BTTH Chapitre 434 [Bonus]

BTTH Chapitre 433
BTTH Chapitre 435

Et hop, voilà un chapitre bonus en l’honneur de notre viking favori Ragnaar, qui aura du atteindre un long moment à cause de ce foutu réseau électrique…

Un grand merci à lui pour sa générosité et sa patience !

Bonne lecture et à demain !

 

 

Chapitre 434 - Le rugissement de félin fait trembler la forêt

 

La douce brise qui soufflait faisait vaciller les branches de l’océan de verdure, qui s’étendait à perte de vue dans une houle de vagues vertes.

Parfois, une cascade argentée ornait cet océan, et elle emplissait le ciel de son brouillard de gouttelettes dans un vacarme énorme. En bas de la cascade, la brume couvrait un lac et lui donnait des airs de mystères, comme si c’était le territoire d’immortels.

Là, un jeune homme en robe noire était assis en tailleur sur un rocher au bord du lac. Ses doigts formaient un sceau d’entraînement, et l’air l’entourant fluctuait légèrement sous son influence. Des fils d’énergie flous se formaient et se déversaient incessamment en lui.

Le lac, dont l’eau était si pure qu’on pouvait en voir le fond, offrait naturellement un paysage onirique avec sa cascade et la brume d’eau qui le surplombait. Dans cet environnement, l’énergie qui se ruait vers l’adolescent depuis les alentours devint de plus en plus dense. Cela étant, il ne la refusa pas ; son corps était comme un trou noir insatiable qui engloutissait tout ce qui l’approchait et le raffinait.

Au bout d’une heure d’entraînement, l’énergie qui l’entourait commença enfin à s’affaiblir graduellement. Les paupières du jeune alchimiste frémirent légèrement, puis il ouvrit lentement les yeux qu’une lueur nette traversa avant de disparaître rapidement.

Xiao Yan défit le sceau d’entraînement de ses doigts et sentit le flot agité de Dou Qi en lui avec étonnement. Il murmura, surpris : « Ce n’est pas un mauvais endroit où s’entraîner ! En deux petites journées, j’ai déjà grandement augmenté le Dou Qi en moi. À ce rythme, je pourrais avancer au rang de Da Dou Shi 7 étoiles si je restais là pendant deux mois. »

Il se releva lentement, posa la main sur l’énorme rocher et observa la surface paisible du lac avant de soupirer avec un sourire amer sur les lèvres : « Malheureusement, je ne suis pas parvenu à trouver comme utiliser proprement le rugissement félin brise-métal malgré l’aide du sirop pour la gorge d’esprit de glace. Certes, je peux émettre une onde acoustique, mais sa puissance offensive est encore bien trop faible. Je ne peux pas m’en servir contre un adversaire. »

Il soupira doucement, secoua la tête et ravala son impuissance. Son regard s’arrêta sur la surface paisible du lac, qu’aucune ondulation ne troublait. Un long moment plus tard, il ferma lentement les yeux et leva légèrement la tête : sa perception spirituelle s’échappa de son corps et s’étendit silencieusement, jusqu’à couvrir toute la surface du lac.

L’atmosphère silencieuse du point dos, enveloppée par sa perception spirituelle, fut aussitôt amplifiée plusieurs douzaines de fois et permit au Da Dou Shi de calmer peu à peu son coeur un peu impétueux.

Il se releva en s’aidant des deux mains et se redressa droit comme une lance à l’aura glacée et acérée, menaçant les autres de sa vigueur.

Combien de temps resta-t-il ainsi… Le jeune homme l’ignora. Le rugissement de la cascade s’atténua peu à peu à ses oreilles, jusqu’à ce que le monde entier paraisse descendre dans un silence bizarre et temporaire.

Il paraissait s’être imprégné de l’ambiance paisible du lac pour atteindre un état mystérieux à son insu.

Pour l’adolescent, le monde n’était plus que silence mais à ce moment, des rugissements étranges se succédèrent dans son esprit. C’était ceux qu’il avait poussés durant les deux jours d’entraînement à pratiquer le rugissement félin brise-métal. En temps normal, il n’aurait pas pu relever la bizarrerie de ses cris, mais les souvenirs traversant sa mémoire étaient aussi précis qu’une machine, et il put ainsi analyser jusqu’aux ondes sonores infimes des rugissements.

