BTTH Chapitre 482

BTTH Chapitre 481
BTTH Chapitre 483

Et voilà le btth du jour ! Le père Yan fait ses courses avant de s’enfermer !

Bonne lecture !

 

 

Chapitre 482 – Plante grimpante céleste de bois vert

 

Le lendemain matin, Xiao Yan sortit de sa chambre et s’aperçut que Hu Jia et Wu Hao étaient rentrés. La demoiselle était un peu différente d’à l’accoutumée, et le guerrier semblait un peu plus bourru, sûrement à cause des petits bleus constellant son visage. Cela étant, ces contusions ne semblaient en rien réduire l’excitation de ce fana du combat. Il semblait légèrement plus agressif et perçant dans ses gestes, preuve que ses journées à se battre à l’Arène lui avaient bénéficié.

Lorsque ses deux compagnons détectèrent son aura plus riche et puissante qu’il y a quelques jours, ils se tournèrent vers lui et lui demandèrent involontairement : “Tu as percé, Xiao Yan ?”

L’adolescent hocha la tête, s’arrêta dans le hall et sourit en demandant à Wu Hao : “Comment c’est, à l’Arène ?”

Oh, il y a plein de gens puissants là-bas, et le genre de types à se façonner à travers de vraies batailles. Ils sont à mille lieues de ces types de l’académie externe qui ne savent que s’entraîner. J’y ai passé quatre jours, m’y suis battu huit fois ; j’ai gagné trois matchs et en ai perdu cinq. Au final, j’ai quand même perdu près de vingt jours d’énergie de feu.” Répondit le combattant en hochant la tête. Il tenait l’Arène en grande estime.

Cette information surprit un peu le jeune alchimiste. Même quelqu’un avec la puissance de son camarade ne pouvait pas maintenir un taux de cinquante pour cent de victoire. Il devait vraiment y avoir de nombreux puissants experts, là-bas, et ça piquait son intérêt.

Si tu as le temps, tu devrais te rendre à l’Arène essayer un coup. C’est un bon endroit pour affiner ses sens.” Wu Hao jeta une pâtisserie entre ses lèvres et dit vaguement : “Je vais passer un moment là-bas, au lieu d’aller à la Tour. L’Arène me convient mieux, je crois.”

Xiao Yan sourit et au moment où il allait prendre la parole, il entendit des pas derrière lui. Il se retourna pour voir qui était-ce et vit que c’était Xun’Er qui descendait les escaliers.

Il lui adressa un sourire, réfléchit un temps et dit : “Par chance, tout le monde est là ; je vais donc vous annoncer que j’ai l’intention d’aller m’entraîner en isolation quelque temps dans la Tour d’entraînement de Qi de la Flamme Céleste. Je vous remets les rênes de la secte du Roc pendant ce temps.”

Tu vas t’isoler ?” Ses trois interlocuteurs furent quelque peu stupéfiés par sa déclaration. Un moment plus tard, Xun’Er lui demanda : “Combien de temps ?”

Jusqu’à ce que je perce à la huitième étoile.” Répondit son aimé en souriant.

Hu Jia fronça les sourcils et le questionna : “Hein ? Tu as percé à la septième étoile il y a peu et tu penses percer à nouveau ? Personne ne va aussi vite même avec l’aide de la Tour, pas vrai ?”

Pas au premier ou second niveau, certainement. Cependant, ne possédons-nous pas des cartes de cristal vert ? Ké ké, elle nous permet de descendre au cinquième voire même au sixième niveau.” Dit le jeune alchimiste en souriant.

Les yeux de Wu Hao s’écarquillèrent aussitôt à cette annonce. “Le cinquième ou le sixième niveau ? Ne sais-tu donc pas que plus on descend dans la tour et plus la Flamme au Cœur de la Météorite est puissante et brûlante ? Avec ta puissance de Da Dou Shi sept étoiles, tu peux descendre au mieux au troisième niveau. Pour résister aux niveaux que tu vises, tu as besoin d’être au moins un Dou Ling quatre étoiles.”

