BTTH Chapitre 380

BTTH Chapitre 379
BTTH Chapitre 381

Chapitre 380 : Quitter l’Empire Jia Ma !

De nombreuses personnes étaient rassemblées à la porte de la forteresse, et leurs regards emplis de curiosité et d’attente étaient rivés sur les deux personnes qui se tenaient dans un coin vide. Presque tous les habitants de l’empire connaissaient alors le nom de Xiao Yan, et nombre d’entre eux avaient vaguement entendu comment ce jeune homme légendaire avait osé affronter la secte des Nuages Brumeux en solitaire. Puisqu’ils avaient la chance de le voir se battre, ils attendaient tous de voir si les rumeurs étaient fondées ou non. Est-ce que ce gamin de même pas vingt ans était vraiment assez puissant pour tuer un Dou Wang ?

Mu Tie avait les bras croisés sur sa poitrine et ressemblait à un monolithe noir. Il restait silencieux, calme, mais dégageait un Qi puissant et sévère qui oppressait les gens alentour. D’après l’aura qu’il émettait, sa force avait largement surpassée celle de Meng Li. D’après les estimations de l’adolescent, cet homme entre deux âges devait avoir atteint le pic du rang de Dou Ling ; atteindre un tel niveau à son âge, même avec un bon talent à l’entraînement, avait de quoi laisser coi. Bien sûr, il était en partie arrivé là grâce à toutes les batailles sanglantes auxquelles il devait participer toute l’année. Il n’y avait rien de mieux pour progresser que de participer à des batailles où on risquait sa vie.

Mu Tie fixa également le jeune alchimiste armé de son énorme règle de fer avec un certain intérêt. Cette arme très particulière était devenue le symbole de ce jeune homme, au point même d’avoir créé une tendance au sein de la jeune génération de l’empire. Bien sûr, le Commandant ne pensait aucunement que les armes de ces imitateurs pouvaient rivaliser avec cette règle étrange du Da Dou Shi, car il avait remarqué que ce dernier s’était légèrement enfoncé dans le sol en la dégainant. La règle devait donc être clairement lourde…

« Puisque le commandant adjoint Meng Li a l’intention d’intervenir personnellement, vous devez naturellement tous m’écouter. En tant qu’officier le plus gradé du Gouffre Zhen Gui, ma parole est loi lorsque vous vous battez sur mon territoire. » Il jeta un œil à Meng Li, qui avait dégainé un grand couteau rouge sang de son anneau de stockage, et sourit. Il frappa abruptement le sol du pied et deux fissures s’en étendirent aussitôt, pour rapidement former un grand cercle qui enveloppa également son jeune hôte. « Vous êtes tous les deux plutôt forts, aussi je crains que vous ne causiez des dégâts alentour durant un combat, ce qui serait un peu embêtant. Après tout, les réparations demandent beaucoup d’argent. Les limites de votre arène sont définies par le cercle et quiconque en sortira perdra le combat. Laissez-moi aussi vous rappeler quelque chose : ce n’est pas un affrontement à mort et par conséquent, vous n’avez aucune raison de tuer votre adversaire. Si notre commandant adjoint Meng Li devait être malheureusement mutilé par Xiao Yan, où trouverais-je un autre adjoint aussi vite ? Ha ha. »

Le coin des lèvres de Meng Li tressaillit légèrement à cette provocation. Il savait que son officier supérieur et lui étaient comme chien et chat, mais il ne s’attendait pas à ce qu’il ne lui démontre aucun respect publiquement.

« Hmpf. » renifla-t-il froidement. Il jeta un regard noir et froid à Xiao Yan. Son gros couteau rouge sang trembla légèrement, et fut rapidement enveloppé d’un Dou Qi jaune sombre. Aussitôt, la lame dégagea une légère odeur cuivrée.

Mu Tie remarqua que sa provocation n’avait pas marché, et il sourit comme s’il était satisfait avant de dire : « Cependant, Xiao Yan, sois prudent. Notre commandant en second pratique une méthode de Qi de Xuan Inférieur d’affinité terre et de plus, il possède une technique de Dou également de Xai Inférieur, le ‘couteau tueur sanglant’. C’est une technique face à laquelle même un expert comme moi doit faire attention. »

Meng Li devint vers de rage en entendant son officier supérieur révéler ses secrets en deux phrases. Il dit furieusement : « Vous allez trop loin, Mu Tie !»

« Ha ha, soit, je n’en dirais pas plus. » Le Commandant hocha la tête, sourit, puis il haussa les épaules à l’attention du jeune homme et fit un petit geste de la main. Il dit à voix basse : « Commencez. »

L’adolescent expira longuement, tint le manche de sa règle et se concentra sur son adversaire face à lui, dont le visage manifestait clairement son intention de tuer. Il s’apprêtait à frapper quand la voix de Yao Lao résonna soudainement en lui : « Laisse-moi faire. Ne perds pas davantage de temps ; quitte l’empire Jia Ma le plus vite possible, histoire d’éviter que davantage de problèmes ne nous tombent dessus. »

« Oh, d’accord. » Le jeune alchimiste haussa les épaules et oublia son idée de profiter de l’occasion pour tester les trois changements mystérieux du feu céleste. Sous les regards étranges du public, il ferma lentement les yeux.

