BTTH Chapitre 406 pt1

BTTH Chapitre 405
BTTH Chapitre 406 pt 2

Bonjour tout le monde ! J’espère que vous vous êtes bien remis de ce week-end agité !

Voici le premier BTTH régulier de la semaine !

Bonne lecture à tous !

Chapitre 406 pt1 - Moment crucial

Huo De, dans son grand bureau, tenait un dossier dans lequel il y avait un portrait. Bien ce dessin soit vieux de trois ans et reflète une innocence à présent disparue, les traits du visage étaient exactement les mêmes que ceux de Xiao Yan.

Hou De ferma le dossier et lui adressa un sourire véritable. Il lui tapota l’épaule et lui dit d’un air en disant long : « Tu n’es vraiment pas banal, mon p’tits gars. Il est dit dans ton dossier que tu n’étais qu’un Dou Zhe quatre étoiles il y a deux ans, mais regarde-toi… Tu es au moins un Dou Shi à présent, pas vrai ?»

Ces mots stupéfièrent les membres de l’unité de maintien de l’ordre, qui tournèrent des regards ébahis vers le jeune homme. Progresser de six étoiles en deux ans était faire preuve d’une bonne vitesse de culture.

L’adolescent en question sourit, sans infirmer ou confirmer.

« As-tu l’intention de te rendre directement à l’Académie ?» Lui demanda Huo De en souriant.

« En effet. »

« Prends ça alors, ça te permettra d’y entrer. » L’homme entre deux âges sortit un badge azur de son anneau de stockage et le remit au jeune alchimiste, puis il sembla se souvenir subitement de quelque chose. Il tourna alors la tête vers son unité et demanda en souriant : « J’y pense… C’est demain qu’à lieu la compétition pour l’entrée dans l’académie interne, non ?»

L’un d’entre eux répondit précipitamment : « Euh, oui c’est exact, chef. »

Huo De dit : « Tu as vraiment de la chance de pouvoir assister à un tel évènement à ton arrivée. Cependant, je crois me souvenir que tu avais été inscrit à la compétition de l’année passée, grâce à l’assistance de l’instructrice Ruo Ling, qui s’est démenée envers et contre tout. Malheureusement, tu n’es pas venu au final et elle en était furieuse, donc je ne pense pas qu’elle ait recommencé cette année. Après tout, des résultats de ses poulains dépendent sa promotion au rang d’instructrice de rang Xuan…»

« Ah…» Le Da Dou Shi fut surpris de l’apprendre, et se mit à rire amèrement en se souvenant de l’expression rageuse de la dame. « J’avais quelque chose de vraiment important à faire et ne pouvais réellement pas accourir…»

« Hé hé, ça ne me regarde pas. Si tu veux t’expliquer, fais-le auprès d’elle. » Dit Huo De en se gaussant de son amertume. Il tourna la tête vers la fenêtre et remarqua que la nuit tombait peu à peu. « Il commence déjà à faire nuit, mais comme je sais que tu es pressé de te rendre à l’académie, je ne vais pas te retenir. Cependant, il y a une énorme région forestière entre ici et l’académie, peuplées par de nombreuses bêtes magiques de haut rang, ce qui la rend dangereuse à traverser de nuit. Je peux demander à quelqu’un de t’emmener à la ville de Jia Nan à dos de griffon par contre ; ça te va ?»

« J’apprécierai grandement ! Merci beaucoup, Instructeur Huo De. » Répondit rapidement Xiao Yan, reconnaissant. La carte de Dou Ma ne détaillait que la région des Territoires Sinistres, et il n’avait aucune idée du chemin à suivre une fois entrée à ‘Paix’. Par conséquent, il désirait naturellement que quelqu’un puisse le guider.

« Ké ké, ce n’est rien. » Répondit Huo De en souriant. Il avait perdu toute la froideur qu’il avait démontrée aux portes de ‘Paix’. Il interpella d’un geste de la main deux membres de son équipe, un homme et une femme, puis il les envoya se préparer après leur avoir donné leurs ordres.

