BTTH Chapitre 381

BTTH Chapitre 380
BTTH Chapitre 382

Chapitre 381 – La faction mystérieuse, le Hall des Âmes !

Un jeune homme en robe grise sortit lentement du Gouffre de Zhen Gui par la porte ouest. Une fois les douves passées, il s’arrêta et leva les yeux pour observer la chaîne montagneuse au loin, puis il jeta un dernier regard au poste-frontière de l’Empire Jia Ma. Une fois qu’il s’en serait éloigné, il retrouverait alors sa pleine liberté de mouvement. Le monde extérieur allait indubitablement être plus intéressant que l’empire.

Xiao Yan prit une grande inspiration, abandonna sa nostalgie et se mit en route vers le lointain. Sa silhouette fine disparut peu à peu à l’horizon, sur la route principale.

Près d’une demi-heure plus tard, une brise noire apparut au-dessus de la forteresse et s’attarda dans son ciel comme si elle était possédée par un fantôme.

Elle fit, pendant un moment, des aller-retour dans le ciel au-dessus du lieu où le jeune homme s’était précédemment battu, puis le vent l’emporta subitement comme s’il l’emmenait dans la direction que ce dernier avait prise. Elle laissa, sur son passage, une traînée noire partiellement visible.

La route principale qui traversait des bois verdoyants était totalement silencieuse. Seuls les gazouillis des oiseaux, assis sur les branches, donnaient un peu de vie à cette voie désolée.

Après avoir marché un long moment sans piper mot, l’adolescent succomba au doute qui le rongeait et demanda doucement : « Maître, tout à l’heure vous…»

Deux minutes passèrent avant qu’il n’entende le vieillard soupirer, rire amèrement et marmonner : « Ah, je ne m’attendais vraiment pas à ce que ces types traînent près de l’Empire Jia Ma… Ils viennent rarement ici. Pourquoi sont-ils venus cette fois…»

Son monologue laissa son disciple totalement perplexe. Il demanda aussitôt prudemment : « Qui sont ces ‘types’ dont vous parlez, Maître ?»

Yao Lao replongea dans le silence à cette question, ce qui ne manqua pas de surprendre le jeune alchimiste qui choisit de ne pas enquérir davantage. Il fronça légèrement les sourcils et poursuivit sur la route qui, selon la carte, allait le mener à la région du Territoire Sinistre. Cela étant, il commença à éprouver une inquiétude certaine.

Le vieux maître, jusque là silencieux, prit soudainement la parole : « J’avais l’intention de te parler de tout ça une fois que tu serais devenu plus fort, petit bonhomme, mais mon plan est gâché à présent qu’ils ont découvert ma trace. Vu que tu veux savoir de quoi il retourne, je n’ai d’autre choix que de t’en parler plus tôt que prévu. Cependant, je dois au préalable te prévenir que la faction au cœur de mes troubles est vraiment trop puissante, bien plus que ne pourra jamais l’être une secte comme celle des Nuages Brumeux. Toute cette histoire est terriblement dangereuse… Es-tu vraiment sûr de vouloir savoir dès maintenant ce qui se passe ?»

La main du Da Dou Shi se mit à trembler à son insu tandis qu’il s’immobilisa et resta figé sur place et déglutit en silence. Il pressentait que ce dont son maître allait lui parler allait détruire la tranquillité qu’il avait pu connaître par le passé.

Le vieillard se tut à la suite de son disciple, mais ce dernier put sentir une légère déception provenir de l’anneau à son doigt.

Après cinq grosses minutes de mutisme, Xiao Yan expira longuement tout à coup, leva la tête et fixa le ciel bleu à travers le couvert du feuillage des arbres. Il frotta l’anneau du doigt et dit d’une voix douce et basse : « Racontez-moi, maître. Je ne sais peut-être pas à quel point la faction dont vous parlez est puissante, mais je tiens à dire une chose. Je suis votre disciple, et je vous dois toutes les capacités que je peux avoir. »

Le silence lui répondit mais un peu plus tard, il entendit Yao Lao dire ‘bien’ par deux fois, puis sa vieille voix résonna intensément dans son esprit en chevrotant : « Ha ha, bien ! Très bien ! Moi, Yao Chen, n’ait pas été aveugle une seconde fois ! Ha ha !» Il était tellement ému qu’il laissa échapper le nom de celui qui avait jadis fait trembler le continent pour la première fois devant le jeune homme !

