BTTH Chapitre 334

BTTH Chapitre 333
BTTH Chapitre 335

Jour 2, addendum : les murs de riz gluant tiennent moyennement les tirs nourris des loyalistes de Fidel, mais nous avons pu réussir à transmettre un chapitre en morse. Ce fut long mais nous y sommes parvenus.

Bonne lecture à tous ! Je vais essayer de faire le bonus dans la nuit mais je garantie rien x_x sachez que les trois bonus restant seront bouclés dans le week-end au pire, donc vous les aurez avant Noël ! ^^»

Chapitre 334 - L’Accord des Trois  Ans

Cette déclaration simple et morne flotta à travers l’énorme esplanade, troublant légèrement l’ambiance jusque là paisible.

D’innombrables disciples regardèrent le jeune homme en robe noire au sommet des marches avec toutes sortes d’émotions différentes. Ce jeune homme du nom de Xiao Yan ne leur était pas inconnu, vu que nombre d’entre eux discutaient quotidiennement de la relation qu’il avait avec Nalan Yanran. Bien sûr, ils parlaient à chaque fois avec dédain de cet enfant d’un petit clan qui voulait épouser la princesse de la Secte des Nuages Brumeux. Il se surestimait bien trop à leurs yeux, et ils le méprisèrent plus encore une fois au courant de l’Accord des Trois ans. Cette dérision provenait évidemment en partie de leur jalousie.

De nombreux disciples de la secte la voyaient comme une déesse inestimable du fait de son statut et, à chaque fois qu’ils la rencontraient, elle avait une expression indifférente et éthérée. Tous ceux qui voulaient se rapprochaient d’elles échouèrent également… Dès lors Xiao Yan, l’homme qui avait failli devenir son époux, était naturellement la source de leur jalousie véhémente.

Cette jalousie, en plus des rumeurs, leur donna évidemment une mauvaise impression de ce jeune homme qu’ils n’avaient jamais rencontré. Lorsqu’ils parlaient de lui, ils l’injuriaient de tous les noms incessamment, jusqu’à ce qu’ils finissent par le décrire comme n’étant absolument bon à rien.

Cependant, certains des disciples les plus rusés furent un peu impressionnés par cet adolescent parfaitement calme et nonchalant face au Qi unifié de presque un millier d’entre eux. L’indifférence qu’il démontrait n’était pas celle que pouvait avoir.le naze du clan Xiao, dont parlaient souvent leurs camarades.

Nalan Yanran fixa de ses yeux brillants la silhouette un peu mince du nouvel arrivant près de là, arrêtant son regard sur son beau visage délicat dont le contour lui rappela vaguement le jeune homme de l’époque. Ces trois années avaient gommé de ses traits toute la tendresse et l’impulsivité qui avait pu éclater dans le Hall du clan Xiao l’autre fois. Elle avait fait place à une grande retenue…

Une pensée lui traversa l’esprit : Il a vraiment changé… Son regard se troubla un peu. Elle n’aurait jamais pensé que le bon à rien de l’époque serait réellement capable de venir à la Secte des Nuages Brumeux sans peur, et encore moins avec une telle indifférence que ne trahissait nulle pâleur ou autre marque d’anxiété, même face à un millier de disciples.

« Nalan Yanran, du clan Nalan. »

Elle se leva lentement, se tenant bien droit comme un lotus des neiges fier et inflexible.

Depuis un arbre énorme, Jia Xintiang regarda le Da Dou Shi avec une certaine stupéfaction : « C’est le petit bonhomme du Clan Xiao ? Il n’était pas censé être un bon à rien incapable de conserver son Qi ?» Il rit doucement : « Ké ké, son allure n’est pas celle d’un type se donnant des airs… Et même si c’était le cas, aucune personne ordinaire ne serait capable de maintenir son calme face aux forces communes des vieux machins de la Secte des Nuages Brumeux. »

Fa Ma, qui se tenait près de lui, hocha légèrement la tête. Il parcourut lentement de son vieux regard d’aigle le visage du nouvel arrivant et, un moment plus tard, il s’y arrêta en fronçant les sourcils soudainement. Il dit : « Je ne sais pas pourquoi, mais j’ai l’impression de le connaître…»

Cela fit doucement rire le Vieux Démons. « Ké ké, toi aussi ?» Il fixa Xiao Yan d’un air lourd de sens et dit : « On a dû le rencontrer quelque part…»

Le Président plissa un peu plus le front, les yeux étincelants, mais ne dit rien de plus.

