BTTH Chapitre 415

BTTH Chapitre 414
BTTH Chapitre 416

Hop, voilà le dernier BTTH de la semaine ! A mardiiiiiiii~

Chapitre 415 - Technique de la flamme de pilule

Deux silhouettes se faisaient face dans l’arène, leurs mains enveloppées par une flamme de couleur différente. Tandis que ces flammes grossirent, la chaleur qu’elles dégageaient tordit l’air autour des deux hommes et les rendit floues.

Le public resta totalement muet devant ces flammes colorées jusqu’à ce que, bien plus tard, quelqu’un finisse par pousser un hoquet d’incrédulité. Il fut rapidement suivi par de nombreuses personnes partageant son scepticisme, et d’autres stupéfiées.

« Pourquoi ce Xiao Yan peut invoquer une flamme ? N’est-ce pas quelque chose que seuls les alchimistes ou les experts à partir du niveau de Dou Wang peuvent faire ?»

« Ne me dis pas que ce type est également un alchimiste ?!»

« Que cette flamme violette est belle…»

Xiao Yu ne fut pas moins surprise que les autres : « Pourquoi ce môme possède aussi une telle flamme ?» Elle murmura tout à coup, quelques secondes plus tard : « Maintenant que j’y pense, avant son départ la rumeur disait qu’il avait un mystérieux maître alchimiste… Selon toute vraisemblance, il en est également devenu un. Je comprends mieux comment il peut invoquer une flamme comme celle de Lu Mu, du coup. »

Xun’Er, qui n’avait cessé d’observer l’arène, hocha légèrement la tête. Grâce au rapport que lui avait fait Ling Yin, elle savait pertinemment que si son aimé devait utiliser tous ses atouts, aucun Da Dou Shi de l’Académie n’arriverait à le vaincre. Ce Lu Mu était peut-être considéré comme un expert talentueux comme on en voyait rarement, mais il ne posait aucune menace pour l’adolescent. Xiao Yan, à ce moment, était loin du jeune homme impuissant qu’il avait pu être lorsqu’il était dans son clan, ridiculisé et méprisé. À présent, son talent à l’entraînement pouvait choquer n’importe qui !

De son côté, par contre, Bai Shan s’assombrit un peu en voyant la flamme violette. Il ne s’attendait pas à ce qu’il ait une arme secrète aussi puissante.

 Alors que son expression ne s’arrangeait guère, un rire flatteur éclata à côté de lui. IL tourna la tête et vit qu’il provenait de quelques étudiants qui le suivaient habituellement. « Héhé, tu n’as pas à t’inquiéter, grand-frère Bai Shan. Que ce mec possède une flamme similaire à celle de Lu Mu ne veut pas dire pour autant qu’il est aussi fort que toi. Ne l’avais-tu pas vaincu malgré sa flamme bleue ?» Bai Shan apprécia la flatterie mais ne le montra pas ; il hocha juste la tête et dit doucement : « La Flamme de Crystal Bleu de Lu Mu a de quoi faire peur, et c’est grâce à la chance que j’ai pu le vaincre. Cela étant, je me demande laquelle de ces deux flammes est la plus puissante…»

« Quel que soit le vainqueur, il perdra en tombant face à toi, grand-frère ! Et à ce moment, Xun’Er ne pourra que remarquer ta brillance. Son caractère hautain et visiblement indifférent ne lui permettra pas de rester avec un raté ; ton souhait se réalisera, grand-frère !» (NdT sluuuurp)

Bai Shan eut un petit sourire en coin. Il ne se lassait pas d’entendre tous ces compliments, et il adorait plus encore à ce moment entendre les gens dénigrer son Némésis en amour.

Il éclata d’un rire froid en son for intérieur. Xiao Yan, j’espère que tu parviendras à vaincre Lu Mu, ou ce sera moins amusant pour moi… Je veux t’écraser complètement devant Xun’Er et faire en sorte que tu n’aies plus jamais la face de te présenter à nouveau devant elle ! Il croisa les bras sur son torse et observa vaguement l’arène.

