BTTH Chapitre 391

BTTH Chapitre 390
BTTH Chapitre 392

Chapitre 391 - Technique de Dou de vol : Ailes de chauve-souris de foudre
 
Le léger gong résonna lentement à travers la salle, et les bruits des discussions se turent peu à peu à sa suite. Les regards fiévreux de la foule se tournèrent alors vers l’estrade de cristal.

Un vieil homme aux cheveux blancs vêtu d’habits chics sourit en observant la foule, jusqu’à ce que son regard s’arrête sur les factions assises aux premiers rangs. « Ké ké, je pense que tout le monde ici a attendu ces enchères avec impatience et puisque c’est le cas, je ne vais pas me perdre en salamalecs et vous ennuyer. » Sa voix puissante et nette résonna à travers la pièce. En tant que commissaire-priseur expérimenté, il savait clairement ce que son public attendait et c’est pourquoi il sauta les bavardages habituels. Il gagna ainsi l’approbation de l’audience qui poussa des exclamations d’approbation. À tout le moins, même le jeune maître de secte froid et sombre de la Secte du Sang opina légèrement du chef.

Le vieillard tapota doucement ses mains l’une contre l’autre et dit d’une voix nette : « Je déclare ouverte cette Grande Enchère annuelle et je pense que cette année, celle que nos Huit Portes a organisée ne décevra personne. »

Alors que sa voix s’effaçait, une lueur intense jaillit de l’estrade de cristal et ne disparut qu’un long moment plus tard. Il y avait à présent, devant le vieil homme, une longue épée entièrement bleue réfléchissant une lueur froide. D’après les traces d’énergie qu’elle émettait, cette épée avait clairement été produite à partir d’un noyau de monstre par un forgeron réputé.

Le commissaire-priseur prit l’épée en main, et celle-ci trembla légèrement avant de dégager un léger brouillard blanc, froid et vague. « Cette épée a été nommée ‘Lame Froide’. Elle a été fondue à partie d’un métal froid. On dit qu’elle peut trancher du fer comme du beurre et un noyau de monstre y a été parfaitement enchâssé. Une personne pratiquant une méthode de Qi d’affinité eau ou glace verrait sa puisse décuplée grâce à elle ! Tout bon expert devrait affronter le monde armé d’une arme magique puissante de la sorte. N’hésitez pas à sortir vos bourses si cette épée vous intéresse ; l’argent est précieux, mais encore faut-il être en vie pour en profiter, non ? Ké ké. » Il se tourna vers l’assemblée et dit en souriant : « Le prix de départ est de cent mille pièces d’or !»

« Une arme enchâssée d’un noyau de monstre, hein…» marmonna Xiao Yan en observant l’épée, qui cependant ne l’intéressait pas. Il possédait déjà la lourde règle noire et s’était habitué à la manipuler et à profiter de son poids et de sa portée. Il ne serait pas à l’aise, à présent, avec cette épée à la lame étroite et élégante, et c’est pourquoi il n’avait pas l’intention d’enchérir. De plus, il savait que les meilleurs objets passeraient à la fin.

Évidemment, les autres ne partageaient pas son désintérêt. Pour un Dou Zhe, une bonne arme était aussi importante qu’un bon chaudron pour un alchimiste ; c’était, après tout, leur outil de travail. Par conséquent, les enchères plurent dès que le vieillard eut terminé sa présentation.

La première enchère se conclut en l’espace de quelques minutes, et l’épée fut vendue à un homme maigrelet et faiblard à l’air excité pour cent cinquante mille pièces d’or.

Plusieurs trésors différents passèrent après l’épée comme des armures, des techniques de Dou, de Qi, des ingrédients médicinaux, etc… Une vente en particulier stupéfia quelque peu le jeune homme : une belle jeune femme entre vingt et trente ans fut poussée sur l’estrade. Elle avait de superbes formes et un joli petit minois timide, qui attisèrent aussitôt les désirs des mâles alentours, qui passaient leur temps à tuer. Ils se changèrent aussitôt en loups affamés et enchérirent pour elle jusqu’à atteindre le prix de cent trente mille pièces d’or, ce qui arracha un sourire au vieillard.

L’adolescent s’enfonça dans sa chaise et observa d’un air indifférent ces bouffons autour de lui. Il ferma ensuite les yeux et attendit qu’une enchère attire son attention.
De nombreux objets fantastiques furent mis en vente et provoquèrent une atmosphère électrique, mais seuls les gens assis aux rangs du fond enchérirent. Les grandes factions riches au premier rang n’avaient pas encore enchéri sur quoi que ce soit.

Un autre ‘gong’ résonna depuis l’estrade, et le commissaire-priseur reçut des mains d’une domestique un petit plateau d’argent sur lequel étaient posées deux petites bouteilles de jade transparent, contenant chacune une pilule médicinale verte.

Ces pilules attirèrent immédiatement de nombreux regards, car elles étaient tout autant demandées que les techniques de Dou et les méthodes de Qi sur le continent Dou Qi. Celles qui pouvaient augmenter directement la puissance de leur consommateur étaient spécialement appréciées.

