BTTH Chapitre 526

BTTH Chapitre 525
BTTH Chapitre 527

Aujourd’hui, Xiao Yan va vous montrer ce qu’il arrive quand on joue au con avec un alchimiste…

Bonne lecture à tous 😀

 

 

 

Chapitre 526 – Drogues de combat

 

La pression du coup de paume effleura de justesse Bai Cheng, mais il n’eut pas le temps de s’en réjouir, car le coude de Xiao Yan s’abattit subitement avec violence. Le vent qui s’y concentrait déchira l’air et il était si aigu et puissant que les gens durent se frotter les oreilles sous la douleur.

La brute tint fermement sa lance de la main droite et la racla au sol afin de se stabiliser. Il porta précipitamment un coup en avant de l’autre main, et elle entra enfin en contact avec le coude de son adversaire. Des ondulations se répandirent du point d’impact, et on entendit légèrement des os craquer.

Bai Cheng pâlit sous la puissance du coup de coude du jeune homme. Sous cette force, il se retrouva penché en arrière et fut lourdement fracassé à terre, au point d’en créer des fissures à l’impact.

L’adolescent le contempla avec indifférence et ne s’arrêta d’attaquer même une seconde. Le Dou Qi vert s’aggloméra rapidement autour de lui tandis qu’il adressa immédiatement un coup de pied à la tête de son adversaire au sol. Il ne faisait aucun doute, au vu de sa posture, qu’il le rendrait à tout le moins inconscient s’il devait réussir à le toucher…

La brute se couvrit de sueur froide en sentant la pression du coup de pied visant son visage. Il ne se soucia alors plus des apparences, et il roula à terre pour esquiver de justesse le coup de pied.

Moins d’une minute s’était écoulée depuis que le jeune alchimiste avait perdu sa règle. Cependant, la situation était à présent complètement renversée, contrairement à ce à quoi s’attendait le public complètement ébahi. Les membres du Gang Blanc, qui ricanait jusque là, étaient à présent complètement muets. Ils poussaient des cris rauques de surprise et avaient perdu toute leur superbe.

Contrairement à ces voyous estomaqués, les membres de la secte du Roc poussaient des vivats, car ils s’attendaient à ce que leur chef soit complètement désavantagé après avoir été désarmé. Personne n’aurait pensé le voir faire un tel retour en force, au point d’envoyer valdinguer Bai Cheng qui était censé avoir le dessus. C’est pour cette raison que toutes leurs craintes s’évanouir et qu’ils exprimèrent ainsi leur joie. D’ailleurs, certains parmi les plus impulsifs d’entre eux se payèrent la poire de leurs rivaux jusque là goguenards, au point de les laisser verts de rage.

Depuis le haut de l’Arène, Yan Hao dit avec une certaine surprise : “Xiao Yan est plutôt puissant au corps à corps. N’est-il pas plus fort encore que lorsqu’il tenait sa règle noire, au vu de la puissance et la vitesse de ses attaques ?”

Il n’est pas juste un peu plus fort.” Dit Lin Xiuya en fronçant légèrement les sourcils. Il pouvait sentir que le jeune alchimiste dégageait un Dou Qi plus puissant encore que lorsqu’il tenait son arme. Il réfléchit un peu, puis tourna son regard vers la lourde règle de fer tombée hors du champ de bataille, et marmonna : “Je pense que c’est dû à sa règle.”

Yan Hao et les autres réagirent à cette remarque. Ils se souvinrent que la force de Xiao Yan s’était envolée une fois que la règle lui avait échappé des mains, et ils acquiescèrent immédiatement en comprenant ce qu’il voulait dire.

Ce bonhomme est vraiment surprenant en tout point.”

……

Bai Cheng profita de sa position pour bondir sur ses pieds, tandis que son expression passait alternativement de la honte à la rage en entendant les moqueries du public. Un long moment plus tard, il reprit son air lugubre et il fixa d’un regard glacial son ennemi, avant de le tancer d’un air sombre : “T’es un bon gamin, tu avais encore cette corde à ton arc. Je t’ai vraiment sous-estimé.”

