BTTH Chapitre 387

BTTH Chapitre 386
BTTH Chapitre 388

Chapitre 387 - Xiao Yan sans le sou

Le convoi dévala le flanc de la montagne à toute allure et dix minutes plus tard, il approcha des portes noires de la ville. La caravane réduisit graduellement sa vitesse avant d’arriver au bout de la longue file d’attente de gens, qui attendaient de pouvoir entrer en ville.

Xiao Yan, debout à l’avant de sa calèche, leva la tête et étudia l’énorme muraille qui entourait la ville. Son regard parcourut les cinq énormes mots qui ornaient le centre des énormes portes, ‘Ville de la Marque Noire’, puis il le descendit un peu et l’arrêta sur la dizaine d’hommes en noirs tenant les portes. Ils avaient l’air d’être des gardes mais en fait, ils faisaient payer à quiconque voulait entrer une taxe. Dans l’Empire Jia Ma, ce genre de taxes aurait provoqué un tollé, mais ça n’avait rien d’anormal sur le Territoire Sinistre.

Alors qu’il observait cette particularité locale, un juron irrité résonna soudainement assez près devant lui. Il tourna son attention dans cette direction et vit un grand homme qui, peut-être énervé de devoir attendre autant, avait attrapé un homme malingre apparemment faiblard au col. « Dégage et arrête de sautiller partout devant moi !»

À peine eut-il terminé que l’homme menu se retourna abruptement, et lança une dague depuis sa manche qui fila droit vers la gorge de son assaillant en luisant d’une lueur froide. Cependant, ce dernier réagit rapidement et rétracta sa tête, ce qui fit que la dague manqua sa cible et frappa un point à un centimètre sous la gorge. La plaie se mit aussitôt à saigner abondamment et le chauve poussa un cri strident horrible.

Après l’avoir blessé, l’homme mince se balança, se contracta et réussit à se glisser hors de sa chemise comme une anguille. Ensuite, il plongea dans ses buissons sur le côté et disparut.

Le chauve retira la dague, les yeux rouges de colère et de haine : « Je vais te tuer, enfoiré !» Il perdit toute raison et fonça droit dans les buissons. Un long moment plus tard, un cri similaire au précédent en parvint et il perdura un long moment avant de disparaître peu à peu…

L’adolescent observa la scène depuis sa calèche, quelque peu stupéfait. Il sut que le chauve allait avoir du mal à rester en vie en l’entendant à crier à nouveau, mais il était surpris parce que ce dernier avait la force d’un Dou Shi deux étoiles, alors que le maigrelet n’était encore qu’un Dou Zhe. Il y avait une différence énorme entre eux et pourtant, le maigrichon avait porté son coup avec précision et sans la moindre hésitation. Une réaction aussi vicieuse avait vraiment de quoi laisser coi. Les gens qui parvenaient à survivre dans cette région du Territoire n’étaient vraiment pas ordinaires, et ce n’était qu’à présent qu’il le comprenait vraiment.

Duo Ma lui dit en souriant : « Ké ké, ne jugez pas les gens selon leurs apparences dans cette région… On pourrait remplir une ville entière avec tous ceux qui sont morts en sous-estimant le danger par ici. »

« Hmm. » Le jeune homme opina doucement du chef. La scène à laquelle il venait d’assister lui avait permis de comprendre les règles du Territoire Sinistre.

Le combat entre les deux hommes servit d’interlude distrayant aux gens qui patientaient dans la queue, mais aucun d’eux n’éprouva quoi que ce soit à ce spectacle.

La file d’attente progressa lentement et, après une longue demie-heure d’attente, ce fut enfin le tour de la caravane. Duo Ma donna alors très rapidement un gros sac d’or aux gardes, mais le jeune alchimiste remarqua grâce à son regard perçant que se faisant, il leur avait aussi donné un petit sac discrètement.

L’homme en noir qui reçut le sac de pièces le soupesa négligemment. Il se mit à sourire doucement et fit un geste pour signaler que le convoi pouvait passer.

Une fois entrée en ville, la caravane s’immobilisa et Duo Ma demanda à son jeune hôte en souriant : « Ké ké, où allez-vous aller à présent, monsieur Yao Yan ?»

