BTTH Chapitre 560

BTTH Chapitre 559
BTTH Chapitre 561

Dernier BTTH de la semaine, mais avec un cliffhanger bien savoureux ! :p

Bonne lecture et à toute pour le DNC !

 

 

Chapitre 560 – Technique à la règle

 

Deux personnes se faisaient face dans la grande arène, en gardant une certaine distance entre eux. L’un était vêtu de blanc, l’autre de noir, aussi se détachaient-ils énormément de leur environnement gris.

C’est vraiment Xiao Yan et Bai Cheng ? Ces deux-là s’affrontent encore…”

Hé hé, ça va être un sacré spectacle. Il paraît qu’après avoir été vaincu par le jeune homme la dernière fois, Bai Cheng braillait à qui voulait l’entendre qu’il avait perdu parce que son adversaire avait pris une pilule de force draconique… Je me demande s’il parviendra à l’emporter ce coup-ci, vu que les pilules médicinales sont interdites dans cette compétition…”

Je pense que ça lui sera très difficile. Tu te souviens du ring que Xiao Yan avait monté devant sa faction ? Il y a même vaincu Cheng Nan, un Dou Ling six ou sept étoiles pas moins puissant que Bai Cheng…”

Les très nombreux spectateurs bavardèrent en voyant les deux combattants s’opposant dans l’arène. La plupart des gens présents les reconnaissaient, car ils s’étaient déjà battus auparavant lors d’un affrontement qui avait donné à l’adolescent sa place dans le Classement Général. Bai Cheng avait vu sa réputation s’effondrer suite à ce match, et les deux ennemis se retrouvaient une fois de plus à présent…

Toutes ces conversations laissèrent le jeune alchimiste indifférent. Il pivota légèrement le poignet, fit apparaître dans sa main sa grande règle noire et l’abattit d’un coup en soulevant un nuage de poussière.

Bai Cheng, qui observait son adversaire d’un air sombre et glacial, sortit sa longue lance jaune pâle en le voyant faire. Pour ne pas être en reste, il fit vibrer très rapidement la hampe de sa lance et aussitôt, des ombres indistinctes ressemblant à des fleurs naquirent de sa lance et détruisirent tout sur leur passage. Il avait beau craindre son jeune adversaire, sa peur avait disparu à ce moment : il n’avait d’autre choix que de le vaincre pour retrouver toute sa gloire passée.Il récupérerait aussi sa place au Classement des Puissants.

Je dois vaincre cet enfoiré à tout prix… !” Dit-il en grinçant des dents. Il prit alors la décision de tout faire pour l’emporter, et son regard s’assombrit davantage se faisant. Il n’avait plus rien à faire de ces règles interdisant de tuer son adversaire. Le vainqueur était acclamé, et le perdant hué ; toutes les rumeurs à son sujet disparaîtraient s’il l’emportait !

Xiao Yan jeta un oeil à son adversaire, dont l’expression devenait de plus en plus sérieuse, puis il se tourna vers la tribune des doyens.

Su Qian sentit son regard et se leva lentement, faisant ainsi taire le public. Il balaya alors le stade du regard et, sans se perdre en fioritures, il dit  : “Que le quatrième match commence !”

Tous les spectateurs tournèrent alors des regards ardents vers les deux combattants dans l’arène. Ce match était peut-être le plus enthousiasmant des matchs ouvrant la Grande Compétition.

Bien sûr, les deux ennemis ne restèrent pas les bras croisés. Ils déployèrent leurs féroces auras, et ils se retrouvèrent tous deux enveloppés par leur Dou Qi, l’un vert et l’autre jaune. La pression qu’ils exerçaient alentour empêcha même certains étudiants un peu trop près de l’arène de respirer correctement.

Ces élèves firent leurs éloges : ils sont dignes de faire partie des experts du Classement des Puissants. Leur combat n’a pas commencé qu’il surpasse déjà largement le niveau des précédents.

Xiao Yan fit légèrement craquer ses vertèbres cervicales, tandis que des vagues de puissant Dou Qi circulaient rapidement dans ses méridiens, fournissant ainsi à son corps une puissance continue. Il tint fermement sa règle couverte de Dou Qi en main ; de temps à autre, une toute petite flamme y apparaissait, et elle déformait à chaque fois l’air environnant. Cependant, ce n’était visible que des plus observateurs.

