LVL1S : Chapitre 104

LVL1S : Chapitre 103
LVL1S : Chapitre 105

Chapitre 104

 

« Maître ! »

« Johra ! »

Mes deux adorables disciples se jetèrent dans mes bras, la princesse Mayardus les suivit en m’adressant un sourire.

« Vous avez tous deux retrouvé la vue, je suis heureux. »

« C’est uniquement grâce à vous, Maître ! »

« En réalité, Johra, ce n’est pas totalement la même chose qu’avant. »

« Oh, quel est le problème ? »

« Il n’y a pas de problème. En fait, c’est le contraire, ma vue s’est améliorée. Si je me concentre assez, je peux même distinguer les pattes d’une fourmi à plus de dix mètres. »

« Lena ? »

« J’ai eu la chance de pouvoir les améliorer un peu, n’est-ce pas une bonne chose ? »

Lena répondit par le biais de Riley.

« Jillian, y a-t-il quoi que ce soit qui te dérange dans les activités quotidiennes ? »

« Hmm, au début, j’ai été quelque peu surpris mais je m’y suis déjà habitué. Je suis encore parfois choqué en voyant que je suis capable de distinguer les vaisseaux sanguins de mon bras mais je vais m’adapter très rapidement. »

Ouah, on dirait un truc de film d’horreur, est-ce qu’on peut seulement s’y habituer ? On dirait que Lena a été un peu trop loin avec ces améliorations, je devrais lui parler un peu plus tard.

« Au fait, Johra, on dirait que ton fils va naître bientôt. »

« Ouais, je pense aussi. Je sens le bébé donner des coups, assez souvent. Ooh… Depuis la première fois où il a entendu la voix de son père, il déborde d’énergie. »

On pouvait voir le bébé agiter la surface du ventre. Apparemment, ça signifiait qu’une femme était dans la dernière période de grossesse.

« Viezda, ça doit être un peu dur de marcher, pourquoi ne t’accompagnerais-je pas jusque dans la chambre ? »

« Maître pervers, vous imaginez-vous que je ne peux pas voir où vous voulez en venir ? Je vais tenir compagnie à ma grande sœur. »

[Pervers 3 ➢ 4]

Melpomene se leva pour aider Viezda tout en me lançant un regard aveugle mais empli de vigilance. Le titre était déjà une cause perdue, je n’avais plus aucun doute quant au fait que Melpomene avait le contrôle total sur les moments où elle voulait le faire progresser.

« Ah, ok, allons-y tous les trois. »

« Ok, Johra. Mais j’ai du mal à marcher alors tu peux partir devant et on te rattrapera. »

« Pas besoin. Je vais t’aider de ce côté et Melpomene pourra t’aider de l’autre. Princesse, Jerna et Jillian, on se voit plus tard. »

Il nous fallut plus de cinq minutes rien que pour atteindre la chambre.

« Ahhhhhhmmmm. »

Comme elle s’allongeait sur le lit, elle laissa échapper un long gémissement accompagné d’un froncement de sourcils.

« Que se passe-t-il ? »

« Eh bien… »

« Sors, Johra, s’il te plait. »

Melpomene me mis dehors d’un ton froid. Son statut d’esclave lui passait d’ores et déjà au-dessus de la tête…

« Huh, pourquoi ? Ne penses-tu pas que je devrais être là ? »

« …Il y a certaines choses qu’une femme ne veut pas montrer à son homme. Sors, s’il te plait. »

« Que… Ah… Ok. »

Je quittai la pièce et fis les cent pas à l’extérieur, plus anxieux que jamais. Peu après, je fus accepté à nouveau dans la chambre.

« Ce n’était pas encore le moment, je suis désolé, Johra. »

« Ce n’est rien, je pensais que c’était quelque chose de sérieux, tu n’es pas malade ? Comment puis-je t’aider ? Tu as faim ? »

« Heehee… J’ai entendu de nombreuses histoires concernant la grandeur du Maître mais on dirait que même face à une femme enceinte, le Maître est impuissant. »

J’ignorai le sarcasme de Melpomene et me concentrai uniquement sur Viezda.

« Johra, tu peux faire ce que tu as à faire, j’ai Melpomene et Lena si j’ai besoin de quelque chose. »

« Je ne peux pas rester encore un peu ? »

« Non. C’est un ordre de Viezda, alors tu dois partir. Une femme enceinte a le droit de donner tous les ordres du monde, ne le sais-tu donc pas ? »

« Oh… Ok. »

Melpomene gardait un sourire diabolique sur le visage tandis que je quittai la pièce. Je me rendis dans le salon afin d’y revoir la princesse et les enfants.