La déclaration dépassionnée et sincère de ce dernier l’avait tellement touché que le vieux maître, habituellement calme et indifférent, en pleurait. Il avait été trahi par celui en qui il faisait le plus confiance auparavant, ce qui le peinait profondément… Cependant, il avait la chance de ne pas s’être trompé à nouveau cette fois !

Yao Chen… Est-ce le nom de Maître ? L’adolescent se le répéta dans son esprit mais cela étant, il pensait surtout à sa seconde phrase, ‘je n’ai pas été aveuglé une seconde fois’, ce qui laissait entendre qu’il l’avait été une fois. Aaah… On dirait que Maître a eu un passé douloureux.

« Si tu te souviens, mon garçon, je t’ai dit auparavant que le continent Dou Qi était énorme, et que d’innombrables experts y résidaient. Même le plus puissant combattant de l’Empire Jia Ma devra se débarrasser de son arrogance en parcourant le continent, car il y rencontrera facilement des experts plus puissants que lui. » La voix lente et désolée de Yao Lao captiva entièrement son disciple, au point qu’il n’osait pas se laisser distraire.

« La superficie énorme du continent fait que de nombreuses factions étranges s’y sont formées et parmi elles, il y a une faction mystérieuse du nom de ‘Hall des Âmes’. Ce groupe a beau couvrir la moitié du continent, ses membres apparaissent rarement dans les territoires excentrés comme l’Empire Jia Ma. Bien peu de monde connaît leur existence. »

« Le Hall des Âmes ?» marmonna le jeune alchimiste avant de dire doucement : « Vous avez senti leur présence au Gouffre de Zhen Gui tout à l’heure, n’est-ce pas ?»

« Hmm. » Le vieil homme sourit amèrement, et opina du chef en disant : « Ce Hall des Âmes est aussi puissant que mystérieux. De plus, ils utilisent des techniques extrêmement bizarres durant leurs opérations. Je n’ai pas, moi-même, une grande connaissance de leur faction. Cela étant, je sais qu’ils ne s’attaquent habituellement pas aux gens normaux ; ils ciblent les ‘esprits vivants’ dont le corps est mort, mais dont l’âme est anormalement puissante. Tu es un alchimiste, donc tu devrais savoir qu’une fois que la force de l’âme a atteint un certain seuil, elle est capable de survivre à la destruction de son corps et de chercher un moyen de ressusciter ; c’est ce genre d’âmes qu’on surnomme ‘les esprits vivants’.»

Le Da Dou Shi pinça ses lèvres et demanda doucement : « C’est l’état dans lequel vous vous trouvez, somme toute Maître ?»

« Effectivement. » Yao Lao poursuivit d’une voix où perçait à présent une certaine tristesse, mais aussi de la colère : « Ils sont les charognards spirituels du continent, en quelque sorte. Ils détectent les esprits puissants lorsqu’ils quittent leurs corps, et envoient quelqu’un s’en occuper. J’ignore pourquoi ils s’attaquent spécifiquement aux âmes désincarnées, mais ils ont l’air d’avoir des techniques capables de les restreindre… Peu après que mon corps ait été détruit, je me suis retrouvé encerclé puis attaqué par ces types. J’ai réussi à me tailler un chemin de sang dans leurs lignes et à m’échapper, mais au prix de graves blessures. Cependant, j’avais la chance de posséder un anneau extrêmement rare du nom ‘d’anneau spirituel de l’âme chaude’, que j’avais obtenu en raffinant des pilules pour des gens à l’époque. Au final, quelqu’un m’a aidé à créer l’anneau noir que tu portes au doigt, grâce auquel j’ai réussi à m’échapper à mes poursuivants. Cet anneau a fini par circuler d’un propriétaire à l’autre, jusqu’à parvenir entre les mains de ta mère, qui te l’a finalement donné. »

Xiao Yan prit une grande inspiration, stupéfia par la puissance de cette organisation qui était parvenue à forcer son maître à fuir incessamment, malgré sa puissance.

« Le Hall des Âmes a diverses façons de s’occuper des âmes, aussi ai-je du mal à les affronter dans mon état. » dit le vieillard d’une voix grave. « Si je cherche à rapidement ressusciter, c’est essentiellement parce que je les crains. De plus, j’ai encore quelques affaires à régler, et de vieilles rancunes à faire payer !»