Mu Chen tourna la tête et dit : « Hé Vieux Nalan, c’est le jeune homme du clan Xiao qui a failli devenir le gendre de ton clan ? Il n’a pas l’air le bon à rien que nous ont dépeint les rumeurs ! J’ai rarement vu un jeune avoir une telle prestance et une telle force mentale. » Il sourit à son interlocuteur, dont les yeux étaient rivés sur le jeune homme depuis son arrivée. Son sourire avait un petit côté jubilatoire de voir ce gendre, abandonné car jugé inutile, paraître plus remarquable que la plupart des pseudo-génies. Nalan Jie n’allait pas non plus en souffrir jusqu’à vouloir en mourir, mais ça allait néanmoins l’agacer…

Ce dernier affichait une expression hideuse et trancha Mu Chen du regard, trop paresseux pour lui répondre. Il rit froidement et continua de fixer le bel adolescent délicat, le cœur débordant d’émotions diverses.

Bien qu’il sache déjà depuis longtemps qu’il n’était plus un incapable, le calme et la force qu’il démontrait lui avaient infligé un grand choc. Il soupira doucement de regret : la situation en était arrivée à un point où rien de ce qu’il pourrait dire ne saurait changer quoi que ce soit. Il ne pouvait qu’espérer que sa petite-fille et son ex futur gendre se réconcilient une fois l’Accord des Trois Ans terminé, mais c’était un rêve irréaliste. Ceci étant, il voulait surtout que l’adolescent puisse perdre toute haine envers le Clan Nalan même si Yanran et lui ne pourraient jamais être ensemble car tel qu’il le voyait, il avait tout ce qu’il fallait pour devenir un puissant expert.

Il avait une force mentale remarquable, un talent à l’entraînement remarquable et la persévérance nécessaire à une lutte constante de trois années pour une promesse. Avec toutes ces qualités, il était assuré de devenir un expert épatant, et Nalan Jie ne trouvait pas l’idée de devenir la cible potentielle de la rancœur d’un jeune au potentiel illimité particulièrement réjouissante.

On dirait que je vais devoir envoyer quelqu’un prendre contact avec le clan Xiao… Soupira-t-il en son for intérieur en secouant la tête. Il ramena son attention sur l’esplanade et attendit  que l’Accord des Trois Ans commence.

Une fois que Nalan Yanran se soit levée, la dizaine d’hommes en robe blanche au-dessus de la place commencèrent enfin à lentement ouvrir les yeux. Ils posèrent leurs regards sur le jeune homme en noir au sommet des escaliers, et s’échangèrent ensuite des regards abasourdis. Ils éprouvaient la même incertitude que le Vieux Nalan et les autres. Peu importe sous quel angle ils le regardaient, ils ne voyaient en rien le blaireau du clan Xiao que tout le monde méprisait à l’époque.

Un vieillard vêtu de blanc aussi sur le siège central leva les yeux et le balaya du regard. Il lui demanda alors :  « Tu es Xiao Yan du clan Xiao ?» (NdT ‘Non non, je passais par là m’voyez’)

Celui-ci parcourut le vieil homme du regard et réalisa qu’il devait occuper une position importante dans la Secte vu qu’il prenait la parole et que les autres doyens restaient muets.

Avant même qu’il ne puisse répondit, le vieux machin poursuivit à son aise : « Je suis le Premier Doyen de la Secte des Nuages Brumeux, Yun Leng. La chef de la secte n’est pas encore revenue, aussi présiderais-je l’Accord des Trois Ans. Cette compétition a pour but de vous permettre d’apprendre l’un de l’autre : arrêtez quand vous…»

Une voix basse retentit tout à coup, l’interrompant : « Seuls les cieux détermineront si nous devons survivre ou non. »

Les regards alentour se tournèrent vers cette voix et s’arrêtèrent sur le jeune homme en robe noire. Leurs expressions se firent alors différentes ; bien des gens ne s’attendaient pas à ce qu’il dise une chose pareille. Son adversaire était tout de même la successeure de la Secte des Nuages Brumeux, qui la préparait à cette tâche sans regarder à la dépense.

Quelques vieillards sur les cimes des arbres ne purent s’empêcher de rire : « Ké ké, quel jeune homme audacieux !» Certains levèrent même le pouce à son égard.

