BTTH Chapitre 390

BTTH Chapitre 389
BTTH Chapitre 391

Chapitre 390 — Début des enchères

Une fois sorti de la salle des ventes, Xiao Yan rentra aussitôt à l’auberge où il séjournait. Il resta dans sa petite chambre en mode entraînement jusqu’au début des enchères. Complètement revigoré, il s’y prépara alors en enfilant une robe noire large, quitta l’hôtel et se rendit à la salle des ventes d’un bon pas.

Lorsqu’il y arriva, il trouva une foule dense et bruyante à l’entrée, ce qui doucha légèrement son enthousiasme. Il ne s’attendait pas à ce qu’il y ait autant de monde ; les enchères étaient vraiment un événement important de la région.

Le jeune homme tenta de se faufiler à travers la masse humaine, avant de reculer avec une certaine impuissance. Contrairement à l’Empire Jia Ma, on ne pouvait pas se permettre de couper la queue au risque de se faire immédiatement rosser par des douzaines de poings. Les habitants du Territoire Sinistre étaient plus sanguins que les gens d’ailleurs, et il n’était pas rare de les voir s’entretuer sur un simple désaccord.

Il sortit de la foule qui ne cessait de crier, regarda autour de lui et s’engagea aussitôt sur un chemin menant vers une autre entrée. Cette entrée secondaire était complètement différente de la principale ; la voie spacieuse était couverte d’un tapis rouge, et une dizaine d’hommes vêtus de noir à l’expression glaciale patrouillaient près de l’entrée. La présence écrasante et sombre qu’ils dégageaient doucement effrayait la foule à proximité et l’empêchait d’approcher, ce qui créait un chemin dégagé !

Alors que l’adolescent regardait ce phénomène, un groupe de personnes remonta le tapis rouge. Il les parcourut du regard et l’arrêta sur un beau jeune homme un peu trop pâle au milieu. Il avait l’air d’avoir autour de vingt‐cinq ans, mais il émettait une légère ondulation d’énergie qui faisait parfois naître de minuscules flammèches, ce qui indiquait qu’il avait une force de Dou Ling à tout le moins !

Cette personne est plutôt puissante… Et elle est assez jeune qui plus est ! On dirait que ce Territoire Sinistre est un vrai réservoir de talents ! se dit‐il surpris.

« Heï, regarde là‐bas ; ne serait‐ce pas les membres de la Secte de Sang ?»

« C’est bien cette bande de types surpuissants. Au milieu, ce doit être le jeune chef de secte, Fan Ling. Hé hé, il paraît qu’il a quelque chose à voir avec la disparition du doyen des ’Huit Portes’ il y a quelques jours. »

« Il n’avait plus une seule goutte de sang, comme s’il avait été extrait de son corps de force. Seule la secte de Sang ferait une chose pareille ! Cela dit, je ne m’attendais pas du tout à ce qu’ils osent s’attaquer à ces vieux coucous…»

« Pourquoi voudrais‐tu que Fan Ling se prive ? Son père est le cinquième au Classement Noir, et Yuan Yu est loin d’être à son niveau. De plus, la secte de Sang est plus puissante que les Huit Portes, alors il peut être sûr qu’ils n’oseront pas s’en prendre à lui lors des enchères. Il est tranquille. »

Le jeune alchimiste comprit qui était cet inconnu grâce à ces conversations dans la foule, et il ramena son regard sur le jeune homme en se remémorant attentivement le nom de cette secte.

Comme s’il avait senti son regard sur lui, Fan Lang s’arrêta soudainement alors qu’il allait entrer dans la salle des ventes. Il pencha légèrement la tête, et posa son regard glacial dépourvu d’émotion directement sur le Da Dou Shi, qui était couvert de sa robe noire près de là. Le jeune maître fronça les sourcils et hésita un temps avant de finir par rentrer, l’air toujours dubitatif.

Xiao Yan écarta les mains en riant amèrement en son for intérieur. « Le Territoire Sinistre est plein de types anormaux. » Le regard de ce type lui avait donné l’impression d’avoir été fixé par une chauve‐souris vampire depuis les ténèbres.

D’autres groupes entrèrent plus tard à la suite de la bande de la secte du Sang. D’après les murmures ambiants, ils appartenaient tous, sans exception, aux puissantes factions de la région. Les voir fut une expérience enrichissante.

