BTTH Chapitre 338

BTTH Chapitre 337
BTTH Chapitre 339

Pom pom pom, voici notre gros pavé du soir traduit aux petits oignons par votre namek préféré ! Hikozen, Alexwib (merci pour tes encouragements face à Fidel !), GillesJulian et William, je vous remercie sincèrement tous les cinq pour votre générosité et votre soutien ! Je suis toujours touché 🙂
Bonne lecture à tous et merci encore à nos fantastiques mécènes !

Chapitre 338 - Coucher de soleil éblouissant

Un puissant Dou Qi et des lames de vent aiguisées s’entrecroisaient répétitivement sur l’énorme place de pierre verte, et laissaient de nombreuses balafres visibles à sa surface.

Tout le monde retenait alors son souffle, suivant des yeux les deux silhouettes qui apparaissaient et disparaissaient comme en clignotant. Le combat toujours plus intense et disputé nouait leurs estomacs. Leur impression de base de Xiao Yan avait celle d’un type quelconque qui allait être vaincu au premier coup mais, contre toute attente, il n’avait été désavantagé une seule seconde. Au lieu de ça, il avait même l’air de repousser Nalan Yanran sous ses assauts extrêmement féroces en combat rapproché, ce qui laissa les disciples de la Secte des Nuages Brumeux stupéfaits, d’autant qu’ils pensaient tous que leur chef junior l’emporterait aisément.

Bien sûr, ils n’étaient pas les seuls à être abasourdis. Les doyens de la Secte affichèrent également des expressions mal à l’aise après que le jeune homme ait bloqué toutes les techniques de Dou de rang Xuan de la demoiselle. Ces techniques pourtant avancées, puissantes et difficiles à apprendre…

Un adversaire deux à trois étoiles plus puissant qu’elle n’aurait pas pu bloquer aussi facilement les quelques techniques qu’elle avait démontrés. Cela étant, ils ne pouvaient nier la vérité : l’adolescent, un peu plus faible qu’elle, y était parvenu et sans subir la moindre blessure qui plus est.

Après avoir fixé intensément la place, un doyen tourna la tête vers Yun Len et l’informa à voix basse, l’air sérieux : « Premier Doyen, ce Xiao Yan me semble un peu étrange : à chaque fois que les techniques de Yanran sont sur le point de le toucher, une énergie puissante et bizarre apparaît ! Et c’est elle qui bloque toutes ses techniques !»

Quelques autres doyens, dont le Premier, opinèrent légèrement du chef pour marquer leur approbation. Ils avaient naturellement pu sentir, avec leur force, cette énergie étrange dégageant de la chaleur. Cependant, le Da Dou Shi utilisait sa Flamme Exceptionnelle avec familiarité et habilitée en se mouvant à toute vitesse, aussi ne purent-ils voir de quoi il retournait exactement.

« Ne paniquez pas. Laissez-moi sentir soigneusement ce que c’est. » Dit Yun Leng  d’un air morose en agitant la main. Il ferma lentement les yeux et utilisa son Dou Qi pour se connecter à l’énergie du monde extérieur de la même affinité. Il se mit ensuite à observer les faits et gestes du jeune challenger sous tous les angles.

Les autres doyens s’échangèrent des regards et maintinrent le silence, en continuant de jeter des coups d’œil au combat toujours plus intense.

Peu après, deux bourrasques soufflèrent brusquement dans les airs et aussitôt, deux silhouettes apparurent à la cime d’un énorme arbre parmi ceux entourant l’esplanade. Leurs regards semblaient verrouillés sur la bataille en contrebas, et ils ne purent contenir une légère surprise.

Peu après leurs arrivées, Jia Xingtiian et les autres qui occupaient les arbres alentours tournèrent leurs regards vers eux. Ils furent un peu surpris de voir un homme entre deux âges d’une certaine beauté, portant une robe vert pâle, avant de rire et d’aller le saluer. De très nombreuses personnes vinrent instantanément à sa rencontre, et le fait que même des gens comme Fa Ma et le Vieux Démon se montrent poli à son égard témoignait de son statut au sein de l’Empire.

Cette personne était Gu He, le Roi des Pilules, suivi par Liu Ling. Ce Liu Ling en question n’était alors plus aussi arrogant qu’il l’avait été dans la capitale. Il se tenait silencieusement derrière son maître, et sourit en saluant Nalan Jie et les autres membres de la vieille génération. Ses manières semblaient indiquer qu’il avait changé suite à son échec à la Grande Assemblée des Alchimistes.

