BTTH Chapitre 459

BTTH Chapitre 458 [Bonus]
BTTH Chapitre 460 [Bonus]

Ding‐dong, voilà le dernier chap’ régulier de BTTH, mais pas le dernier de la semaine ! :p Un bonus arrive ce soir !

Bonne lecture à tous~

 

 

Chapitre 459 — Taxe sur les nouveaux étudiants

 

Xiao Yan sortit de sa chambre le lendemain matin et tomba sur deux silhouettes, qui se croisaient et s’opposaient au sein du hall de leur nouveau pavillon. De puissants Dou Qi jaillissaient de leur corps et couvraient la pièce de leurs ondulations.

Xun’Er, assise sur une chaise dans un coin, souriant en observant le spectacle. Elle se retourna soudainement en entendant des bruits de pas derrière elle, et se retourna pour voir son aimée descendre les escaliers. Elle ne put s’empêcher d’aller à sa rencontre pour le saluer. Elle sourit et lui demanda d’une voix douce : « Tu as bien dormi, Xiao Yan ge‐ge ?»

Ce dernier opina du chef et lui rendit son sourire : « Yep ». Il se tourna vers les deux combattants et demanda : « Que font ces deux‐là ?»

La demoiselle rit, se couvrant poliment la bouche, et expliqua : « Peut‐être est‐ce dû à la Chasse, mais Wu Hao et Hu Jia ont successivement percé au niveau de Da Dou Shi sept étoiles lorsqu’ils s’entraînaient hier soir. Une fois qu’ils se réveillèrent ce matin, ils voulurent se lancer dans un petit combat d’entraînement…»

« Oh ? Ils ont percé ?»

L’adolescent leva un sourcil de surprise, puis il soupira aussitôt et secoua la tête. Ces deux‐là étaient dignes de figurer parmi les meilleurs étudiants de l’académie interne. Leur talent à l’entraînement surpassait largement celui d’une personne ordinaire. Ils étaient aussi doués que lui sur ce plan.

Il tourna la tête vers sa chère et tendre, et lui demanda en souriant : « Et toi, Xun’Er ? À quel niveau es‐tu, à présent ?» Même lui avait été épaté par le talent de la donzelle à l’entraînement. Elle n’était qu’une Dou Zhe lors de son départ de Wutan, mais après deux années seulement, elle était déjà devenue une Da Dou Shi. Sans Yao Lao, il aurait eu beaucoup de mal à la rattraper, et en plus… Elle était plus jeune que lui.

La jeune femme leva sa coupe de thé à ses lèvres, but une petite gorgée et lui répondit en souriant : « Moi ? Je suis également une Da Dou Shi sept étoiles, mais j’ai senti que je n’étais pas loin de percer, après la Chasse à l’Énergie de feu. Je pense que je pourrais percer à huit étoiles d’ici trois‐quatre jours. »

« Tsk tsk, vous percez tous les uns après les autres…»

Le jeune alchimiste ne put s’empêcher de faire claquer sa langue. Les membres de leur petit groupe étaient vraiment extraordinaires et possédaient tous un talent exceptionnel, et un potentiel qui ne l’était pas moins. Il était même sûr que les trois autres avaient encore des atouts dans leurs manches, et seraient capables de déployer une plus grande puissance encore en cas de danger mortel. Ça ne faisait aucun doute car après tout, Hu Jia était la petite fille du directeur de l’académie externe, qui avait la force d’un Dou Huang à son apogée. Il avait naturellement dû lui enseigner énormément de choses.

D’après ce que l’instructrice Ruo Ling et d’autres lui avaient dit, la personne qui soutenait Wu Hao était le commandant de l’unité de maintien de l’ordre. Ces forces armées de l’Académie Jia Nan avaient pour cible les envahisseurs féroces et mauvais de la région du Territoire Sinistre. S’il pouvait commander une telle unité d’élite, il devait certainement être aussi fort que le Directeur Hu Gan.

Inutile de parler du cas de Xun’Er. Il ne savait toujours pas à ce moment de quelle énorme faction elle venait, mais grâce à son Maître, il avait pu s’en faire une idée.

Ces trois‐là, au vu de leurs soutiens, devaient avoir des cartes maîtresses aussi puissantes que les siennes à peu de choses près. Ils devaient probablement également avoir une technique similaire à celle qu’il avait utilisée pour vaincre le Dou Ling, non ?