Le jeune homme observa le passage des invités de marque vide, puis l’entrée principale complètement bondée, et il ne put s’empêcher de rester un peu coi.

Alors qu’il ramenait son regard sur le tapis rouge, un homme maigrelet à côté de lui qui était également poussé par la foule regarda également le coin VIP et jura entre ses dents : « Hmpf, ils ont juste des cartes d’invité de marque, y’a pas de quoi être fier. Les Huit Portes ne sont intéressées que par l’argent ! Moi je leur ai amené des trucs valant au moins cinquante milles pièces d’or, mais ils ne m’en ont jamais donné !» Il avait beau dire cela, il était manifeste qu’il était jaloux.

« Des cartes invités de marque ?» L’adolescent sentit son cœur bondir à cette mention. Il se souvint que les gens ayant précédemment emprunté le tapis rouge avaient présenté quelque chose sous leur manche avant d’entrer. Il frotta son anneau de stockage et sortit une carte émeraude ; il se souvint que le vieil homme de l’inspection avait dit que c’était une carte d’invité de marque de second rang, non ?

Le maigrichon sentit son regard posé sur lui, et lui adressa aussitôt une expression féroce. Il dit sauvagement : « Qu’est-ce que tu regardes ? Tu veux mourir ?»

Le jeune alchimiste ignora cet homme et se dirigea vers le tapis rouge sous son regard stupéfait.

« Tché…» Le maigrelet retroussa les lèvres en le voyant faire. Il l’avait vu se glisser dans la foule plus tôt, et il s’était naturellement imaginé que ce type pauvrement vêtu partageait sa situation. Il n’aurait jamais imaginé qu’il soit en possession d’une de ces cartes VIP de la Salle des Ventes de la Marque Noire, que seuls possédaient quelques factions puissantes ou quelques individus ayant vendu des objets d’une valeur de deux millions de pièce d’or. Et encore, ces derniers pouvaient à peine obtenir une carte de troisième rang.

Deux millions… Pour la plupart des habitants du Territoire Sinistre, c’était une somme dont ils pouvaient rêver mais jamais obtenir… Preuve en est la récompense qu’il avait obtenu de Duo Ma après l’avoir protégé tout le long du trajet : malgré son rang de Da Dou Shi, sa compensation avait été minime, à peine cinq mille pièces d’or. Un Da Dou Shi, dans l’Empire Jia Ma, était digne de fonder un clan mais dans cette région, il était difficile de gagner de l’argent… C’est bien pourquoi quelques Da Dou Shis, Dou Lings et même des Dou Wangs devaient s’abaisser à devenir des meurtriers.

Évidemment, ça ne concernait pas les alchimistes, une profession attirant l’envie de tous.

C’est pour toutes ces raisons que le type fluet ricanait sous cape en le voyant se diriger vers le tapis rouge. Bien sûr, il ne ricana pas longtemps, et son expression féroce se raidit rapidement sur son visage lorsqu’il le vit remonter le tapis après une légère pause.

« Il a une carte d’invité de marque, et il essayait tout de même de se faufiler dans la foule ? Il a un problème ou quoi ?» Le maigrichon était rouge de jalousie, et il le fut encore plus lorsque le Da Dou Shi se retourna vers lui avant d’entrer dans la salle des ventes. Le maigrelet était si furieux qu’il se griffa le crâne ; il avait clairement remarqué son regard moqueur sous sa robe noire.

Xiao Yan entra dans un corridor peu éclairé, et le remonta jusqu’au bout avant de tourner. Il découvrit alors une salle des ventes plus grande que toutes celles qu’il ait pu voir jusque‐là ; elle était impressionnante au point de lui faire prendre une grande inspiration. Les très nombreux sièges et l’estrade, faite apparemment de cristaux lumineux, étaient absolument épatant.

Alors qu’il admirait la vue, une belle domestique vint à sa rencontre et lui demanda respectueusement : « Puis‐je vous demander votre numéro de siège, monsieur ?»

Il ne répondit pas et lui tendit directement sa carte émeraude. Les yeux de la jeune femme brillèrent en voyant sa couleur, et elle devint bien plus respectueuse encore. Elle dit doucement en s’inclinant un peu : « Vous avez une carte d’invité de marque de second rang, monsieur. Veuillez me suivre, s’il vous plaît. »

Une fois cela dit, elle ouvrit rapidement la marche et l’adolescent la suivit tranquillement.