Gu He joignit les mains à l’attention du duo et dit courtoisement en souriant : « Ké ké, je ne m’attendais vraiment pas à ce que vous soyez là, Vieux Jia et Vieux Fa. Je regrette que la chef de la Secte n’ait pas été là pour vous saluer. » De son côté, il n’osait pas non plus manquer de respect envers ces deux experts extrêmement puissants, célèbres à travers tout l’Empire Jia Ma.

Il arrêta soudain son regard sur Hai Bodong et hésita une fraction de seconde. « Qui-est ce monsieur ?» Sa perception spirituelle remarquable lui permit naturellement de sentir une partie de la force grondante que cachait le vieillard.

« Hai Bodong. »

Ce dernier joignit les mains vers l’alchimiste et afficha un sourire un peu crispé, contrairement à son habituelle indifférence à l’égard des étrangers. Il avait beau être bien plus vieux que lui, dans ce monde seuls les gens puissants et capables étaient véritablement respectés par les autres. Il était peut-être un Dou Huang, mais il devait s’adresser à Gu He comme à son égal du fait de son statut de grand-maître alchimiste le plus éminent de l’Empire. Tout le monde savait qu’un alchimiste de sixième rang pouvait convoquer un grand nombre d’experts tous plus puissants les uns que les autres !

L’alchimiste fut surpris en entendant son nom et parut un peu perdu. « Hai Bodong l’Empereur de Glace ?» Il se ressaisit un long moment plus tard et, le sourire aux lèvres, il dit poliment : « j’ai beaucoup entendu parler de vous lorsque j’étais encore un disciple, Vieil Hai. Maintenant que je vous vois, votre prestige ne semble pas s’être amoindri le moins du monde depuis. »

Le vieil homme sourit, ne pouvant naturellement être moins courtois que son interlocuteur. Ils s’échangèrent quelques politesses, puis le regard de Gu He se tourna vers le duel en contrebas. Ses sourcils tressaillirent devant l’intensité de ce combat rapproché. Il demanda avec ébahissement : « Ce petit gars est Xiao Yan du clan Xiao ?»

Un rire amer retentit à côté de lui : « Ké ké, c’est bien lui, mais il n’est pas un bon à rien. » Il tourna le regard et réalisa que c’était Nalan Jie.

L’alchimiste hocha la tête, et ramena son regard sur Xiao Yan, qui n’était plus qu’une ombre sur-le-champ de bataille. Il mentirait en disant qu’il n’était pas surpris, car il savait parfaitement qu’il n’était qu’un incapable n’ayant pas atteint le rang de Dou Zhe il y a trois ans de ça. Et pourtant, trois ans plus tard, il s’était envolé jusqu’à atteindre un niveau suffisant pour affronter Nalan Yanran ?!

Il faut savoir que Yun Yun lui avait demandé de raffiner un nombre certain de pilules médicinales capables d’augmenter la puissance de sa disciple et malgré tout, ce gamin était parvenu à atteindre son niveau en trois années seulement ?  De quelle énorme faction fallait-il avoir le soutien, et quel talent terrifiant à l’entraînement fallait-il avoir pour parvenir à un tel résultat ?

Son visage souriant et indifférent se teinta d’un peu de sérieux. Il fronça légèrement les sourcils et fit sortir sa force spirituelle de sa glabelle. Elle alla ensuite flotter au-dessus de la place en un clin d’œil ; le Da Dou Shi, qui jusque là se déplaçait à la vitesse de l’éclair, apparaissait à présent au ralenti dans l’esprit de Gu He qui put décortiquer le moindre de ses mouvements.

Les deux combattants sur l’esplanade avaient l’air de figures floues entremêlées aux yeux des disciples de la Secte, mais ils apparurent clairement à ceux des divers experts qui se concentraient sur leur duel.

Les deux silhouettes clignotantes entrèrent à nouveau en contact et, dans un bruit explosif, furent propulsés plus d’une dizaine de mètres en arrière en dérapant sur le sol.

Ces figures s’arrêtèrent graduellement et apparurent enfin clairement aux yeux du public, qui fut abasourdi en voyant leur état.

L’armure de Dou de Xiao Yan était couverte de nombreuses cicatrices en croix, au fond desquelles on pouvait voir un peu de sang perler. Il avait clairement été touché par quelques contre-attaques de la jeune femme lors de leurs échanges furieux plus tôt.