Alors qu’il ne cessait de soupirer, des coups précipités retentirent à la porte : “Bang, bang!”

Xiao Yan leva la tête d’un air hésitant, regarda la porte d’entrée  et Xun’Er se leva sagement pour aller vite ouvrir. Wu Hao et Hu Jia, qui avaient entendu les coups, cessèrent de se battre et attrapèrent des serviettes pour essuyer leur transpiration. Ils rejoignirent alors Xiao Yan, prirent leurs coupes et les sifflèrent d’un trait.

« Que se passe‐t‐il ?» Demanda Wu Hao sans conviction.

« On le saura en demandant. » Répondit le jeune homme en souriant. Il leva alors la tête et s’aperçut que sa bien‐aimée revenait rapidement vers eux après avoir répondu au visiteur.

Hu Jia sourit, se ceignit d’une ceinture violette soulignant sa taille étroite et la rendant plus belle encore, et demanda : « Qu’y a‐t‐il alors, Xun’Er ?»

La demoiselle répondit en fronçant légèrement les sourcils : « Des douzaines de nouveaux élèves demandent à voir Xian Yan ge‐ge à l’extérieur. »

Le jeune alchimiste fut légèrement sourit et répondit aussitôt : « Des types de notre promo ? Il y a un problème ? Rah, laisse‐les entrer. »

« D’accord. » Xun’Er opina du chef, puis elle se tourna vers la porte d’entrée et fit signe d’approcher. Plus d’une dizaine de personnes entrèrent alors et entourèrent le petit groupe. Pour une raison ou une autre, ils avaient tous le visage cramoisi.

« Senior Xiao Yan, en tant que condisciple, tu dois nous aider ! Nos seniors sont vraiment allés trop loin !» Cria un jeune homme, le visage rouge de rage. Xiao Yan se souvint de lui, car il était un des trois nouveaux qui tenaient encore debout après s’être battus contre un membre du groupe du Démon Noir lors de la Chasse. Si sa mémoire ne le trompait pas, il se nommait Atai.

« Que s’est-il passé ? Raconte‐moi clairement toute l’histoire. » Dit‐il en fronçant les sourcils.

Atai serra les dents et parla avec rancoeur : « Ce matin, quelques seniors sont entrés dans la zone des nouveaux élèves en hurlant. Ils voulaient prélever ce qu’ils appelaient le tribut des nouveaux élèves, soit deux jours d’énergie de feu par personne.… Nous savons bien qu’en tant que nouveaux, nous ne devons pas être trop agressifs et qu’on doit juste savoir serrer un peu les dents. Du coup, on n’a rien dit et on leur a remis le tribut qu’ils exigeaient, sauf que… Une fois ces seniors partis, d’autres groupes arrivèrent les uns après les autres dans notre coin. Ils ont bloqué les issus et nous demandent de payer à nouveau. Trois groupes sont déjà arrivés jusqu’à présent et si ça continue, le peu d’énergie de feu que nous avons obtenu en nous désespérément à tes côtés va nous être volé !»

Hi Jia grimaça légèrement tandis qu’elle abattit lourdement son petit poing délicat sur l’accoudoir de la chaise : « Ces types vont trop loin !»

Le jeune alchimiste plissa les yeux en tenant sa coupe de thé à deux mains, mais il garda le silence.

Il rit amèrement, soupira et poursuivit : « Nous sommes pas venus te trouver pour éviter de subir un tel harcèlement, senior Xiao Yan. Nous comprenons bien qu’en tant que nouveaux à l’Académie Interne, on ne peut pas éviter de se faire pourrir par les plus anciens. J’ai posé quelques questions à des amis, et les nouveaux des années précédentes ont également dû payer cet soi‐disant tribut. Cependant, contrairement à nous, un seul groupe est venu les trouver. D’après ce que mes amis m’ont dit, on se fait pourrir cette année parce que notre performance lors de la Chasse à l’Énergie de Feu a mis certains de nos aînés de mauvaise humeur…»

« Je ne dis pas ça pour t’accabler, senior Xiao Yan. Tu nous as mené pour nous éviter de nous faire martyriser par nos seniors durant la chasse. Nous te tenons tous dans une immense estime, et c’est pourquoi nous ne pouvons que te demander d’intervenir, maintenant que nous nous retrouverons dans une situation aussi problématique. J’espère que nous pourrons ainsi éviter de nous faire persécuter continuellement… Comment pourrons‐nous nous entraîner à l’académie interne si nous n’avons même pas de quoi payer pour entrer à la Tour d’entraînement de Qi de la Flamme Céleste ?» Dit‐il en fixant Xiao Yan. « Si tu ne peux vraiment pas intervenir, nous préférons encore te remettre ce tribut des nouveaux élèves plutôt que de le donner à ces enfoirés !»

