BTTH Chapitre 566 Part 1

BTTH Chapitre 565 [Bonus]
BTTH Chapitre 566 Part 2

Je vous poste enfin le BTTH du jeudi !

Bonne lecture et bonne nuit x_x !

 

 

Chapitre 566 1ere partie – Préparations au combat contre Yao Sheng

 

Le second round de la compétition était bien plus excitant que la veille. La plupart des étudiants ayant réussi à passer le premier tour étaient très puissants mais même ainsi, ils devaient se donner à fond s’ils souhaitaient pouvoir l’emporter. Certains se battaient même jusqu’à être sérieusement blessé avant de pouvoir l’emporter de peu.

Les matchs du second round s’enchaînèrent, et avec eux les compétiteurs. Ces combats terriblement féroces se concluaient toujours de la même manière : avec un vainqueur heureux, et un perdant plein de regrets.

Xiao Yan ne put s’empêcher de soupirer en regardant Wu Hao, qui se débattait dans l’arène face à un adversaire plus fort, au point de se retrouver désavantagé. Son camarade n’avait pas de chance, car il s’était retrouvé contre un expert faisant partie du top dix du Classement des Puissants. Surclassé de presque un niveau entier, Wu Hao se retrouva de plus en plus sur la défensive bien qu’il se donne à fond. Le match était alors complètement sous le contrôle de son adversaire.

Xun’Er secoua légèrement la tête et dit en souriant : “C’est déjà bien que Wu Hao en soit arrivé à ce point. Aurait-il rencontré un adversaire classé vingtième qu’il aurait pu s’en tirer mais là, ce n’est vraiment pas de chance. Cela dit, je ne pense pas qu’il devrait éprouver trop de regrets, même s’il devait perdre.”

Effectivement.” Répondit son aimé en opinant du chef. Wu Hao était entré dans la compétition sans viser le top dix ; il voulait juste se battre face aux véritables experts de l’académie interne, et son concurrent remplissait toutes ses attentes. Du coup, il n’allait pas être trop déprimé, même s’il devait être vaincu.

Tu ferais mieux de faire attention à Yao Sheng, Xiao Yan ge-ge. Ce n’est pas un adversaire évident, alors tu devrais te montrer prudent face à lui.” Lui rappela la jeune femme d’une voix douce.

Ne t’inquiète pas.” Répondit l’adolescent en souriant. Il avait déjà échangé quelques coups avec ce type efféminé et de plus, Lin Xiyua lui avait également donné quelques conseils. Par conséquent, il comprenait plutôt bien son adversaire et n’allait pas faire l’erreur de le sous-estimer.

Comme vingt-quatre étudiants participent au second tour, il n’en restera plus que douze à la fin de la journée. D’après les règles spéciales de la Grande Compétition, six de ces douze personnes seront choisies au hasard, et ils devront décider des matchs entre les six autres. Les vainqueurs auront la chance d’entrer dans le top dix avec les six autres heureux élus.” Dit doucement Xun’Er.

Hein ? Mais si je comprends bien, les six compétiteurs tirés au hasard pourront entrer dans le top dix sans se battre, non ?” Demanda le jeune alchimiste stupéfait. “N’est-ce pas un peu injuste envers ceux qui devront se battre pour en faire partie ?”

Ké ké, qui a dit que cette compétition était équitable ? De plus, qui parmi ceux capables d’arriver au dernier round n’a pas la puissance d’entrer dans le top 10 ? Pour posséder une telle force, il faut naturellement avoir un peu de chance.” Répondit la jeune femme avec un sourire adorable.

Xiao Yan sourit amèrement et hocha la tête. Tout à coup, il leva un sourcil perplexe et demanda : “Mais vu que six personnes devront s’affronter, il n’y aura que trois vainqueurs ! Ajoutés aux six qui n’auront pas eu à se battre, il en manquera un, non ?”

Son aimée rit doucement : “As-tu oublié Zi Han, qui a promis de te protéger ? Personne ne peut s’approcher de sa position de numéro un, avec sa force.”

Le jeune homme fut surpris, et il sourit aussitôt en hochant la tête. Il avait oublié cet important petit être.