Hu Jia opina légèrement du chef, de son côté. Elle avait aussi obtenu quelques informations sur la tour après s’être familiarisée avec l’académie interne.

Seule Xun’Er réagit différemment ; après une courte surprise, elle leva immédiatement sa tasse de thé à ses lèvres, but une petite gorgée et dit doucement : “Je peux vous assurer que Xiao Yan ge-ge est capable d’y arriver. Vous avez bien remarqué que de nombreux évènements inexplicables arrivent autour de lui, non ?” Elle connaissait bien mieux son amour que leurs deux camarades et savait qu’il ne s’avancerait pas s’il n’était pas sûr d’y arriver.

Le jeune homme hocha la tête en souriant. La Flamme du Lotus Cyan en sa possession lui permettait d’ignorer l’ardeur de la flamme concurrente et la corrosion du poison de feu, deux énormes obstacles à l’entraînement des autres étudiants.

Voyant qu’il avait pris sa décision, Wu Hao et Hu Jia ne purent que hocher la tête pour marquer leur accord.

Durant ma retraite, prêtez un peu plus attention au Gang Blanc. Bai Cheng n’a pas l’air d’être du type magnanime, alors je m’attends à ce qu’il nous fasse des coups en douce au bout des six mois de notre accord.” Dit-il en fronçant les sourcils à la mention de ce type maléfique.

Sa promise hocha la tête et répondit avec un petit sourire : “Mène ta retraite l’esprit tranquille, Xiao Yan ge-ge. Lorsque tu reviendras, tu retrouveras une secte du Roc plus forte encore. Et si Bei Cheng essaie de nous mener secrètement la vie dure, il ne pourra pas se plaindre que nous suivions les règles de l’académie interne.”

L’adolescent opina légèrement du chef, rassuré de savoir que la demoiselle s’occuperait de tout. Bai Cheng ne représentait pas une menace trop lourde à ses yeux.

Il but son thé d’un coup et demanda subitement : “J’y pense : existe-t-il dans l’académie interne un endroit où acheter divers ingrédients médicinaux ou des noyaux de monstres ?”

Xun’Er réfléchit à la question un temps avant de hocher la tête : “La région Est de l’académie interne est une zone d’échanges. On y trouve bien des choses étranges, dont de nombreux ingrédients médicinaux. Tout ce qui y est vendu a été trouvé par les étudiants dans les montagnes. Cependant, tu devras les acheter avec de l’énergie de feu.”

Xiao Yan grava tout ça dans sa mémoire, puis il se leva en se frottant les fesses, salua ses trois compagnons et sortit de la zone résidentielle des nouveaux élèves. Il se dirigea ensuite vers la région Est qu’avait mentionnée sa bien-aimée. Sa retraite allait durer un long moment, cette fois, et il avait besoin de préparer certaines choses pour s’entraîner au mieux.

L’académie interne était extrêmement vaste en elle-même, aussi mit-il une demie-heure pour arriver à la zone Est. Il ne s’était pas perdu sur le chemin, car la popularité de ce lieu de transactions engendrait un flot constant de gens.

Trente minutes plus tard, il s’arrêta devant une place extrêmement spacieuse, sur laquelle se trouvaient de nombreuses tables de pierre, toutes couvertes de divers objets. La foule entourait ces divers présentoirs, au point que la popularité des lieux laisse le jeune homme un peu coi.

Le bruit ambiant manqua presque de l’étourdir. Il se faufila dans la foule, parcourant répétitivement les articles sur les tables de pierre. Plus il en voyait et plus il était surpris, car certains des objets vendus n’étaient en rien inférieurs à ceux qu’on trouvait dans les villes de la Région Sinistre. Peut-être était-ce parce que l’Académie était installée loin dans les montagnes, mais les articles rares qu’on trouvait là n’étaient que rarement vus dans les boutiques de cette région.

Stupéfié, il se mit à la recherche des ingrédients dont il avait besoin. Comme il n’avait pas l’intention de produire une pilule de haut rang, il n’eut pas trop de mal à les trouver : au bout d’une heure à chiner et après avoir dépensé une petite trentaine de jours d’énergie, il obtint presque tout ce dont il avait besoin.

