BTTH Chapitre 392

BTTH Chapitre 391
BTTH Chapitre 393

Chapitre 392 - Rivaliser pour la technique de Dou de vol et le morceau de carte

Une légère aura violette de foudre se dégagea des ailles de chauve-souris noire. Certains arcs électriques qu’elles dégageaient paraissaient avoir une substance concrète, ce qui les faisait paraître extrêmement mystérieuses.

La salle des ventes devint plus calme à l’apparition des ailes de chauve-souris de foudre. Certaines personnes, qui ignoraient leur usage, parurent un peu perdues. Cependant, un chahut éclata parmi ceux qui connaissaient le nom de cette technique de Dou de Vol comme la secte du Sang, la Tombe du Squelette Noire et d’autres factions au premier rang. Cette technique les intéressait clairement pour sa capacité à permettre à un expert de voler librement comme un puissant Dou Wang. C’était le genre de technique à absolument posséder pour tuer son ennemi et fuir !

Le jeune maître de la secte du Sang fixa intensément l’étrange paire d’ailes et murmura : « Cette chose est intéressante… Je l’aime bien. »

Un vieil homme au visage pâle que lui ne put s’empêcher de lui murmurer en l’entendant : « Jeune maître de secte, cette technique de Dou de vol va probablement coûter plus d’un million. Si nous continuons de gaspiller nos réserves de la sorte, nous n’aurons plus assez pour enchérir sur le dernier objet mis en vente. »

Fan Ling lui jeta un œil et rit froidement : « Pourquoi êtes-vous si anxieux ? Père a déjà tout préparé, alors cette chose nous appartiendra qui que soit le vainqueur de l’enchère. Et si ce devait arriver, nous pourrions même économiser une belle somme. »

Le vieillard répondit avec hésitation : « Mais n’est-ce pas un peu trop risqué ? De plus, nous aurions des problèmes si ça venait à s’ébruiter. »

Le jeune maître observa les membres de la Tombe du Squelette Noire froidement et dit avec indifférence : « J’ai naturellement pensé à cette éventualité. Vous n’avez pas besoin de vous en faire autant, Doyen Luo. »

« Ah…» Voyant que ses protestations étaient inutiles, le dit doyen ne put que soupirer d’un air désarmé. Il secoua la tête et se tut.

Le commissaire-priseur, sur l’estrade de cristal, postillonnait copieusement en décrivant grossièrement l’usage de la technique de Dou de vol. Dès lors, les regards de ceux que la technique laissait perplexes se mirent aussitôt à briller lorsqu’ils comprirent qu’ils pourraient, en sa possession, voler dans le ciel comme un Dou Wang.

Il sourit à nouveau et dit : « Ké ké, je pense, cher auditoire, que vous devriez également savoir que ce genre de technique de Dou de vol est extrêmement rare. D’après nos estimations, on peut considérer ces Ailes de chauve-souris de foudre comme une technique de Dou de vol de rang Xuan Inférieur et par conséquent, le prix de départ est d’un million. Les enchères débutent maintenant !»

Le jeune alchimiste secoua la tête en entendant ce prix : « Uh, ils le vendent aussi cher que ça…» Il pouvait sentir qu’un grand nombre de regards ardents de l’audience avait été grandement refroidi par ce tarif élevé.

Yao Lao se mit soudainement à rire dans l’esprit de son disciple. « Ké ké, c’est effectivement un peu cher, mais cette technique de vol vaut son prix. C’est aussi pourquoi je te disais que tu avais eu de la chance d’obtenir les ailes de nuage violet dans la caverne montagneuse l’autre fois. Tu dois être, à tout le moins, le seul à posséder une technique de vol dans l’Empire Jia Ma. »

Le Da Dou Shi sourit et demanda avec curiosité : « Heï, c’est la première fois que je vois une autre technique de vol que la mienne. Entre les ailes de chauve-souris de foudre et les ailes de nuage violet, maître, laquelle des deux techniques est la plus rapide ?»

Le vieillard répondit en souriant : « Ta technique est de niveau Xuan Intermédiaire, l’autre de Xuan Inférieur donc tes ailes sont un peu plus rapides. Cependant, ces ailes de chauve-souris de foudre peuvent pousser leur vitesse aux dernières limites lors des orages, grâce à leur affinité élémentaire. Le reste du temps par contre, elles sont assez ordinaires. »

Le jeune homme opina du chef et rétracta son regard. Ces ailes de chauve-souris de foudre peuvent apparaître extrêmement impressionnantes, mais face à ses ailes de nuage pourpre, elles n’avaient aucun intérêt.

Cela dit, ce n’est pas parce qu’elles ne les intéressaient pas lui que le reste de l’audience partageait son opinion. Au moment où le commissaire-priseur finit de parler, le jeune maître Fan Ling se leva lentement et jeta un regard menaçant alentour, faisant détourner le regard de tous ceux qui croisaient le sien. Seules les personnes puissantes avec une grande puissance derrière elles firent comme si de rien était.