Xiao Yan tendit légèrement ses bras devant lui avant d’expirer longuement. L’échange précédent au corps à corps semblait avoir éveillé en lui toute la force potentielle qui s’y cachait, et il se sentait du coup si bien qu’il avait envie de rugir vers le ciel. Ce combat était une aubaine pour lui qui venait de percer.

Ah, il t’est arrivé de me prendre au sérieux ?” Dit-il en penchant légèrement la tête de côté avec un petit sourire moqueur. Cependant, sans attendre que son opposant réponde, il fit apparaître sous ses pieds un halo argenté, et il apparut à nouveau à côté de la brute comme un fantôme. Il le frappa alors de ses poings, ses jambes, ses coudes et toute autre partie du corps utilisable en offensive, en déchirant le vent. De nombreuses images rémanentes stagnèrent dans les airs, et son assaut fit vrombir le vent comme une bourrasque.

Après avoir subi une première fois ses attaques, Bai cheng ne se retrouva pas pris au dépourvu cette fois-ci. Il fit danser sa lance entre ses mains et parvint à voir quelques images rémanentes d’attaques le visant.

Deux silhouettes humaines filèrent à travers le champ de bataille à toute allure, déclenchant des explosions tonitruantes à chaque collision, qui créèrent des craquelures qui se répandirent rapidement au sol.

Bang, bang !”

Les grondements sourds des collisions se répercutèrent encore et encore à travers le champ de bataille et au final, on ne put que vaguement voir deux silhouettes lumineuses faisant tout leur possible pour déployer leur Dou Qi. Le public à plusieurs dizaines de mètres de là suffoquait un peu sous la puissante pression qui se dégageait des combattants.

Nombre de membres du public étaient abasourdis par ces échanges d’une férocité incomparable, qui montraient que les deux adversaires étaient de force égale. Certains en furent ébahis, car même si la réputation de Bai Cheng au sein de l’académie interne n’était pas comparable à celle de Lin Xiuya ou des autres, il était tout de même un expert du classement des puissants. Il faisait partie du haut du panier, mais ce nouvel étudiant entré dans l’établissement il y a moins de six mois était capable de l’affronter jusque là, et ce sans être désavantagé. Cet exploit fit honte à certains étudiants là depuis plus longtemps que lui…

Alors que la bataille atteignait son paroxysme, le public se fit bien plus discret. Nombre d’entre eux regardaient les deux silhouettes lumineuses bouger à la vitesse de l’éclair les mains moites. Les deux adversaires, à ce moment, avaient déployé toute leur puissance ; si l’un d’entre eux devait même légèrement se ramollir, son opposant en profiterait probablement pour lancer une attaque décisive.

En fait, la réputation de Xiao Yan ne souffrirait pas trop d’une défaite maintenant que le combat avait atteint ce stade. Après tout, Bai Cheng était un étudiant présent dans l’académie depuis deux ou trois ans, aussi le fait qu’il parvienne à se battre à son niveau tout en étant entré il y a moins de six mois était une raison suffisante pour qu’une majorité des étudiants l’admirent. La brute, elle, était dans une situation inverse, aussi comprenait-il parfaitement qu’il ne pouvait pas terminer sur un match nul, de crainte que le jeune homme ne se serve de sa réputation comme d’un tremplin.

Une lueur sombre et vicieuse brilla dans son regard. Il ne pouvait s’empêcher d’éprouver une légère anxiété, car au départ, il pensait pouvoir se débarrasser de l’adolescent facilement en démontrant toute sa puissance. Il ne s’attendait pas du tout à ce que son adversaire l’entraîne dans une telle impasse ! Peu importait la vivacité de ses attaques, ce sale gamin lui collait aux basques comme un chewing-gum, et il l’assaillait de puissantes attaques qui l’empêchaient de démontrer sa prouesse à la lance.