Meng Li, en le voyant faire, devint immédiatement furieux. « Hé hé, ce môme est terriblement arrogant. » Quand avait-il jamais été méprisé de la sorte, avec son statut ? À ce moment, une bourrasque enveloppa de sable les portes de la place forte, et la présence féroce qui s’en dégageait fit même reculer de quelque pas les mercenaires environnants qui observaient la scène. Ces derniers eurent aussitôt l’air envieux, car nombre d’entre eux ne pouvaient que rêver d’atteindre le niveau de Dou Ling.

Le sable disparut peu à peu et Meng Li, dont le corps tout entier était enveloppé par une armure de Dou Qi jaune, apparut aux yeux de tous. Une projection de Qi tranchante jaillit de la lame du gros couteau dans sa main et laissa une empreinte profonde dans le sol.

Son couteau, enveloppé de Dou Qi, brilla de plus en plus et il fixa intensément son jeune adversaire, qui avait toujours les yeux clos. Il resta silencieux un instant avant de rompre soudainement le silence environnant d’un cri sévère. Il prit appui au sol et fila comme un boulet de canon, avant d’apparaître devant sa cible après quelques flashs. Le couteau sanglant dans sa main émit une aura meurtrière, sanglante et précise en frappant directement vers le bas, comme s’il voulait scinder le sol en deux.

Mu Tie ne put s’empêcher de froncer légèrement les sourcils en sentant l’énorme pression qu’émettait le coup de couteau. « La technique de Dou du couteau sanglant de ce bonhomme approche de plus en plus de la perfection. D’après la puissance de son coup, un Dou Ling ordinaire quatre étoiles aurait du mal à l’encaisser. » Il tourna aussitôt son regard vers l’adolescent, qui avait toujours les yeux fermés comme si’l n’avait rien senti. Il marmonna : « Mais que fait-il ? D’après ce que je vois, il a l’air de n’être qu’un Da Dou Shi ? Ne me dites pas que c’est son vrai niveau ?»

Le Da Dou Shi ouvrit lentement les yeux alors que le vent sifflait violemment au-dessus de sa tête et, à ce moment, une flamme verte et blanche scintilla bizarrement dans ses grands yeux noirs.

Meng Li, qui jusque là avait une expression meurtrière, devint perplexe en voyant ses yeux bizarres, mais il poursuivit néanmoins son assaut sans la moindre hésitation.

Xiao Yan leva lentement la main, et l’énorme règle noire se déplaça soudainement vers le haut pour parer le couteau sanglant et sa force féroce. “Clang !” Des étincelles volèrent aussitôt, et une ondulation énergique visible à l’œil nu naquit depuis la collision des deux armes, soulevant le sable sur son passage.

Le jeune homme tenait d’une main sa règle, tandis que le couteau de Meng Li était fermement pressé contre son corps. Cependant, le commandant en second avait beau appuyer de toutes ses forces, la règle ne bougeait pas d’un iota, comme si elle était figée dans les airs.

Meng Li devint cramoisi sous l’effort et se mit à haleter tandis que l’adolescent, lui, était impassible et respirait tranquillement.

Mu Tie sentit ses sourcils tressaillir tandis qu’il observait l’expression tranquille du jeune combattant, et il le complimenta : « Tsk, quelle puissance… Et elle semble avoir subitement jailli de son corps. Sa façon de camoufler sa force est vraiment unique ; si on s’arrête à son Qi, n’importe qui le prendrait pour un Da Dou Shi. »

Les soldats et mercenaires environnants furent quelque peu stupéfaits de voir le jeune alchimiste bloquer nonchalamment l’assaut féroce de leur commandant en second. Meng Li n’était peut-être pas l’expert le plus puissant du Gouffre de Zhen Gui, mais il faisait néanmoins partie du top cinq. En général, face à des bandits, ce couteau sanglant tranchait d’innombrables têtes de voleurs arrogants et despotiques, mais cependant, ce jour-là, ce couteau jamais pris au dépourvu fut tranquillement bloqué par un jeune homme…

Le Da Dou Shi leva lentement la tête. Les deux flammes dansaient doucement dans ses yeux tandis qu’un sourire glacial apparut au coin de ses lèvres. « Dégage. Tu es si faible que ça, et tu oses malgré tout montrer ta nullité aux yeux de tous ?» Sa main droite bougea comme si elle glissait à travers les herbes hautes pour cueillir une fleur, et se posa à toute vitesse sur la poitrine de Meng Li. Il la recroquevilla un peu et une force en jaillit subitement.

“Glug.”

Le commandant en second eut l’impression qu’un roc d’une demi-tonne frappa sa poitrine. Il fut immédiatement envoyé bouler en arrière en crachant une gorgée de sang, puis s’écrasa enfin lourdement sur les murailles de la forteresse. Après quoi, il tomba à terre sous le regard abasourdi des spectateurs, et vomit à nouveau une gorgée de sang avant de se recroqueviller. Son armure de Dou Qi avait été brisée en mille morceaux d’un coup.

