BTTH Chapitre 409

BTTH Chapitre 408
BTTH Chapitre 410

Dans ce chapitre, vous allez voir une visite nocturne plutôt… Inhabituelle.

Bonne lecture o/

Chapitre 409 - Se croiser en pleine nuit

Le stade entier fut plongé dans le silence en voyant la jeune ville en vert sauter dans les bras de Xiao Yan. On aurait pu presque entendre, à ce moment, d’innombrables coeurs se briser en morceaux.

L’instructrice Ruo Ling, comme Xiao Yu et les autres filles à côté de Xun’Er, ne s’étaient pas du tout attendu à ce que cette jeune fille généralement réservée et indifférente soit capable d’être aussi audacieuse en public.  Elles en restèrent stupéfaites et finirent par rire amèrement un long moment plus tard.

Xiao Yu regarda la demoiselle dans les bras de son aimé, puis ce dernier dont le sourire chaleureux rappelait celui du voyageur rentrant enfin auprès de sa femme après un long voyage… Sans qu’elle sache pourquoi, une sensation douloureuse et inconfortable naquit soudainement en son coeur.

De l’autre côté des tribunes, Bai Shan perdit son petit sourire et afficha une expression sombre et solennelle.

La jeune fille en rouge était si abasourdie que ses sourcils en étaient presque à la verticale : « Quand est-ce que Xun Er est devenue aussi audacieuse ? Et juste pour un homme ?» Si le vieillard à ses côtés ne l’avait pas retenu en voyant le développement de la situation, il n’aurait pas pu empêcher la petite de se précipiter jusqu’à son idole pour la séparer de force de ce type.

Xiao Yan enlaçait fermement la taille délicate de son amour. Il baissa la tête et renifla doucement ses cheveux noirs à l’odeur revigorante. Comme elle avait été assez hardie pour annoncer à tous leur relation, il n’allait naturellement pas, en tant qu’homme, se débiner. Et ce, même si les regards ardents qui le perçaient de toute part lui donner l’impression d’être dans une fournaise.

Après qu’ils se soient câlinés pendant près d’une minute, Ruo Ling ne supporta plus les regards ardents de leurs entourages, et toussa aussitôt gentiment : « Tousse…»

En l’entendant, Xun Er, qui était lové contre le torse du jeune alchimiste comme un petit chaton, se ressaisit enfin de la trépidation et de la béatitude que leurs retrouvailles avaient provoquée chez elle. Une rougeur enivrante envahit alors son beau visage élégant et indifférent. Elle s’arracha précipitamment à l’étreinte de celui qui lui avait tant manqué, et alla se cacher derrière Xiao Yu comme un mimosa pudique.

Le Da Dou Shi rit doucement en voyant son adorable timidité si rare, et il se tourna vers l’instructrice et lui dit avec un sourire maladroite : « Hé hé, je suis désolé, Instructrice Ruo Ling. »

Celle-ci lui jeta un coup d’oeil et dit d’un ton morne : « Oh, tu te souviens encore que je suis ton instructrice ?»

Xiao Yan rit amèrement devant sa réaction. Il savait que ses deux années d’absence avaient réussi à rendre cette femme aussi douce que l’eau absolument furieuse. Cependant, étant en tort, il ne répliqua pas et encaissa ses reproches et sa colère en la laissant lui tanner oralement le cuir.

« Humpf, ne t’imagine pas que tu t’en sortiras en te taisant. Tu as vraiment du courage d’avoir manqué deux années de leçons. Sais-tu au moins combien de fois j’ai dû convaincre les doyens à me dessécher la gorge pour te protéger ?» Dit furieusement Ruo Ling.

En voyant son cousin sourire amèrement en silence, Xiao Yu ne put s’empêcher de penser qu’il ne l’avait pas volé, mais elle intervint néanmoins en sa faveur : « Instructrice, ce salopard a effectivement poussé le bouchon trop loin mais cela étant, il est tout de même parvenu à arriver à temps et à vaincre Xue Beng. Tant que Xun Er et lui parviendront à remporter tous leurs matchs durant la compétition, vous parviendrez à être promue au rang d’Instructrice Xuan. Si vous trouvez que ça n’est pas suffisant pour calmer votre fureur, vous pouvez toujours attendre qu’il remporte tous ses combats pour le punir. En tout cas, maintenant qu’il est là, vous n’avez plus à craindre qu’il ne fuie. »

Ce n’est que grâce à cette intervention que l’instructrice s’apaisa. Elle jeta néanmoins un regard au jeune homme et lui dit : « Soit, je vais attendre que tu finisses la compétition avant de régler mes comptes !»

