BTTH Chapitre 436 [Bonus]

BTTH Chapitre 435
BTTH Chapitre 437

Pfiou, j’ai mis le temps mais voici un second chapitre bonus en hommage à la générosité de Ragnaar ! Encore une fois, un grand merci à lui~

Bonne lecture !

 

 

Chapitre 436 - Compétition de chasse à l’énergie de feu

 

De nombreuses bêtes magiques différentes peuplaient l’océan d’arbres et de temps à autre, l’aura féroce d’une bête jaillissait de manière explosive de la forêt. Cependant, lorsque ces créatures approchèrent dans un rayon de cent mètres des griffons et de leur escorte, elles furent choquées par la puissante force de la barrière que les quatre vieillards avaient créée et battirent prudemment en retraite.

Bien sûr, toutes les bêtes n’étaient pas intimidées. Il y avait tellement de bêtes magiques dans les chaînes montagneuses qu’il était normal d’y trouver des créatures à la puissance terrifiante. Au bout d’une demi-heure de vol, quelques bêtes puissantes chargèrent de force le groupe de griffons et les attaquèrent, malgré la pression dégagée par Hu Gan et ses trois confrères. Les quatre ancêtres démontrèrent alors une force stupéfiante ; à chaque mouvement de leur main, d’énormes explosions d’énergie éclatèrent dans le ciel comme autant d’éclairs. Les étudiants entendirent alors des bruits sourds, et les grosses créatures explosèrent dans une pluie de sang et de chair.

Au cours de leur vol, toutes sortes de bêtes féroces se ruèrent vers le groupe depuis leur front et leurs arrières, mais aucune d’entre elles ne parvint à traverser le blocus des quatre vieux maîtres.

Xiao Yan et les autres, sur le dos de leurs griffons, regardèrent avec stupéfaction ces créatures se faire réduire en charpie. D’après le Qi qu’elles dégageaient, chacune d’entre elles était assez forte pour affronter n’importe lequel des étudiants présents. Malgré cela, elles finirent toutes en une brume sanglante à chaque fois que Hu Gan et les autres passèrent à l’action. Leur puissance avait vraiment de quoi rendre jaloux.

Xiao Yan rit amèrement en voyant une autre bête se faire pulvériser à cinquante mètres de lui. « Je comprends mieux pourquoi nous avons besoin d’une escorte. Je ne m’attendais pas du tout à ce que la chaîne montagneuse derrière l’académie externe soit aussi dangereuse. Vu la force des autres étudiants, aurions dû traverser la forêt à pied que presque personne n’aurait survécu au trajet. » Sa perception spirituelle lui avait permis de détecter la présence de bêtes magiques du cinquième rang, à tout le moins, dans la forêt qu’ils survolaient. Des créatures de ce niveau avaient une intelligence égale à celles des humains, et pouvaient donc naturellement sentir la puissance des quatre vieillards. C’est d’ailleurs pourquoi elles n’avaient pas attaqué le groupe de griffons, contrairement aux bêtes plus faibles. Heureusement que ces bêtes capables de raison savaient ce qu’étaient la peur, ou les griffons ne pourraient pas atteindre leur destination sains et saufs malgré la présence de leur escorte.

Leur vol se poursuivit, accompagné d’un brouillard sanglant. Hu Gan et les trois autres agirent comme des pointes de lance se frayant un chemin dans les bêtes magiques qui les attaquaient depuis toutes les directions. Les Dou Huangs avaient vraiment une force conséquente.

Ils continuèrent ainsi leur charge péremptoire durant presque une heure, puis les griffons finirent par réduire leur vitesse de croisière. Lorsqu’il détecta ce ralentissement, Xiao Yan balaya l’avant du regard, mais il ne découvrit rien d’autre qu’une gorge dont il ne voyait pas le fond, et toujours cette forêt immense dont il ne voyait pas le bout. Non seulement il n’y avait pas d’académie interne à l’horizon, mais il n’y avait pas non plus pas l’ombre d’une personne.

Il échangea un regard avec Xun’Er et les autres qui, comme lui, étaient dubitatifs et confus : « Que se passe-t-il ?»

Le regard de Hu Gan s’adoucit graduellement et il rétracta doucement la puissante force qui jaillissait jusque là de lui. « Entamez la descente !» Il fit un petit geste de la main en souriant, et les dix griffons descendirent lentement vers la gorge en dessous d’eux en battant des ailes.

Les griffons atterrirent en douceur dans une bourrasque de vent. Hu Gan fit signe aux étudiants de descendre de leurs montures ; Xiao Yan et les autres s’échangèrent des regards et s’exécutèrent. Ils bondirent donc de leurs griffons et se rassemblèrent, jetant des regards alentour d’un air perplexe.