« Me remettre le tribut ? Je ne vaudrais pas mieux que ces seniors si j’acceptais, non ?» Le jeune homme sourit doucement en tapotant du doigt sur sa coupe. Il réfléchit un temps, puis il sourit et dit à Atai : « On risque de ne pas pouvoir échapper à ces chers seniors, puisqu’ils bloquent les sorties pour pomper leur tribut. Hmm, okay. Faisons comme ça : va réunir tous les gens de notre promo. Nous arrivons tout de suite. »

Atai et les dix nouveaux qui le suivaient se réjouirent aussitôt. « Merci beaucoup, senior Xiao Yan ! Si tu as besoin d’aide ultérieurement, nous serons heureux d’obéir à tes ordres !» Ils s’inclinèrent précipitamment devant lui et sortirent rapidement du pavillon.

Une fois qu’ils eurent disparu, l’adolescent tourna la tête vers Xun’Er et les deux autres, et leur demanda : « Que pensez‐vous de tout ça ?»

Hu Jia fronça les sourcils et dit : « C’est toi le chef, tu prends les décisions. Cela dit, on ne peut pas se laisser martyriser comme des agneaux sans défense, pas vrai ? Et de plus, tu risques d’immédiatement perdre ta réputation durement acquise auprès des nouveaux étudiants si tu n’interviens pas, et tu perdras le soutien de nombre d’entre eux. »

Xun’Er donna son opinion : « Hier, le Doyen Su a dit que l’académie interne comptait de nombreuses factions. Si nous voulons rester longtemps à l’académie, nous quatre seuls risquons de ne pas peser bien lourd… C’est une bonne occasion pour attirer plein de gens. Tant que tu oseras mener les nouveaux en courant le risque de te faire cogner, alors près de quatre‐vingts à quatre‐vingt‐dix pour cent des nouveaux voudront te suivre. »

« Tu veux qu’on forme notre propre faction ?» Lui demanda Xiao Yan, un peu stupéfait.

Xun’Er haussa les épaules et s’expliqua en souriant : « Dans l’absolu, ça sera toujours mieux que de rejoindre la faction de quelqu’un d’autre… Comme tu l’as dit tout à l’heure, on aura nous aussi du mal à échapper à ce tribut stupide, alors autant rassembler tout le monde sous la même bannière. Les nouveaux étudiants sont peut‐être un peu faibles actuellement mais avec notre nombre, un petit groupe ordinaire n’osera pas venir nous harceler davantage. Ça nous évitera bien des ennuis, quoi qu’il arrive. »

Wu Hao opina légèrement du chef et acquiesça : « Ça peut marcher. Pourquoi ne pas rassembler tous les nouveaux et les faire bosser pour nous, plutôt que de les laisser se faire absorber par d’autres factions ?»

Le jeune alchimiste se plongea dans une profonde réflexion, en frottant continuellement sa tasse de thé. Xun’Er et les deux autres n’osèrent pas parler de crainte de l’interrompre, et ils attendirent silencieusement sa décision.

Le silence perdura quelques minutes avant qu’il ne finisse par pousser un long soupir. Il se leva et dit d’une voix grave : « Soit, je vais suivre votre suggestion. Il n’y a pas de meilleurs moments pour enrôler les nouveaux élèves, et on risque d’avoir énormément de mal à les recruter si on perd cette opportunité. »

« On y va !» Une fois cela dit, il se dirigea par la porte d’entrée. Xun’Er et les deux autres s’échangèrent des regards, sourirent et lui emboîtèrent le pas.

Wazouille

Fondateur du site et traducteur de BTTH, DNC, TDG et SW, Wazouille est un grand audiophile, un gamer, un lecteur avide et bien d’autres choses encore, comme stakhanoviste, à son insu...

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)

BTTH Chapitre 458 [Bonus]
BTTH Chapitre 460 [Bonus]

5 Commentaires

  1. Hinomura kid

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  2. Khultima

    Merci pour le chapitre.

    Répondre
  3. HinomuraHinomura

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  4. Shirosuu

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  5. Zhexiel Kurokage

    Merci pour le chapitre.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com