BTTH Chapitre 586
BTTH Chapitre 588

Et on commence aujourd’hui avec BTTH, où le père Yan souffre le martyr. Les cultivateurs ne seraient-ils pas de gros masochistes, au bout du compte ? :p

Bonne lecture à tous !

 

 

Chapitre 587 – la douleur du raffinage corporel

 

Les onze jeunes gens se mirent à trembler plus ou moins fort dès que les amas de flammes invisibles pénétrèrent leurs fronts. Peu après, ils se mirent à rougir comme des tomates tandis qu’on put même voir des filets de vapeur blancs s’échapper de leur tête.

Su Qian opina vaguement du chef en voyant leurs visages rougis. « Observez-les attentivement, je ne veux pas qu’il y ait le moindre accident. »

Les deux doyens s’inclinèrent et l’un d’entre eux, qui portait une robe grise, se mit à soupirer. « Je me demande combien d’entre eux réussiront à supporter la douleur, cette fois-ci. »

« Le raffinage de cet étage est incomparable à celui des étages supérieurs. Même quelqu’un doté d’une grande force mentale ne peut pas être certain de supporter entièrement ce genre de souffrance. » Dit le Premier Doyen du bout des lèvres.

L’autre doyen acquiesça en souriant amèrement. « La dernière fois, seuls quatre des dix étudiants sont parvenus à endurer la douleur. Les six autres ont échoué et ont même fini par subir de grosses blessures internes, pour ne récupérer entièrement que deux ou trois mois plus tard. Le raffinage qu’offre la Flamme au Cœur de la Météorite a certes de quoi rendre envieux, mais il ne s’obtient pas aisément. »

« Tout dépendra de leur chance. Un éventuel échec n’aura aucune conséquence, mais il leur sera plus facile de percer au rang de Dou Wang s’ils parviennent à supporter le raffinage de la Flamme au Cœur de la Météorite. Quand bien même échoueraient-ils que ce sont des jeunes gens très talentueux, comme le prouvent leurs places dans le top 10 du Classement des Puissants. Ils auront définitivement une chance d’atteindre le rang de Dou Wang au bout de cinq/dix ans tant qu’ils n’ont pas une poisse de tous les diables. » Dit nonchalamment Su Qian. Son regard se tourna aussitôt vers l’énorme trou béant derrière lui et il fronça légèrement les sourcils. « Comment se comporte la Flamme au Cœur de la Météorite ces temps-ci ? Y’ a-t-il des signes d’activité ? »

Le doyen en robe grise de tout à l’heure s’empressa de répondre : « La Flamme est étrangement calme récemment, au point même de ne pas se manifester le moins du monde ; si nous ne la surveillions pas, nous aurions pu croire qu’elle s’était enfuie en cachette. »

« Elle est complètement calme ? » Non seulement le Premier Doyen ne s’en réjouit pas, mais en plus son expression devint de plus de plus solennelle. La Flamme au Cœur de la Météorite avait constamment essayé, toutes ces années, de briser le sceau. Pourquoi se serait-elle soudainement faite discrète ? Il y avait indubitablement anguille sous roche. La Flamme préparait-elle quelque chose ?

L’expression du vieillard se fit graduellement plus sérieuse durant sa réflexion. « Comment est le sceau ? » Demanda-t-il un moment plus tard d’une voix grave.

« Nous avons convoqué tous les doyens de l’académie interne et on a pu réunir dix-huit personnes. Ils ont passé cinq jours à réparer intégralement tous les sceaux qui avaient commencé à s’effondrer sous les attaques de la Flamme. » Dit l’autre doyen en observant l’expression sérieuse de Su Qian. Il poursuivit en souriant : «  Ne vous faites pas trop de mouron, Premier Doyen ; même si la première couche de sceaux devait céder par malchance, il reste toujours celui que le Proviseur a posé lui-même à la surface de la Tour. La Flamme au Cœur de la Météorite aura beaucoup de mal à la briser. »

Su Qian fronça les sourcils et le sermonna. « Ne sous-estimez pas la Flamme au Cœur de la Météorite ! Une Flamme Exceptionnelle est née de l’agglomération de la plus puissante force destructrice de la nature sur une période extrêmement longue. Sa puissance est absolument terrifiante ! L’académie interne tout entière pourrait être détruite au moindre incident, et nous ne pouvons absolument pas nous le permettre. »

Le doyen baissa la tête, plutôt honteux.

