BTTH Chapitre 497

BTTH Chapitre 496
BTTH Chapitre 498

Et voici, avec un peu de  retard, le dernier BTTH ! :p

Les ennuis du Père Yan continuent !

Bonne lecture !

 

 

 

Chapitre 497 – Han Xian du Gang des Médicaments

 

Il y avait, près de l’entrée des quartiers du Gang Blanc, une zone dégagée plutôt spacieuse. Elle, qui était habituellement vide, se retrouvait encerclée par une foule énorme venant de toutes les directions.

Nombre des spectateurs discutaient entre eux et observaient les deux groupes qui se faisaient face, avec des regards aux émotions différentes.

Un de ces deux groupes possédait plus de membres que l’autre. Il réunissait une cinquantaine de personnes, dont la présence imposante suffisait à elle seule à surprendre les autres. Leurs opposants étaient moins nombreux, par contre ; un compte rapide relevait une trentaine de personnes. Cela dit, que ce soit en termes d’aura ou d’expressions, ces gens n’étaient absolument pas effrayés par leurs adversaires plus nombreux. Au contraire, ils semblaient tous plus arrogants les uns que les autres. Clairement, ils avaient l’intention de les provoquer.

Depuis sa position de chef en tête de son groupe, Bai Cheng croisa les bras et éclata d’un rire moqueur : “Bah alors, Xiao Yan, tu as ramené tant de monde dans l’intention d’infliger un grand coup au Gang Blanc ?” Derrière lui se tenaient Bai Shan, Fu Ao et les deux autres. Ces deux-là avaient une aura de Dou Ling de force similaire à celle de Fu Ao.

Xiao Yan, qui avait l’air assez maussade, dit d’une voix à la froideur manifeste : “Bai Cheng, notre secte du Roc ne t’a jamais provoqué, mais tu nous as empêché de vendre des pilules médicinales. N’est-ce pas aller trop loin ?”

Bai Cheng fit rouler ses yeux dans leurs orbites et répondit avec indifférence : “L’académie interne n’a jamais empêché quiconque de se battre. Ce genre de petits tracas arrive quotidiennement, alors il n’y a pas de quoi en faire un drame. Si vous voulez vous plaindre, plaignez-vous de ne pas être assez fort.”

L’adolescent haussa les épaules et rit doucement d’un air moqueur, qui n’échappa pas aux spectateurs : “Selon toute vraisemblance, le Gang Blanc a l’intention de briser la promesse qu’il a faite l’autre fois. Ah, j’ai vraiment pris mes désirs pour des réalités quand je me suis imaginé que même si tu as une personnalité atroce, tu aurais au moins été capable de tenir ta parole… On dirait bien que vous n’êtes qu’un gang de bas étage sans intégrité, crédibilité ou face.” À ces mots, l’audience éclata immédiatement de rire, car de nombreuses personnes avaient entendu parler de la promesse de Fu Ao.

Le visage de Bai Cheng s’assombrit grandement sous les rires environnants. Il observa son jeune interlocuteur d’un regard froid et sombre : “On dirait qu’en plus de savoir dépendre de femmes, tu es également éloquent. La promesse qu’il a faite disait effectivement que nous ne viendrions pas vous causer du tort, mais ça n’incluait pas les demandes de tiers parti de vous donner une bonne leçon à vous, les petits nouveaux arrogants…”

Quelqu’un vous l’a demandé ? Et qui ?” Demanda le jeune alchimiste en riant froidement.

Je n’ai rien à te dire.” Bai Cheng fit de même, puis il fit légèrement craquer son coup en observant le groupe de nouveau avec malice. Il dit d’une voix rauque : “Je pense que cette promesse n’a plus lieu d’être, puisque vous êtes tous venus ici. Du coup, ne reprochez pas à mon Gang Blanc d’utiliser sa force supérieure pour martyriser les faibles !”

Pourquoi ne viendrais-tu pas voir si on est faible ?” Répliqua Xiao Yan avec un regard de vipère. Il bougea légèrement sa main droite, et l’énorme règle de fer noire y apparut dans un flash. Il avait pris sa décision : s’ils en venaient à se battre, alors il cognerait ce bâtard jusqu’à le blesser grièvement, dusse-t-il utiliser le Tsunami Séparant les Flammes.