Nalan Yanran leva légèrement le regard sur lui et l’observa. Une lueur scintillait dans ses yeux noirs assez nettement… Était-ce de la rancoeur ?

Un long moment plus tard, elle opina du chef et dit d’une voix froide : « Comme tu veux. »

Yun Leng fronça légèrement les sourcils à cette réponse, mécontent d’avoir été interrompu malgré sa haute position dans la secte. Il savait depuis longtemps que Xiao Yan n’était plus le bon à rien qu’il avait pu être, mais le talent de la jeune femme n’était pas inférieur au sien, d’autant qu’elle avait été formée par la Secte. Sa croissance avait été extrêmement rapide, aussi n’était-il pas vraiment optimiste quant aux chances de l’adolescent.

Il fit un geste de la main et dit du bout des lèvres : « Jeune homme, tu devrais toujours te garder une marge de manœuvre mais puisque tu as formulé une telle requête, fais comme bon te semble. Seuls les cieux détermineront si nous devons survivre ou non. »

L’intéressé sourit en coin et ne put s’empêcher de rire froidement en lui-même. Une marge de manœuvre  ? Nalan Yanran n’avait montré aucune pitié à l’époque ; est-ce que quelqu’un lui avait demandé alors de garder une ‘marge de manœuvre’ ?  

Il leva lentement la main vers la poignée de sa règle, et la dégaina abruptement en faisant siffler le vent. Il la brandit vers le sol et une brise souffla de son corps en soulevant la poussière à terre. Un léger Dou Qi vert enveloppa son corps tandis qu’il fixa la demoiselle : « Je suis venu conformément à l’Accord des Trois Ans. Réglons nos différents passés aujourd’hui ; rembourse-moi toute l’humiliation que tu as fait subir à mon clan à l’époque, s’il te plaît. »

La futur chef de secte tendit la main et l’anneau de stockage émeraude à son doigt brilla. Une longue épée vert pâle apparut dans sa main ; le fil de la lame était légèrement incliné et reflétait une lueur froide sous le soleil.

Ses beaux yeux échangèrent un regard avec la paire de pupilles noires. Elle soupira un peu de regret et dit à voix basse : « Je choisirai moi-même qui j’épouserai et bien que trois années se soient passées, je ne pense pas avoir fait quoi que ce soit de mal. J’ai le droit de choisir mon propre destin. Peut-être que je me suis montrée inconsidérée ce faisant, mais je pense que je ferais le même choix si je pouvais revenir en arrière. »

« Tu t’es montrée inconsidérée ?» Le jeune homme rit doucement. Elle voulait minimiser son comportement grossier et déraisonnable de la sorte ? Ce n’était pas un peu trop facile ?

Son expression redevint graduellement indifférente tandis qu’il serra plus fort la poignée de son arme. Un moment plus tard, il fut abruptement un pas en avant qui craquela le sol vert solide sous sa botte.  Un Dou Qi féroce et violent contenant de petites flammèches vertes déferla à la surface de sa peau.

« Commençons. »

 

Wazouille

Fondateur du site et traducteur de BTTH, DNC, TDG et SW, Wazouille est un grand audiophile, un gamer, un lecteur avide et bien d’autres choses encore, comme stakhanoviste, à son insu...

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)

BTTH Chapitre 333
BTTH Chapitre 335

11 Commentaires

  1. Xelephire

    Raaaah ce chapitre
    Mrc et hâte pour la suite !

    Répondre
  2. Spartan

    Merci pour le chapitre, hâte de voir la suite ^^

    Répondre
  3. Spawn

    Merci pour le chapitre
    La suite par pitié

    Répondre
  4. EiOoku

    je suis refait je suis arrivé pile poile a la sortie du chapitre, merciii

    Répondre
  5. Khultima

    Merci pour le chapitre. Je sentais que ça allait se finir comme ça =/

    Répondre
  6. grenvious

    merci pour le chapitre

    Répondre
  7. Zhexiel Kurokage

    Merci pour le chapitre.
    PS:L’expression qu’ils vont tous faire si il sort sa flamme verte…

    Répondre
  8. Mous

    Merci solda, chapitre reçu, continuer vos actions et espérons que l’ennemi arrêtera les hostilités. Le riz et le cola seront tes meilleurs armes

    Répondre
  9. Hinomura

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  10. nickylaboum

    merci

    Répondre
  11. Dark-iop

    Merci pour le chapitre 😉

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com