D’innombrables rugissements retentirent en même temps dans son esprit. Il les analysa un par un et identifia les différences les séparant, puis il les supprima. Les cris, qui résonnaient jusque là en cacophonie totale, commencèrent doucement à disparaître peu à peu… Non, ils ne disparaissaient pas ; en fait, ils commencèrent à se superposer et à fusionner.

La cacophonie se réduisit peu à peu sous le processus d’identification et d’élimination du jeune alchimiste. Les rugissements devinrent de plus en plus puissants et clairs.

Plongé dans cette condition étrange, il n’avait aucune perception du temps qui passait. Tout ce qu’il pouvait faire, c’était d’analyser les fluctuations acoustiques de ces rugissements instinctivement, jusqu’à atteindre une forme parfaite.

Xiao Yan ignorait combien d’heures avaient pu s’écouler lors de cette analyse interminable. Il était arrivé à synthétiser tous les rugissements en un seul cri parfait, mais il ne progressait plus à partir de là. Il savait que ce rugissement unique pouvait être considéré comme l’étape initiale du rugissement félin brise-métal, mais il avait la sensation qu’il lui manquait quelque chose…

Qu’est-ce qui manque ? Cette pensée le traversa à toute vitesse, mais il avait énormément de mal à trouver une réponse.

Le Da Dou Shi réfléchit amèrement un long moment. Cependant, au moment où il sentit que l’état étrange dans lequel il était plongé était sur le point de disparaître, un rugissement bouleversant secoua tout à coup toute la forêt dans le monde extérieur, et se répandit à travers la chaîne montagneuse. « Roar !» Le rugissement contenant la puissance du tigre balaya la forêt jusqu’à atteindre violemment le lac. La répression qu’il contenait paralysa totalement quelques bêtes sauvages qui traînaient autour du point d’eau.

Le rugissement tonitruant et net n’était pas isolé de la condition dans laquelle était plongé le jeune homme, et par conséquent, il atteignit directement ses oreilles.

Tandis que ce cri pénétra ses oreilles, le rugissement dans son esprit, forgé à partir d’une multitude d’autres, fluctua tout à coup. L’adolescent s’en réjouit intérieurement, car il manquait la véritable puissance du tigre à son cri ; il en avait la forme, mais pas le fond !

Le rugissement puissant apparut dans son esprit limpide comme une vague acoustique argentée tortueuse qui parut presque matérielle. Sous le contrôle du jeune alchimiste, cette vague commença à fusionner avec son rugissement parfait.

Les deux ondes sonores s’entremêlèrent et fusionnèrent parfaitement sans trop de résistance.

Au moment de leur fusion, Xiao Yan sortit abruptement de l’état dans lequel il était plongé. Il ouvrit soudainement les yeux, qu’une lueur claire traversa à toute allure, et il prit une grande inspiration. Son Dou Qi circulait follement en lui, et le fil d’aura draconique qu’il avait hérité de la pilule des mystérieux dragons yin-yang, surgit tout à coup et fonça droit vers sa gorge.

“Roar !”

Quelque chose emplit doucement la bouche du jeune homme, qui rougit un peu en formant soudainement un sceau de ses mains. Il ouvrit la bouche en grand et à ce moment, un rugissement assourdissant sortit violemment d’entre ses lèvres.

L’onde sonore informe fit fluctuer intensément l’air devant lui, et elle se répandit aussitôt vers l’extérieur à la vitesse de l’éclair. L’adolescent n’entendit qu’un gros boum et sous ses yeux, une vague de vingt à vingt-cinq mètres de haut déferla sur la surface du lac comme si une bombe qui avait explosé. La vague finit par s’écraser dans un bang et souleva un brouillard humide épais qui couvrit toute la petite vallée.

Tel un éclair furieux formé dans des nuages denses, le rugissement de tigre déferla dans la forêt avec le jeune alchimiste à son épicentre. Même le grondement de la cascade fut couvert par son cri, qu’on put entendre vaguement à cinq kilomètres de là. Partout où le rugissement passa, les bêtes sauvages se sentirent faibles, et même les puissantes bêtes magiques sentirent leurs esprits trembler intensément à cause de l’aura draconique qu’il contenait. Certaines bêtes parmi les plus faibles, qui étaient près du lac, moururent même sous le choc que ce rugissement furieux provoqua chez elles.