Oh… C’est animé, par ici.”

Alors que la colère du jeune homme gonflait graduellement, une voix familière et moqueuse retentit tout à coup depuis la foule. Aussitôt, une silhouette grise cligna et apparut devant lui comme un fantôme.

Lin Yan ?” Dit l’adolescent, surpris de le voir. Il fronça aussitôt un peu les sourcils : “Pourquoi es-tu venu ?”

La nouvelle de cette petite sauterie s’est répandue à travers toute l’académie interne, aussi devais-je naturellement venir y jeter un oeil.” Lui répondit Lin Yan avec un sourire et en haussant les épaules. Il venait juste de terminer son traitement contre le poison de feu quand il apprit la nouvelle et comme il avait toujours clamé devoir à l’adolescent une faveur, il s’était précipité vers les quartiers du Gang Blanc après un moment d’hésitation.

L’apparition du Dou Ling provoqua évidemment une agitation dans la foule environnante. Presque personne n’ignorait qui il était, avec le statut qu’il possédait au sein de l’établissement, et la familiarité qu’il démontrait à l’égard du challenger donna naissance à de nombreuses conversations privées. Nombre de personnes cessèrent de jeter des regards compatissants à la secte du Roc. Il était probable qu’avec l’aide de Lin Yan, le Gang Blanc n’ait plus le même courage… Après tout, Bai Cheng ne pouvait se mesurer à ‘Lin Yan à la Hache Folle’.

Justement, Bai Cheng changea également d’expression en voyant ce dernier soudainement apparaître, et encore plus en le voyant discuter en souriant avec son adversaire. Lin Yan était un grand expert faisant partie du top 10 du Classement des Puissants, et il surpassait de loin le chef du Gang Blanc, qui n’était que dans le top 30.

Certes, Bai Cheng grimaçait, mais il refusait de battre en retraite juste comme ça. Il fit immédiatement un pas en avant, joignit les mains à l’attention de la Hache Folle et dit d’une voix grave : “Lin Yan, c’est un problème entre mon Gang Blanc et la secte du Roc. Tu..”

Lin Yan sourit et ne s’embarrassa pas de politesse : “Épargne-moi tes balivernes. Je dois une faveur à Xiao Yan, alors je vais naturellement les aider. Tu dois d’abord demander à la ‘hache de feu distante’ dans ma main la permission avant de les toucher.” Il fit un petit geste de la main, et une hache géante rouge d’un mètre cinquante de long y apparut. Il la brandit dans les airs, et la lame laissa un halo rouge derrière elle en coupant les airs.

Tu…” Balbutia Bai Cheng, perplexe. Il voulait exploser de rage, mais en pensant à la force de cet invité surprise, il ne put que ravaler les mots qui parvenaient à ses lèvres. Il tourna son regard vers Xiao Yan et dit avec un sourire furieux : “Quand arrêteras-tu de dépendre des autres, Xiao Yan ? La dernière fois, c’était Han Yue et maintenant, c’est Lin Yan. Qui inviteras-tu, la prochaine fois ?”

L’expression de Lin Yan se rembrunit, et il se mit à le tancer sarcastiquement : “Je me demande si tu veux vraiment ta face ? Ça fait combien de temps que tu es entré à l’académie interne ? Et combien de temps ça fait que Xiao Yan y est entré ? Tu joues les durs devant la secte du Roc, qui vient juste d’être fondé, mais va affronter les ‘Crocs de Loup’ de Lin Xiuya si tu en es capable ! Si tu oses y aller, je ne t’empêcherai pas de te débarrasser de la secte du Roc comme tu l’entends. Par contre, si tu n’as pas les couilles de le faire, fous le camp. Tu ergotes encore ici et là ; essaierais-tu de provoquer Xiao Yan pour qu’il t’affronte en un contre un ? Si vous aviez tous les deux passé autant de temps à l’académie interne, je ne t’en empêcherais pas.“

Les spectateurs alentour furent également choqués par cette tirade. Ils pensèrent tout bas que ce type était digne d’être le plus cinglé de l’académie ; quand il parlait, il ne donnait de la face à personne. Bai Cheng avait plus de chances de se gifler en public que d’être assez stupide pour aller chercher des noises à Lin Xiuya.