Je dois vaincre ce petit bâtard quoiqu’il arrive ! On dirait que je vais devoir me servir de ‘ça’. Son expression devint soudainement bien plus féroce. Il tenait la longue lance de la main droite fermement en résistant aux assauts du jeune alchimiste, tandis que de la droite il fit rouler dans sa paume une pilule médicinale carmin depuis sa manche. Il la jeta alors aussitôt entre ses lèvres.

À ce moment, le visage de Bai Cheng prit immédiatement une teinte carmin, et il poussa un rugissement sourd alors que le Dou Qi jaune sombre de son Dou Qi déferla incontrôlablement de son corps. On percevait d’ailleurs une pointe rouge/violette dans le jaune de son Dou Qi.

Le poing de l’adolescent s’écrasa lourdement sur la hampe de la lance, qui se tordit légèrement sous l’impact, avant d’abruptement déployer une puissance extraordinaire. Le jeune homme ne put réagir à temps face à ce retour de force, et il fut forcé de reculer. Cependant, alors qu’il venait juste de se stabiliser, la silhouette jaune de la brute subitement bien plus rapide apparut juste devant lui. Elle secoua la lance et la brandit violemment vers la main de son adversaire.

Bang !”

Un bruit sourd tonna et le jeune alchimiste eut très mal à la main. Le changement soudain de régime de son adversaire l’avait forcé à reculer de cinq à six mètres, et il l’avait également fait un peu pâlir.

Ce renversement abrupt de la situation surprit quelques spectateurs, notamment lorsqu’ils remarquèrent le teint rougi de Bai Cheng. Les plus observateurs d’entre eux s’écrièrent même : “Bai Cheng a avalé une pilule médicinale !”

L’arène tout entière trembla à cette annonce. La consommation de pilules n’était pas interdite dans l’Arène, mais l’adversaire de la brute n’était qu’un nouvel étudiant qui n’avait pas passé six mois dans l’académie. C’était vraiment méprisable de sa part que de prendre un produit dopant quand son opposant était plus faible que lui de base.

Xiao Yan annula rapidement la force de l’impact, puis il leva la tête et jeta un regard glacial à Bai Cheng, dont même les yeux se tintaient de rouge et de violet. Il fronça légèrement les sourcils : “C’est une bonne pilule si elle peut augmenter la puissance d’une personne à ce point en un coup.”

L’histoire est écrite par les vainqueurs. Personne ne se soucie de savoir si un combat à mort était fair-play, dans la vie réelle ; c’est sa conclusion qui importe !” Dit la brute sombrement. Il était trop feignant pour se trouver une excuse à ce stade. Il pouvait juste le tabasser jusqu’à le laisser à moitié mort, et il pensait même à le handicaper s’il en avait l’occasion. Il n’avait pas eu un jour de tranquillité depuis l’arrivée de ce moutard à l’académie.

L’adolescent le regarda longuement, puis il finit par sourire et acquiescer à la surprise générale : “Bien dit !” Il fit immédiatement rouler ses doigts et une pilule rouge sombre et lisse y apparut. Il leva légèrement les yeux vers son adversaire et dit en souriant : “Je ne peux pas vous contredire vu votre façon de présenter les choses, senior Bai Cheng. Cela dit, je dois encore essayer les effets de cette pilule de force draconique, alors vous allez être mon être cobaye aujourd’hui.”

Bai Cheng fixa intensément la pilule qu’il tenait, et il grimaça dès qu’il entendit son nom.

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)

BTTH Chapitre 525
BTTH Chapitre 527

6 Commentaires

  1. HinomuraHinomura

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  2. Leira

    Merci pour le chapitre

    Répondre
    1. Hiro

      Merci pour le chapitre

      Et Hop , C’est chez qui la meilleure drogue c’est chez Xiao Yan ~~

      Répondre
  3. Hinomurakid

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  4. DarkramDarkram

    Merci pour ce chapitre.

    Répondre
  5. Aximili

    Merci pour le chapitre !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com