Fan Ling rétracta son regard et fit son offre : « Un million trois cent mille !» Cette enchère causa un tollé dans la salle des ventes. Ce type se servait de son augmentation directe de trois cents milles pour déclarer : Ce jeune maître veut cette technique de Dou de vol !

L’auditoire resta calme un long moment, excepté quelques rares murmures, jusqu’à ce qu’un rire envoûtant résonne : « Vous êtes très généreux, jeune chef de secte Fan Ling, cependant notre Manoir du Serpent Céleste est également intéressé par ces ailes de chauve-souris de foudre. Par conséquent, je vous présente mes excuses. Un million quatre cent mille. »

Le Fang Ling en question ne put s’empêcher de changer légèrement d’expression en entendant cette voix enchanteresse. Il plissa légèrement les yeux et tourna son regard vers l’autre côté de la salle, là où quelques grandes femmes sexys étaient assises tranquillement dans leurs sièges de fourrure.

Le jeune maître afficha un sourire de façade et dit : « Hé hé, c’est vraiment la Doyenne Qing du Manoir du Serpent Céleste ! Je ne m’attendais pas à ce que vous participiez aux enchères, cette année. »

« Je n’ai pas eu le choix. Parfois, on ne peut pas tout garder secret, n’est-ce pas jeune maître de secte ?» demanda la sublime demoiselle nommée ‘Doyenne Qing’ en souriant. Sa silhouette ravissante fit naître le désir dans nombre de jeunes hommes dans la salle. À quel point s’abandonneraient-ils aux flammes de la luxure s’ils pouvaient toucher sa peau douce ?

« Le Manoir du Serpent Céleste ?» s’interrogea Xiao Yan à ce nom.

Yao Lao dit en souriant : « Hé hé, tu as déjà échangé des coups avec des gens de ce Manoir du Serpent Céleste. Ne me dis pas que tu as oublié ?»

« Comment ça ?» Le jeune homme fut surpris, mais il parut se souvenir aussitôt de quelque chose, qui fit changer son expression drastiquement : « Vous parlez de la femme mystérieusement et de l’Empereur Serpent aux Huit Ailes noires ?»

« Effectivement ! Ces gens appartiennent au Manoir du Serpent Céleste. »

« Et Qing Lin est entre leurs mains. » dit l’adolescent d’un air un peu morose.

« Ké ké, ne t’inquiète pas trop pour cette petite fille. Elle doit mener une belle vie, là-bas. Ce Manoir doit utiliser tous ses ressources à l’entraîner grâce à ses yeux aussi uniques qu’étranges. Tu pourrais être choqué par sa puissance si tu venais à la rencontrer dans le futur. » le réconforta le vieil homme.

« Je l’espère. Cela étant, ça ne m’empêchera pas d’aller à sa recherche si j’en ai l’occasion plus tard. Si elle est aussi bien traitée que vous le dites maître, alors je laisserai tomber. Par contre, si le Manoir du Serpent Céleste essaye d’arracher les yeux des gens comme le clan Mo, alors je ne la laisserai absolument pas dans cet endroit. »

« Je comprends. » répondit son maître avant de replonger dans le silence.

Alors qu’ils discutaient, la concurrence pour l’obtention de la technique de Dou s’était intensifiée à un niveau effrayant. Alors que Fan Ling et la Doyenne Qing enchérissaient l’un contre l’autre, les autres factions jetaient parfois de l’huile sur le feu en montant elles-mêmes le prix. Par conséquent, les ailes de chauve-souris de foudre atteignirent rapidement le million sept cent mille pièces d’or.. De plus, la situation paraissait tendue et la lutte entre les deux intenses.

Fan Ling prit une grande inspiration, et une rougeur morbide apparut sur ses joues : « Un million neuf cent mille !» Son regard sombre et intense était rivé sur la sublime Doyenne Qing.

Cette dernière changea légèrement d’expression en entendant son offre. Elle n’était pas venue pour obtenir ces ailes de chauve-souris de foudre en particulier, et il lui serait malavisé de dépenser trop d’argent dans cet article en particulier. Par conséquent, elle ne pouvait qu’abandonner ses surenchères : « Vous êtes vraiment généreux, jeune maître de secte Fan Ling. Un million neuf cent mille… J’espère que vous aurez encore assez d’argent à la fin…»

« Hmpf. » Fan Ling poussa un rire froid, puis il tourna la tête vers l’estrade de cristal et aboya froidement vers le commissaire-priseur, qui était dans la lune : « Qu’est-ce que vous attendez ?»