De l’autre côté, la jeune fille en rouge fut également quelque peu choquée par la flamme violette du jeune alchimiste, mais elle se reprit rapidement cependant. Elle marmonna entre ses dents et recentra son attention sur le combat en contrebas. Même avec toute son arrogance, il lui fallait bien reconnaître que le match entre les deux alchimistes allait être le plus intéressant de tous ceux de la journée.

Le directeur adjoint se tourna vers le vieillard à sa gauche et demanda en souriant : « Alors Vieil Huo, ça donne quoi ? Tu arrives à déterminer l’origine de la flamme violette de Xiao Yan ?»

Le vieil homme en question réfléchit un temps avant de répondre lentement : « Vu qu’il a jeté un truc dans sa bouche au préalable, je pense qu’elle doit venir d’une pilule médicinale ou d’un yaowan qui contenait l’essence d’une flamme sauvage. Je ne m’attendais vraiment pas à ce qu’il puisse penser à une méthode pareille… Cela dit, ce genre de flamme est aussi difficile à contrôler qu’elle paraît facile à utiliser. Il aura probablement du mal à affronter la flamme de cristal bleu de Lu Mu avec. »

Bien que les cadres de l’Académie Jia Nan aient eu accès au rapport concernant le jeune homme, ça n’était qu’un rapport grossier. Ils ignoraient les détails importants comme quels genres de flammes il possédait,ou encore les plus fins détails. Leur réseau d’informations avait de quoi surprendre quiconque, mais il  ne pouvait tout de même pas apprendre tout ce qui pouvait se passait dans l’Empire Jia Ma, qui était à des dizaines de milliers de kilomètres de là. De plus, comme ils étaient pressés par le temps, leurs subordonnés n’ont pu leur fournir que les informations qu’ils avaient rassemblées auprès des citoyens ordinaires de l’empire, et la plupart de ces infos n’étaient que des rumeurs sans fondements. Par conséquent, même les plus hauts responsables de l’Empire Jia Ma, qui avaient pourtant de bons renseignements à son sujet, ignoraient exactement quel niveau son contrôle sur les flammes avait atteint.

Et c’est pourquoi ces vieillards avaient été sincèrement stupéfaits !

Lu Mu, dans l’arène, se remit lentement de son abasourdissement. Il observa le Da Dou Shi en noir qu’un air inquisiteur et dit en souriant : « Je ne m’attendais pas à tomber sur un collègue. Tu es toi aussi un alchimiste, pas vrai ?»

Xiao Yan hocha légèrement la tête.

« Je ne sais pas quel rang tu as exactement atteint, mais je pense que tu devrais être au moins de second rang, non ? Tu as un talent vraiment effarant !» Dit Lu Mu en soupirant doucement. Il fixa intensément sa flamme bleue qui se mit à dériver quand, un instant plus tard, il dégagea une combativité intense.

Il prit une grande inspiration, leva abruptement la tête et cria sévèrement : « Bats-toi de toutes tes forces, Xiao Yan ; montre-moi le niveau tu as atteint avec ta spécialité, le feu !» Son regard brillait d’une pugnacité farouche. En tant qu’alchimiste, il se fichait pas mal de perdre en termes de Dou Qi, mais quand il s’agissait de jouer avec le feu… Il avait une arrogance qui n’appartenait qu’à lui.

Alors que son cri s’éteignait, la flamme bleue sur sa peau grossit soudainement et se changea en deux arcs de feu circulaires, qui tournoyèrent autour de lui tels des serpents doués d’intelligence. Ils flottèrent de haut en bas, protégeant le jeune compétiteur en leur sein.

De son côté, Xiao Yan joignit ses mains pour les écarter aussitôt. Dix petites flammes effilées apparurent entre ses doigts et s’enroulèrent agilement les unes aux autres pour former un long fouet de flammes. Il le fit claquer et l’abattit au sol, laissant aussitôt une trace noire sur la pierre.

D’innombrables membres du public s’exclamèrent en les voyant manier les flammes avec un contrôle d’une beauté époustouflante. Des étoiles apparurent même dans les yeux de certaines filles… Cette façon élégante et belle de se battre provoqua une attirance extraordinaire vers cette noble occupation qu’était l’alchimie chez nombre d’entre eux.