Il ramena ensuite son regard sur l’arène avant de pousser involontairement un sourire amer. Wu Hao, à ce moment, était déjà complètement muselé, et il n’avait même plus la force de riposter. Les Dou Qi des deux adversaires entrèrent en collision, et le Dou Qi qui couvrait Wu Hao se dispersa instantanément. L’attaque de son adversaire n’était pas très vicieuse ; il avait juste mis assez de forces pour faire sortir le jeune homme de l’arène.

Wu Hao fut très franc après avoir été sorti. Il joignit les mains à l’intention du vainqueur, puis il frotta ses ecchymoses de la main en éclatant de rire avant de remonter dans les tribunes.

Ce type est vraiment fort ! Il est digne de faire partie des dix premiers du Classement. J’ai fait tout ce que j’ai pu, mais j’ai pu à peine tenir une trentaine d’échanges sous le contrôle de mon adversaire. Et en plus, il s’est montré magnanime.” S’exclama-t-il auprès de ses amis.

Le jeune alchimiste ne put s’empêcher de secouer la tête face à l’expression détendue de son camarade. “Est-ce que ça va ?” Il était terriblement excité bien qu’il ait été vaincu.

Wu Hao secoua la main d’un air détaché : “Hé hé, j’ai juste quelques bosses et bleues. Je n’aurais plus rien après m’être reposé quelques jours.” Il s’apprêtait à ajouter quelque chose quand un doyen s’exclama : “Le prochain match, les numéros sept !”

Wu Hao fut surpris par cette annonce, mais il se ressaisit aussitôt et poussa l’adolescent en riant : “Ah, on dirait que c’est à ton tour d’aller te battre.”

Xiao Yan fut assez stupéfait que son tour vienne aussi tôt. Il tourna lentement et balaya du regard l’opposée de la tribune, où il trouva Yao Sheng tout aussi surpris que lui. Son visage féminin se couvrit aussitôt d’un sourire sombre.

Wu Hao sourit en coin et tapota l’épaule de son ami. “Ce type est vraiment arrogant. Tu ferais mieux de ne pas perdre car vu le caractère de ce mec, il va probablement t’humilier.”

Le jeune homme contempla le regard aussi glacial que sombre de son futur adversaire et répondit avec un sourire aussi froid : “Ne t’inquiète pas, il n’en aura pas l’occasion.”

Un petit rire retentit près de là. Il tourna la tête et s’aperçut qu’il s’agissait de Lin Xiuya et des autres. “Fais attention à ne pas perdre, Xiao Yan.”

Comme il était le centre de l’attention, sa boutade attira tous les regards sur l’adolescent. D’après sa déclaration, il semblerait que le combat suivant soit celui de Xiao Yan !

Ce dernier joignit les mains à l’attention de Lin Xiuya, puis il prit doucement appui au sol, et un léger halo argenté apparut sous ses pieds. Un coup de tonnerre sourd éclata, alors qu’un ombre disparut pour réapparaître dans l’arène.

Le public tout entier sursauta de le voir apparaître sur la scène, puis leurs visages se tintèrent aussitôt d’une agréable surprise. Plus personne ne le prenait de haut après son combat intense de la veille face à Bai Cheng. Ils avaient même l’impression qu’ils allaient pouvoir assister à un sacré spectacle.

Liu Fei sourit froidement du haut de la tribune où elle regardait Xiao Yan. “Hmpf, il est bien bien descendu rapidement.” Elle sourit en coin de dédain et tourna la tête vers Yao Sheng, qui aiguisait son sabre. “Perds face à lui et je te jure que tu n’auras pas intérêt à réapparaître devant moi.”

L’efféminé sourit en coin tandis qu’une expression vicieuse couvrit son visage : “Ne t’en fais pas Yue-er, je vais le cogner jusqu’à ce qu’il tombe à genoux pour me supplier de l’épargner devant tout le monde.”

La jeune femme sourit de satisfaction à cette promesse. Elle ne doutait pas de la force de son soupirant. Elle jeta un regard vers la demoiselle vêtue de vert de l’autre côté de l’arène et pensa vicieusement : Je veux voir si tu seras toujours aussi arrogante après que Xiao Yan ait perdu, petite pute.

Liu Qing, qui se reposait les yeux fermés, fronça légèrement les sourcils. Il ouvrit les yeux et jeta un oeil à Yao Sheng, qui descendait de l’arène : “Fais attention, Xiao Yan n’est pas un type ordinaire.”

