BTTH Chapitre 506 [Bonus]

BTTH Chapitre 505 [Bonus]
BTTH Chapitre 507 [Bonus]

RAH ! Après moultes galères, voilà enfin le premier des deux BTTH de ce soir !

Nous les devons encore à notre généreux donateur, Ragnaar le puissant !

Encore merci à lui et bonne lecture !

PS : je mange rapidement et j’enchaîne avec le 507 o〉

 

 

 

Chapitre 506 – Force vent éclair

 

Les nuages noirs formaient des couches épaisses et couvraient le ciel tout entier. De temps à autre, des éclairs de plusieurs mètres de long serpentaient à travers les nuages, comme autant de reptiles d’argent géants. Ils déchiraient le ciel et illuminaient la chaîne montagneuse sous leur brillance céleste éblouissante. Même les bêtes magiques indigènes à la montagne n’osaient pas mettre la truffe hors de leur antre, poussant quelques faibles rugissements qui furent transportés par le vent.

Pas loin du jeune homme, un petit arbre fut déraciné par la violence des éléments et fut violemment jeté en bas de la montagne. Cependant, on n’entendit pas le moindre bruit parvenir du contrebas, et ce même après un long moment…

Xiao Yan était assis en tailleur sur un rocher vert, où il tenait fermement entre ses mains le parchemin argenté. Le rouleau, qui paraissait habituellement aussi banal qu’ancien, émit peu à peu une légère chaleur. De temps à autre, l’adolescent pouvait même voir des fils extrêmement minces d’éclair argenté briller à l’intérieur en y passant le regard.

Il leva la tête et observa le ciel couvert de nuages et d’éclair. Il poussa une longue expiration et posa sa main droite sur sa cuisse. Il la sentit légèrement trembler… Preuve qu’il n’était clairement pas aussi calme qu’il voulait bien le montrer par temps horrible ou un éclair absolument terrifiant pouvait tomber à tout moment.

Quand devrais-je commencer, maître ?” Demanda-t-il en tenant le rouleau dans sa main. À ce moment, les cinq mots du parchemin, ‘déplacement des trois mille éclairs’, se mirent à crépiter comme s’ils voulaient bondir du rouleau.

La voix sérieuse de Yao Lao tonna depuis son coeur : “Tu peux commencer, mais fais attention. La force vent éclair n’est pas aussi terrifiante que celle d’une Flamme Exceptionnelle, mais elle reste extraordinairement écrasante. Ta vie pourrait être en danger si tu ne fais pas attention.”

Oui, maître.” Le jeune disciple opina vaguement du chef. Il savait parfaitement que la chemin menant à la puissance n’était jamais un long fleuve tranquille. Par exemple, le Mantra de Feu que lui avait enseigné son maître lui permettait d’avaler des Flammes Exceptionnelles, mais il devait risquer sa vie à chaque évolution de la méthode de Qi. Il ne craignait plus le danger.

Il se disait aussi que si la Flamme de Noyau Terrestre du Lotus Cyan ne l’avait pas carbonisé, alors la force vent éclair n’avait pas non plus de quoi le faire abandonner.

Ouvre le parchemin et place-le sur tes jambes. La force vent éclair environnante est à son apogée, à présent ; n’essaie pas de la diriger, le fil de vent éclair dans le rouleau va automatiquement en sortir, et tu n’auras qu’à l’attraper le moment venu. Il ne te restera alors qu’à l’absorber et le raffiner.” Expliqua le vieillard.

Le jeune homme répéta mentalement les différentes étapes puis, une fois qu’il s’aperçut qu’il était fin prêt, il hocha lourdement la tête. Ses deux mains tenant le parchemin, il déroula le rouleau couvert d’une eau médicinale particulière au pouvoir d’étanchéité.

Une fois le parchemin ouvert, une lueur argentée éblouissante en jaillit brusquement avec une force explosive. Immédiatement, elle se changea en une espèce de pilier d’énergie argenté qui perçait la couche épaisse de nuages noirs. Ce pilier était si brillant qu’on pouvait certainement le voir clairement à une cinquantaine de kilomètres de là.

