DNC Chapitre 265

DNC Chapitre 264
DNC Chapitre 266

Vous vous demandiez pourquoi le Hall des Cavaliers Dorés n’est pas intervenu ? Vous allez avoir la réponse dans ce chapitre ! :p

À la semaine prochaine pour la suite et bonne lecture !

Chapitre 265 — Empereurs de deux nations

S’il s’est passé quelque chose de grave ? Vraiment, Monsieur ? Vous nous surprenez… Les trois hommes s’échangèrent des regards. La veille, la citadelle du Centre du Continent avait été mise sens dessus dessous lors d’évènement stupéfiant, et l’odeur du sang flottait encore dans les rues… Peut‐être que dans votre manoir de Premier Ministre, vous ne vous êtes aperçu de rien…

Non, c’est impossible. Nous ne croirons jamais une chose pareille.

Bien que ces pensées les traversent, les trois hommes se sentirent inconsciemment rassurés par le comportement de leur Premier Ministre. C’était comme si n’importe quel grand évènement ne valait pas qu’on s’y attarde…

L’anxiété qui les travaillait à leur arrivée avait disparu sans qu’ils ne s’en rendent compte.

« Un grave incident est arrivé !» Dit Jing Menghun. « La nuit dernière, plus de vingt mille experts du Jiang Hu se sont battus pour le Sabres des Enfers et l’épée Demande aux Cieux. Des combats de grandes ampleurs ont éclaté dans de nombreux endroits de la citadelle ! En fait, le ministère de la justice, le ministère des finances, le ministère des rites et le ministère de la guette sont à présent en ruines. D’innombrables fonctionnaires et soldats ont été blessés. Nous sommes encore en train de faire le compte. »

« Oh…» Diwu Qingrou hocha mollement la tête. « Et c’est tout ?»

C’est tout ? Les trois hommes ne surent pas quoi dire d’autre. Vous trouvez que ça n’est pas assez ?

Jing Menghun était tout particulièrement agacé. Durant le chaos de la veille, le Premier Ministre avait donné un ordre strict : le Hall des Cavaliers Dorés était sommé de ne pas intervenir. C’est d’ailleurs pourquoi la ville fut plongée dans un tel chaos.

Si le Hall avait pu agir, le désordre n’aurait pas pris une telle ampleur.

 « Ce plan du Roi des Enfers Chu est vraiment sinistre !» Dit Han Buchu avec inquiétude. « Et vu l’état de la citadelle, il a réussi : il a plongé le Centre du Continent dans un chaos complet. D’après ce que nous avons vu, la ville est un vrai champ de bataille et le nombre d’étrangers ne cesse d’augmenter. La citadelle va bientôt être surpeuplée. D’un autre côté, les tueries sont de plus en plus féroces, au point que plusieurs centaines de personnes ne meurent chaque jour. De nombreux experts du Jiang Hu ont même osé attaquer l’armée. La populace est prise de panique…»

« Pourrons‐nous vraiment garder le contrôle de la situation si ça continue ainsi ?»

« Hmm…» Diwu Qingrou leva pensivement la tête et dit : « Gao Sheng, comment ça s’est passé avec le jeune maître Ji ?»

« Il connaît le Roi des Enfers Chu et est son ami. Il ne me l’a pas caché. » Gao Sheng fronça les sourcils. « Il a refusé d’en dire davantage, mais il a dit qu’il allait retourner dans son clan une fois que les membres de ceux‐ci arriveront au Centre du Continent…»

« Hmm, envoie un expert le suivre discrètement…» Diwu Qingrou demanda solennellement : « Et ce Rui Butong ? Y’a-t-il quoi que ce soit de suspicieux à son sujet ?»

« Pour ce qui est de Rui Butong… Il est le successeur du Dieu Voleur et du Fantôme Chapardeur…» Dit prudemment Gao Sheng. « Il ne vient pas d’un milieu ordinaire. Ses deux maîtres sont des Rois Martiaux de neuvième rang, aussi les conséquences seraient désastreuses si nous venions à le toucher. Et… Il ne respecte pas les règles des Neuf Cieux. »

« Tant que leurs identités ont été proprement vérifiées, nous n’avons rien à craindre de ce petit Rui Butong. » Le Ministre rit doucement et dit : « Les soldats stationnés hors de la ville n’ont pas été mobilisés hier soir, n’est-ce pas. »

« Non monsieur. » Dit solennellement Han Buchu. « Mais nous devons les mobiliser, Premier Ministre. La force des troupes dans l’enceinte de la citadelle seule est probablement insuffisante…»

« Ce n’est pas la peine. » Diwu Qingrou refusa catégoriquement d’un geste de la main et dit : « Laissons‐les provoquer une pagaille ! Plus elle est grande, mieux c’est ! Ce serait même parfait si tous les experts du Jiang Hu dans un rayon d’un millier de kilomètres du Grand Zhao pouvaient venir !»