Ce dernier se reprit tout à coup, et dit en toute hâte en souriant : « Oh. Ké ké, ne vous énervez pas je vous prie, jeune maître de secte. » Il se tourna ensuite vers l’audience, demanda par trois fois si quelqu’un voulait surenchérir comme les règles l’exigeaient, puis il abattit enfin son marteau pour annoncer le vainqueur de l’enchère.

La technique de Dou de vol atterrit donc entre les mains de Fan Ling.

Xiao Yan regarda le jeune maître se rasseoir lentement, et il ne put s’empêcher de faire claquer ses lèvres avant de murmurer en souriant : « Tsk tsk, ces grandes factions sont dignes de leur statut ; elles agissent avec une telle grandiloquence… Un million neuf cent mille pièces d’or… C’est deux fois le revenu annuel de notre clan Xiao. »

Les enchérisseurs du fond de la salle se calmèrent grandement après le montant record de la vente des ailes de chauve-souris de foudre. Bien que les objets précédents avaient été vendus à des prix relativement raisonnables, ils avaient été assommés par le prix extraordinaire auquel avait été vendue cette technique.

Le jeune alchimiste se vautra dans son siège en tapotant doucement son genou du doigt. De temps à autre, il parcourait du coin de l’œil les membres du Manoir du Serpent Céleste. On ne savait pas vraiment ce à quoi il pouvait penser sous sa capuche.

« Ké ké, notre prochain objet est un peu étrange ; en fait, nous n’avons pas réussi à déterminer ce à quoi il pouvait servir. Cependant, après de nombreuses analyses de notre salle des ventes, nous sommes sûrs que c’est une carte au trésor inconnue. » Le commissaire-priseur aux cheveux blancs se pencha pour se saisir d’un plateau d’argent, dont il enleva prudemment le tissu qui la couvrait. Un morceau de tissu ancien et décrépi apparut aussitôt aux yeux du public.

En la voyant, l’auditoire se mit aussitôt à huer malgré son calme jusque-là.

Le commissaire-priseur eut un sourire maladroit. Ce vieux bout de tissu était bien un morceau de carte, comme le prouvaient les routes et les symboles la couvrant. Cela étant, ils n’étaient pas parvenus à en tirer davantage…

Il jeta un regard du coin de l’œil au vieux tissu. Il s’en saisit et la plaça sous l’éclairage aux yeux de tous. Il montra un certain détail au bord, dont on avait que la moitié et dit en souriant : « Si c’est bien ce que je crois, cette carte doit être très vieille et bien que je n’ai aucune idée d’où elle peut mener, un objet aussi ancien ne doit pas être ordinaire, pas vrai ? Il faut savoir prendre des risques dans la vie. Si quelqu’un parvenait à obtenir la carte complète, avec un peu de chance le trésor auquel elle mène pourrait secouer le continent tout entier !»

La plupart des gens du public reniflèrent de mépris.

Bien sûr, ce ne fut pas la réaction de tout le monde. À tout le moins, Xiao Yan avait les yeux écarquillés.

Son regard tremblait légèrement tandis qu’il fixait le bord du morceau de carte. Il prit une grande inspiration, et fit de son mieux pour étouffer son excitation et les pensées qui pouvaient le traverser. Il avait déjà deux morceaux similaires dans son anneau de stockage.

Le détail à moitié affiché n’était pas des lignes aléatoires, mais bien la Flamme Démoniaque du Lotus Purificateur, classée troisième sur la liste des Flammes Exceptionnelles !

Cette flamme était une Flamme Exceptionnelle terrifiante que même Yao Lao n’avait jamais vue. La légende disait que ce devait être une sorte de flamme démoniaque capable de faire trembler des Dou Zongs, voire même des Dou Zuns de peur. S’il pouvait l’obtenir, est-ce que son Mantra de Flammes pourrait directement évoluer au niveau légendaire Tian ?

Bien sûr, il n’en savait rien, mais il savait juste qu’il devait obtenir ce morceau de carte à tout prix !

Wazouille

Fondateur du site et traducteur de BTTH, DNC, TDG et SW, Wazouille est un grand audiophile, un gamer, un lecteur avide et bien d’autres choses encore, comme stakhanoviste, à son insu...

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)

BTTH Chapitre 391
BTTH Chapitre 393

6 Commentaires

  1. Khultima

    Merci pour le chapitre.

    Répondre
  2. Immz

    Merci pour le chapitre
    PS : Ca annonce du lourd

    Répondre
  3. tang san

    merci pour le chapitre, il semble pré destiné à obtenir cette flamme : )

    Répondre
  4. Zhexiel Kurokage

    Merci pour le chapitre.
    PS : Je suis du même avis !
    PPS : Je me demande si il y à d’autre « éléments » avec des ‘variantes’ bestiales et extraordinaires comme pour le feu…

    Répondre
  5. gutsguts

    merci pou le chapitre

    Répondre
  6. Saekin

    Merci pour le chapitre

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com