La servante traversa l’énorme salle des ventes pendant près de dix minutes, avant de s’arrêter devant une zone fermée près de l’estrade de cristal. Elle désigna un siège, lui sourit et s’inclina avant de se retirer.

Le jeune homme alla s’asseoir dans le siège spacieux et cossu. Il était si doux qu’il lui donna envie de se rouler en boule dedans ! Il se retourna et observa les chaises ordinaires derrière lui et prit une grande inspiration involontaire. Il était dans une situation privilégiée, gagnée avec l’argent !

Assis sur sa chaise, il sentit soudainement ses sourcils tressaillir. Il leva alors la tête et parcourut les rangées de sièges pas loin devant lui. Il s’aperçut alors que le jeune maître de la secte de Sang qu’il avait vu à l’entrée tout à l’heure, Fan Ling, le regardait avec un regard étrange.

Le jeune alchimiste fronça légèrement les sourcils sous sa capuche, l’ignora et ferma les yeux en attendant le début des enchères.

Le beau jeune homme pâle rétracta son regard, et un vieillard aussi pâle que lui, assis à côté, lui demanda à voix basse : « Qu’y -a‐t‐il, jeune maître de secte ?»

« Oh rien, c’est juste que j’ai l’impression que ce type est un peu étrange. J’éprouve une sorte de peur latente en le regardant…» Une fois cela dit, Fan Ling ria de ses propres craintes et secoua la tête.

Le vieil homme dit en riant : « Ké ké, vous avez sûrement mal senti, jeune maître. La technique de Qi de notre secte a beau être extrêmement sombre, froide et craindre naturellement certaines flammes particulières, il n’y a pas grand monde dans le Territoire Sinistre qui en possède. »

« Peut‐être…» Le jeune homme opina du chef. Les gens qui possédaient de telles flammes étaient parmi les experts les plus puissants de la région, et ce type en noir n’en était clairement pas un. Il cessa aussitôt de laisser son imagination s’emporter, et ramena son regard sur l’estrade de cristal. Il murmura alors : « Je me demande si la rumeur est vraie… Si c’est vraiment le cas, Père a dit que nous devions l’obtenir à tout prix. »

« Hé hé, rassurez‐vois jeune maître, le chef de secte a déjà tout prévu. Même si ce devait tomber entre les mains d’un tiers, ce dernier ne pourrait pas s’éloigner de la ville de plus de cinq kilomètres sans que nous ne lui tombions dessus !» dit le vieillard en riant.

« Je l’espère. » Une expression froide et sombre apparut sur le visage du jeune homme pâle, qui ferma également les yeux en attendant le début des enchères.

Pendant ce temps, quelques factions à proximité discutaient silencieusement entre elles. Si on pouvait écouter leurs conversations, on s’apercevrait qu’elles ont toutes un sujet commun impliquant un objet mystérieux… qui en plus, avait l’air d’être le clou des enchères !

Près d’une demie‐heure plus tard, un ’gong’ net résonna lentement dans la salle. Xiao Yan sortit alors de son état méditatif d’entraînement, et le bruit déferla dans ses oreilles comme un bruit magique, ce qui lui fit violemment secouer la tête. Ce ne fut qu’alors qu’il parvint à retrouver son calme. Il leva la tête et observa l’estrade de cristal brillante, où se trouvait alors un vieil homme aux cheveux blancs souriant qui avait l’air d’être le commissaire‐priseur.

« Ça va enfin commencer. » murmura le jeune homme en observant la salle pleine à craquer. Ses grands yeux noirs trahissaient son impatience manifeste.

Wazouille

Fondateur du site et traducteur de BTTH, DNC, TDG et SW, Wazouille est un grand audiophile, un gamer, un lecteur avide et bien d’autres choses encore, comme stakhanoviste, à son insu...

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)

BTTH Chapitre 389
BTTH Chapitre 391

9 Commentaires

  1. Khultima

    Merci pour le chapitre.

    Répondre
  2. Zhexiel Kurokage

    Merci pour le chapitre.

    Répondre
  3. HinomuraHinomura

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  4. ManaMana

    Merci pour ce chapitre.

    Répondre
  5. tang san

    merci pour le chapitre

    Répondre
  6. Saekin

    Merci pour le chapitre B]

    Répondre
  7. ti

    merci !!

    Répondre
  8. essitamessitam

    merci pour le chapitre

    Répondre
  9. gutsguts

    merci pour le chapitre

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com