Il avait une triste apparence, certes, mais Nalan Yanran n’était pas mieux lottie. Sa belle robe blanche était à présent froissée, et on pouvait clairement voir une empreinte de pas sur son bas-ventre. (NdT quelle brute !) Ses cheveux défaits étaient collés à son front couvert de transpiration et elle se mordait la lèvre inférieure, le souffle un peu court.

Ils avaient manifestement chacun donné et reçu de nombreux coups au court de leur lutte frénétique.

Leur apparence plongea l’esplanade dans le silence. Le public était affecté par leur détermination farouche à ne rien lâcher, et personne n’osait les interrompre.

Le silence persista un long moment, jusqu’à ce que la jeune femme soit la première à briser leur impasse. Elle observa l’adolescent indifférent face à elle d’un regard aux émotions variées, et tendit la main pour défaire le ruban vert qui retenait ses longs cheveux noirs. Elle secoua alors doucement la tête, et ses cheveux se déversèrent derrière elle comme des rayons de lune. Ils descendirent le long de son bras jusqu’à sa taille fine.

La demoiselle, les cheveux défaits, émettait une présence éthérée sous le soleil ardent, ce qui fit battre plus rapidement le coeur de tous ses prétendants.

Yun Leng et les autres furent surpris en la voyant faire, et se mirent aussitôt à marmonner entre eux. « Elle veut utiliser ce truc ?»

« On dirait que le combat va rapidement se conclure… Mais ce petit gars du clan Xiao est vraiment puissant pour parvenir à la pousser dans ses retranchements. »

Gu He, du haut de son arbre, parut surpris et dit à voix basse : « Elle s’apprête à utiliser son atout ? C’est dingue qu’elle y soit forcée…»

Jia Xingtian et les autres furent stupéfaits en l’entendant parler, et ils tournèrent aussitôt leurs regards surpris vers les duellistes.

Nalan Yanran ferma les yeux tandis que ses cheveux retombaient, et les rouvrit abruptement un moment plus tard. Ses cheveux noirs se mirent alors à se mouvoir soudainement malgré l’absence de la moindre brise. Ils flottèrent, dansèrent et elle commença à s’élever dans les airs sans la moindre aide extérieure.

Tandis qu’elle montait lentement, l’énergie autour d’elle commença à gonfler violemment comme de  l’eau bouillante. Des ondulations vertes substantielles se répandirent continuellement de son corps.

L’épée dans sa main s’éleva lentement jusqu’à être pointée en direction de Xiao Yan en dessous. Au bout d’un moment, l’arme trembla doucement et les rayons du soleil parurent se diriger soudainement vers elle et s’y agglomérer. En un instant, le halo de l’épée déferla et brilla tant et si bien qu’on aurait cru voir un second soleil dans le ciel.

Le visage de la jeune femme parut un peu transparent à la lueur du halo. Elle pointa le jeune homme en contrebas d’un bras tremblant et, pour la première fois, elle cria ce nom qu’elle avait jadis haï.

« Décidons du vainqueur, Xiao Yan. »

Ce dernier leva la tête et observa le halo éblouissant où une énergie terrifiante s’agglomérait sauvagement.

« Utilise-t-elle enfin sa carte maîtresse ? Dans ce cas…»

La demoiselle prit une grande inspiration en fixant sa silhouette bien droite. Elle tint fermement son épée devenue extrêmement lourde, et la bougea avec une lenteur rendant son mouvement presque indiscernable. Suite à ce mouvement, l’ondulation énergétique qu’émettait l’arme devint de plus en plus intense.

Xiao Yan la regarda avec indifférence. Il tendit doucement la main et une flamme verte y apparut soudainement dans un ‘pouf’ sous le regard de tous.

Bien que quelques disciples ordinaires de la Secte des Nuages Brumeux ne réagirent pas à l’apparition de la flamme, les doyens ainsi que Gu He et les autres experts écarquillèrent soudainement les yeux. C’était encore plus vrai pour le groupe de Fa Ma, dont la sensation de déjà-vu ne cessait de grandir. « C’est…»

L’épée mouvante dans le ciel s’arrêta abruptement. Nalan Yanran se mordit les lèvres en tenant l’arme vibrante de toutes ses forces. Elle avait beaucoup de mal à contrôler l’énergie terrifiante qu’elle contenait.