Xiao Yan observa le nombre considérablement réduit d’énergie de feu de sa carte et secoua la tête avec impuissance. Il pensait être tranquille avec un cent jours d’énergie, mais il ne se doutait pas que ses achats allaient lui porter un tel coup.

Après un dernier soupir envers la réduction de sa fortune, il décida de quitter la place. Mais alors qu’il venait juste de se retourner, la voix de Yao Lao résonna soudain en lui. “Petit bonhomme, le huitième étal devant toi. Va y jeter un oeil.”

Le disciple fut surpris par cette intervention soudaine, et il tourna aussitôt la tête vers la vague direction qui lui avait été indiquée. Cependant, il fut un peu surpris de voir que ce fameux huitième étal était dépourvu de la foule entourant les autres. Certains étudiants passant par là se hâtèrent de traverser la zone.

Dubitatif, il se faufila à travers la foule et se dirigea vers sa destination.

Tandis qu’il approchait l’endroit en question, il balaya l’étal du regard et découvrit qu’un homme vêtu d’habits gris pâle était assis en tailleur derrière. Ses yeux étaient clos, ignorant totalement les passants. Il n’avait vraiment pas l’air d’être venu vendre quoi que ce soit.

L’aura de cet homme n’échappa pas à sa perception spirituel acérée. Ce type… Son aura est très puissante. Je crains que même Bai Cheng ne puisse rien contre lui. Ce doit être un autre expert du Classement des Puissants. Son aura est certes puissante, mais elle est également pleine d’une hostilité féroce et violente. J’ai bien peur que ce type ne soit pas pacifique.

Le regard du jeune homme passa de l’individu à la table de pierre devant lui, qu’il balaya lentement.

Plus il voyait de ses articles et plus il était abasourdi. Il y avait un certain nombre de noyaux de monstres de divers éléments sur cette table, et ils étaient tous de quatrième rang ; une bête magique de ce rang pouvait affronter un Dou Ling ! Il était vraiment surprenant que cet homme en ait tué autant.

Il secoua la tête en soupirant de surprise quand tout à coup, son regard se figea ; il se mit à fixer quelque chose au milieu de la table.

L’objet qui avait attiré son attention était une plante grimpante de quinze centimètres de long environ. Elle était couleur émeraude et ressemblait assez à un bon morceau de jade. Quelques fines lignes naturelles étaient dessinées à sa surface, et remontaient le long de la plante comme un serpent sinueux. Le plus étrange était que cette plante sèche émettait encore une odeur étrange et rafraîchissante… Clairement, elle n’était pas ordinaire.

L’adolescent avait beau savoir que ce devait être l’objet le plus précieux du lot rien qu’à son apparence, il était cependant incapable de l’identifier avec ses seules connaissances. “Qu’est-ce c’est ?”

Une plante grimpante céleste de bois vert !” Lui répondit Yao Lao avec un petit rire où perçait clairement sa joie.

Le disciple fut surpris par cette réponse mais aussitôt, son coeur trembla de joie, ce qui se répercuta sur son expression.

Cette plante grimpante était un des objets dont il avait besoin pour raffiner la pilule d’esprit terrestre ! Il ne s’attendait pas du tout à avoir la chance de la trouver ici. Sa bonne étoile s’était vraiment surpassée !

Wazouille

Fondateur du site et traducteur de BTTH, DNC, TDG et SW, Wazouille est un grand audiophile, un gamer, un lecteur avide et bien d’autres choses encore, comme stakhanoviste, à son insu...

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)

BTTH Chapitre 481
BTTH Chapitre 483

5 Commentaires

  1. vico70

    merci pour le chapitre

    un petit rappel c’est quoi la pilule d’esprit terrestre ?

    Répondre
  2. ti

    Un énorme merci !!

    Répondre
    1. Ty

      C’est pas la pilule dont il aurait besoin pour absorber la flamme de la tour ?

      Répondre
  3. HinomuraHinomura

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  4. Aximili

    Merci pour le chapitre !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com