BTTH Chapitre 441

BTTH Chapitre 440 [Bonus]
BTTH Chapitre 442

La baston continue, et le Père Yan se frotte les mains d’un air sadique…

Bonne lecture !

 

 

Chapitre 441 — Coopération croissant rapidement

 

Du Dou Qi jaillit violemment au sein de la forêt dense et, un moment plus tard, une silhouette humaine glissa au sol en arrière avant de finir par s’écraser violemment dans un rocher saillant. Son visage tressaillit et du sang coulait au coin de ses lèvres.

De la férocité et de la brutalité brillèrent dans les yeux du jeune homme en jaune alors que la douleur intense qui lui parvenait de son dos le fit crier.

Une ombre noire bondit devant lui et la force terrifiante qu’elle contenait le fit hurler, tandis que le choc traversa son regard : « Ne fais pas ça !»

L’ombre qui allait frapper son visage s’arrêta brusquement, mais malgré son arrêt, le vent qu’avait déplacé son coup fit grimacer violemment le type en jaune une paire de fois comme si c’était une vague d’eau. Ce ne fut que lorsque le vent se dissipa qu’il se reprit.

L’ombre noire recula petit à petit et planta une énorme règle dans le sol devant lui. Elle le dévisagea de haut et lui dit d’une voix basse qui fit tressaillir son visage : « Donne‐moi ta carte de cristal de feu. »

L’homme vêtu de jaune déglutit et regarda les batailles intenses de ses quatre camarades. Il demanda, le regard tremblant : « Vous… vous êtes des nouveaux, alors pourquoi avez‐vous besoin de nos cartes ?»

Xiao Yan rit doucement : « Nous voulons naturellement votre énergie de feu…» Il resserra un peu son emprise sur le manche de sa règle et dit en souriant : « Tu as dix secondes pour me donner ta carte ; ensuite, je te cognerai jusqu’à ce que tu sois à deux doigts de la mort et la récupérerai moi‐même. »

Le type en jaune sentit une froideur glacer son coeur devant le visage délicat et souriant de son assaillant. Ce type était vraiment terrifiant… Face à son ton glacial, il éprouva une certaine réticence à obéir, mais il n’osa pas traîner pour autant. Il sortit une carte de cristal bleu pâle de son anneau de stockage avec une expression amère, et la remit à l’adolescent.

Ce dernier sourit en la recevant et jeta un oeil au nombre affiché dessus : trente‐deux. Il hocha mentalement la tête : c’était une récolte très fructueuse. Il ne s’attendait pas du tout à ce que ce type soit encore plus riche que les gens qu’ils avaient dépouillés précédemment.

Le jeune alchimiste, la carte en main, frappa tout à coup du pied droit la tempe de sa victime avec une force mesurée pour la faire s’évanouir sans pour autant mettre sa vie en jeu.

Peu après qu’il en eut fini avec lui, les quatre autres batailles atteignirent également leur conclusion et, un moment plus tard, quatre individus rebondirent violemment à terre et entrèrent en collision. La bataille était enfin terminée.

Xiao Yan reçut les cartes des mains de ses camarades et fit les comptes. Ensuite, il sourit en agitant les cinq cartes dans sa main et dit : « Cinq cartes de cristaux de feu. En soustrayant les sept jours d’énergie de feu minimums, nous avons entre nos mains un total de cent trente‐cinq jours d’énergie de feu, qu’on peut distribuer… On peut chacun recevoir trente‐cinq jours de feu. Tout le monde est d’accord, pas vrai ?»

Ils hochèrent tous les quatre la tête. Ils n’allaient pas évidemment pas s’opposer à son calcul après s’être mis d’accord sur la méthode de distribution.

Le jeune homme sourit en les voyant agréer, et leur lança leur carte en disant : « Prenez tous votre dû et s’il n’y en a pas assez, servez‐vous sur une autre carte de cristal. »

Les cinq jeunes gens tinrent une carte dans chaque main et les frottèrent l’une contre l’autre. Une lueur scintilla aussitôt, et les nombres sur leurs cartes augmentèrent à nouveau peu à peu.

Après avoir volé leurs points, l’adolescent jeta les cartes bleu pâle sur la poitrine de leurs infortunés propriétaires, ligotés à un arbre. Il leur sourit et dit : « Merci pour ce cadeau, seniors. Nous vous le rendrons si vous avez du temps à nous consacrer plus tard. Pour le moment, nous vous faisons nos adieux. »

Il se retourna et dit à Hu Jia et aux autres : « Dépêchons‐nous de partir, je sens que d’autres groupes se dirigent vers nous. » Après quoi, il fit un signe de la main et s’enfuit rapidement dans la forêt. Ses quatre compagnons le suivirent rapidement, le visage rayonnant d’excitation. Ils réalisèrent tout à coup qu’ils avaient fait le bon choix d’élire Xiao Yan comme le chef de leur groupe. Ils avaient déjà réussi à piller l’énergie de feu de deux groupes d’étudiants de l’académie interne en quelques heures seulement. Leur butin généreux les excitait énormément.