Au bout d’un moment, cette énergie arriva à capacité maximale et la jeune femme cessa enfin de la contenir. Le visage grave, elle poussa un cri net et la lueur éblouissante de l’épée commença soudainement à gonfler. En un instant, elle parvint même à camoufler celle du soleil !

« Pic du Vent : Coucher de Soleil Éblouissant !»

La fluctuation d’énergie fut enfin libérée, et une aura d’épée acérée fonça explosivement vers l’adolescent depuis toutes les directions, comme une tempête s’abattant sur une région. Le sol solide se craquela même sous la pression de cette aura, et les fissures se répandirent jusqu’au bord de l’esplanade.

Les disciples de la secte, devant cette aura, posèrent leurs mains contre celles de leurs voisins à la verticale. Des vagues de Dou Qi s’élevèrent de leurs corps et formèrent un énorme bouclier d’énergie qui couvrit la moitié de la place. Ce ne fut qu’alors qu’ils parvinrent à se débarrasser de cette aura d’épée.

Jia Xingtian leva la tête pour observer cette technique ressemblant à un soleil tombant et murmura : « C’est vraiment Pic du Vent… Je ne m’attendais pas du tout à ce que Yun Yun le lui apprenne. Cela dit, elle ne peut l’utiliser qu’à vingt à trente pour cent de sa puissance avec sa force actuelle. »

Il tourna son regard vers le jeune homme et, avant même qu’il puisse dire quoi que ce soit, ses pupilles se contractèrent soudainement ;  il venait de remarquer que le combattant avait sorti un Danwan violet pâle… (NdT pilule sans effet médicinal) Il la jeta dans sa bouche, la mâcha un peu puis il cracha un amas de flammes violettes dans sa main gauche.

Le Vieux Démon fixa intensément l’adolescent, les yeux plissés au point qu’ils tracent presque une ligne droite. « Cette posture…» L’autre jour, à l’esplanade de la famille impériale, un jeune homme du nom de Yan Xiao avait fait exactement la même chose…

Il tourna lentement la tête vers Fa Ma, avec qui il échangea un regard. Leurs expressions à ce moment étaient particulièrement étranges et intéressantes. Ils semblaient avoir obtenu la confirmation de leur suspicion : Yan Xiao est Xiao Yan ! 

Bien sûr, ils n’étaient pas les seuls à l’avoir découvert ; Nalan Jie, Mu Zhan et les autres avaient alors l’air tout aussi stupéfaits.

En fait, la personne la plus surprise n’était pas l’un d’entre eux, mais bien la jeune femme suspendue dans les airs qui venait de lancer cette technique terrifiante : Nalan Yanran !

Wazouille

Fondateur du site et traducteur de BTTH, DNC, TDG et SW, Wazouille est un grand audiophile, un gamer, un lecteur avide et bien d’autres choses encore, comme stakhanoviste, à son insu...

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)

BTTH Chapitre 337
BTTH Chapitre 339

15 Commentaires

  1. Anispastaga

    Merci un super chapitre

    Répondre
  2. Metalis

    Merci pour ce chapitre ! 🙂

    Répondre
  3. Zhexiel Kurokage

    Merci pour les chapitres.
    PS:Je viens de revenir chez moi et de recouvrez accès à un ordi,lol. Autant dire que je suis plus qu’heureux de ne plus avoir à lire sur un minuscule écran de téléphone.^^

    Répondre
  4. Arnaud

    Merci pour ce super chapitre

    Répondre
  5. ManaMana

    Awn… J’ai jouis.
    Merci pour ce chzpitre.

    Répondre
  6. Khultima

    Merci pour le chapitre, ainsi qu’aux donateurs.

    Répondre
  7. Hinomura

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  8. 4Help

    Ben voilà , il vient de montrer qu’en plus d’etre fort , il est aussi l’alchimiste qu’ils ont respectés.

    mrc du chapitre.

    Répondre
  9. Psycho

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  10. Newkan

    she ! naalan yanran tu la pas vue venir celle la XD haaa xiao yan … pourquoi sa s’arrete la se chapitre 🙁

    Répondre
  11. grenvious

    merci pour le chapitre

    Répondre
  12. rolp

    j aurai bien aimé un lotus du bouddha avec 3 flammes =))

    Répondre
  13. nickylaboum

    merci

    Répondre
  14. essitamessitam

    merci pour le chapitre

    Répondre
  15. Dark-iop

    Merci pour le chapitre 😉

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com