Les deux adversaires levèrent la tête et échangèrent un regard électrique et glacial.

Ils restèrent ainsi à se regarder dans le blanc des yeux pendant près de deux minutes, tandis que leur auras donnaient naissance à atmosphère étouffante… Tout à coup, quelqu’un parmi le public se mit à tousser, et ce fut le signal qui fit éclater cette ambiance à couper au couteau !

*Tousse !*”

Deux silhouettes humaines couvertes de Dou Qi bondirent quasi simultanément à cet instant. Elles allaient si vite que nombre d’observateurs ne purent voir que deux ombres floues avancer à une vitesse considérable, qui leur donnait des airs de météorites. Les combattants entrèrent violemment en collision au milieu de l’arène en faisant siffler le vent, ce qui paraissait extrêmement impressionnant aux spectateurs !

La lance acérée fendit le vent à la vitesse de l’éclair, mais elle fut facilement bloquée dans une gerbe d’étincelles par la règle noire qui était aussi épaisse qu’un bouclier. Une minuscule ondulation énergétique se répandit depuis le point de contact. “Ding !”

Les deux hommes se croisèrent ensuite et à ce moment, le jeune alchimiste inexpressif fit tournoyer la règle dans sa main. L’arme donna naissance à un puissant vent, donc les sifflements aigus vrillèrent douloureusement les tympans de l’assemblée.

En réponse, Bai Cheng tordit son corps de force et sa longue lance perça explosivement une dizaine de fois en avant en un instant. Chaque coup frappa un point de la règle dans un tintement sonore, qui aurait presque pu paraître mélodique. “Ding, ding, ding !” Le senior avait l’air un peu plus fort que la dernière fois…

D’innombrables spectateurs furent surpris par cet échange impressionnant, dont ils ne purent majoritairement que voir les étincelles voler dans tous les sens, ainsi que des silhouettes atteindre leur destination en un éclair tout en échangeant des coups.

Lin Xiuya, qui observait le combat depuis la tribune, fronça soudainement les sourcils : “Bai Cheng a l’air d’être plus puissant que lors de leur dernier combat.”

Il est en effet bien plus fort.  Il n’a pas l’air d’avoir pris une pilule médicinale ; cette fois ; on dirait plutôt qu’il a avancé d’une étoile…” Répondit Yan Hao d’une voix grave.

On dirait qu’il a bénéficié de sa défaite face à Xiao Yan.” Ajouta d’une petite voix Han Yue, qui tirait sur une mèche de ses longs cheveux argentés.

Bah, ce n’est qu’une petite progression. Sa précédente défaite lui pèse encore. Il parviendra à surmonter ce trauma s’il parvient à le vaincre ce coup-ci et dans ce cas, sa puissance augmentera sans aucun doute grandement dans le futur. Par contre, s’il perd à nouveau, il restera probablement à jamais un Dou Ling.” Prédit calmement Lin Xiuya.

Ça va lui être difficile.” Dit Han Yue avec un petit sourire. Ses beaux yeux observaient une des deux ombres noires se battant en contrebas. “Xiao Yan est devenu un Dou Ling trois étoiles en seulement deux petits mois. Sa vitesse de progression est certainement la plus élevée de l’académie et de plus… Il se déplace si rapidement que personne de notre rang ne doit pouvoir l’égaler. Il faudrait un Dou Wang pour ça.”

Lin Xiuya haussa les épaules. Il avait déjà pu voir l’adolescent à l’oeuvre, aussi savait-il que les louanges de la jeune femme étaient méritées. Même lui était incapable de rivaliser avec ce jeune homme, à moins de déployer ses ailes de Dou Qi extrêmement puissantes.