Hu Jia fut la première à demander des réponses et demanda à son grand-père : « Où sommes-nous ? Ne me dis pas que l’académie interne est ici ?» Les autres étudiants se tournèrent aussitôt vers eux. C’était clairement des questions qu’ils se posaient eux-mêmes.

Hu Gan sourit légèrement : « Entrer dans l’académie interne n’est pas si facile. » Il se mit alors à marcher lentement sur dix pas sous le regard de tous et s’arrêta. Il fit un petit geste de la main, et une vague d’énergie bondit explosivement de sa paume vers l’espace devant lui. Une scène étrange se produisit alors : après avoir traversé le vide sur une certaine distance, la vague produisit une sorte d’ondulation dans les airs qui fluctua rapidement. Une porte argentée d’environ deux mètres cinquante de haut apparut alors de nulle part.

Les étudiants furent stupéfaits par cette apparition abrupte. Ils ne s’attendaient absolument pas à ce que cet endroit apparemment quelconque recèle en fait un secret si bien caché.

La porte s’ouvrit lentement sous le regard de tous dans un bruit clair, et révéla une forêt dense comme celles qu’ils avaient pu voir jusque là.

Le directeur adjoint fit un geste de la main et se dirigea vers la porte. « Suivez-moi. » Il fut aussitôt suivi de près par les élèves, qui avancèrent à sa suite avec curiosité.

Xiao Yan ne joignit pas le cortège de tête ; au contraire, il ferma la marche en regardant les gens passer la porte, puis il tourna la tête vers l’espace derrière la porte. Il fut sidéré de voir que les élèves qui avaient passé la porte semblaient être entrés dans un autre espace et s’être volatilisés.

Il secoua la tête : Quel endroit étrange… Il se rappela tout à coup les plis spatiaux devant la Librairie et comprit soudain de quoi il retournait. Les tactiques employées par ces super élites étaient effectivement difficiles à comprendre avec sa puissance actuelle.

Cette observation faite, il rattrapa le groupe et le suivit, puis il passa également la grande porte argentée et disparut à son tour.

La porte se referma lentement après que tous les étudiants et les griffons y soient entrés. Enfin, elle émit une ondulation énergétique argentée et elle se dissipa graduellement jusqu’à complètement disparaître. La zone redevint à nouveau une forêt on ne peut plus ordinaire…

Le jeune alchimiste sentit son esprit se vider en passant la porte, mais il se retrouva les deux pieds à terre comme de juste. Il balaya les environs du regard et fut un peu surpris de s’apercevoir que la forêt sous ses yeux était similaire à celle qu’il venait de quitter. Par contre… Deux vieillards ainsi que quelques hommes entre deux âges semblaient être apparus de nulle part près de la forêt. De plus, une vingtaine de jeunes gens se tenaient derrière eux. L’adolescent les balaya du regard et s’aperçut qu’ils portaient tous à la poitrine un badge représentant une tour.

À ce moment, un des anciens sourit en voyant Hu Gan et tous les étudiants à sa suite arriver : « Ké ké, tu es toujours aussi ponctuel, Vieil Hu. On est toujours rassuré de savoir que tu escortes les nouveaux. Comment sont les élèves de cette année ?»

Le directeur adjoint sourit et dit : « Ils ne sont pas mauvais ; en fait, ils sont même un peu meilleurs que ceux de l’année passée ! Je ne m’attendais pas à ce que ce soit ton tour de t’occuper de cette tâche. On dirait que ça va être fatigant. »

Les deux autres personnes âgées secouèrent la tête d’un air désarmé : « Il n’y a pas d’autre choix. »

Hu Gan se retourna vers le groupe de Xiao Yan et leur fit signe de la main. « Venez par ici, vous cinq. »  Une fois qu’ils furent à ses côtés, il désigna les deux vieillards en question et dit : « Voici le Doyen Su et le Doyen Qing, de l’Académie Interne. Si vous avez le moindre problème là-bas, vous pourrez venir les trouver. » Il tourna la tête vers les doyens : « Ké ké, ces cinq petits bonshommes sont les cinq premiers de la compétition de cette année. Ils ont une force tout à fait acceptable. »

« Oh ?» Les doyens les couvèrent d’un regard étrange, puis ils hochèrent la tête et dirent : « Ils ont effectivement un meilleur potentiel que leurs aînés de l’année passée, à entrer dans le top cinq à leur âge. »

Lorsque le groupe de Xiao Yan rejoignit les doyens, les jeunes gens derrière les hommes d’âge moyen sifflèrent, les yeux brillants, et dirent : « Yo, que ces nanas sont belles ! On dirait que deux noms s’ajouteront au classement des beautés de l’académie interne !»

Le Doyen Su se retourna et les gronda : « La ferme ! Le prochain qui dit une idiotie pareille perdra cinq jours sur le temps qui lui est alloué pour s’entraîner à la tour !» Les jeunes gens se turent aussitôt et sourirent malicieusement. Ils semblaient particulièrement craindre de voir leur temps réduit.