« Assignez davantage de personnes à la surveillance de la Flamme. Déployez le signal dès la moindre activité. J’ai déjà informé l’académie externe ; ils nous enverront rapidement des gens au cas où ce devrait mal tourner. » Dit le Premier Doyen d’une voix grave.

« Oui, Premier Doyen ! » Répondirent respectueusement les deux doyens.

« De plus, faites davantage attention à ces petits bonshommes. Ne laissez pas quoi que ce soit arriver. Je vais descendre aux niveaux inférieurs pour voir ce qu’il en est. » Su Qian disparut étrangement aussitôt qu’il eut terminé de parler, laissant les deux doyens s’échanger des regards.

……

J’ai mal… Cette douleur vient du plus profond de mes os !

Voilà ce que Xiao Yan éprouvait à ce moment. Il eut l’impression qu’on l’avait plongé dans un chaudron de flammes après que les flammes invisibles aient envahi son corps. D’ailleurs, celles-ci brûlaient en lui avaient une telle férocité et une telle ardeur qu’il avait l’impression qu’elles continueraient jusqu’à ce qu’il finisse en cendres.

Des filets de vapeur s’échappaient de sa tête. Les flammes invisibles avaient complètement envahi son corps, que ça soit ses méridiens, ses os ou même son sang. Elles incinéraient tout ce qu’elles pouvaient trouver. Même le Dou Qi caché dans le Cristal de Dou ne fut pas épargné. Le jeune homme avait beau ne pas pouvoir voir ce qui se passait dans son Cristal, il sentait tout de même que son Dou Qi se faisait constamment baratter…

Chaque seconde, chaque minute qui passait semblait durer des jours voire des années sous cette douleur intense venant du plus profond de ses os. Bien qu’il ait eu l’impulsion de s’évanouir sur-le-champ, il put sentir ses organes se renforcer peu à peu sous l’incinération des flammes invisibles. Cependant, ce processus augmenta davantage encore ses souffrances. Un tel raffinage physique pareil était une sorte de torture.

Après deux années d’entraînement et d’expérience, l’adolescent avait foi en sa détermination et sa ténacité, et il s’était même un peu adapté aux Flammes Exceptionnelles après avoir raffiné la Flamme du Lotus Cyan. Malgré tout, le raffinage de la Flamme au Cœur de la Météorite le laissait dans cet état misérable. Il ne voulait même pas imaginer ce qu’éprouvaient ceux qui n’en avaient pas l’habitude…

Endure la douleur Le jeune alchimiste se le répétait en serrant les dents. Il ne pouvait que s’hypnotiser de la sorte pour supporte ce tourment davantage.

Cette souffrance passa extrêmement lentement, mais il y devint graduellement insensible le temps passant. Une fois qu’il put se concentrer un peu moins sur la douleur, il fut finalement capable de diviser son attention vers les nombreux changements légers que son corps subissait sous la calcination de la Flamme au Cœur de la Météorite…

Le Dou Qi légèrement superficiel engendré par sa percée abrupte sur deux étoiles devint graduellement plus substantiel à une vitesse considérable sous cette calcination.

Ses os, ses méridiens et même ses muscles lui parurent devenir comme du métal sous le raffinage extrêmement des flammes intenses, jusqu’à ce qu’ils deviennent plus solides et s’emplissent d’une puissance explosive…

Pour diverses raisons, il eut la chance de supporter la période la plus douloureuse du raffinage, mais d’autres n’eurent pas cette chance. Une heure après que les flammes soient entrées en eux, un des étudiants commença à démontrer des symptômes anormaux. Son visage jusque là cramoisi devint instantanément livide, et il se mit à trembler rapidement comme s’il était pris de convulsions.