Lu Mu fut visiblement choqué par le grand fouet de flammes de son adversaire. Il avait un meilleur contrôle que ce à quoi il s’attendait… Cependant, si ce n’était que ça, il pouvait encore le gérer.

Il déplaça légèrement son pied, puis il bondit soudainement dans les airs juste après, se changeant en une ombre bleue qui fonça de manière explosive vers Xiao Yan.

Ce dernier brandit aussitôt son fouet violet vers son opposant et le fit claquer aussitôt à une vitesse stupéfiante. Sa chaleur était telle qu’elle produisit un bruit étrange en traversant l’air, un peu comme si on versait de l’huile bouillante sur de la glace.

L’assaut du grand fouet était extrêmement rapide mais alors qu’il allait atteindre Lu Mu, les deux arcs de feu bleu qui l’entouraient accélérèrent subitement et percutèrent violemment l’arme dans une pluie d’étincelles.

Ces étincelles continuèrent un instant avant que l’ombre bleue ne bondisse à nouveau. Le grand fouet de l’adolescent avait été complètement bloquée !

Lu Mu arriva à trois mètres de son adversaire. Il sourit en coin, ouvrit puis ferma les mains et tout à coup, des flammes bleues se matérialisèrent soudainement devant lui. Elles tournoyèrent vers le haut ert formèrent très rapidement un cône de flammes de la taille d’une paume !

« Héhé, voici une technique offensive d’alchimiste née de notre UFR d’alchimie, Xiao Yan ! Elle nous permet de changer le feu en Qi, et la force qu’il produit n’est pas inférieure à celle de techniques de Dou ! Dans l’UFR, nous l’appelons la technique des flammes de pilule !» Le cône tournoyant, sur la paume de Mu Lu, se mit à vrombir ; il sourit, puis il écrasa soudainement sa paume vers la poitrine du Da Dou Shi !

La pointe du cône tournoyée si vite qu’elle créât une ligne bleue circulaire dans le vent, qui se changea en un tourbillon au sommet de la flamme.

Xiao Yan put clairement sentir l’énergie terrifiante de l’attaque qui fonçait droit vers lui et en fut très surpris. La technique de la flamme de pilule ?!  L’UFR d’alchimie est effectivement douée de réussir à permettre aux alchimistes à utiliser une flamme de cette manière ! Je comprends mieux les louanges de Maître à l’égard de l’Académie Jia Nan, c’est effectivement un endroit remarquable ! Suivant sa volonté, le fouet violet dans sa main rétrécit instantanément dans un amas de flammes qui se tortillèrent rapidement. Ensuite, sous sa force spirituelle anormale, il se divisa en deux en un clin d’oeil : une grosse portion de l’amas fut changé en un rideau de flammes, tandis que le reste glissa discrètement le long de sa main… Et finit par tomber à terre comme un serpent mort sans que personne ne le remarque.

À ce moment, le cône de flammes vint s’écraser violemment dans le rideau violet en faisant siffler le vent. Une explosion intense éclata aussitôt, produisant deux vagues de flammes colorées qui gonflèrent au centre de l’arène et balayèrent le reste du stade d’un vague de chaleur terrible. Les étudiants alentour ne purent s’empêcher de tourner la tête de côté pour se protéger de la vague calorifique soudaine.

Dans l’arène, une silhouette bleue bondit soudainement en arrière à toute vitesse. Elle dérapa au sol sur quelques mètres, puis leva enfin la tête pour observer le point de collision de son attaque. La vague de flammes se dissipa peu après, mais… Son adversaire avait disparu !

Lu Mu fut légèrement surpris par ce résultat et regarda vite alentour. Il s’aperçut alors soudainement que ses bras et jambes le brûlaient légèrement ; il baissa précipitamment la tête et ses pupilles se contractèrent… Il réalisa que, sans qu’il ne s’en aperçoive, deux chaînes violettes avaient enchevêtré ses mains et ses pieds !

Ses deux chaînes tournoyaient tels deux petits serpents et dégageaient une légère chaleur.

Une petite voix résonna soudainement derrière lui : « Ne bouge pas, ou ces chaînes de feu vont exploser. Si ce devait arriver, tu perdras tes pieds comme tes mains. » Lu Mu, qui voulut résister, en perdit abruptement toute envie.