« Maître ! Vous êtes de retour ! Tout va bien ? »

« Oui, tout est parfait. J’ai juste été mis à la porte de ma propre chambre. »

Je répondis d’une voix d’abandon.

« Pourquoi ai-je l’impression d’avoir déjà perdu face à un enfant qui n’est même pas encore né ? »

« J’ai entendu des histoires sur ce genre de cas. Quand un enfant naît, les instincts maternels de la mère crèvent le plafond. Le père est relégué au second plan et ne sert que de support en cas de besoin. Mais ça ne devrait pas être ton cas. Un homme tel que toi devrait être capable de faire tout ce qu’il désire. »

La princesse me parle d’un ton rassurant.

Huh, ai-je dit quelque chose d’étrange ? Pourquoi me regarde-t-elle comme ça ?

C’était un peu bizarre et je changeai rapidement de sujet.

« Puisque vous deux avez retrouvé la vue, je pense qu’il est temps que vous décidiez de la punition qui sera infligée au Marquis et au Prince. »

« Nous avons décidé de suivre vos conseils. Vous nous avez sauvés du marché aux esclaves, un destin bien pire que la mort, sans doute. »

« Non. Cette fois, c’est différent. Afin d’avancer dans la vie, vous avez besoin de tirer un trait sur ce genre de rancune. C’est absolument nécessaire afin de ne pas conserver une blessure qui ne cicatrisera jamais. Je suis sûr que le Comte aurait voulu la même chose. Et moi aussi, c’est ce que je veux. »

Jillian et Jerna se regardèrent avant de répondre.

« Alors nous désirons les réduire en esclavage, tous les deux. »

« Simplement des esclaves ? Ils vont conserver leur vie ? »

« La mort serait trop douce pour eux. Mon père a souffert une torture terrible en mourant et ils ne peuvent payer pour ça qu’avec une période de souffrances encore plus longue. »

« Hmm, je vois mais ce serait ennuyeux qu’ils puissent nous trahir à l’avenir. Nous avons besoin de plus que de simples contrats d’esclavage. Lena ? »

« Oui, Johra ? »

« Pouvons-nous modifier leurs corps ? »

« Bien entendu. »

« Alors c’est décidé. Le Marquis et le Prince vont être transformés en serviteurs de ce manoir. Nous pouvons faire en sorte qu’ils ne refusent jamais le moindre ordre provenant de moi-même ou de la famille Sion, n’est-ce pas ? »

« Bien entendu. Je peux faire en sorte qu’ils souffrent terriblement à chaque fois qu’ils s’imaginent quoi que ce soit concernant une éventuelle rébellion. Un androïde de type militaire serait idéal d’ailleurs, il pourrait avoir de bonnes compétences de combat et s’avérer utile plus tard. »

« Parfait. »

« Je préfèrerais avoir un grand démon comme ennemi plutôt que toi, Johra… »

Mayardus déglutit nerveusement. Jerna et Jillian étaient ravis de la conclusion.

« Bien. Maintenant que ça a été décidé, nous pouvons passer au sujet suivant. »

« Maître, nous avons décidé de nous dédier entièrement à vous. Tout ce que nous sommes est dû à vous, nous ferons tout pour vous. »

« Non, c’est beaucoup trop. Vous êtes mes adorables disciples et je souhaite simplement que vous grandissiez et vivez correctement. »

« Merci, Maître. »

Jillian affichait un visage déterminé mais Jerna était plus mitigée.

« Johra, nous allons avoir besoin de gagner des niveaux comme tu en as parlé précédemment ? »

« Quelque chose comme ça, oui. Mais d’abord, vous devrez vous enregistrer dans une Guilde des Aventuriers pour obtenir une classe. »

« Comment sommes-nous supposés faire ça ? Ne vont-ils pas nous reconnaître ? »

Je secouai la tête.

« Ne t’inquiète pas, Jillian. Les autres ne sauront jamais qui nous sommes. Et puis nous allons être en groupe de cinq, vous trois et moi… et une personne de plus. »

« Allez-vous vraiment vous joindre à nous ? Je sens que notre différence en terme de puissance est bien trop grande… »

Jerna restait anxieuse.

« Ne t’en fais pas, je vais vous aider à réduire l’écart rapidement. Contente-toi de croire en moi. »

Tous trois étaient nerveux et il me semblait qu’ils avaient besoin de plus d’éclaircissements.