Un seul rugissement avait déjà une puissance aussi terrifiante !

Un long moment plus tard, le rugissement s’affaiblit lentement, et le brouillard couvrant la petite vallée montagnarde disparut graduellement à son tour. Le jeune homme en robe noire, du haut de son gros rocher, observait le chaos autour de lui avec excitation et stupeur. Il toussa intensément avant de marmonner joyeusement : « Ai-je réussi ? Alors c’est ça la puissance du rugissement félin brise-métal ? Il est effectivement balèze !»

La voix de Yao Lao retentit subitement dans son esprit. « Tu es vraiment béni des dieux ! Quand je pense que tu es parvenu à saisir le rythme du rugissement félin en deux petits jours… Les gens normaux ne pourraient pas y arriver sans s’entraîner durement six mois durant. Tu as beau t’être servi de ta condition mystérieuse pour fusionner les rugissements et t’en servir à ton compte, tu y es arrivé à une vitesse extraordinaire !» La condition étrange dans laquelle son disciple avait été plongé précédemment l’avait ébahi.

L’adolescent rit sous ces compliments. Il ne s’attendait pas non plus à entrer dans cet état mystérieux en tâtonnant.

« Ne te réjouis pas trop, cela dit. Tu n’as appréhendé que l’étape initiale du rugissement félin brise-métal, et tu peux à peine utiliser trente à quarante pour cent de sa puissance. Si tu ne le perfectionnes pas avec le temps, tu ne le maîtriseras jamais. Et il n’y a pas de raccourcis dans la maîtrise. » Lui rappela son maître.

« Oui maître. » Le jeune alchimiste opina du chef. il fit craquer ses vertèbres cervicales, puis il expira longuement. Il n’avait, de base, aucune intention de maîtriser complètement le rugissement félin brise-métal. Il avait dépassé toutes ses attentes en arrivant à en produire un, aussi n’était-il pas trop ambitieux.

« C’est bien que tu en sois conscient. Quelqu’un arrive par ici ; je vais me retirer…» Yao Lao disparut complètement, sans le moindre mouvement.

Xiao Yan épousseta l’eau de ses vêtements et tourna la tête vers l’entrée de la petite vallée où il se trouvait. Les branches qui s’y trouvaient bougèrent légèrement, et une silhouette verte en jaillit agilement, comme un papillon. Elle finit par atterrir sur un petit rocher proéminent au bord du lac et éclata d’un rire aérien tintant comme une cloche argentée, qui détendit son esprit resté sous pression durant deux jours et deux nuits.

La demoiselle en vert leva son visage élégant vers le jeune homme qui paraissait plus grand encore du haut de son rocher, et lui dit doucement en souriant : « Xiao Yan ge-ge, les deux jours de préparation sont déjà écoulés. Nous entrons à l’académie interne aujourd’hui ! Es-tu prêt ?»

Le jeune homme opina du chef en souriant et tapota l’énorme règle de fer dans son dos. Ensuite, il prit appui au sol et bondit en se changeant en ombre noire, qui disparut et réapparut à la sortie de la vallée. Il agita la main en direction de Xun’Er, se retourna et sortit lentement de la vallée.

« L’académie interne, hein ? J’ai vraiment hâte d’y être… J’espère qu’elle ne me décevra pas. »

La silhouette noire disparut peu à peu dans les feuillages, tandis que sa voix résonna lentement derrière lui.

 

Wazouille

Fondateur du site et traducteur de BTTH, DNC, TDG et SW, Wazouille est un grand audiophile, un gamer, un lecteur avide et bien d’autres choses encore, comme stakhanoviste, à son insu...

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)

BTTH Chapitre 433
BTTH Chapitre 435

6 Commentaires

  1. HinomuraHinomura

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  2. ti

    merci beaucoup pour le chapitre !!

    Répondre
  3. Soumsoum

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  4. Shirosuu

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  5. Khultima

    Merci pour le chapitre, ainsi qu’au donateur.

    Répondre
  6. Aximili

    Merci pour le chapitre !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com