BTTH Chapitre 342

BTTH Chapitre 341
BTTH Chapitre 343

WilliamAlexandre, je vous remercie énormément pour votre soutien et votre générosité ! Voici le dernier chapitre de cet arc sous vos yeux ébahis !

Mais est-ce vraiment la fin… ? :p

Bonne lecture !

Chapitre 342 - Tempête renouvelée 

“Glug!”

Une force agressive sortit de la main de Xiao Yan et bondit en avant. Nalan Yanran poussa un grognement étouffé, et du sang frais coula aussitôt du coin de ses lèvres. Cette ligne rouge brillante se détacha de ses lèvres de façon charmante.

La jeune femme fixa le visage froid de son adversaire avec une expression complexe. Elle ferma lentement les yeux, laissa ses bras tomber le long de son corps et se laissa mollement tomber au sol en suivant le vent.

À ce moment, toute l’esplanade plongea dans le silence !

Tous les regards se tournèrent vers la silhouette tombant du ciel, et les disciples de la Secte des Plumes Divines eurent des expressions incrédules.

Elle était la membre le plus remarquable de la jeune génération de la secte. À treize ans, elle avait aggloméré et formé un vortex, et était ainsi parvenu à devenir une Dou Zhe. À seize ans, elle était devenue une Dou Shi et à vingt ans, une Da Dou Shi.

Arriver à ce niveau à cet âge ne lui suffisait pas à avoir la vitesse d’entraînement la plus rapide depuis la fondation de la secte, mais elle lui suffisait à se placer dans le top dix. Cependant, cette femme si respectée par bien des gens normaux avait été vaincue par celui qu’on connaissait comme le bon à rien de la famille Xiao. Par conséquent, de nombreux disciples qui la vénéraient comme une déesse éprouvèrent une terrible amertume.

Cependant, en repensant aux progrès de la demoiselle, certains considérèrent la vitesse de progression de l’adolescent et quand ces types intelligents parvinrent à faire fi de leurs émotions, ils furent sidérés.

Trois ans auparavant, ce type n’était même pas un Dou Zhe mais à présent, il avait rattrapé Nalan Yanran en devenant lui-même un Da Dou Shi.

Il avait ainsi traversé le niveau de Dou Zhe et Dou Shi en trois ans pour directement arriver à celui de Da Dou Shi. Si la vitesse de progression de Nalan Yanran était respectable, celle du jeune homme était-elle probablement terrifiante.

Ces gens-là ne purent s’empêcher de trembler en détachant leurs regards de son visage que la tendresse infantile avait quitté. Ce ne fut qu’à ce moment qu’ils se souvinrent qu’il y a trois ans, il n’avait que quatorze ans donc à ce moment, il devait en avoir dix sept…

La maturité et le calme dont il faisait preuve avaient dissimulé son âge aux yeux de bien des gens.

De nombreuses personnes n’avaient atteint que le rang de Dou Zhe à son âge, mais l’ex bon à rien du clan Xiao avait déjà formellement commencé son voyage sur le chemin des arts martiaux !

Il était un Da Dou Shi de dix-sept ans !

À l’époque, les quelques prodiges qui avaient fondé la Secte des Nuages Brumeux et choqué le continent avaient, par coïncidence, atteint le rang de Da Dou Shi au même âge !

Certaines personnes déglutirent silencieusement en se souvenant de ce fait. Ils s’échangèrent des regards en affichant une expression horrifiée, le visage couvert de sueur froide.

Bien sûr, le jeune alchimiste avait atteint une telle vitesse d’entraînement grâce à l’aide de Yao Lao mais si celui-ci n’avait pas absorbé son énergie, il n’aurait pas gâché ses meilleures années… Qui pourrait dire s’il n’aurait pas atteint le rang de Da Dou Shi plus tôt alors ? Cela étant, on peut se demander s’il aurait eu cette force mentale extraordinaire que de nombreux aînés admiraient sans ces trois années d’entraînement qui lui avaient forgé le caractère.

Avoir perdu aura été pour lui un mal pour un bien.

“Ah.”