« Lena, peux-tu demander à Melpomene de venir ? Et à Viezda de lui donner son anneau. »

« Oui, monsieur ! »

Après le départ de Riley, Jillian prit la parole.

« Mais qui est Lena ? À chaque fois que vous l’appelez, elle apparaît de n’importe où. Et il semble que Riley, Delaila et Hannah sont… parfois Lena. Je suis perdu. »

« Elle est mon assistante magique et les trois servantes sont ses marionnettes. Elles possèdent leurs propres personnalités mais Lena peut en prendre le contrôle lorsqu’elle le désire, parce qu’elle est un type d’existence plus élevé. »

« Quelle histoire incroyable. De nombreuses choses étranges que je ne parvenais pas à mettre en place ont du sens, maintenant. Il est au final facile de placer une assistance magique derrière tout ça. »

J’aurais eu du mal à leur expliquer l’existence d’une intelligence artificielle alors afin de leur faire comprendre la chose, j’avais choisi de la faire passer pour une intelligence magique. Peu après, Riley réapparut, guidant Melpomene vers le salon.

« Maître, j’ai emprunté l’anneau mais elle semblait très triste d’avoir eu à le donner. »

« Uh… Ouais, je vais m’assurer de lui donner une plus grosse bague la prochaine fois. Pour l’instant, je te confie son bien-être. »

Melpomene s’avança et s’installa sur le divan avec nous.

« Donc, avant que le bébé naisse, nous allons tous les cinq partir en groupe afin d’explorer les trois donjons majeurs qui restent. Et puis, j’ai déjà pensé au nom de notre groupe. Ce sera Teosponias. »

« Quoi ? »

Ils furent tous surpris. Je compris leurs réactions, sachant qu’aucun d’eux n’avait jamais combattu de monstre auparavant.

« Lena, quand Viezda est-elle supposée arriver à terme ? »

« Si j’en juge la croissance actuelle, ce devrait être dans les cinq prochains jours. »

« Oh, ok. »

« Vraiment, Johra ? Et tu veux que nous allions dans quatre donjons légendaire en juste cinq jours ? Nous n’avons aucune expérience… »

« Je ne peux même pas voir ce qui se trouve devant moi, quel sombre avenir j’ai. »

« Melpomene… C’était une plaisanterie ? »

« Hohoho~ Tu peux comprendre mes plaisanteries ? Tu as un sens de l’humour, après tout. »

« J’abandonne. »

Je balançai mes mains en l’air sous le coup du désespoir et Melpomene éclata de rire.

Afin d’apaiser leurs peurs, je me mis à entrer dans les détails concernant mes plans. Naturellement, je leur annonçai uniquement la façon dont les anneaux fonctionnaient mais je gardai ma compétence innée secrète.

La princesse me regarda d’un air suspect mais au moins elle ne me contredit pas ouvertement.

« Alors vous allez nous aider à nous déguiser afin de nous enregistrer en tant qu’aventuriers ? »

« Exact. Lena peut nous aider. »

Riley leur tendit à tous un collier.

« Lorsque vous le porterez, votre apparence changera en celle d’une autre personne. »

Comme eux quatre essayaient leur collier, ils se transformèrent en des personnes totalement différentes. Les colliers avaient été perfectionnés à un tel degré qu’ils étaient même capables de modifier leurs expressions faciales.

« Ouah ! »

« Est-ce vraiment en train d’arriver ? »

« C’est la première fois que j’entends parler d’un outil aussi merveilleux. On peut même l’utiliser sans rien connaître à la magie. Si cette technologie se répandait dans le monde, ce serait une catastrophe. »

« Ce serait mieux si vous pouviez m’aider à garder ça confidentiel, compris ? »

« Eh bien, puisque je ne vois toujours rien, je n’ai aucune idée de ce qui a changé. »

« Allons nous enregistrer dès demain. Il est tard pour aujourd’hui. »

« J’attends ça avec impatience. »

« Moi aussi ! »

« Je peux voyager en toute sécurité dans le monde avec ça et je ne vais pas avoir besoin de rester enfermée dans cette maison pour le reste de ma vie… Merci, Johra ! »

La princesse me remercia sincèrement mais Melpomene protesta immédiatement.

« Je préfèrerais rester auprès de Viezda. C’est vraiment dommage que je n’ai pas le choix et que je sois obligée de suivre les ordres. »

« Eh Melpomene, si tu continues à te plaindre comme ça, je le dirai à Viezda. »

« Ok, ok… Aie un peu pitié envers les jeunes filles aveugles. »

« Pfff, tu racontes n’importe quoi. »

Melpomene sortit sa langue de façon éhontée avant d’attraper la main de Riley.