Cette éruption subite stupéfia grandement le jeune alchimiste, qui en pâlit même. Par chance, le pilier de foudre ne dura pas longtemps ; il se retira rapidement des nuages et finit par revenir entièrement dans le parchemin.

Xiao Yan soupira de soulagement en voyant le parchemin revenu à la normale, et il essuya la sueur froide perlant à son front. Après tout, cet endroit n’était pas très éloigné de la région du Territoire Sinistre : il se retrouverait probablement dans une nouvelle situation indésirable si quelqu’un de là-bas venait à remarquer tout ça. Il n’avait pas oublié l’incroyable cupidité des habitants de cette région. Il éprouvait également une certaine culpabilité, vu les origines louches de ce parchemin de cette technique d’agilité de Dou. Clairement, la secte du Sang et lui avaient atteint un point de non-retour, après ces meurtres et le vol de leurs trésors.

L’adolescent ne pensait pas que le père le laisserait si facilement tranquille, après qu’il ait tué son fils. Le chef de la secte du Sang ignorait heureusement qu’il était son meurtrier ; dans le cas contraire, il l’aurait probablement débusqué de force et l’aurait exécuté, même avec son statut d’étudiant de l’Académie Jia Nan.

Il écarta ces pensées et tourna son regard vers le parchemin face à lui. Il fut alors surpris, car étonnamment, le rouleau brillait d’une légère lueur argentée, probablement suite à l’étape précédente. La lueur semblait former une forme aussi vague qu’étrange, sans qu’il parvienne pour autant à devenir ce que ça pouvait être.

Le jeune alchimiste se remémora les instructions de son vieux maître, puis il prit une grande inspiration. Il se calma et se concentra ; sa force spirituelle s’échappa alors de son corps et couvrit fermement le rouleau et le rocher vert, de sorte que même le mouvement des grains de sable en dessous ne puisse lui échapper.

Peu après, la lueur argentée du parchemin brilla de plus en plus sous la lueur des éclairs dans le ciel. Au final, il commença à flotter lentement jusqu’à atteindre le niveau de la poitrine du  jeune homme, où il s’arrêta.

Alors que la lueur argentée s’intensifiait petit à petit, les formes à sa surface devinrent graduellement plus nettes. En y jetant un oeil, on apercevait de nombreuses silhouettes humaines, figées dans diverses formes de course. Bien qu’elles aient toutes des pauses différentes, leurs jambes étaient toutes couvertes de minuscules pythons électriques argentés. La lueur se mut un peu et donna du mouvement aux silhouettes, qui parurent vivantes. Une légère fluctuation traversa l’air, et les nombreuses silhouettes s’arrachèrent au contrôle de la lueur pour se précipiter droit vers le ciel lointain.

Ces silhouettes illusoires étaient si rapides que ça en était terrifiant. C’était comme si elles ignoraient totalement le concept de distance. En un instant, elles avaient réussi à s’enfuir de la zone couverte par sa perception spirituelle.

Xiao Yan avait beau être concentré et avoir détecté les silhouettes d’énergie au moment même où elles s’étaient arrachées au halo, il ne fut néanmoins capable de les arrêter sur-le-champ. Les silhouettes avaient quitté son champ d’action au moment où son Dou Qi s’échappa de ses paumes, ce qui l’abasourdit quelque peu.

Alors qu’il se sentait stupéfait et agacé, la voix familière de Yao Lao retentit subitement : “Figez-vous !” Sa voix contenait une puissante force spirituelle et de plus, elle arrêta le vent partout où elle passait.

Le vent resta immobile, tout comme ces fameuses silhouettes qui s’apprêtaient à s’enfuir dans le ciel. Elles étaient figées dans les airs et avaient toutes des poses aussi différentes et étranges les unes que les autres.

La voix grave du vieillard retentit à nouveau. “Revenez !” La puissante force spirituelle qui avait essentiellement couvert toute la chaîne montagneuse se rétracta à toute vitesse, entraînant avec elle les silhouettes humaines jusqu’à ce qu’elles soient toutes déversées dans le crâne du disciple.

L’esprit de ce dernier trembla, abasourdi par la force spirituelle terrifiante de son maître. Il fut aussitôt pris de vertiges tandis que des silhouettes extrêmement étranges apparurent vaguement dans ses pensées. Cela dit, il fut incapable de s’en souvenir proprement dans son état.