Ce dernier descendit de la calèche d’un bond, leva la tête et répondit : « J’ai prévu de faire le tour de la ville… Tant que j’y pense, pourriez-vous me dire où je peux acheter un grand nombre d’ingrédients médicinaux ici ?»

« Des ingrédients médicinaux, hein ? Vous en trouverez au Magasin des Mille Médecines ; vous pourrez même y acheter des ingrédients difficiles à trouver… Tant que vous avez assez d’argent. » répondit le gros marchand en souriant.

« Ha, merci beaucoup ! Eh bien, je vous dis adieu à présent. Bavardons plus tard si nous en avons l’occasion. » Le Da Dou Shi joignit ses mains vers Duo Ma, et se retourna sans attendre sa réponse pour disparaître dans la marée humaine qui parcourait les rues.

« J’espère que vous pourrons nous revoir, oui. Cependant, les nouveaux composent la majorité des morts de la région chaque année. Et les jeunes gens doués d’une certaine force sont les plus nombreux ; ils sont pleins d’énergie, ne savent pas jouer profil bas et finissent par mourir rapidement… Cependant, ce petit gars est bien mieux qu’eux. S’il était un peu plus brutal encore, il pourrait vraiment parvenir à s’adapter au Territoire Sinistre et s’y faire un nom. » Duo Ma rit amèrement en le regardant disparaître, puis il fit un geste et mena le convoi vers une autre rue.

Xiao Yan remonta lentement la rue en balayant les magasins de part et d’autre. Cependant, il fut assez surpris par le chaos ambiant, car rien qu’en remontant cette petite rue de même pas cent mètres de long, il avait croisé pas moins de dix bagarres. Parfois, ça se réglait à couteaux tirés et dans le sang…

Il évita tous ces conflits, tourna par deux fois à un coin de rue et marcha près de vingt minutes avant d’arrêter enfin son regard sur l’écriteau d’un grand magasin. C’était le fameux Magasin des Mille Médecines, comme l’indiquait le panneau rougepâle et ses grands idéogrammes antiques.

Ça l’air d’être là… marmonna-t-il en son for intérieur. Il accéléra le pas et entra dans cette échoppe à l’ambiance extraordinaire ; le parfum d’une centaine d’odeurs médicinales différentes lui sauta au nez et le fit éternuer involontairement.

De nombreux comptoirs étaient disposés horizontalement et verticalement dans la grande surface du magasin. Nombre d’ingrédients étaient exposés dans ces comptoirs, devant lesquels quelques clients s’étaient arrêtés. Les conversations de ces derniers raisonnaient dans l’échoppe.

Le jeune homme se dirigea lentement vers les comptoirs de cristal, et les balaya du regard. Il fut surpris de voir que Duo Ma avait dit vrai : ce magasin des mille médecines proposait effectivement des raretés, et il ignorait comment ils avaient réussi à en avoir autant…

Il soupira de surprise en secouant la tête, et regarda les prix indiqués sous les ingrédients… Avant d’être abasourdi. Une Fleur à Trois Tiges d’Esprit de Bois, difficile à trouver dans le monde extérieur, se vendait généralement au plus à cinquante mille pièces d’or. Cependant, elle était ici vendue à près de trois fois ce prix !

Cent quarante-sept mille pièces d’or… À ce prix là, ils pourraient tout autant directement me voler ma bourse ! Pensa-t’il en secoua la tête, perplexe. Il ne pourrait même pas s’acheter ne serait-ce qu’une seule de ces fleurs avec toute sa fortune actuelle…

L’adolescent poussa un rire amer, et passa à un autre comptoir lentement. Un long moment plus tard, il se tint devant le dernier comptoir d’un air un peu absent. Il avait bel et bien trouvé tous les ingrédients dont il avait besoin pour raffiner la Pilule Violette de Récupération Spirituelle mais selon ses calculs, il aurait besoin d’au moins cent soixante-dix mille pièces d’or pour les acheter…

Ah, quel magasin sans scrupules ! J’aimerais que le Vieil Hai soit là ; il n’aurait aucun problème à sortir une telle somme, vu qu’il est le grand doyen du clan Miteer… Il se sentit tout à coup un peu abattu. Il n’avait jamais été inquiété financièrement jusque là, mais il venait à peine d’entrer dans le Territoire Sinistre que déjà, son indigence financière l’agaçait.