Nalan Jie, sur son arbre, eut alors l’air plus sombre encore. Son dos bien droit était alors légèrement courbé et il poussa un long soupir avec une amertume difficile à résoudre. Une situation à la base excellente en était venue au point point où il avait non seulement perdu un petit-fils par alliance exceptionnel qui aurait rendu tout le monde jaloux, mais également sa face…

Mu Chen et les autres, en l’entendant soupirer, ne purent que sagement s’échanger des regards et secouer la tête avec un sourire amer. La performance du Da Dou Shi avait surpassé toutes leurs attentes. Ce petit gars qui semblait s’être entraîné tout seul s’était avéré capable de vaincre Nalan Yanran qui avait été bichonnée par la Secte des Nuages Brumeux. Même eux restaient stupéfaits face à sa vitesse de croissance exceptionnelle de ces trois dernières années.

« Quel petit gars extraordinaire. » Soupira Fa Ma. Xiao Yan avait beau paraître avoir obtenu un léger avantage grâce à sa technique de Dou de vol, l’œil acéré d’un expert pouvait voir du premier regard qu’il avait réellement sué sang et eau pour parvenir à obtenir une telle attention partagée. Nalan Yanran, pomponnée et entraînée le plus prudemment possible, ne pourrait jamais rivaliser avec lui sur ce point.

Jia Xingtian hocha la tête : « C’est effectivement un jeune homme très complexe… Avec le temps, il deviendra un grand expert !» C’était la première fois depuis bien des années qu’il avait évalué ainsi un membre de la jeune génération.

Hai Bodong fixa le ciel en soupir de soulagement en son for intérieur. Cependant, il redevint vite tendu à nouveau, car il savait que le plus dangereux pour lui et son jeune ami n’était pas le combat avec Nalan Yanran, mais bien les doyens de la secte.

Il baissa la tête et parcourut ces doyens du regard, tous assis qu’ils étaient sur leur plateforme. Il fronça légèrement les sourcils en passant sur le visage légèrement verdâtre de Yun Leng ; il agita alors légèrement les mains dans ses manches, et de l’air froid enveloppa lentement sa paume. Il s’était préparé à bondir à tout moment.

Yun Leng frappa violemment la table de pierre à côté de lui du poing de rage. « Maudit gamin !» Il était verdâtre, car il ne s’attendait pas à ce que le jeune homme ne lui donne pas de face. Sa demande n’avait eu aucun impact.

Un doyen lui demanda en riant amèrement : « Qu’allons-nous faire maintenant, Premier Doyen ? Nalan Yanran a déjà perdu. »

Yun Leng changea répétitivement d’expression. La demoiselle représentait la secte tout entière et sa défaite allait indubitablement ternir sa réputation. En l’absence du chef de la secte, c’était à lui qu’il revenait de trouver une solution pour recouvrer cette réputation qu’ils avaient perdue.

Cependant, comment allons-nous récupérer la face sans bonne excuse avec autant de chefs de faction ? Si nous l’attaquons de force, nous passerons pour des bandits de grand chemin…

Tandis qu’il se tracassait à chercher une solution, son regard s’arrêta soudainement sur Ge Ye en contrebas, qui était blanc comme s’il avait vu un fantôme en fixant le jeune alchimiste dans les airs. Sa stupéfaction enragea davantage encore que le Premier Doyen qui était déjà irritable au demeurant. Ce dernier ne put s’empêcher de l’interpeller à voix basse : « Ge Ye, fais attention à ton image ! Tu es le diacre de la Secte des Nuages Brumeux !»

Ge Ye trembla en l’entendant et une fois qu’il eut récupéré, il tourna la tête vers son chef, pointa un doigt tremblant vers le Da Dou Shi dans les airs. Il dit alors d’une voix étouffée où perçait la peur : « Premier Doyen, c’est lui le type mystérieux qui a tué Mo Cheng !»

Cette déclaration eut l’effet d’une énorme explosion qui les secoua tous !

L’expression de tous les doyens changea aussitôt en un instant.

Xiao Yan observa d’un air indifférent la silhouette gracieuse en pleine descente. Il se souvint de l’amertume et de la tristesse qu’il avait vu sur le visage de sa némésis, et une certaine fatigue traversa à nouveau son regard. Il avait quitté son clan et cette fille mignonne pour laquelle il s’inquiétait maintenant pour cet Accord des Trois ans. Maintenant que c’était terminé, il avait l’impression de s’être débarrassé d’un terrible poids qui l’avait écrasé jusqu’à l’étouffer quelque peu.