Son étourdissement persista un moment avant que les silhouettes dans son esprit ne disparaissent peu à peu.

Le jeune homme se réveilla graduellement de son vertige. Le ciel était toujours parcouru d’éclairs, et les nuages noirs et denses pesaient sur son coeur au point qu’il en ait du mal à respirer.

Il repensa alors à nouveau à la force spirituelle du vieil homme, qui avait été capable de figer l’espace, et il en fut émerveillé. Votre force spirituelle est vraiment impressionnante, Maître. Il doit probablement y avoir peu de gens capables de rivaliser avec vous sur ce point. Je comprends mieux comment vous avez pu affronter un Dou Zong rien qu’avec votre force spirituelle…

La voix de Yao Lao tonna tout à coup en lui. “Arrête tes balivernes ? La force vent éclair est déjà entrée en toi avec ces images. Dépêche-toi de la raffiner !”

Son avertissement s’éteignit à peine que le corps de l’adolescent s’immobilisât subitement. Son visage était cramoisi, et un fil d’éclair minuscule traversa alors ses yeux.

Le jeune alchimiste forma rapidement un sceau d’entraînement de ses doigts. Il connaissait si bien ce sceau qu’il était capable de le faire les yeux fermés. Son esprit entra alors dans son corps à la vitesse de l’éclair, suite à quoi le cristal de Dou dans son vortex trembla rapidement. Un puissant Dou Qi vert en jaillit, et déferla comme un raz-de-marée dans ses méridiens jusqu’à encercler de toute part un fil d’énergie argentée à une intersection.

Grâce à l’avertissement opportun de Yao Lao, il avait pu cerner la force vent éclair qui se cachait en lui avant qu’elle puisse causer le moindre dégâts. Les fluctuations de plus en plus puissantes laissées sur le chemin de cette force lui firent penser qu’il avait beaucoup de chance d’avoir évité une catastrophe…

L’énergie argentée se tordit répétitivement et poussa des sifflements incessants, comme un énorme python : “Hiss, hiss!”

Xiao Yan fut surpris de découvrir que le Dou Qi qui encerclait l’énergie avait commencé à légèrement trembler suite à ses sifflements, comme s’il avait peur… C’était comme si un grand troupeau de moutons cernaient un énorme python incroyablement vicieux, de crainte qu’il ne leur saute dessus et les tue à tout moment.

Le fils d’énergie sembla avoir perçu le tremblement du Dou Qi alentour. Il bondit férocement et partout sur son passage, le Dou Qi vert se recroquevilla précipitamment, ce qui fit siffler de plus en plus intensément le fils, comme s’il se payait arrogamment sa tête. Une réaction aussi humaine stupéfia grandement le jeune homme.

Cela dit, un léger sourire glacial ornait ses lèvres malgré sa surprise. Un fil de vent éclair était en réalité aussi arrogant ?

Hmph !”

Il renifla gravement et subitement, le Dou Qi encerclant l’énergie argentée se mit à fluctuer. Aussitôt, il se tordit légèrement, et des filets de flamme verte se répandirent lentement en son sein.

L’énergie folle parut choquée par l’apparition des flammes, et sa lueur s’obscurcit rapidement.

Devant sa réaction, le Dou Qi sembla laisser tomber sa peau de mouton et se changea en loup affamé. Il se rapprocha de sa cible, un pas après l’autre, se préparant fiévreusement à lui sauter dessus à tout moment !

Wazouille

Fondateur du site et traducteur de BTTH, DNC, TDG et SW, Wazouille est un grand audiophile, un gamer, un lecteur avide et bien d’autres choses encore, comme stakhanoviste, à son insu...

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)

BTTH Chapitre 505 [Bonus]
BTTH Chapitre 507 [Bonus]

5 Commentaires

  1. Zhexiel Kurokage

    Merci pour le chapitre.

    Répondre
  2. DarkramDarkram

    Merci pour ce chapitre.

    Répondre
  3. ti

    Merci !!

    Répondre
  4. Aximili

    Merci pour le chapitre !

    Répondre
  5. HinomuraHinomura

    Merci pour le chapitre

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com