« Hein ?» Balbutia Han Buchu, complètement stupéfait.

Il prit une grande inspiration et répondit hâtivement : « Premier Ministre, si ce chaos devait perdurer, je crains que … La Citadelle du Centre du Continent ne…»

« Buchu, tu es encore trop engoncé dans les préceptes de l’ancienne dynastie ; tu accordes trop d’importance à une citadelle. » Dit doucement Diwu Qingrou. « Tu dois voir au‐delà. »

« Au‐delà ?» Han Buchu était un peu perplexe. Il avait suivi le premier ministre pendant des années, mais c’était la première fois qu’il avait l’impression de ne pas arriver à suivre le fil de ses pensées. »

Le Centre du Continent était la capitale du Grand Zhao, et était donc très important. Se pouvait‐il que le premier ministre ne la considère pas ainsi ?

« Le Centre du Continent est la capitale du Grand Zhao, son coeur battant ; elle est lourdement gardée dans toutes les directions ! Nos ennemies les plus proches sont à plus de six mille kilomètres de là ! Dire qu’elle est imprenable est un euphémisme !» Diwu Qingrou sourit doucement. « Mais à mon avis, c’est une vaste blague, et une blague que le monde méprise !»

« Une blague ?» Han Buchu fronça les sourcils pensivement en réfléchissant à ces paroles. Même Gao Sheng et Jing Menghun ne purent s’empêcher de réfléchir à ce qu’il avait voulu dire.

« Construire une capitale dans une région protégée de toute part, c’est créer un nid pour les lâches !» Dit le premier ministre à voix basse. « Certes, la capitale ne doit pas être érigée sur le front, mais il ne faut pas non plus la construire dans un berceau. Elle doit être fondée à une distance appropriée, de sorte que les officiers et les généraux soient suffisamment conscients de la crise à proximité pour régler au mieux les problèmes nationaux et protéger l’empereur ! De plus, ils feraient tout pour étendre nos frontières et éliminer toutes les menaces ! C’est comme ça qu’on rend une nation prospère !»

« Le premier empereur du Grand Zhao était ingénieux mais une fois qu’il eut fondé la nation, il n’eut plus envie que de se détendre et de conserver ses possessions, alors il a bâti la capitale au centre du continent. C’est vraiment un miracle qu’un tel empereur ait pu fonder un empire ! Et ce genre de mentalité s’est répandu à travers le pays pendant des centaines d’années ! Nous sommes passés d’une mentalité majestueuse à une mentalité conservatrice ! Ça a affecté l’histoire du pays et retardé la domination du Grand Zhao !»

« Même un empereur prometteur ne voudrait entendre parler que de paix en restant aussi éloigné du front… Comment pourrait‐il développer l’ambition d’étendre son domaine ?»

Diwu Qingrou eut un léger sourire provocateur. « C’est pourquoi le Grand Zhao ne s’est pas étendu avant que moi, Diwu Qingrou, ne vienne ! Ce n’est pas qu’ils ne pouvaient pas s’étendre auparavant, c’est qu’ils ne le voulaient pas. Je suis certain que sans moi, le pays s’effondrerait un jour dans sa complaisance !»

« La plus grande menace du pays est le Nuage de Fer !» Il se dirigea vers la fenêtre, regarda le nord et dit doucement : « Vous voyez, quand le Nuage de Fer a un temps aussi froid que neigeux, vous pouvez porter trois manteaux de fourrure sur le dos et avoir quand même froid en sortant… Mais ici ? On n’a besoin que d’une petite veste pour passer l’hiver et à un millier de kilomètres au sud de la capitale, ils ne connaissent que le printemps ! N’arrivez-vous pas à voir quelque chose de cette énorme différence climatique ?»

« Quoi donc ?» Demanda inconsciemment Han Buchu.

« Les régions difficiles donnent naissance à des peuples solides ! Elles créent des sociétés militantes ! De plus, le Nuage de Fer a une grande plaine au nord ; les jeunes gens du pays ont l’habitude de regarder au loin et sont plus attachés à leurs pays. Ils nourrissent de grandes ambitions… Ainsi, comment peuvent‐ils ne pas se tourner vers les arts martiaux ?» Le premier ministre poursuivit. « Pendant des milliers d’années, les peuplades du nord ont toujours été considérées comme robustes, et c’est toujours dans leurs régions que le chaos naît. »

« Le peuple du Grand Zhao est trop faible comparé à eux. » Il conclut nonchalamment : « Ce doit changer !»