Ensuite, il se rapprocha de son jeune interlocuteur et lui dit par bienveillance : « Xiao Yan… Laisse-moi te rappeler une chose : tu as beau n’avoir encore jamais mis les pieds à l’Académie, tu devrais néanmoins avoir déjà un grand nombre d’adversaires potentiels. Ké ké, je suppose que tu sais pourquoi… Une fille aussi remarquable que Xun Er exerce une trop grande attraction envers tous les jeunes gens talentueux de l’académie. Elle n’y est que depuis deux ans, mais sa réputation égale déjà celle de cette petite sorcière qui cause tant de migraines. Du coup, tu te doutes que tes rivaux en amour ne sont pas les premiers imbéciles venus. Je te conseille de faire profil bas, ce serait plus malin…»

Le jeune homme rit doucement en l’entendant. Certes, il avait manqué deux années à l’académie, mais il était persuadé que les deux années qu’il avait passé sur le fil n’étaient certainement en rien inférieures aux enseignements qui auraient pu y être dispensés. Durant ces deux années, il s’était courageusement battu contre des Dou Huangs et même des Dou Zongs, alors comment des gens de son âge pourraient l’effrayer…

Il sourit à l’homme d’âge moyen et joignit les mains à son attention : « Merci de m’avoir averti, Instructeur Huo De. Je m’en souviendrais. » Il entendit alors un cri de griffon parvenir de l’extérieur et, sans plus attendre, il sortit rapidement du bureau et vit l’énorme créature dans la rue. Les deux membres du maintien de l’ordre étaient debout sur son dos et lui dirent en souriant : « Monte, junior Xiao Yan ! Nous allons t’escorter jusqu’à Jia Nan. »

« Merci beaucoup » Répondit l’adolescent en souriant. Il prit doucement appui à terre et bondit agilement sur le dos de la bête ; ses pieds parurent se river dessus et il ne bougea plus d’un pouce.

Sa stabilité stupéfia ses deux seniors, car les plumes de griffon dégageaient une sorte d’air humide et les gens qui n’avaient pas l’habitude de les chevaucher devaient monter sur des selles faites sur mesure pour ne pas perdre l’équilibre. Cependant… Il était capable de rester stable par ses propres moyens, avec une nonchalance qu’ils ne pourraient égaler.

Ils en vinrent à penser : Le chef de secte avait bel et bien raison, ce Xiao Yan est effectivement doué… Ils adressèrent un au revoir de la main à Huo De, qui était sorti de son bureau, puis ils se mirent à siffler. Le griffon battit alors des ailes et s’éleva dans les airs en spirale.

Le jeune alchimiste regarda le village sous lui rapetisser rapidement avant de soupirer. Il leva ensuite la tête et observa le grand ciel bleu, jusqu’à ce que le beau visage élégant d’une jeune femme apparaisse peu à peu dans son esprit. Ses moues et son rire parvenaient toujours à occuper toutes ses pensées même après deux années d’épreuves.

« Je vais enfin pouvoir te revoir, Xun Er…»

Le vol dura presque toute la nuit avec une pause de deux heures à mi-chemin. Le jour finit par se lever ; un rayon de soleil jaillit de l’horizon et chassa les ténèbres du monde.

Le Da Dou Shi, qui avait fermé les yeux pour se reposer, les rouvrit alors subitement comme s’il avait détecté quelque chose. Il jeta son regard au loin et vit une silhouette gigantesque se détacher lentement du brouillard matinal.

« C’est donc la ville de Jia Nan, hmm..» La cité était si grande que même depuis le ciel, il n’arrivait pas à la voir dans son intégralité…

Le jeune homme de l’escorte lui sourit et dit : « Ké ké, nous allons laisser ce griffon à la station de vol de la ville, tu vas devoir te hâter atteindre l’Académie seul. Notre unité est de station à la ville de Paix cette semaine, donc nous devons absolument y retourner rapidement. »

Xia Yan hocha la tête et sourit : « Merci beaucoup de m’avoir accompagné, seniors. »

« De rien !» Le jeune homme le salua, siffla et le griffon lui répondit aussitôt par un petit cri. Il battit ensuite des ailes et descendit droit vers la ville.

Une fois sur la terre ferme au relais, il regarda partir les deux membres des forces de l’ordre à dos de griffon, puis il expira lentement et s’en alla.

Une grande rue ouverte et pavée de pierres vertes apparut sous ses yeux hors du relais. La foule qui la parcourait était si nombreuse qu’elle laissa le jeune homme le souffle coupé. Il y avait même bien davantage de monde qu’à la capitale de L’Empire Jia Ma ! Cet endroit était digne d’être le berceau de la plus vieille académie du continent, dont le nom seul pouvait attirer des myriades.