…..

Cinq ou six minutes après leur départ, les branches en lisière du coin tremblèrent légèrement et cinq ombres en jaillirent. Ils furent immédiatement abasourdis en voyant leurs cinq collègues attachés à un arbre et même bâillonnés. Ils s’échangèrent un regard et l’un d’entre eux alla prudemment couper la corde. Les cinq malchanceux tombèrent aussitôt mollement à terre en haletant rapidement.

Après avoir retrouvé son souffle, l’homme vêtu de jaune bondit immédiatement sur ses pieds et jura bruyamment, vert de rage : « On s’est fait voler par les nouveaux élèves !»

Le groupe qui venait d’arriver, alerté par les bruits de la bataille, fut surpris en l’écoutant. Ils regardèrent aussitôt les victimes avec des expressions étranges, ce qui rendit le type en jaune furieux. Il les engueula en se fichant complètement qu’ils viennent de les sortir hors de ce mauvais pas : « Qu’est-ce que vous regardez ? Vous ne vous en seriez pas mieux sortis si vous étiez tombés contre ce groupe ! Pourquoi la promo de cette année a des types aussi anormaux ?» Ils avaient le droit de voler les nouveaux élèves, mais ils avaient également le droit d’attaquer leurs collègues.

Le chef du groupe de sauveteurs fut un peu agacé par la réaction du bonhomme en jaune, mais il était trop paresseux pour rester  davantage : « Ne t’en fais pas, on ne sera pas aussi nazes que des types qui se sont fait dépouiller par des bizuts. C’est quand même un évènement étrange qui n’est pas arrivé durant ces dix dernières années… Il y a des chances que vous deveniez célèbres à l’académie interne. » Il fit un geste de la main et mena ses compagnons vers la forêt où ils disparurent.

L’homme vêtu de jaune secoua furieusement le poing en direction des partants. « Vous saurez ce que le mot ’dépression’ signifie lorsque vous les rencontrerez ! On verra si vous aurez encore une grande gueule !» Il sortit sa carte de cristal bleu pâle de la poche de sa veste, et son regard sur le chiffre éblouissant qui était indiqué : sept. Une expression morose apparut alors sur son visage. Il avait l’air extrêmement terrifiant, comme si la colère grondait en lui comme une tempête.

Près de trois heures plus tard, Xiao Yan et les siens tombèrent enfin sur un autre groupe isolé d’étudiants de l’académie interne, alors que le ciel s’obscurcissait peu à peu.

Cependant, leur plan tomba à l’eau à cette fois, car leurs adversaires avaient un niveau de coopération surpassant largement ce à quoi ils s’attendaient. Lors de leurs deux précédentes incartades, ils les avaient isolés et s’étaient servis de leur force individuelle remarquable pour les vaincre un à un. Cette fois, par contre, ils étaient tombés sur des durs à cuire.

Bien que le groupe de seniors fut initialement paniqué par l’embuscade du groupe de l’adolescent, ils ne le furent qu’un très court instant et ils retrouvèrent rapidement leur calme. Ils restèrent tous les cinq dos à dos et quoi que tente le groupe de nouveaux étudiants, ils combinèrent leurs forces et se servirent de leur excellent travail d’équipe pour parer leurs attaques. Cette situation s’enlisa pendant une demi‐heure au moins, au bout de laquelle le jeune alchimiste décida décisivement de faire battre son groupe en retraite. Cette fois, ils repartirent les mains vides, mais leur échec leur fit clairement comprendre la différence entre la coopération de leurs seniors et la leur.

Une fois qu’ils eurent reconnu leurs faiblesses, ils commencèrent à tâter le terrain et à s’entraîner ensemble. Au bout d’une nuit blanche d’entraînement, leur coopération n’était peut‐être pas parfaite, mais elle s’était énormément améliorée par rapport à la veille. À tout le moins, ils avaient appris à se battre ensemble au lieu de juste affronter leurs adversaires en un contre un comme ils l’avaient décidé au départ.