Après avoir fait taire ces chenapans, le Doyen Su ramena son attention sur Xiao Yan et les autres, et dit lentement : « Vous êtes tous nouveaux à l’académie interne, aussi j’espère que vous parviendrez à vous y faire pour en profiter le plus possible. Regardez ces imbéciles : ils ont réussi à entrer dans l’académie interne suite à la compétition de qualification, mais ils faisaient partie du bas du tableau. Cependant, après une année à peine, j’ose affirmer qu’ils pourraient tout à fait finir dans votre top 10 avec leur force actuelle. »

Le jeune alchimiste fut stupéfait par cette déclaration, et il balaya ces gaillards du regard jusqu’à plisser légèrement les yeux. Il put sentir que ces types étaient effectivement très forts. Parmi le groupe de cette année, une dizaine d’élèves à peine serait capable de les vaincre et pourtant, ces voyous avaient été au fond du classement l’année passée. C’était un sacré témoignage de leur progression après être entrés dans l’académie interne.

« Bon, assez tergiversé. Vous avez peut-être passé la compétition de qualification et obtenu le droit d’entrer dans l’académie interne, mais ça n’est pas encore fini…» Le Doyen Su sourit, fit un geste de la main et une grosse pile de cartes en cristal apparut dans sa paume. Il les lança négligemment et ces cartes se dirigèrent toutes seules vers les nouveaux élèves, devant lesquelles elles se mirent à flotter. Surpris, les étudiants tendirent prudemment la main et s’en saisirent.

Xiao Yan et les autres sentirent aussitôt qu’une certaine chaleur se dégageait de ses cartes. Ils les observèrent un moment et découvrirent que ces cartes étaient en fait des sortes d’écrans transparents, sur lesquels apparaissait en gros le chiffre cinq.

« Qu’est-ce que ça veut dire ?» Dit le jeune alchimiste en regardant le chiffre d’un air douteux. Il leva la tête et fut surpris de remarquer que les jeunes gens derrière les doyens fixaient leurs cartes de cristal noir avec des regards fiévreux. Ils ne cachaient absolument pas leur cupidité.

« C’est assez difficile à expliquer, mais vous allez vite comprendre. Sachez cependant une chose : protégez ces cartes comme si elles étaient aussi précieuses que vos vies ! Vous comprendrez leur importance une fois que vous serez à l’académie interne. » Le doyen désigna alors du doigt le groupe derrière lui. « Ou alors… Jetez un oeil à leurs regards ; vous comprendrez alors bien vite. »

Xian Yuan et Xun’Er s’échangèrent un regard, hochèrent la tête et rangèrent immédiatement leurs cartes dans leurs anneaux de stockage.

« Ensuite, vous allez devoir entrer dans cette forêt et réussir à atteindre l’académie interne, qui se trouve à sa lisière. » Le Doyen Su désigna à nouveau le groupe d’élèves de l’académie interne et dit à voix basse : « Et vous devrez vous méfiez d’eux en traversant la forêt… Selon les règles de l’académie, ils ont le droit de se battre à l’envie dans la forêt ; en d’autres termes, ils peuvent attaquer n’importe lequel d’entre vous. »

« N’oubliez pas : le chiffre au sommet de vos cartes de cristal est extrêmement attirant à leurs yeux, et ils peuvent utiliser n’importe quelle méthode à part le meurtre pour obtenir cette… Énergie de feu sur vos cartes. C’est un terme qui va très rapidement vous être extrêmement familier et désirable dans le futur… Pour le moment, vous devez éviter ou vaincre vos seniors. Tant qu’ils ne vous capturent pas et que vous arrivez sain et sauf à l’académie, vous obtiendrez votre récompense finale. Et plus tôt vous arrivez, plus cette récompense sera conséquente. »

Le doyen désigna ensuite subitement la forêt sombre derrière lui : « À l’académie interne, on appelle ces confiscations ‘la chasse à l’énergie de feu’.»

« J’annonce à présent le début officiel de la chasse à l’énergie de feu de cette année ! Les nouveaux, commencez à fuir !»

Wazouille

Fondateur du site et traducteur de BTTH, DNC, TDG et SW, Wazouille est un grand audiophile, un gamer, un lecteur avide et bien d’autres choses encore, comme stakhanoviste, à son insu...

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)

BTTH Chapitre 435
BTTH Chapitre 437

5 Commentaires

  1. HinomuraHinomura

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  2. Khultima

    Merci pour le chapitre, ainsi qu’au donateur.

    Répondre
  3. Shirosuu

    Merci pour le chapitre !

    Répondre
  4. essitamessitam

    merci pour le chapitre
    PS : Xiao Yuan ?

    Répondre
  5. Aximili

    Merci pour le chapitre !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com