L’adolescent ne traîna pas longtemps et suivit le chemin que le membre de l’unité de maintien de l’ordre lui avait précédemment indiqué. Après une demie-heure à tourner vainement en rond, il se résigna à s’arrêter, jeta un oeil à la rue dont il ne voyait pas le bout et se mit à rire amèrement. « Bordel, pourquoi cette ville est devenue aussi immense ?»

Il poussa un soupir abattu et reprit sa route d’un pas aussi nonchalant que pressé, tentant tant bien que mal de se rendre à l’académie, au centre de la ville.

Tandis qu’il avançait le long de la rue spacieuse, l’atmosphère normale de la ville le fit soupirer de soulagement. Il était heureux que cet endroit ne ressemble pas au reste de la région…

Il passa devant une autre rue et fut enfin capable de voir au loin les vagues contours de l’académie.

« Arrêtez ce type !»

Le jeune alchimiste venait juste de tourner à un coin qu’un cri retentit pas loin de lui. Ce cri créa un petit chahut dans la rue, et un énorme groupe de gens formèrent un cercle autour de gens se battant.

Le Da Dou Shi tourna le regard vers ce cercle, mais ne s’en approcha pas. Il tapota doucement de la paume son énorme règle noire dans son dos et contourna la foule à pas égaux.

Alors qu’il s’apprêtait à laisser le groupe derrière lui et à filer vers l’académie, un rit glacial provenant de la foule le figea dans son élan.

« Arrête de te débattre en bain, Ma Yan. Tu crois vraiment pouvoir t’attaquer à mon petit cousin avec ta force ?»

Une autre voix furieuse et embarrassée résonna juste aprs : « Si tu le prends comme ça, gamin… Attaquez-le ! Pas besoin de le tuer, mais rouez-le de coups !»  Immédiatement, on entendit des bruits sourds de coups portés.

Xiao Yan était dos au cercle humain. Il resta silencieux un temps en entendant les bruits sourds, puis il soupira doucement et se retourna.

Au centre du cercle, un jeune homme vêtu de bleu d’environ dix-huit ou dix-neuf ans se battait violemment contre plusieurs individus aux visages furieux. D’après le Dou Qi qu’il dégageait, il avait l’air d’être un Dou Shi ; malheureusement, les hommes qui l’encerclaient n’étaient pas moins fort que lui, et il était évidemment désavantagé. Il se prit de temps à autre des coups au visage et saignait au coin des lèvres.

« Bang !»

D’autres coups sourds furent portés, et l’un des assaillants lui porta un coup de pied vicieux aux parties, ce qui le fit immédiatement se plier en deux. Il ne pouvait manifestement plus se battre davantage, mais ses quatre attaquants continuèrent de lui asséner de terribles coups de pieds sans la moindre merci.

“Bang, bang, bang…”

Alors qu’un violent coup de pied allait atterrir sur le pauvre gamin en bleu, une ombre noire surgit tout à coup et entra en collision avec les quatre jambes. Quatre cris horribles retentirent aussitôt de concert, et les quatre hommes se roulèrent douloureusement à terre en se tenant la patte.

Après que l’ombre noire les ait repoussées, elle se changea en une grande règle de fer noire plantée au sol. Le jeune homme en bleu se releva difficilement en se tenant les parties, et il joignit les mains vers le jeune homme en noir qui lui tournait le dos, le visage pâle : « Merci beaucoup, monsieur. »

Le jeune homme en noir se retourna lentement, et dévisagea l’adolescent en bleu stupéfié avec un petit sourire aux lèvres : « Tu as bien moins vigoureux qu’il y a deux ans, Xiao Ning. »

Wazouille

Fondateur du site et traducteur de BTTH, DNC, TDG et SW, Wazouille est un grand audiophile, un gamer, un lecteur avide et bien d’autres choses encore, comme stakhanoviste, à son insu...

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)

BTTH Chapitre 405
BTTH Chapitre 406 pt 2

10 Commentaires

  1. Ouszna

    Merci pour le chapitre !!

    Répondre
  2. Khultima

    Merci pour le chapitre.

    Répondre
  3. HinomuraHinomura

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  4. gutsguts

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  5. Zhexiel Kurokage

    Merci pour le chapitre.

    Répondre
  6. Shirosuu

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  7. tang san

    merci pour le chapitre

    Répondre
  8. newkan

    merci pour le chapitre ! ^^

    Répondre
  9. essitamessitam

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  10. ManaMana

    Merci pour ce chapitre !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com