Le jeune alchimiste, désarmé, ne put que sourire amèrement et demander en son for intérieur : « Que fait-on à présent, maître ?»

« Hé hé, je t’avais bien dit que tu aurais du mal à faire quoi que ce soit dans le Territoire Sinistre sans argent. » le taquina le vieillard. « Oublie cette pilule violette de récupération spirituelle pour le moment, si tu ne veux pas faire du troc. Va acheter deux assortiments d’ingrédients médicinaux pour des Pilule Spirituelle Verte à Trois Lignes avec l’argent qui te reste, puis va vendre les deux pilules à la salle des ventes. Il n’y a qu’ainsi que tu pourras acheter les ingrédients que tu veux. »

« Hmm, c’est la seule solution, en effet. » Le Da Dou Shi soupira et alla à la recherche des ingrédients nécessaires au raffinage des Pilules Spirituelles Vertes à Trois Lignes. Cette dernière n’étant que du quatrième rang, ses ingrédients coûtaient bien moins cher que ceux de la pilule violette de récupération spirituelle.

« Oh, c’est vrai ; j’ai presque oublié de te parler d’une chose importante. Cela dit, elle ne va pas arranger tes finances…» se moqua Yao Lao avec un petit sourire, ce qui ne manqua pas d’inquiéter un peu son disciple.

« Puisque tu as l’intention de mettre la main sur la Flamme au Cœur de la Météorite, tu vas devoir faire les mêmes préparatifs que lorsque tu as avalé la Flamme du Lotus Cyan. » Il sourit et poursuivit : « Lorsque tu as avalé cette dernière, tu t’es servir de la Pilule de Lotus de Sang pour augmenter tes chances de succès. Cependant, la Flamme au Cœur de la Météorite est bien plus puissante que sa consœur ; elle occupe la quatorzième place au classement alors que la tienne était classée dix-neuvième. Tu dois donc te préparer davantage encore. »

Xiao Yan fut surpris et réalisa soudainement que sans l’aide de la pilule de lotus de sang, il n’aurait pas été certain de réussir à avaler la Flamme du Lotus Cyan. « Argh, j’avais presque oublié ça. »

Il demanda, incertain : « Que dois-je préparer cette fois-ci ?»

« Une pilule médicinale de sixième rang, la Pilule d’Esprit Terrestre. Tu n’as pas besoin de beaucoup d’ingrédients pour la raffiner, juste quatre : il te faut un ganoderme cœur de feu, une asperge feu de glace, une vigne céleste de bois vert et un noyau de monstre de sixième rang de type eau. »

Ces quelques mots manquèrent de faire trébucher le jeune homme, dont le coin des lèvres tressaillit légèrement. Rien qu’à entendre le nom de ces ingrédients dont il n’avait jamais entendu parler jusque là, il se sentait sur les nerfs… Un noyau de monstre de sixième rang ? Il allait devoir tuer une bête magique surpuissante, capable d’affronter un Dou Huang ? Il y avait des façons plus faciles de se suicider, non ?

Wazouille

Fondateur du site et traducteur de BTTH, DNC, TDG et SW, Wazouille est un grand audiophile, un gamer, un lecteur avide et bien d’autres choses encore, comme stakhanoviste, à son insu...

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)

BTTH Chapitre 386
BTTH Chapitre 388

9 Commentaires

  1. Khultima

    Merci pour le chapitre.

    Répondre
  2. Ling_Tian

    Merci pour le chapitre !

    Répondre
  3. Zhexiel Kurokage

    Merci pour le chapitre.
    PS : Et il y en à qui disent que l’argent ne fait pas le bonheur ! Je les mets au défi d,aller dire ça à notre jeune Xiao Yan ! MDR

    Répondre
  4. newkan

    aie aie aie l est mal partit le petiot XD merci pour le chap ^^

    Répondre
  5. HinomuraHinomura

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  6. essitamessitam

    merci pour le chapitre

    Répondre
  7. psycho

    Merci pour le chapitre 🙂

    Répondre
  8. tang san

    merci pour le chapitre

    Répondre
  9. gutsguts

    Merci pour le chapitre

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com