Yao Sheng sourit froidement. “Ne vous inquiétez pas, chef, ce genre de merdeux n’est pas digne de votre attention. Moi seul la mérite.” Il n’aimait pas du tout la façon dont Liu Qing estimait autant ce gamin et maintenant qu’il allait pouvoir l’affronter, il voulait lui montrer qu’il n’était rien d’autre qu’un tigre de papier qui s’effondrerait sous un simple petit coup. Il n’avait aucune raison de le craindre…

Une fois cela dit, il bondit de la tribune et juste avant qu’il n’atterrisse dans l’arène, deux halos de Dou Qi noirâtre apparurent sous ses pieds et réduisirent grandement sa vitesse. Il finit par toucher doucement le sol du pied sans soulever le moindre nuage de poussière.

De nombreux spectateurs se mirent à bavarder, visiblement surpris que ces deux compétiteurs s’affrontent.

Eh, c’est vraiment Yao Sheng ? Il paraît que sa force actuelle est comparable à celle du quinzième au Classement des Puissants. C’est ce que j’appelle un vrai rival.”

En effet, Yao Sheng est bien plus puissant que Bai Cheng. On va voir droit à un super spectacle. Je me demande si Xiao Yan va pouvoir passer au troisième tour…”

Aucune idée. Le Dou Qi de Yao Sheng est craint même par les dix premiers experts du Classement. Difficile de dire qui va gagner…”

Alors que les conversations allaient bon train, Xiao Yan se saisit lentement de la poignée de la règle de fer sur son épaule, puis il la brandit immédiatement d’un geste brusque. La lourde règle traversa l’air en faisait terriblement siffler le vent, tandis qu’une force invisible frappa le sol et laissa une marque.

Il leva la tête et croisa le regard de son adversaire efféminé, au sourire froid et sans pitié. Une froideur envahit le visage du jeune homme, que les provocations répétées de son adversaire avaient passablement exaspéré. Il avait dit auparavant qu’ils démontreraient leur véritable puissance durant la Grande Compétition et maintenant que le moment était venu, il n’allait naturellement pas retenir ses coups.

Un halo froid envahit les petits yeux denses de Yao Sheng, “Tu es vraiment un petit veinard d’avoir eu assez de chance pour parvenir jusqu’ici, mais je vais maintenant t’aider à y mettre un terme.” Deux dagues apparurent dans ses mains. Elles faisaient quinze centimètres de long et étaient crantées. Une légère couleur rouge occupait l’interstice entre chaque cran ; c’était du sang séché qui dégageait une odeur cuivrée. Elles étaient également couvertes d’un halo froid pénétrant et, en prêtant attention, on pouvait voir du violet pâle à la pointe de ces dagues, qui luisait d’une lueur glaciale. Il était évident qu’elles étaient couvertes d’un poison létal.

Yao Sheng manipula ses dagues et leur fit suivre divers arcs à toute vitesse, ébahissant l’assistance. C’était comme six deux serpents venimeux noir très vif et sinistres étaient apparus sous leurs yeux.

L’adolescent ne changea que peu d’expression sous ces menaces à peine couvertes. Il lui jeta un simple regard avant de tourner la tête vers les juges, attendant qu’ils déclarent le début du match.

L’expression de Yao Sheng devint plus sombre et solennelle encore devant l’indifférence haïssable de son adversaire. Il croisa lentement ses deux dagues et les frotta l’une contre l’autre, donnant naissance à de légères étincelles à l’éclat glacial…

Nombre d’élèves du Classement étaient au courant de leur conflit dans la Tour d’entraînement de Qi de la Flamme Céleste. Du coup, ils étaient tout excités de les voir s’affronter, et ils observaient avec attention les deux combattants tendus en contrebas.

Su Qian se leva lentement, balaya du regard les deux jeunes gens dans l’arène puis, un moment plus tard, il abaissa doucement la main. “Que le match commence !” Déclara-t-il sous les regards plein d’attente de la foule.

L’ambiance du stade s’embrasa subitement à cet instant !

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)
BTTH Chapitre 565 [Bonus]
BTTH Chapitre 566 Part 2

2 Commentaires

  1. HinomuraHinomura

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  2. Aximili

    Merci pour le chapitre !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com