Meng Li essuya le filet de sang qui coulait le long de sa bouche. Il arborait une expression d’incrédulité, d’amertume et de douleur. Le vieux maître de secte n’avait pas dit que la force de ce gamin avait grandement décliné ? Pourquoi est-il encore aussi fort ?

Le silence enveloppa toute l’assemblée !

Tout le monde observa Meng Li, expulsé de la limite circulaire d’un coup. Ce ne fut qu’un long moment plus tard qu’on entendit enfin un léger gémissement. Un expert du rang de Dou Ling avait perdu et vomissait du sang après un simple échange… Est-ce que ce jeune homme de même pas vingt ans était vraiment aussi effrayant ?

À ce moment, ceux que la récompense généreuse pour la capture de ce dernier tentait encore abandonnèrent immédiatement cette idée. Vu la brutalité qu’il avait démontrée, la rumeur comme quoi il avait tué le Doyen Yun Leng devait être vraie. S’il pouvait vraiment tuer un Dou Wang, alors toute une compagnie de mercenaires ne tiendrait probablement pas longtemps sous les coups de sa règle…

Mu Tie expira lentement : « Hu… Il est effectivement très fort. Je comprends mieux pourquoi le clan m’a envoyé une lettre pour me demander de faire une faveur à Xiao Yan si j’en avais l’opportunité. Il en vaut le coup !»

Xiao Yan tourna la tête et les flammes colorant ses pupilles noires disparurent rapidement. Juste au moment où il reprit le contrôle de son corps, Yao Lao se manifesta tout à coup : « Dépêche-toi de partir d’ici, Xiao Yan. Ne t’attarde pas davantage. Dépêche-toi !»

Il fut d’abord surpris de l’entendre, puis son expression changea aussitôt et son pouls se fit plus rapide. Avait-il bien perçu dans la voix de son vieux maître une pointe de panique ?

Il déglutit légèrement tandis que de la sueur froide apparut sur son front. Des pensées traversèrent son esprit à toute vitesse. Lors de leur combat avec le Dou Zong Yun Shan, son vieux maître n’avait pas du tout eu peur, alors pourquoi était-il effrayé à présent ? Que se passait-il ?

Le jeune homme sentit sa bouche s’assécher un peu. Il n’osa rien demander, rangea sa lourde règle noire dans son anneau de stockage et se tourna vers Mu Tie : « Commandant en chef Mu Tie, puis-je partir à présent ?»

Ce dernier éclata de rire : « Ké ké, bien sûr, puisque je t’ai dit que tu pouvais travers le Gouffre si tu parvenais à vaincre Meng Li. »

« Merci beaucoup !»

L’adolescent rit doucement, puis il se dirigea aussitôt vers la forteresse sous des centaines de regards. Cependant, il s’arrêta subitement juste avant d’entrer dans le tunnel sombre.

Les murmures des badauds se turent aussitôt qu’il s’arrêta, vu qu’il était au centre de l’attention et le réceptacle de regards ardents des hommes, et de regards de vénération de certaines femmes…

Le jeune alchimiste pencha la tête vers le commandant légèrement perplexe et dit d’une voix grave : « Commandant Mu Tie, je rendrais cette faveur au Clan Mu dans le futur. »

Mu Tie resta perplexe un moment avant de sourire. Il était vraiment agréable de discuter avec une personne intelligente.

« De plus, Commandant en Second Meng Li…»

Il tourna alors son regard vers le visage rouge de Meng Li que soutenait son fils, puis il balaya lentement la foule aux portes. Il resta silencieux un temps puis se retourna subitement, et disparut dans les ténèbres avec calme et désinvolture. Cependant, sa voix leur parvint doucement : « Prévenez Yun Shan pour moi. Dites-lui que dans deux à cinq ans au plus, je reviendrai et il lui faudra se préparer à mourir. Je lui ôterai personnellement la vie pour conclure enfin notre conflit !»

Toute l’assemblée en resta abasourdie, même Mu Tie. Pour demander à un Dou Zong de se préparer à mourir, ce jeune homme devait probablement être le premier dans l’histoire de l’Empire à être aussi fier et confiant !

Wazouille

Fondateur du site et traducteur de BTTH, DNC, TDG et SW, Wazouille est un grand audiophile, un gamer, un lecteur avide et bien d’autres choses encore, comme stakhanoviste, à son insu...

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)

BTTH Chapitre 379
BTTH Chapitre 381

8 Commentaires

  1. Zhexiel Kurokage

    Merci pour le chapitre.

    Répondre
  2. Khultima

    Merci pour le chapitre.

    Répondre
  3. grenvious

    merci pour le chapitre

    Répondre
  4. Ling_Tian

    Merci pour le chapitre!!

    Répondre
  5. Chu Xiao Lie

    Merci pour ce chapitre !!!

    Répondre
  6. HinomuraHinomura

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  7. essitamessitam

    merci pour le chapitre

    Répondre
  8. gutsguts

    Merci pour le chapitre

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com