BTTH Chapitre 388

BTTH Chapitre 387
BTTH Chapitre 389

Chapitre 388 - Réduire sa pauvreté en raffinant des pilules

Après avoir quitté la boutique, Xiao Yan leva la tête et regarda le ciel un peu sombre avant de pousser un long soupir. Il faisait à présent partie de la grande famille des pauvres… Quatre sets d’ingrédients médicinaux à raffiner en Pilule Spirituelle Verte à Trois Lignes avaient non seulement épuisés ses cent trente mille pièces d’or, mais il avait dû en plus ajouter trois bouteilles de pilules de récupération d’énergie, soit vingt-sept pilules, pour obtenir les ingrédients des mains du vendeur stupéfait. Il faut savoir que selon les prix du marché, les pilules de récupération d’énergie pouvaient être vendues à cinq mille pièces d’or l’unité. Ses pilules auraient pu être vendues à un peu plus de cent mille pièces d’or.

Le jeune homme rit amèrement : « Je suis si pauvre que je vais bientôt faire la manche… J’espère que je ne vais pas rater le raffinage de ces pilules, sinon je vais vraiment devoir vendre de l’essence de Lion Améthyste. » Il avait beau avoir acheté de quoi raffiner plusieurs Pilules Spirituelle Verte à Trois Lignes, ses compétences actuelles ne lui permettaient pas de réussir ses raffinages à tous les coups. Heureusement, il n’avait besoin de réussir que deux pilules pour rentrer dans ses frais, mais il n’était pas certain d’y arriver… Il avait réussi à faire une pilule à trois lignes pleines lors de la Grande Assemblée des Alchimistes, mais c’était grandement dû à la chance. Rien ne lui garantissait qu’il en aurait toujours.

Il se retourna et observa le panneau horizontal de la Maison des Mille Médecines. Il grinça des dents et jura contre cet établissement ‘sans scrupules’, avant de frotter ses manches et s’enfonça furieusement dans la rue à la recherche d’un endroit calme où raffiner.

Il déambula à pas lents dans les rues une dizaine de minutes avant de s’arrêter à une auberge. Il hésita brièvement et y entra.

Il trouva une minute chambre calme et déposa les ingrédients qu’il avait achetés sur la table, un par un. Se faisant, il dit doucement : « C’est une chance que je n’ai pas refusé la récompense de Duo Ma tout à l’heure. Autrement, je n’aurais pas eu assez d’argent pour rester à l’auberge… Tsk tsk… C’est vraiment moche. »

Il sortit ensuite son chaudron médicinal, qui n’était pas d’une qualité extraordinaire. Il se frappa ensuite les mains et dit en souriant amèrement : « Bon, ça va être un gros morceau… Considérons ce premier essai comme un échauffement. »

Il fit un léger mouvement du doigt et une flammèche verte apparut au bout de ce dernier. Il la lança ensuite immédiatement dans la cheminée du chaudron, et elle se changea alors en un feu ardent en son sein.

L’adolescent observa le feu vert grossissant et prit une grande inspiration. Il fit le vide dans sa tête et sa main passa comme un éclair au-dessus de la table, où elle se saisit précisément d’un ingrédient. Il les lança ensuite en parabole les uns après les autres dans la marmite, où ils furent changés en poudre en un instant.

La flamme dansait dans le chaudron comme une fée dans la chambre silencieuse. Les étincelles traçaient des ombres imposantes et menaçantes sur les murs.

Diverses poudres de couleurs différentes finirent ainsi par s’agglomérer dans la marmite, et elles commencèrent à fusionner les unes avec les autres sous la chaleur lancinante de la flamme.

Une heure plus tard

Le jeune alchimiste fixait intensément l’embryon de pilule médicinale qui était partiellement visible dans le chaudron. Il sortit une danwan violette de son anneau, la lança rapidement entre ses lèvres, la mâcha légèrement et changea le sceau que traçaient ses mains tout à coup. La flamme verte, dans la marmite, se retira alors immédiatement ; en même temps, le Da Dou Shi ouvrit la bouche et cracha une flamme violette qui déferla dans le pot.

« Bang !» La flamme violette venait à peine d’entrer qu’un bruit sourd retentit et le fit légèrement changer d’expression. De la suie noire se mit alors à couler du fond du chaudron.

Xiao Yan secoua la tête d’un air impuissant en regardant le petit tas de cendres : « Grmbl, raté. »

Yao Lao intervint et lui indiqua franchement ses erreurs : « Tu étais trop nerveux lors de la formation de la pilule, et tu as également été trop impatient lors du changement de flammes. Continue de raffiner comme ça et tu n’auras pas plus de 20 à 30% de chance de réussir. »

Le jeune homme opina silencieusement du chef. Sans se chercher d’excuses, il s’assit silencieusement devant le chaudron médicinal et prit une grande inspiration. Les émotions que son échec lui avait inspirées disparurent alors instantanément de son esprit ; son expression était parfaitement impassible. Il fit un geste de la main et jeta une autre flammèche verte dans la marmite.