De son côté, Xiao Yan ne savait pas s’il devait rire ou pleurer en étant protégé par Lin Yan. Son verbe était vicieux, mais il en tira un grand réconfort.

Tout à coup, un rire froid et moqueur éclata soudainement. Tout le monde tourna la tête dans sa direction, et se rendit compte que la foule avait créé un passage. Un grand groupe de gens portant des robes d’alchimiste traversa cedit passage en roulant des mécaniques. À leur tête se trouvait un homme souriant en coin, probablement l’auteur de ce rire froid.

Hein ? N’est-ce pas le Gang des Médicaments ? Quand ont-ils également été impliqués ?”

Le type à leur tête ne serait pas leur chef, Han Xian ? Je ne m’attendais vraiment pas à ce qu’il apparaisse aussi.”

D’après ce que Han Xian a dit, on dirait qu’ils sont là pour soutenir le Gang Blanc. Ça va être vraiment sympa à voir : la secte du Roc a Lin Yan, tandis que le Gang Blanc a Han Xian…”

Bai Cheng se réjouit aussitôt un peu de voir le groupe d’alchimistes arriver. Le Gang des Médicaments occupait une position assez élevée dans l’académie interne, et ils avaient des relations avec de nombreux experts du Classement des Puissants. Du coup, on pouvait dire que le Gang de Médecines faisait partie des factions à ne pas prendre à la légère, comme celles de ces types anormalement puissants qui occupaient le top du Classement.

Lin Yan fronça également les sourcils à l’arrivée du nouveau venu, mais il le tança cependant vertement peu après : “Heï, alors c’est toi, le type qui vend de faux médicaments.”

Han Xian ignora sa remarque, et tourna son regard vers la personne derrière lui. Leurs regards se croisèrent dans une gerbe d’étincelles.

Après qu’ils se soient fixés un moment, le chef du Gang des Médicaments se mit à rire : “Ké ké, cette personne doit être le chef de la secte du Roc, le fameux Xiao Yan qui a raffiné trois types de pilules médicinales, n’est-ce pas ? Je ne m’attendais vraiment pas à ce que tu sois également un alchimiste.”

Xiao Yan le fit avec indifférence, puis il balaya du regard les quatre vaguelettes argentées sur sa poitrine et en resta surpris. Il ne s’attendait pas non plus à ce que ce type soit réellement un alchimiste de quatrième rang. La surprise passée, il se mit à sourire froidement : “Senior Han Xian, je pense que vous êtes celui qui a engagé le Gang Blanc pour nous porter atteinte, pas vrai ?”

Han Xian leva légèrement les sourcils à sa question. Il n’admit rien et répondit juste lentement : “Pourquoi la secte du Roc ne réfléchirait pas aux tabous qu’elle a pu commettre, et qui ont mené tout droit à cette fin ? Vous êtes tous des nouveaux élèves, alors vous devriez bien vous comporter durant votre première année. Un trop gros appétit ne vous mènera qu’à votre mort.”

Merci pour ce rappel, Senior, mais je ne saurais si je vais mourir à force de manger, ou juste grossir, seulement après avoir essayé.” Dit le jeune alchimiste en riant face à la menace voilée de Han Xian.

Malheureusement, tu n’auras pas l’occasion de manger jusqu’à en grossir. Le Gang Blanc suffit à lui seul à faire perdre toute sa réputation à ta secte, et tu as quand même la prétention de vouloir la faire grandir ?” Dit Han Xian en riant doucement.

Lin Yan fronça les sourcils et demanda : “Alors d’après ce que tu as dit, tu es vraiment celui qui a poussé le Gang Blanc à attaquer la secte du Roc, Han Xian ?”

Ce dernier s’écria aussitôt froidement : “Lin Yan, je te conseille de ne pas te mêler des affaires des autres. Tu as beau être dixième au Classement des Puissants, tu sais parfaitement que tu n’es pas le premier. Il y a neuf personnes devant toi, et si tu veux vraiment te battre pour un autre, alors je ne pourrais qu’inviter ceux qui te précèdent. Ils sont peut-être chers, mais notre Gang des Médicaments peut se le  permettre !”