L’adolescent soupira de soulagement en son for intérieur en voyant qu’il n’avait temporairement plus à essuyer un barrage de critiques. Il leva la tête et jeta un regard de gratitude à sa cousine qui, cependant, lui répondit en roulant des yeux et en reniflant.

Il ignora son expression et lui demanda en souriant : « Heï, cousine senior Xiao Yu, tu es devenue encore plus belle pendant ces deux années. Est-ce que quelqu’un a réussi à remporter ton coeur, depuis ce temps ?»

Devant ce ton qui était le même que lorsqu’ils étaient enfants, un sentiment étrange s’empara du coeur de Xiao Yu mais en même temps, elle leva légèrement ses longues jambes sexy comme par réflexe conditionné, prête à le frapper : « Qu’est-ce que ça peut te faire ?»

L’instructrice Ruo Ling fit un petit geste de la main : « Bon, cessez de flirter tous les deux. Les matchs d’aujourd’hui sont bientôt terminés. Suivez-moi, nous rentrons : les combats de demain et d’après-demain seront plus intenses encore. Entrer à l’académie interne n’est pas chose aisée. » Elle ignora ensuite Xiao Yu, que ses paroles avaient fait rougir, et se retourna pour mener ses ouailles hors du stade.

Xiao Yu jeta un regard furieux au jeune alchimiste que son expression amusait, et elle entraîna rapidement Xun Er à la suite de l’instructrice.

Le Da Dou Shi suivit le groupe, son énorme règle sur le dos, et juste au moment où il allait sortir de l’enceinte, il s’arrêta subitement. Il fronça légèrement les sourcils, se retourna et jeta un oeil de l’autre côté du stade, où se trouvait un jeune homme vêtu de blanc. Ce dernier avait l’air sombre, solennel et le regardait avec hostilité.

Il rétracta son regard. Qui est ce type ? Il a l’air plutôt balèze… Il réfléchit un peu à la question, secoua légèrement la tête et se retourna sous d’innombrables regards pour rattraper rapidement sa classe qui s’en allait.

Le groupe sortit du stade bruyant, puis l’instructrice chassa les jeunes femmes qui fixaient Xiao Yan avec des yeux dans les étoiles. Elle emmena alors ce dernier, Xiao Yu et Xun er à travers quelques petits chemins pleins de verdures jusqu’à ce qu’ils atteignent un pavillon élégant.

Une fois qu’ils furent entrés, Ruo Ling les invita à s’asseoir où bon leur semblait, puis elle se tourna vers le jeune homme et dit avec un léger sourire : « Je n’arrive vraiment pas à croire que tu aies pu progresser aussi vite pendant ces deux années, petit bonhomme. »

Ce dernier haussa les épaules et dit répondit en souriant : « J’ai simplement eu de la chance. »

L’instructrice le coupa de la main et dit sérieusement : « C’est ça, oui… Puisque tu es arrivé à l’académie et que je t’ai inscrit à la compétition pour entrer à l’académie interne, tu vas devoir remporter les matchs de ces deux prochains jours, comme Xun Er, afin que vous entriez tous les deux dans le top cinquante. Ainsi, vous pourrez entrer dans l’Académie Interne et vous y entraîner ! Quant à moi, je passerai d’instructrice de rang Huang à instructrice de rang Xuang…»

L’adolescent se vautra dans sa chaise, croisa les doigts sur son ventre et demanda : « Quels avantages y a-t-il à entrer à l’académie interne ?»

L’instructrice fixa son beau visage souriant, puis elle soupira subitement un long plus tard et dit : « On dirait que ces deux années d’absence t’ont effectivement été propices. Tu n’as plus du tout l’innocence que tu avais pu avoir à Wutang. Personne ne croirait que tu n’as que dix-huit ans en te voyant. »

Le jeune alchimiste se contenta de sourire sans répondre. Il avait effectivement vécu bien des choses pendant ces deux années, mais toutes ces expériences avaient consolidé et stabilisé son caractère calme. Il n’avait vraiment plus une once de sa précédente innocence.

Ruo Ling organisa ses pensées et expliqua lentement : « L’Académie Jia Nan est divisée entre l’académie interne et l’académie externe, où nous nous trouvons actuellement. Les nouveaux étudiants recrutés sur le continent vont tous s’entraîner à l’académie extérieure jusqu’à ce que leur force atteigne un certain niveau. Ils peuvent alors participer à la compétition annuelle de qualification à l’académie interne, qui leur permettra d’y entrer tant qu’ils font partie du top cinquante. On peut grossièrement schématiser en disant que l’académie externe n’est là que pour tester les nouvelles recrues, alors que l’académie interne est l’essence même de l’Académie Jia Nan !»