Il regarda la flamme danser, serein, et sa longue main se déplaça lentement vers la table avant de faire un geste brusque. Les ingrédients furent alors jetés une fois de plus vers le pot.

Le raffinage continua dans le silence et au bout de presque une heure, l’adolescent se mit soudainement à écarquiller ses yeux jusque là plissés. Il traça un sceau de ses mains aussi beau et brillant qu’un papillon, ouvrit grand la bouche et cracha abruptement la flamme violette dans le chaudron, où la flamme verte s’était gentiment dissipée.

Une pilule médicinale lisse, sphérique et vert pâle roula au-dessus de la flamme violette et deux lignes, une violette et une verte, apparurent lentement à sa surface.

« Hu. »

Le jeune alchimiste essuya la sueur froide couvrant son front et poussa un long soupir. Il ne prit pas de risques supplémentaires et invoqua la Flamme Glaçant les Os de son maître. Bien qu’il puisse tracer la fameuse troisième ligne grâce à elle, et former une véritable ‘Pilule Spirituelle Verte à Trois Lignes’, il n’était pas sûr de pouvoir réussir à l’ajouter comme il l’avait fait lors de la Grande Assemblée. Sa fortune reposait à ce moment sur cette pilule à deux lignes, et il resterait abasourdi s’il devait l’endommager sur une imprudence.

Le vieil homme vint le tenter d’une voix souriante : « Dans l’état, cette Pilule Spirituelle Verte à Deux Lignes pourrait être vendue aux enchères autour de quatre cent mille pièces d’or. Par contre, une vraie Pilule Spirituelle Verte à Trois Lignes peut atteindre les six cents milles. La différence entre les deux n’est pas négligeable. »

Le coin des yeux du Da Dou Shi tressaillit tandis qu’il ravala son envie de force. « Quatre cent mille pièces m’aideront à récupérer mon capital…» Il rangea la pilule dans une bouteille de jade et s’assit en tailleur sur le lit, qui était à côté, pendant une demi-heure pour récupérer. Après quoi, il se releva, retourna près de la table et reprit son raffinage.

Il resta ainsi cloîtré pendant tout l’après-midi à raffiner et le temps que le ciel s’assombrisse peu à peu, il arriva au bout de ses ingrédients. Il y avait, sur la table, deux petites bouteilles contenant chacune une pilule médicinale verte. Elles dégageaient un léger parfum médicinal extrêmement relaxant.

La flamme violette grondait et rageait dans le chaudron médicinal. La dernière pilule spirituelle verte était déjà ceinte d’une ligne violet pâle, et restait au chaud dans la flamme. Sur ses trois tentatives jusque-là, il n’avait réussi à raffiner que deux pilules à deux lignes, ce qui était déjà un beau succès choquant en soit. Bien sûr, sans les conseils du vieillard très expérimenté et les effets de la Flamme Exceptionnelle, il n’aurait probablement pas atteint un tel taux de réussite, qui avait de quoi rendre jaloux n’importe qui.

Xiao Yan fixa la pilule spirituelle verte qui finissait graduellement de se former sous la chaleur de la flamme violette, qui dansait dans ses grands yeux noirs. Il se lécha doucement les lèvres en jetant du coin de l’œil un regard aux deux bouteilles sur la table… Et ses yeux brillèrent de défi.

Yao Lao ricana. Il savait clairement ce à quoi pensait son disciple. « Heï, je savais que tu perdrais patience et tenterais d’en raffiner une à trois lignes. »

Ce dernier sourit : « Hé hé, j’ai déjà raffiné deux pilules spirituelles vertes à deux lignes alors même si je me plante, je ferais tout de même un profit. Il faut bien prendre des risques pour rendre sa vie plus excitante, non ?» Il tapota doucement l’anneau noir du doigt, et une volute de flammes blanches s’en échappa lentement.

La température de la pièce, alors assez élevée, chuta aussitôt à son apparition. L’adolescent prit alors peu à peu une expression grave ; sa force spirituelle enveloppa la flamme blanche et la fit descendre prudemment dans le chaudron médicinal. La flamme violette fut alors sortie de ce dernier grâce à une autre part de force spirituelle jusqu’à disparaître calmement.