Face à cette menace, l’expression de Lin Yan devint aussi froide et solennelle que celle du chef du Gang des Médicaments. Il allait l’injurier copieusement quand Xiao Yan l’arrêta.

Laisse-moi m’occuper de tout ça, grand-frère Lin Yan.” Dit-il en souriant. Il fit lentement un pas en avant sous le regard de tous, et il fixa directement Han Xian, à qui il dit doucement : “Je sais que tu as peur que je te prive de ta source lucrative de revenues. Cependant, ta répression ne marchera qu’un temps. Tant que je serais en vie, je continuerai de raffiner, et les gens distingueront naturellement la différence entre mes pilules et celles de ta faction. Quand ça arrivera, tes mesures répressives seront inutiles.”

Le petit sourire en coin de Han Xian s’élargit davantage, tandis que son regard devint de plus en plus glacial. “Ah oui ?”

L’adolescent sourit froidement en retour en observant son interlocuteur : “Cependant, si tu acceptes ma suggestion, notre secte du Roc pourrait abandonner le marché des pilules médicinales et ne plus jamais y revenir.”

Wazouille

Fondateur du site et traducteur de BTTH, DNC, TDG et SW, Wazouille est un grand audiophile, un gamer, un lecteur avide et bien d’autres choses encore, comme stakhanoviste, à son insu...

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)

BTTH Chapitre 496
BTTH Chapitre 498

10 Commentaires

  1. ZRM

    Merciiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii

    Répondre
  2. IsybileXiaoNovels

    Merci pour le chapitre !
    Par contre j’ai hâte que Xiao Yan casse 2/3bouches histoire de fermer la gueule à tous ces tocards qui le provoquent…

    Répondre
    1. DarkramDarkram

      T’es un peu trop gentil pour le coup. Moi, je souhaiterai qu’il ne casse pas seulement 2/3 bouches mais qu’en plus, il leur pète les bras, les jambes, qu’il défonce tellement leur gueule qu’ils en deviendraient méconnaissables et enfin qu’il les rende infirme c’est-à-dire qu’ils soient dans l’incapacité d’utiliser leur QI. Une fois tout ceci fait, il les fait devenir ses esclaves et leur fait subir des horreurs inimaginable. Enfin, une fois leur corps et leur esprit brisé, qu’il les jette comme des merdes dans un endroit rempli de bêtes magiques.

      Vous me trouvez tyrannique ? Honnêtement, je trouve que c’est peu comme traitement face à ce genre de sous-merdes qui pètent plus haut que leur cu et qui chialent dès qu’ils se font battre. Je sens qu’on va me prendre pour un psychopathe, je ne sais pas pourquoi ^^.

      Répondre
  3. HinomuraHinomura

    Merci pour le chapitre.
    Quel idée as t’il encore en tête ?

    Répondre
  4. Sunwoo

    Je lance un S.O.S et je vous demande votre aide !

    Je suis un grand fan du Manhua mais malheureusement il n’avance que très lentement… C’est pour cette raison que je souhaite lire le light novel mais il y a tellement de chapitres que je me perds… (J’ai oublié les noms des personnages secondaires et lieu donc j’ai aucun repère pour m’aider dans ma recherche…)

    Qui pourrai me donner le chapitre ou s’arrête le Manhua ? Au moins une fourchette de 30 chapitres.

    Si vous ne savez ce n’est pas grave (^_^)”

    Répondre
    1. essitam

      le manhua(doupo cangqiong) est plus avancé que le LN(BTTH)

      Répondre
      1. Alfagyr

        Le LN est terminé… Comment peut il être en retard… (1648 chapitres)

        Répondre
        1. Saphira

          Il faisait référence à celui-ci pas la version anglaise.
          Il suffit de comparer les titres (par contre tu fera l’impasse sur beaucoup de chose si tu reprend à partir du manhua) sinon c’est le chap 1067 LN

          Répondre
  5. Aximili

    Merci pour le chapitre !

    Répondre
  6. Misaki

    Merci pour les chapitres. Trop impatiente de lire la suite. Mais qu’a t’il encore inventé XD.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com