Le vieil homme montra une pilule du doigt et dit : « Ké ké, ces pilules médicinales sont des Pilules Spirituelles Vertes. Je pense que nombre d’entre vous en ont entendu parler. Elle permet à ceux qui ont stagné au pic du rang de Dou Shi un long moment à percer d’un coup. De plus, ces Pilules Spirituelles Vertes possèdent deux lignes ; leurs heureux consommateurs pourraient avoir la chance de voir leur puissance grimper de deux étoiles !»

Aussitôt, des exclamations éclatèrent dans la salle, et d’innombrables personnes fixèrent les bouteilles de jade avec des regards ardents. Ce genre de pilules capable d’aider à percer d’une classe à l’autre étaient extrêmement rares dans la région Territoire Sinistre. Les Dou Shis et Da Dou Shis n’étaient séparés que par un mot, mais ce n’est qu’en atteignant le niveau de ces derniers que l’entraînement de son Dou Qi commençait réellement. Ce passage d’un niveau à l’autre était un changement extraordinaire, et d’innombrables experts étaient bloqués au pic du rang de Dou Shi depuis longtemps sans pouvoir progresser davantage.

Cependant, la Pilule Spirituelle Verte pouvait régler ce problème, et c’est pourquoi elle intéressait même les grosses factions aux premiers rangs. Après tout, une de ces pilules pouvait garantir l’émergence d’un nouveau Da Dou Shi ; elles représentaient un très bon investissement sur le long temps. Ces factions dominaient peut-être la région, mais elles appréciaient toujours de pouvoir se développer davantage, d’autant que les Da Dou Shis sont des experts de force moyenne au sein de leurs rangs.
« Comme vous avez déjà entendu parler de ces pilules, je pense que vous devriez également savoir qu’elles ont également quelques effets secondaires. » L’enchérisseur sourit tandis qu’un éclair de ruse traversa son regard. Il n’évoqua pas clairement les effets négatifs des pilules et fit juste une simple allusion à ce sujet. Il fit un geste de la main : « Prix de départ, trois cent trente mille pièces d’or pièce !»

À peine eut-il fini que quelqu’un assit au fond cria : « Trois cent quarante mille !»

Ces pilules intéressaient de nombreuses personnes, aussi cette première enchère fut surpassée moins d’une minute plus tard : « Trois cent cinquante mille !»

Le jeune alchimiste était assis dans son siège, les mains croisées, et sourit sous sa capuche en entendant les prix monter. Il ne s’attendait pas à ce que ses pilules exercent un tel intérêt dans le Territoire Sinistre. Vu comme la situation se développait, il allait avoir assez d’argent pour acheter les ingrédients de la pilule violette de récupération spirituelle.

Les enchères continuèrent de monter et en l’espace d’à peine dix minutes, le prix de vente d’une pilule spirituelle verte monta autour des quatre cent mille. Cela étant, les surenchères commencèrent à se faire rares une fois ce prix atteint, car il ne faut pas oublier qu’avec deux en vente, ça représentait déjà une somme de huit cent mille au total ; un prix un peu trop élevé pour la plupart des gens.

Alors que l’enchère stagnait à quatre cent quatre-vingt-dix mille, une voix froide et un peu paresseuse résonna au premier rang : « Cinq cent cinquante milles. »

Le Da Dou Shi releva légèrement la tête en entendant cette surenchère de soixante mille. Il regarda étrangement le jeune chef de la secte du Sang. Il est aussi intéressé par ces pilules ?

Cette surenchère du jeune maître de la secte du Sang fit immédiatement taire les nombreuses discussions. Certaines personnes, qui pensaient surenchérir, s’échangèrent des regards et se rassirent, pleinement conscientes des risques qu’ils prendraient s’ils venaient à s’opposer à cette secte.

Au moment où Xiao Yan pensa que le prix ne monterait pas davantage, une petite voix résonna soudain : « Cinq cent soixante mille. »

De nombreuses personnes se tournèrent vers le propriétaire de cette voix, un homme entre deux âges portant une robe grise au premier rang. Ils grincèrent alors des dents en disant : « La faction de la Tombe du Squelette Noir…»

Cette faction en question était une des grandes puissances de la région. La rumeur disait que ses membres pratiquaient une méthode de Qi extrêmement étrange et de plus, ils avaient une affinité pour l’élément ténèbres. Ils étaient peu nombreux, mais composaient une force d’élite. Ils étaient souvent en conflit avec la secte du Sang, mais les deux factions ne se lancèrent jamais dans une guerre totale grâce à la retenue des chefs de chaque côté.

Lorsqu’il s’aperçut que quelqu’un avait surenchéri à son offre, le jeune maître de la secte du Sang s’assombrit et jeta un regard glacial à l’homme entre deux âges en disant : « Cinq cent quatre-vingt-mille. »

L’homme en question cria d’un air égal : « Cinq cent quatre-vingt-dix milles !»