Il tourna la tête avec difficulté et regarda Xiao Yan, qui était apparu derrière lui sans qu’il ne s’en aperçoive, et avait alors la paume droite légèrement ouverte. Il remua un doigt, et Lu Mu put clairement sentir la température de ses liens augmenter graduellement.

Ce… Ce type a un contrôle aussi exquis sur sa flamme ? Son adversaire était à une dizaine de mètres de lui, mais il parvenait tout de même à contrôler ses flammes ! Normalement, même un alchimiste de quatrième rang ne parviendrait pas à être aussi précis à cette distance.

Mu Lu n’osa pas bouger d’un pouce tandis que les chaînes de flammes erraient lentement sur son corps.

Les étudiants qui avaient détourné le regard pour se protéger de la chaleur ramenèrent leurs regards sur l’arène, et la scène qui les y attendait les laissa abasourdis.

Très peu de personnes dans le public furent capables de voir comment Lu Mu avait été vaincu. Même Bai Shan et les autres en furent incapables, ce qui ne les empêcha pas d’être tout aussi choqués.

Le Vieil Huo, au milieu des tribunes, soupira lentement, l’air ébahi : « Quel bon petit ! Il a divisé sa flamme en deux ; l’une servit à se protéger contre l’attaque de Lu Mu et à détourner son attention tandis qu’il laissait l’autre tomber à terre. Il a pu ainsi créer un piège et avait juste à attendre que son adversaire y tombe ! Certes, son piège était grossier, mais ils étaient en plein combat et il l’a posé sous le couvert des flammes. Qui ferait des efforts supplémentaires pour observer ses pieds dans un tel moment… Créer une diversion et un piège en même temps demande énormément de force spirituelle. Ce Xiao Yan est digne d’être le champion du Grand Rassemblement des Alchimistes de l’Empire Jia Ma. »

Lu Mu n’osa pas bouger, et ce n’est qu’un long moment plus tard qu’il soupira, tourna la tête vers son opposant et dit avec amertume : « J’ai perdu…»

Xiao Yan sourit en l’entendant, et il tapa doucement dans ses mains ; les flammes qui enserraient Lu Mu disparurent alors immédiatement, ce qui fit rire amèrement Lu Mu.

Le jeune homme baissa la tête et regarda le gros trou qui avait été brûlé dans sa robe noire. La technique de flamme de pilule de l’UFR d’alchimie est vraiment très puissante. Si je n’avais pas utilisé le Dou Qi pour agglomérer une petite partie de l’armure Dou Qi sur ma poitrine, j’aurais été cuit. J’aurais été incapable de bloquer sa flamme conique tournoyante avec le rideau de flammes seul. Si j’en ai l’occasion, je devrais étudier cette technique… Si je parviens à la mettre en application, j’aurais d’autres cordes à mon arc lors de mes prochains combats.

Un juge prononça sa décision : « Le match a été remporté par Xiao Yan de la seconde classe de niveau Huang !»

Le public éructa aussitôt sa joie. Ce combat entre deux alchimistes avait été une véritable révélation pour eux !

Tous pensèrent que le nom de Xiao Yan allait peut-être dorénavant se répandre dans toute l’académie, et les doutes qu’ils entretenaient à l’égard du jugement de Xun’Er se dissipèrent complètement. Quoi qu’on en pense, il était très rare de trouver quelqu’un aussi doué dans l’entraînement du Dou Qi que dans le raffinage de médecines, même dans l’académie externe tout entière !

Xiao Yan devint réellement célèbre après un combat !

Wazouille

Fondateur du site et traducteur de BTTH, DNC, TDG et SW, Wazouille est un grand audiophile, un gamer, un lecteur avide et bien d’autres choses encore, comme stakhanoviste, à son insu...

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)

BTTH Chapitre 414
BTTH Chapitre 416

8 Commentaires

  1. gutsguts

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  2. ti

    merci !!!

    Répondre
  3. Azerty

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  4. Shirosuu

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  5. Khultima

    Merci pour le chapitre.

    Répondre
  6. Zhexiel Kurokage

    Merci pour le chapitre.

    Répondre
  7. HinomuraHinomura

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  8. Aximili

    Merci pour le chapitre !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com