« L’académie extérieure est divisée en deux catégories différentes. Celle dont je m’occupe est le rang Huang. Xue Beng, le type qui t’a défié tout à l’heure, est du rang Xuan. Cette différence entre les deux devrait te permettre de comprendre que la puissance globale des élèves de rang Xuan est supérieure à celles de ceux de rang Huang. Enfin, ce n’est pas une vérité absolue, comme avec Xun Er et toi…»

Elle fixa soudainement son jeune interlocuteur et lui demanda : « Je sens que ta force actuelle devrait être celle d’un Da Dou SHi ; c’est exact ?»

Xiao Yu, à cette question, jeta un regard stupéfait à son cousin. Elle n’était alors qu’une Dou Shi cinq étoiles, et lui était parvenu à devenir un Da Dou Shi après deux ans d’absence… Ne progressait-il pas un peu trop vite ?

Le Da Dou Shi opina légèrement du chef : « En effet. »

« Tu es effectivement aussi anormal que Xun Er…» Marmonna l’instructrice. « Les règles m’interdisent de parler en détail de l’académie Interne mais comme on la désigne comme le vrai noyau de l’établissement, elle sera forcément supérieure à l’extérieure sur bien des points. Y entrer ne peut que te profiter. »

Xiao Yan fit un petit geste nonchalant et dit en souriant : « D’accord, je vais faire de mon mieux…» Yao Lao lui en avait déjà parlé sur le chemin, alors à présent qu’il avait une opportunité d’y entrer, il n’allait pas se plaindre.

Ruo Ling soupira de soulagement devant son accord et poursuivit : « Avec ta force, tu ne devrais pas avoir de mal à entrer dans le top cinquante tant que tu ne croises pas la route de certains, comme Bai Shan ou la Petite Sorcière. »

Le jeune homme sourit et dit d’une voix s’affaiblissant à la fin : « Plaît-il ? Il me semble avoir entendu parler de cette dernière il y a deux ans…»

« Bai Shan a été un des élèves les plus en vue de l’académie extérieure ces deux dernières années. Il est beau garçon et est puissant, ce qui lui a attiré l’adoration de nombreuses fans. De plus, il semble être un des prétendants de Xun Er donc dans l’absolu, il viendra te trouver tôt ou tard. » Dit l’instructrice en se couvrant la bouche de la main, avant de rire adorablement.

L’adolescent secoua la tête d’un air désarmé.

Ruo Ling toussota un peu et dit, un peu rouge : « Quant à cette Petite Sorcière, elle est la petite fille du directeur adjoint ; autant dire qu’elle n’est pas n’importe qui. Avec son talent à l’entraînement aussi remarquable que le tien et les cours particuliers de son grand-père, elle doit être un peu plus puissante encore que Bai Shan. Avec sa beauté, son tempérament libertaire et sa façon particulière de faire les choses, elle a également de nombreux prétendants, mais… Elle n’a pas l’air d’être intéressée par les hommes, mais elle semble apprécier grandement par les femmes. Xun Er, avec son caractère et son talent, est une cible parfaite pour elle… Donc je crains que ton arrivée n’ait provoqué chez elle une certaine hostilité à ton égard. »

Une expression particulière traversa le visage de l’alchimiste à cette nouvelle. Il pencha la tête vers Xun Er et, sans savoir s’il devait en rire ou en pleurer, il lui dit : « Tu captures le coeur des hommes et des femmes, maintenant ?»

Le jeune homme haussa les épaules, l’air de dire qu’elle n’y pouvait rien. Elle avait fait profil bas pendant ces deux dernières années, et avait même retiré sa participation de la compétition de l’année passée pour lui.

« Aaaaah… J’ai effectivement des adversaires partout dans cette académie…» Le Da Dou Shi soupira doucement, puis il leva la tête et sourit à Ruo Ling : « Cependant, dans l’intérêt de votre promotion, je promets de faire de mon mieux pour entrer dans le top cinquante. »

L’instructrice se leva et lui dit : « Ah, très bien. Tu peux rester ici pour te reposer, aujourd’hui. J’habite ici et généralement, Xun Er et Yun-er vivent également avec moi. Des compétiteurs plus puissants apparaîtront dès demain, et tu auras un point de comparaison pour évaluer leur puissance. »

Xiao Yan sourit et hocha la tête.