« C’est enfin terminé…» Il battit ses ailes, et alla se positionner sur la trajectoire de Nalan Yanran en descendant doucement. Au moment où il allait toucher le sol, une forme blanche vola de la poitrine de la jeune femme et, portée par le vent, se dirigea vers lui.

Il l’attrapa, y jeta un œil et se raidit tout à coup.

C’était une simple feuille de papier blanc qui avait été pliée très proprement. Peut-être était-ce parce qu’elle l’avait été un nombre incalculable de fois, mais il y avait de petits trous sur les bords du papier. C’était une feuille qu’il connaissait très bien ; à l’époque, il avait récupéré une feuille blanche de la table et d’un air détaché, il avait écrit une lettre de divorce qui avait choqué tout le monde.

Il déplia lentement la feuille, et une écriture assez innocente apparut vividement sous ses yeux. En descendant son regard, il finit par voir une empreinte de main sanglante, qui brillait de façon éblouissante sous le soleil.

Le jeune homme fixa la lettre un long moment avant de secouer gentiment la tête. Il jeta un œil à la demoiselle qui allait toucher le sol et, d’un geste de la main, il fit apparaître une force de nulle part qui la porta et la fit doucement descendre à terre.

“*Cough*.”

Elle se tint la poitrine en toussotant intensément. Du sang frais coula du coin de ses lèvres… Elle se soutint de sa main et, avec une certaine obstination, elle leva la tête et observa l’adolescent près d’elle qui tenait le papier dans sa main. Son expression changea alors répétitivement et, un long moment plus tard, elle parut atteindre une conclusion.

Sous le regard de la foule, elle se leva avec difficulté et dit d’une voix rauque et basse où transpirait une amertume apparente : « Tu as gagné, Xiao Yan. Comme le prévoyait notre accord à l’époque, maintenant que j’ai perdu moi, Nalan Yanran, vais devenir ton esclave. »

« Cependant, par égard pour la réputation de la secte, pardonne-moi de ne pouvoir accepter s’il te plaît. Quoi qu’il en soit, je suis déjà irrémédiablement classée comme une personne arrogante et déraisonnable à tes yeux, aussi laisse-moi être obstinée une fois de plus…»

« Avec le recul, je reconnais à présent que ma façon de gérer cette rupture de fiançailles au clan Xiao était effectivement inappropriée. Par conséquent, transmets mes excuses à Oncle Xiao ultérieurement. »

Une fois cela dit, la jeune femme tendit abruptement la main à la verticale. Elle chancela légèrement et son épée, qui n’était pas loin d’un disciple de la secte, fut aussitôt aspirée par une force invisible.

Elle attrapa rapidement son arme, serra les dents et brandit violemment le bord tranchant vers son cou.

Les disciples de la Secte des Nuages Brumeux, comme leurs doyens, changèrent drastiquement d’expression : “Ah !” Aucun d’entre eux ne s’était attendu à ce qu’elle se suicide juste parce qu’elle avait perdu. Cependant, elle n’avait aucunement l’intention de plaisanter et son épée dansa directement vers son cou sans autre forme de procès.

Bien que certains doyens présents aient eu l’intention de la sauver, ils étaient trop loin et ne purent que regarder la lame acérée se rapprocher de son cou d’albâtre.

L’épée qui contenait une aura d’épée froide et dense traversa les airs et, au moment où elle allait toucher sa peau nacrée, de longs doigts apparurent de nulle part et saisirent aussitôt violemment la lame. “Clang !” L’épée s’arrêta soudainement, laissant l’épée contre son cou fragile où apparaissait une légère ligne sanglante d’où coulant du sang frais.

Nalan Yanran leva alors abruptement la tête et trouva face à elle une paire d’yeux noirs indifférents.

Xiao Yan jeta un regard et ne put s’empêcher d’éprouver de l’impuissance en la voyant se mordre les lèvres. « Je n’ai pas vraiment envie de faire de toi mon esclave, donc tu n’as pas à faire ce genre de choses pour préserver la réputation de ta secte. » Il avait beau l’avoir vaincue, ça ne signifiait pas pour autant qu’il pouvait vraiment faire d’elle son esclave. Quoi qu’il en soit, elle était la chef junior de la secte, et les doyens ne lui permettraient pas de faire quoi que ce soit qui entache la réputation de ladite secte.