Han Buchu resta silencieux et digéra prudemment tout ce qu’il venait d’entendre. Il semblait y percevoir certaines vérités.

« Tu ne peux voir dans le Nuage de Fer qu’une nation dominée par le Grand Zhao à présent, mais tu as complètement tort. Depuis combien de temps le Nuage de Fer a‐t‐il été fondé ?» Dit doucement le premier ministre. « Il y a trois cents ans, le Nuage de Fer n’était qu’un grand clan mais après des années d’expansion, son armée privée a grandi au point de leur donner des ambitions. Ainsi… Il y a plus de deux cents ans, la nation du Nuage de Fer fut fondée ! Ce n’était à l’époque qu’un petit pays n’ayant qu’une douzaine de villes. »

« Il y a cent trente ans, le territoire du Nuage de Fer s’est encore étendu et son armée était forte d’un million de soldats…» Diwu Qingrou soupira lourdement. « Il y a quarante ans, Tie Shicheng a entamé une campagne de conquête et a transformé le Nuage de Fer en un véritable géant. Même les peuples des grandes plaines du nord n’osaient pas l’envahir. »

« Et Tie Shicheng ne s’en est pas satisfait. Il a mené un million de soldats vers le sud et s’est battu avec le Grand Zhao !» Il prit une grande inspiration et poursuivit : « Le Nuage de Fer est peut‐être tombé dans mon piège mortel à présent, mais son nouvel empereur est, contre toute attente, une personne talentueuse !»

« En plus de deux cents ans, le Nuage de Fer a eu sept à huit empereurs, mais son territoire s’est étendu pendant ce temps pour devenir des milliers de fois plus grand que ce qu’il était lors de la fondation du pays;»

Le ministre soupira à nouveau : « Ne vous sentez pas sous pression face à de tels nombres, messieurs ? N’avez-vous pas peur ?»

Une certaine lassitude apparut dans son regard : « Ne vous êtes‐vous jamais demandé ce qu’ils pouvaient signifier ?»

Han Buchu comprit enfin. Après avoir prudemment réfléchi, il trouva une réponse qui le surprit lui‐même : « Peut‐être que… Tous les empereurs du Nuage de Fer étaient de l’étoffe des empereurs capables de fonder une nation ?»

« Ils ont eu plus d’une dizaine d’empereurs, et tous se distinguèrent de façon incomparable !» Diwu Qingrou baissa le regard. « Et ils étaient tous des meneurs d’hommes très ambitieux !»

« Réfléchissez un peu à l’empire du Grand Zhao. Le pays a connu plus d’une vingtaine d’empereurs durant ces deux cents dernières années !» Il soupira : « Et comment étaient‐ils, comparés à ceux du Nuage de Fer ?»

Han Buchu baissa la tête de honte, incapable de répondre. Après la mort de l’empereur qui avait fondé le pays, tous ses successeurs s’étaient occupés des affaires d’état et avaient rendu le pays prospère… Mais c’était tout. Grossièrement, leur but n’était que de conserver ce que leurs ancêtres leur avaient légué.

Cependant, cette stagnation était en fait une régression.

Il n’y avait vraiment pas eu beaucoup de de bons empereurs ces dernières années. Ils avaient tous été ordinaires et n’avaient rien accompli de remarquable.

Les empereurs du Grand Zhao étaient vraiment bidons comparés à ceux du Nuage de Fer.

« Des empereurs pareils ne sont pas dignes d’être empereur !» Diwu Qingrou poussa un énorme soupir. C’était peut‐être une opinion extrême, mais Han Buchu et les autres trouvèrent sincèrement qu’elle était juste.

Ils étaient effectivement indignes de leur fonction !

Si Diwu Qingrou les jugeait indignes, alors ils l’étaient sans le moindre doute possible !

Wazouille

Fondateur du site et traducteur de BTTH, DNC, TDG et SW, Wazouille est un grand audiophile, un gamer, un lecteur avide et bien d’autres choses encore, comme stakhanoviste, à son insu...

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)

DNC Chapitre 264
DNC Chapitre 266

11 Commentaires

  1. gutsguts

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  2. Shirosuu

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  3. Coco

    Merci pour le chap

    Répondre
  4. grenvious

    merci pour le chapitre

    Répondre
  5. Khultima

    Merci pour le chapitre.

    Répondre
  6. Zhexiel Kurokage

    Merci pour le chapitre.

    Répondre
  7. KryllaKrylla

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  8. hollowrebel

    merci pour le chapitre

    Répondre
  9. Dey

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  10. TesaYuuTesaYuu

    Merci pour le chapitre ^^
    Je veux voir Chu Yang !! Ca fait longtemps que on l’a pas vu

    Répondre
  11. Aximili

    Merci pour le chapitre !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com