………

Dans une salle silencieuse remplie de bibliothèques, sept vieillards étaient assis autour d’une table ronde. Parmi eux se trouvait le grand-père de la petite sorcière. Son Qi, aussi calme qu’auparavant, témoignait de sa haute position dans l’assemblée. Après tout, un vieil homme ordinaire n’aurait pas été convié à s’asseoir pour décider des affaires courantes et importantes de l’académie.

À ce moment, le directeur adjoint posa lentement sur la table un document qu’il tenait entre les mains. Son regard balaya l’assemblée et il dit avec un léger sourire : « Tsk tsk, ce Xiao Yan n’est vraiment pas ordinaire. Il a affronté la secte des Nuages Brumeux de l’Empire Jia Ma de ses propres forces, a tué un puissant Dou Wang puis il est même parvenu à échapper à un Dou Zong ! Même les meilleurs étudiants de l’académie interne auraient du mal à rivaliser avec un tel palmarès. »

Les vieux visages fripés de ses compagnons furent traversés par un éclair de stupeur : « Oh ?»

« Voici les informations à son sujet, jetez-y un oeil. »

Le directeur adjoint leur envoya la feuille d’une pichenette et tapota doucement du doigt sur la table. Un long moment plus tard, il entendit ses compères hoqueter de stupéfaction à l’unisson après avoir fini leur lecture. Il sourit et dit : « Il a un excellent potentiel, mais sa relation avec la secte des Nuages Brumeux s’est si détériorée qu’ils sont absolument irréconciliables…»

« Il a effectivement un très bon potentiel. Si nous nous en occupons proprement, il pourrait devenir un autre puissant expert au sommet. » Dit un vieillard à la robe grise. « Nous n’avons pas à nous soucier de cette secte qui, avait un seul Dou Zong, n’aura pas le courage de venir nous chercher des noises à nous,  l’Académie Jia Nan. »

Le directeur adjoint fronça les sourcils : « Effectivement, la secte des Nuages Brumeux n’est rien en soit, mais derrière eux…» Son expression changea légèrement, et il ne termina pas son explication. Il fit un petit geste de la main et dit : « Nous devrions secrètement observer Xiao Yan un temps et s’il est effectivement dans notre intérêt de nous occuper de lui, nous pourrons tenter le coup. »

« Bien…» Les autres vieillards n’objectèrent pas et opinèrent du chef. Ils s’échangèrent des regards, puis leurs corps se balancèrent légèrement et ils disparurent comme par magie de leurs sièges.

……….

La nuit était calme et baignée par les rayons de lune, sous lesquels le pavillon paraissait particulièrement paisible.

Une ombre blanche apparut soudainement dans la nuit. Elle s’appuya doucement sur une branche d’arbre et atterrit élégamment sur un tas de cailloux près de la maison. Son regard calme se tourna directement vers une pièce précise, et un léger Dou Qi argenté partiellement visible s’échappa de son corps.

Cependant, alors qu’elle venait d’arriver, une ombre noire bondit de la maison à tout éclair et, après plusieurs sauts, elle atterrit avec assurance sur un énorme rocher pas loin de l’ombre blanche. Elle leva lentement la tête et observa le grand homme vêtu de blanc.

Leurs regards s’affrontèrent dans la nuit, au point que quelques étincelles jaillissent sans avertissement.

« Quitte-la. » Dit l’homme en blanc d’une voix lente et éthérée.

Xiao Yan rit doucement devant cette demande. Il leva légèrement la tête et dévoila un visage sauvage sous la lueur sélène : « Tu oses ?»

Wazouille

Fondateur du site et traducteur de BTTH, DNC, TDG et SW, Wazouille est un grand audiophile, un gamer, un lecteur avide et bien d’autres choses encore, comme stakhanoviste, à son insu...

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)

BTTH Chapitre 408
BTTH Chapitre 410

7 Commentaires

  1. Gob's

    Merci pour le chapitre mdr j’ai pensé que j’aimerais bien avoir un chapitre de btth et la bim un btth

    Répondre
  2. gutsguts

    merci pour le chapitre

    Répondre
  3. Metalis

    Merci pour ce chapitre ! 🙂

    Répondre
  4. Khultima

    Merci pour le chapitre.

    Répondre
  5. Zhexiel Kurokage

    Merci pour le chapitre.

    Répondre
  6. Shirosuu

    Merci pour le chapitre !!

    Répondre
  7. 4Help

    MAIS MAIS LA FLAMME EXEPTIONNELLE , argh.
    Mrc du chapitre.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com