espèce de fusion entre science et magie, ça a toujours été l’un de mes rêves ! »

Après quoi je me mis à l’ignorer un peu parce qu’elle commençait à extrapoler la théorie derrière la pratique, mettant en avant des concepts auxquels je ne comprenais pas le début du commencement.

« Alors notre premier objectif est le donjon Killion ? »

« Oui, tu peux t’y rendre par bateau, en partant du sud du Royaume de Mirin. »

« Nous ne sommes pas pressés, nous pouvons prendre notre temps. Et puis, j’aimerais créer une formation de téléportation à mi-chemin. »

« Ok, je peux contrôler les nanorobots mais tu vas devoir fournir les matériaux. »

« Pas de problème. »

Il me fallut un bon mois pour arriver jusqu’à la ville portuaire. J’expérimentais paresseusement la vie d’un aventurier humain, utilisant un convoi et m’arrêtant dans les auberges mais ce n’était pas aussi marrant que ce que j’avais prévu.

« Fiou, même si tout le monde fantasme à propos de la vie dans un monde fantastique, en vérité, c’est juste une technologie primitive ! »

« Absurde. Tu possèdes la magie, des races différentes et un système de montée en niveau particulier. C’est un rêve devenu réalité ! »

« Je n’en suis pas sûr. Quoi qu’il en soit, maintenant que nous sommes arrivés au port, téléportons-nous au manoir. Nous sommes partis depuis trop longtemps. »

« Quand tu seras à la maison, j’aurai une surprise pour toi. »

« Quoi ? »

« Secret. »

« Ugh, Lena… »

« Tu verras par toi-même ! »

« Hmmm ok. »

Il me fallut quelque temps pour faire un petit stock de toutes les spécialités locales avant de sortir de la ville pour me rendre dans une montagne isolée afin d’y créer un cercle de téléportation.

« C’est toi, Johra ? »

« Viezda ? Mais ça ne fait qu’un mois, que se passe-t-il ? »

« Ce bébé… On dirait qu’il est très pressé de naître ! »

Le ventre de Viezda était énorme et c’était avec grande difficulté qu’elle avait été capable de se lever pour m’accueillir. Melpomene souriait de toutes ses dents en lui caressant le ventre.

« Vous êtes rentrés, pervers de Maître ! Au moins, cet enfant n’est pas un pervers. Je peux entendre, sa voix est très douce. »

« Comment peux-tu entendre la voix d’un bébé dans un ventre ? »

« Johra, c’est vrai. Le bébé réagit différemment selon la personne qui l’approche. »

En entendant Lena, je fus pris d’un sentiment étrange d’anticipation.

Ce n’est pas un enfant normal ?

Raka

Mélange satyrique de Daria et Docteur House, élevé à grands coups de Fluide Glacial pendant un peu trop longtemps, le cynisme n'est égalé que par l'excès d'humour noir et de sarcasme quotidien dont je fais preuve.
Mais on s'en fout, pas vrai ?
Raka

Les derniers articles par Raka (tout voir)

LVL1S : Chapitre 102
LVL1S : Chapitre 104

References   [ + ]

1. C’est une erreur de scénario : il a déjà obtenu ce niveau au chapitre précédent. Mais vu que ça continue de monter par la suite, j’ai décidé de conserver l’erreur telle quelle.

15 Commentaires

  1. Karsus30

    Merci pour le chapitre…
    Moi aussi je suis pleins d’anticipation…..

    Répondre
  2. DarkramDarkram

    Merci pour ce chapitre.

    Par contre, pourquoi tu as mis dans ta description “une frayeur à la Shura’s Wrath” ? Il s’est passé quelque chose avec ce LN ?

    Répondre
    1. sean

      Abandon face à la pédophilie du LN

      Répondre
      1. DarkramDarkram

        What O-O ??? Tu pourrais me donner quelques exemples pour voir le délire du truc parce que là, j’avoue être choqué ^^”…

        Répondre
        1. RakaRaka (Auteur de l'article)

          Il se tape ouvertement et avec description des gamines de 12 ans.

          Répondre
          1. DarkramDarkram

            Ah ok… Je suis juste sans voix… Je ne comprends pas comment on peut être fier de se taper des gamines de 12 ans pour l’afficher publiquement mais bon, il y a bien quelqu’un qui a créé “Boku no picco”… Faut bien faire preuv d’imagination pour être le plus malsain possible –“… Bref, merci d’avoir éclairé ma lanterne sur ce cas.

  3. sean

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  4. RakaRaka (Auteur de l'article)

    Darkram, la mentalité asiatique n’est pas la même :/
    Et je parle du MC hein.

    C’est dans l’histoire.

    Répondre
    1. DarkramDarkram

      Je le sais très bien mais même si c’est une différence culturelle, je trouve ça quand même assez malsain :/… Après, c’est certainement mon côté occidental qui me fait dire ça et si ça se trouve, je suis biaisé là-dessus. Bref, à chacun son délire comme on dit. Et merci de me rassurer que c’est le MC et non l’auteur qui le fait. J’avais un doute pendant un moment même si je partais du principe que c’est le MC qui le faisait.

      Répondre
  5. Kcäh

    Je trouve ce chapitre glauque… le MC se fait ouvertement violer…en plus avec le côté pedo sur les bords… je pense que je vais arrêter de suivre ce ln. Ça fait déjà quelques chapitres que ça devient fatiguant…

    Répondre
  6. HinomuraHinomura

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  7. Mat

    Comme dans Shura’s Wrath, elles sont vieilles dans un corps de gamine. Faut relativiser, c’est juste un déguisement de mauvais goût.

    Merci pour le chapitre.

    Répondre
    1. RakaRaka (Auteur de l'article)

      Ah non mais surtout là il se l’est tapée en mode adulte, l’illusion a sauté ; et de toute façon, il voit sa vraie apparence depuis qu’il l’a aperçue dans le marché aux esclaves.

      Répondre
  8. Aximili

    Merci pour le chapitre !

    Répondre
  9. gutsguts

    Merci pour le chapitre

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com