« S’il te plait, ramène-moi chez Viezda, j’ai besoin qu’elle sache tout ça. Je veux lui dire que Johra me harcèle. »

« Quoi ? Quand ai-je fait ça ? »

Cependant, ils disparurent sans me répondre.

« As-tu trouvé un moyen de rendre la vue à Melpomene ? »

Lena répondit rapidement.

« J’ai mené une investigation approfondie et c’est comme je le suspectais. Elle a souffert de cette condition depuis trop longtemps et une simple greffe ne fonctionnerait pas. Sans même parler qu’elle est un Haut-Elfe en réalité, et son cerveau est différent de celui des humains alors je ne saurais même pas par où commencer. »

« Je vois. »

En réalité, Melpomene devait encore avouer à tout le monde qu’elle était un Haut-Elfe et qu’elle était plus âgée que l’illusion le laissait penser. J’allais devoir m’en assurer plus tard mais au moins, pour l’instant, je savais qu’il n’y avait pas de méthode immédiate pour lui faire recouvrer la vue.

« Lena, aide la princesse, Jerna et Jillian à savoir ce qu’il faut concernant les Aventuriers, les différentes classes ainsi que sur les fonjons. »

« Ok, je vais faire ça. »

Laissant les trois protagonistes derrière moi, je retournai dans la chambre.

En entrant, je tombai sur Viezda en train de caresser son ventre tandis que Melpomene avait l’oreille collée dessus. Elle chantait une berceuse d’une voix cristalline, la plus belle chanson qu’il m’avait été donné d’entendre. Elle racontait l’histoire des dieux et de leur amour pour les humains, promettant un avenir radieux et heureux.

« Johra ? »

« Huuh ? »

Au moment où Viezda m’appela, Melpomene cessa de chanter d’un seul coup.

« Pourquoi as-tu arrêté ? C’était magnifique. »

« Hmpf, ce genre de chanson n’est pas fait pour tes oreilles. »

« Ah ? Pourquoi n’ai-je pas le droit de l’entendre ? »

Je me sentais un peu blessé de ne pas pouvoir entendre cette superbe voix une fois de plus.

« Ce n’est pas ça… »

Viezda répondit tout en enserrant une Melpomene timide.

« Elle est juste gênée. Elle aime Johra mais… elle est trop timide pour l’admettre. Si vous deux vouliez bien juste passer la nui… »

« Grande sœur !! »

Melpomene se mit à rougir abruptement.

« Si tu me considères comme une grande sœur alors au moins, écoute mon conseil. Parle franchement, que penses-tu de Johra ? »

« Tch ! Johra est un pervers ! »

« Mais ne m’as-tu pas dit précédemment que tu l’aimais ? »

« C’est si bas ! »

« Eh bien, si c’est ce qu’il faut pour que tu m’écoutes, alors ça me va. »

« Ah, je ne peux même pas me mettre en colère contre toi… »

Les deux filles se serraient dans leurs bras et je ne me sentais plus du tout à ma place.

« On dirait que j’ai complètement perdu ma Viezda pour Melpomene. »

Soupirant légèrement, je sortis de la chambre et me rendis dans mon laboratoire souterrain afin d’y étudier la version résumée des donjons que Lena avait préparée.

Raka
Les derniers articles par Raka (tout voir)
LVL1S : Chapitre 103
LVL1S : Chapitre 105

10 Commentaires

  1. Gunts92

    Il me fait honte le héros avec son attitude avec mélo
    Et même avec viezda

    Franchement sa type perd 50points

    Répondre
  2. Newancientgod

    merci pour le chapitre

    Répondre
  3. rêveur

    Maître, nous avons décidé de nous dédicacer entièrement à vous.” Il y aurait pas comme un bug ? ^^ J’aurais plutôt mis “dédier” au lieu de dédicacer.

    Merci pour la chapitre comme d’habitude !

    Répondre
    1. RakaRaka (Auteur de l'article)

      Oui, j’ai gardé le mot anglais sans trop réfléchir.

      Répondre
  4. Zhexiel Kurokage

    Merci pour le chapitre.

    Répondre
  5. HinomuraHinomura

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  6. Aximili

    Merci pour le chapitre !

    Répondre
  7. PoloZore

    Merci pour le chapitre

    J’ai enfin rattrapé mon retard, très chelou depuis quelques chapitres ^^

    Répondre
  8. DarkramDarkram

    Merci pour ce chapitre.

    Répondre
  9. gutsguts

    Merci pour le chapitre

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com