Ils avaient effectivement grandement profité de cette nuit d’entraînement. Pour preuve, le lendemain matin, ils tombèrent par chance sur le groupe qui les avait forcés à battre en retraite la veille. Les deux équipes furent d’abord surprises, puis elles se lancèrent à nouveau dans une bataille féroce !

Cette fois‐ci, le groupe de Xiao Yan n’eut pas l’impression d’avoir les pieds et poings liés. Ils eurent tout de même beaucoup de mal à briser la coopération solide de leur adversaire, mais ils parvinrent au moins à contre‐attaquer.

Le groupe de seniors découvrit avec stupeur l’amélioration de leurs adversaires, et ils furent aussi choqués de découvrir que la coopération entre eux s’affinait peu à peu au fur et à mesure que le combat s’intensifiait. Si la tendance devait se poursuivre, ils allaient probablement se faire battre s’ils les laissaient améliorer davantage encore leur travail d’équipe !

Cependant, peu après que le groupe du jeune alchimiste ait pris l’avantage, ce dernier changea subitement d’expression, car il put sentir que deux groupes volaient à toute vitesse dans leurs directions. Ils avaient clairement été attirés par les ondulations de Dou Qi provoquées par leur combat. Il n’osa pas perdre davantage de temps et dit aussitôt sévèrement, avec un geste de la main : « Fichons le camp !»

Bai Shan et les autres, qui commençaient à prendre leurs marques, furent aussitôt surpris par son ordre. Comme ses avertissements avaient toujours été justes ces deux derniers jours, ils décidèrent de tout laisser tomber et de fuir rapidement à sa suite dans la forêt bien qu’ils renâclent un peu à fuir alors que la situation était en leur faveur. Ils disparurent rapidement de la vue du groupe d’élèves de l’académie interne, qui étaient couverts de sueur après s’être battus aussi longtemps contre les nouveaux.

Un jeune homme paraissant être le chef du groupe fixa la direction par laquelle ils avaient fui, et il ne put se retenir de jurer avec un air morose : « Bordel, ces types se sont beaucoup trop améliorés. La prochaine fois, notre coopération ne leur posera probablement pas trop de problèmes. »

Ce groupe de seniors sentit un frisson les parcourir lorsqu’ils s’aperçurent que ce groupe de nouveaux, composés de trois hommes et deux femmes, semblait les cibler expressément. Tant qu’il n’y aurait aucun groupe d’élèves de l’académie interne dans les parages, ces nouveaux, qui se cachaient dans les ténèbres, les attaqueraient depuis des directions différentes jusqu’à les épuiser complètement.

Ce groupe d’élèves de l’académie interne fut attaqué par moins de cinq fois par le groupe de Xiao Yan en à peine une journée. Et en plus, ils s’aperçurent à chaque fois que la coopération entre eux s’améliorait de plus en plus ! Ils ne comprirent qu’alors que ces gamins se servaient d’eux comme tremplin !

Cependant, il était déjà un peu trop tard pour s’en apercevoir : ils venaient de se rendre compte qu’ils avaient été une fois de plus encerclés par le groupe de l’adolescent qui les avait harcelés jusque là. Ce coup‐ci, ils firent preuve d’une coopération qui les plongea dans le désespoir. En moins d’une dizaine de minutes, ce groupe de gamins qu’ils avaient fait fuir lors de leur première rencontre tailla leur coopération en pièce… Et en tant que perdant, ils durent naturellement remettre l’énergie de feu qu’ils possédaient aux vainqueurs.

Après cette bataille, la nouvelle selon laquelle un groupe de nouveaux étudiants chassaient leurs seniors pour leur arracher leur énergie de feu se répandit enfin à travers la forêt. Certains groupes d’élèves de l’académie interne se mirent à paniquer, et la forêt servant à la Chasse commença à devenir chaotique. Le spectacle venait formellement de commencer.

Wazouille

Fondateur du site et traducteur de BTTH, DNC, TDG et SW, Wazouille est un grand audiophile, un gamer, un lecteur avide et bien d’autres choses encore, comme stakhanoviste, à son insu...

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)

BTTH Chapitre 440 [Bonus]
BTTH Chapitre 442

8 Commentaires

  1. Hinomura kid

    Merci pour les chapitres

    Répondre
    1. HinomuraHinomura

      Coucou fiston

      Répondre
  2. Shirosuu

    Merci pour le chapitre !

    Répondre
  3. HinomuraHinomura

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  4. essitamessitam

    merci pour le chapitre

    Répondre
  5. Zhexiel Kurokage

    Merci pour le chapitre.

    Répondre
  6. Khultima

    Merci pour le chapitre.

    Répondre
  7. Aximili

    Merci pour le chapitre !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com