Tous les regards de l’audience se tournèrent vers ces deux compétiteurs. Les autres factions de premier rang ne participèrent pas ; ils observèrent juste le spectacle en se demandant jusqu’où la somme allait monter.

Voyant que son jeune maître pensait encore à monter le prix, un vieil homme à côté de lui murmura précipitamment : « Jeune maître de secte, le prix plafond habituel pour ces pilules à deux lignes est de cinq cent mille ; vous allez perdre de l’argent en surenchérissant davantage. De plus, nous avons besoin de fonds pour l’enchère finale. »
Le jeune maître en question fronça légèrement les sourcils, réfléchit un moment et annonça son prix final. « Six cent mille. » Il avait décidé de ne plus enchérir davantage, quoi qu’il arrive.

Contrairement ce à quoi le public s’attendait, l’homme entre deux âges inexpressif ne proposa pas plus. Il se rassit au fond de son siège en affichant un léger air de ridicule.

Fan Leng, le jeune maître de la secte du Sang, regarda cette moquerie manifeste d’un air absent. Il sembla aussitôt réaliser ce qui venait de se passer, et un sourire sombre apparut au coin de ses lèvres. Il dit alors doucement : « Très bien… Si Père se décide à agir, alors laissez-moi m’occuper de ce Moer Han. Je vais lui faire découvrir la douleur qu’on éprouve en sentant son sang se vider complètement. »

Le vieux commissaire-priseur paraissait très satisfait de ce prix. Il sourit et demanda : « Ké ké, le jeune maître de secte Fan Leng a proposé six cent mille pour une pilule ; qui dit mieux ? Si personne ne surenchérit, alors ces deux pilules spirituelles vertes à deux lignes lui reviendront !» Voyant que personne ne réagissait, il frappa de son marteau et marqua la fin de la vente.

Xiao Yan se mit à sourire d’un air moqueur sous sa capuche. « Un million deux cent mille… pas mal du tout. Merci les pigeons. » Cette somme allait tout droit finir dans sa bourse vide.

Les objets qui passèrent après les deux pilules ne se vendirent pas cher, et certains virent leur prix de vente augmenter de cinquante pour cent seulement avant de trouver acquéreurs. Cela chagrina un peu le vieillard sur l’estrade, puisque son évaluation et sa rémunération dépendaient des prix atteints.

Heureusement, cette tendance disparut enfin après dix minutes, à l’arrivée d’un objet qui surprit même le jeune alchimiste.

Le vieillard prit prudemment des deux mains un parchemin fait de jade ancien, et il se tourna vers la foule avec un air de mystère.

« Ce qui va être à présent mis en vente est quelque chose qu’on voit rarement, une technique de Dou extrêmement rare dont la méthode de fabrication a disparu. »

Le Da Dou Shi, devant cette introduction, eut un léger pressentiment.

« Je vous présente… La Technique de Dou de vol : Ailes de chauve-souris de foudre !»

Les mains du commissaire tremblèrent et le parchemin se déroula subitement sous le regard de tous. Une paire de petites ailes de chauve-souris noires à l’aura fantomatique apparut alors au public.

Xiao Yan resta abasourdi en les regardant, puis il poussa un long soupir et dit en son for intérieur : C’est bien ce que je pensais…

Wazouille

Fondateur du site et traducteur de BTTH, DNC, TDG et SW, Wazouille est un grand audiophile, un gamer, un lecteur avide et bien d’autres choses encore, comme stakhanoviste, à son insu...

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)

BTTH Chapitre 390
BTTH Chapitre 392

11 Commentaires

  1. Zhexiel Kurokage

    Merci pour le chapitre.
    PS : Mais pourquoi il les voudrai ? Il à déjà des ailes !

    Répondre
    1. essitamessitam

      il a dit qu’il s’en doutait pas qu’il les voulait

      Répondre
  2. Wawan

    Merci pour le chapitre !

    Sinon tu as des nouvelles de Nostra ?
    Et finalement vas-tu, comme tu nous l’avais dit, passer à trois chapitre par semaine de chaque novel que tu traduits ?

    (Je sais on est gourmand, mais sans Altha ni Nostra on est jamais satisfait de la dose presque quotidienne)

    Répondre
  3. Khultima

    Merci pour le chapitre.

    Répondre
  4. Ling_Tian

    Merci pour le chapitre !

    Répondre
  5. Newkan

    Merci mais pareil je comprend pas l intérêt du p’tit yan pour la technique

    Répondre
  6. essitamessitam

    merci pour le chapitre

    Répondre
  7. Lwienlin

    Merci pour le chapitre et pour ceux qui ne sont pas anglophobe (et si le lien n’a pas encore été posté) voici en anime notre Xiao Yan adoré : https://nyaa.si/?f=0&c=0_0&q=Battle+Through+The+Heavens

    Répondre
  8. HinomuraHinomura

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  9. psycho

    Merci pour le chapitre 🙂

    Répondre
  10. gutsguts

    merci pour le chapitre

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com