La flamme blanche entra à l’instant où la violette se retira, dans un mouvement technique demandant la pleine concentration de la force spirituelle du jeune alchimiste. Il réussit parfaitement à saisir le timing et le contrôle nécessaire à l’opération, ce qui fit pousser un léger ‘ah’ de surprise à son maître.

Lorsque la flamme blanche entra dans la marmite, elle se mit à trembler doucement une paire de fois sous l’effet de la différence thermique, et une légère craquelure s’étendit imperceptiblement à sa surface…

Le jeune homme observa la craquelure et soupira en secouant la tête : « Passer du chaud au froid a un impact massif sur la solidité du chaudron. La prochaine fois, je devrai m’en trouver un meilleur si j’ai le temps, au risque d’être constamment sur les charbons ardents lorsque je raffinerai quelque chose. » Cependant, son expression ne pâlit pas pour autant. Tant qu’il contrôlait proprement la flamme, le chaudron tiendrait jusqu’à ce que le raffinage soit terminé.

La flamme blanche et dense entoura la pilule comme un petit dragon blanc. Des flammèches s’échappèrent de la flamme et pénétrèrent lentement la pilule, sur laquelle commença lentement à apparaître une petite ligne blanche…

Yao Lao hocha la tête d’un air appréciateur et le félicita : « Tu as un bien meilleur contrôle sur la flamme que la dernière fois. »

Le Da Dou Shi avait alors l’air on ne peut plus sérieux. De la sueur froide coulait sans cesse de son front, car quoi qu’on en dise, la Flamme Glaçant les Os ne lui appartenait pas et par conséquent, il dépensait une énergie considérable pour la contrôler. C’est d’ailleurs pourquoi il n’osa pas répondre à son maître, de crainte que la moindre distraction permette à la température de la flamme de monter tout à coup d’un cran, et de rater complètement sa pilule spirituelle verte.

L’étape finale de chauffe et de formation continua ainsi pendant près d’une demi-heure, et Xiao Yan ne poussa un soupir de soulagement qu’en voyant que la ligne blanche avait fait le tour complet de la pilule. D’une pensée, il fit rapidement sortir par la cheminée de la marmite la flamme blanche que sa force spirituelle enveloppait encore. Ensuite, il l’attira d’un geste de la main et la flamme retourna dans l’anneau noir.

D’un autre geste, il fit apparaître une bouteille de jade, fit sortir d’un coup la pilule vert émeraude de la marmite jusqu’à ce qu’elle flotte devant lui, et l’y fit glisser en souriant.

Xiao Yan essuya son front de la sueur froide qui le couvrait et observa les trois bouteilles de jade. « Deux pilules spirituelles vertes à deux lignes et une à trois lignes. Voilà mon capital initial pour devenir riche !» Le gros gain qu’il avait obtenu cette fois avait chassé la plupart de sa fatigue. Venir dans le Territoire Sinistre lui avait permis de savoir ce que ça faisait d’être à court d’argent. Le raffinage de la pilule violette de récupération spirituelle demandait une grande somme, comme raffiner la pilule spirituelle terrestre… Toutes ces obligations auxquelles il devait répondre lui coller une sacrée migraine.

Alors qu’il rangeait les bouteilles de jade dans son anneau de stockage, un léger bruit retentit tout à coup devant lui. « Craack…’ » Il leva la tête pour voir, et s’aperçut que la fissure du chaudron s’était peu à peu agrandie jusqu’à le faire tomber en morceaux qui recouvrirent la table.

Il resta coi un temps devant les fragments du chaudron, puis il dit en souriant amèrement : « Et j’ai également besoin d’argent pour acheter un autre chaudron médicinal. »

« Bah… Pour l’instant, je dois tout d’abord me rendre à la salle des ventes. »

Wazouille

Fondateur du site et traducteur de BTTH, DNC, TDG et SW, Wazouille est un grand audiophile, un gamer, un lecteur avide et bien d’autres choses encore, comme stakhanoviste, à son insu...

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)

BTTH Chapitre 387
BTTH Chapitre 389

10 Commentaires

  1. tang san

    merci pour le chapitre

    Répondre
  2. Zhexiel Kurokage

    Merci pour le chapitre.

    Répondre
  3. Ling_Tian

    Merci pour le chapitre.

    Répondre
  4. Khultima

    Merci pour le chapitre.

    Répondre
  5. ManaMana

    Merci pour ce chapitre.

    Répondre
  6. HinomuraHinomura

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  7. Newkan

    Comme dirait les jeune c est la hess mon pauvre xiao ^^ merci pour le chapitre ^^

    Répondre
  8. Abenazus

    Merci pour ce chapitre !
    Les petites intro me manquent 😉

    Répondre
  9. Psycho

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  10. gutsguts

    merci pour le chapitre

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com