Le jeune disciple hocha silencieusement la tête.

« Ne cherche pas comment m’aider, petit bonhomme ; tu es trop faible pour le moment. S’il y a bien une chose en quoi j’ai foi, c’est ton potentiel : je suis persuadé que tant que tu disposeras d’assez de temps, tu pourras devenir un expert au sommet. Tu dois juste devenir plus fort ! Autrement, je crains que ta vie soit en danger lorsque ces types viendront me chercher !» dit lentement le vieil homme.

L’adolescent prit graduellement une expression sérieuse. Il serra les poings et dit d’une voix grave : « Je vais mettre la main sur la Flamme au Cœur de la Météorite aussi vite que possible, maître, et je vous raffinerai alors un corps pour que vous n’ayez plus à craindre le Hall des Âmes. »

« Hmm, je ne peux dépendre que de toi. » Yao Lao soupira et dit : « C’est une chance que j’ai pu retourner illico dans l’anneau tout à l’heure, autrement ils nous auraient repérés… Cela dit, je crois qu’on verra de plus en plus de leurs membres dans les parages maintenant qu’ils ont senti quelque chose. Du coup, tu vas devoir te débrouiller seul dans un futur immédiat, car s’ils se devaient se fixer sur nous en détectant ma présence, nos deux vies seront en danger. »

« Hmm. » Le jeune homme hocha la tête avec gravité. Il venait juste de se détendre après avoir quitté l’Empire Jia Ma qu’il se retrouvait à nouveau angoissé. Ce n’était plus la secte des Nuages Brumeux qui le menaçait, mais une faction bien plus terrifiante ! Il n’avait d’autre choix que d’agir avec la plus grande prudence… Et comme Yao Lao l’avait dit, il était actuellement vraiment faible. Non seulement il était incapable de protéger son maître du Hall des Âmes, mais même la secte des Nuages Brumeux pouvait le chasser comme un chien errant.

« Sans force, un homme se retrouve impuissant face au monde…» Il soupira doucement en serrant les poings. À ce moment, il ressentait la même impuissance, la même soif de puissance que lorsqu’il s’était retrouvé face à Nalan Yanran dans le hall du clan Xiao, il y a trois ans de ça !

« J’ai besoin de force ! De force !»

« Puisque c’est comme ça, volons droit vers l’Académie Jia Nan. Nous ne pouvons plus nous permettre de nous arrêter en route. » Le jeune alchimiste sortit une carte de son anneau de stockage et l’observa lentement avant d’y tracer une ligne du doigt, pour traverser enfin une région noire et s’arrêter sur une étoile bleue en son centre.

Ses épaules tremblèrent légèrement tandis qu’il fit apparaître lentement ses ailes de nuage violet. Il les battit, s’éleva dans les airs, prit ses repères et se changea en un rayon de lumière qui fila vers l’ouest.

La zone retrouva son calme après son départ et deux-trois heures plus tard, un filet de brouillard noir surgit soudain de l’horizon. Il traîna dans les parages, là où Xiao Yan s’était arrêté, et émit un son grave évoquant le doute. Il sembla hésiter un moment, puis vola enfin dans la direction qu’il avait prise.

Wazouille

Fondateur du site et traducteur de BTTH, DNC, TDG et SW, Wazouille est un grand audiophile, un gamer, un lecteur avide et bien d’autres choses encore, comme stakhanoviste, à son insu...

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)

BTTH Chapitre 380
BTTH Chapitre 382

8 Commentaires

  1. Khultima

    Merci pour le chapitre.

    Répondre
  2. Ling_Tian

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  3. grenvious

    merci pour le chapitre

    Répondre
  4. HinomuraHinomura

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  5. tang san

    merci pour le chapitre, de nouveau ennemis en vue.. il ne vas jamais être tranquille notre pauvre xiao yan ahah

    Répondre
  6. Zhexiel Kurokage

    Merci pour le chapitre.
    PS : La malédiction du personnage principale jamais tranquille à encore frappé !

    Répondre
  7. essitamessitam

    merci pour le chapitre

    Répondre
  8. gutsguts

    merci pour le chapitre

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com