Les deux doyens qui surveillaient les étudiants découvrirent naturellement ces symptômes dès leur apparition. Leurs expressions changèrent aussitôt un peu, et ils apparurent en un éclair à ses côtés. Leurs mains ridées se posèrent en même temps doucement dans son dos, et ils déversèrent immédiatement leur puissant Dou Qi en lui à travers leurs paumes.

L’étudiant se mit à trembler plus intensément encore sous l’intrusion de leurs Dou Qi, puis une son visage pâle redevint cramoisi. Il cracha alors involontairement une gorgée de sang frais.

Le sang craché à terre se mit aussitôt à bouillir dans un crissement sourd, et de la vapeur s’en dégagea jusqu’à ce qu’il ne reste plus qu’une vague tache rouge vif au sol.

L’élève ouvrit lentement les yeux après avoir craché ce sang et, visiblement clairement conscient de son échec, il afficha une expression abattue et impuissante.

Le doyen en robe grise remarqua sa tristesse et le réconforta : « Repose-toi sur le côté pour l’instant. Ce n’est pas rare d’échouer durant le raffinage de la Flamme au Cœur de la Météorite, alors ne t’en préoccupe pas trop. » À peine eut-il terminé qu’un autre étudiant se mit à trembler rapidement. Les deux doyens ne purent que sourire amèrement avant d’apparaître à ses côtés. Ils répétèrent leur procédure et expulsèrent de force la Flamme de son corps.

L’échec de ces deux élèves sembla provoquer une réaction en chaîne. En moins d’une heure, trois autres furent saisis de convulsions, ce qui occupa terriblement les deux doyens.

Une fois qu’ils eurent secouru le dernier des malades, les deux doyens observèrent les six étudiants restants. Ils parurent soulagés d’un lourd fardeau en vouant que leur auras étaient toujours stables malgré leurs teints écarlates, et ils soupirèrent de concert. Ces six élèves avaient clairement dépassé l’étape la plus dangereuse et devraient réussir, tant que rien de sérieux ne devait arriver.

« On dirait qu’un peu plus d’élèves réussiront cette année que la dernière fois. » Dit un doyen en souriant tandis qu’il essuyait sa transpiration.

Son confrère opina du chef et tourna son regard vers les cinq étudiants démoralisés d’avoir échoué, et il secoua la tête. Il se leva et dit : « Prends soin de ceux qui restent, je vais faire sortir ceux-là de la tour. » Il se tourna alors vers eux, leur fit signe de le suivre de la main et leur fit remonter le chemin qu’ils avaient suivi pour arriver là.

……

Le raffinage corporel par la Flamme au Cœur de la Météorite était un processus qui prenait pas mal de temps. Xiao Yan et les autres avaient beau avoir dépassé le moment le plus difficile, ils continuèrent d’être calcinés pendant les trois jours qui suivirent. Durant ce temps, ils purent clairement sentir que leur corps tout entier, que ça soit leur os ou leurs méridiens, fut grandement renforcé.

Le raffinage toucha graduellement à sa fin le troisième jour, et la rougeur occupant les visages des jeunes gens se rétracta peu à peu. Des vagues d’auras de forces variées jaillirent de leurs corps et, bien qu’elles ne soient pas bien plus puissantes qu’avant le raffinage, elles étaient néanmoins bien plus substantielles…

Cependant, alors que tout le monde s’apprêtait à réussir son raffinage, l’expression de Su Qian, qui surveillait l’activité de la Flamme au Cœur de la Météorite au tout dernier étage, changea tout à coup drastiquement.

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)
BTTH Chapitre 586
BTTH Chapitre 588

Related Posts

3 thoughts on “BTTH Chapitre 587

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com