De plus, se suiciderait-elle réellement sur-le-champ que la Secte des Nuages Brumeux tout entière deviendrait immédiatement folle furieuse, et leur relation deviendrait alors réellement celles d’ennemis ! Ce n’était pas réellement une situation dans laquelle il voulait se retrouver…

« L’Accord des Trois Ans est déjà terminé. Nous n’aurons plus rien à voir l’un avec l’autre dans le futur. Ta défaite d’aujourd’hui peut être considérée comme un mince prix à payer pour ton comportement d’autrefois. » Dit le jeune alchimiste avec indifférence. Il tira abruptement l’épée qu’il tenait entre ses doigts et la jeta nonchalamment en arrière. L’épée vola et se planta violemment dans le sol devant le disciple de tout à l’heure, faisant vibrer sa poignée dans les airs.

Il secoua doucement la lettre de divorce dans sa main. « Tu devrais également savoir que ce genre d’accord signé sur le papier n’a pas vraiment de valeur contractuelle. » Il remua rapidement le doigt et une flamme verte en jaillit ; il brûla alors sur-le-champ la lettre devant Nalan Yanran jusqu’à ce que ses cendres volent dans le vent.

« Je vais te répéter ce que je t’ai dit il y a trois ans. » Dit-il en souriant tandis que sa voix retentit lentement à travers l’esplanade silencieuse.

« Nalan Yanran, mon clan Xiao et toi n’aurez plus aucun lien dans le futur. Félicitations, tu es libre. »

La jeune femme afficha une expression compliquée en observa le beau visage délicat et souriant du jeune homme. Elle avait enfin obtenu ce qu’elle désirait tant mais, pour une raison qui lui échappait, elle éprouvait à ce moment un grand vide.

Le Da Dou Shi leva la tête et sourit aux spectateurs sur les arbres. « Le spectacle est terminé, messieurs dames, rentrez chez vous s’il vous plaît. » Il se retourna aussitôt et fit quelques pas jusqu’à sa lourde règle noire plantée dans le sol, et la rangea négligemment dans son dos. Après quoi, il se dirigea lentement vers la sortie de la place sous les regards de tous.

Sa silhouette de dos avait l’air un peu solitaire sous les rayons du soleil couchant, mais il avait l’air bien plus détendu qu’à son arrivée.

Ses pas résonnèrent à travers la place et, au moment où il allait mettre le pied sur la première marche, une légère voix résonna et fit sombrer son cœur.

« Restez-là s’il vous plaît, monsieur Xiao Yan. Notre Secte des Nuages Brumeux souhaiterait vérifier avec vous certaines choses personnellement. »

 

Wazouille

Fondateur du site et traducteur de BTTH, DNC, TDG et SW, Wazouille est un grand audiophile, un gamer, un lecteur avide et bien d’autres choses encore, comme stakhanoviste, à son insu...

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)

BTTH Chapitre 341
BTTH Chapitre 343

14 Commentaires

  1. ManaMana

    F5 no Jutsu !

    Répondre
  2. vincent

    pas de bol c’est pas fini vivement xun er et connaitre c’est origine obscure ainsi qu le reste du harem en action sur les 1000 chapitre qui reste.

    Répondre
  3. Zhexiel Kurokage

    Merci pour le chapitre.

    Répondre
  4. HinomuraHinomura

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  5. grenvious

    merci pour le chapitre

    Répondre
  6. Khultima

    Merci pour le chapitre.

    Répondre
  7. essitamessitam

    merci pour le chapitre

    Répondre
  8. guts

    merci pour le chapitre

    Répondre
  9. psycho

    Merci pour le chapitre 🙂

    Répondre
  10. Wawan

    Ça pue l’embrouille 🙂

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  11. Ling_Tian

    Merci pour le chap

    Répondre
  12. Dark-iop

    Merci pour le chapitre 😉

    Répondre
  13. nickylaboum

    merci

    Répondre
  14. Snakeyes

    La secte des plumes divine ??? C’est dans TDG ça mais c’est pas grave vu le boulot que tu fait on te pardonne 😉

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com