Plusieurs pensées occupèrent Xiao Yan pendant que ses camarades discutaient. Comme il avait déjà affronté Bai Cheng auparavant, il sentait clairement qu’il était devenu plus fort, sans pour autant être devenu une menace. La dernière fois, alors qu’il venait de percer au niveau de Dou Ling, il avait dû utiliser les trois changements mystérieux pour pouvoir se battre de front face à lui. Cela était, il avait déjà percé jusqu’au rang de Dou Ling trois étoiles, et sa puissance avait grandement augmenté. De plus, il pouvait affronter un Dou Ling cinq étoiles normal grâce à sa méthode de Qi, le Mantra de Flammes. Ajoutez à ça son corps renforcé, la technique de déplacement des trois mille éclairs, et il pouvait se battre tranquillement contre Bai Cheng sans avoir recours aux trois changements mystérieux du feu céleste.

Le jeune homme se mit à sourire en coin. “Je comprends mieux d’où vient ton assurance ; tu as réussi à percer d’une étoile ! Cela dit, ça n’est pas suffisant.” Il était entièrement concentré sur sa règle, tandis qu’il se repassait en tête la fois où, dans les montagnes, trois grandes vagues gonflèrent de manière écrasante. Alors qu’il se plongeait dans ce souvenir, la lourde règle dans sa main perça abruptement en avant. Deux ombres de règle apparurent dans les airs avant de changer de trajectoire. La règle normalement volumineuse et lourde paraissait alors aussi maniable qu’une lance entre ses mains, au point même d’arriver au même niveau d’agilité que la lance de Bai Cheng. Les mouvements qu’il imprimait sur sa règle empêchèrent ce dernier de s’extraire de leur échange.

Hein ?”

Le changement de technique à la règle de l’adolescent provoqua soudainement des exclamations parmi les doyens et ses camarades. Tous avaient l’air stupéfaits, ce qui était naturel devant une scène pareille ; contrairement à sa précédente attaque, qui utilisait de grands mouvements et se basait sur la force pure, la technique actuelle de Xiao Yan démontrait une habileté certaine et vraiment développée.

Bai Cheng sentit mieux que personne ce changement soudain, et son expression se tordit aussitôt terriblement. Jusque là, sa puissance physique et sa technique sophistiquée et sournoise étaient les seules choses qui lui auraient permis de vaincre l’alchimiste… Mais à présent, sa force était contrecarrée par la méthode de Qi anormalement puissante de ce sale gamin, et la technique à la règle qu’il démontrait était du même niveau que sa technique à la lance ! Ses chances de l’emporter s’étaient réduites comme peau de chagrin !

Il écarquilla rageusement les yeux, où flottait une certaine sauvagerie. La longue lance entre les mains se mouvait comme un serpent venimeux se retrouvant dos au mur et frappait dans toutes les directions. Cependant, la lourde règle noire ne cessait de la coller, et la brute ne put s’en débarrasser malgré tous ses efforts. Pour utiliser au mieux sa lance, il avait besoin d’espace. Ainsi, comme Xiao Yan l’empêchait de s’extraire de leur échange, ses attaques avaient grossièrement perdu la moitié de leur vivacité.

Bai Cheng resta coincé par le jeune homme quelques minutes supplémentaires. Ses yeux rougirent graduellement de férocité. Je vais donner tout ce que j’ai !

À ce moment, il frappa abruptement le cul de la hampe de la main, projetant sa lance droit vers le coeur de son adversaire. C’était une attaque sans pitié, destinée à le tuer sur-le-champ.

Le jeune alchimiste le regarda froidement. Il secoua son bras et la règle tournoya en arrière, apparaissant juste devant lui pour bloquer la lance. Ceci dit, la puissance contenue dans la lance le fit rapidement reculer de deux pas.

L’adolescent se stabilisa, leva la tête et fut surpris de voir que le visage de son adversaire s’était coloré d’une étrange couleur rouge sang.

Bai Cheng lui adressa un sourire sauvage, et lui dit d’une voix si grave qu’on l’aurait cru d’outre-tombe : “Ne crois pas que tu es le seul à connaître une technique secrète pour augmenter ta puissance !”

Je vais faire de toi un légume, petit bâtard !”

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)
BTTH Chapitre 559
BTTH Chapitre 561

2 Commentaires

  1. HinomuraHinomura

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  2. Aximili

    Merci pour le chapitre !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com