BTTH Chapitre 593
BTTH Chapitre 595

Et voilà la suite des aventures du Père Yan…

Bonne lecture !

 

 

Chapitre 594 – Mantra de flammes incomplet

Ce rire soudain, éclatant au-dessus d’eux, fit taire les acclamations des étudiants qui observèrent les nouveaux venus avec stupéfaction, sans rien comprendre de ce qui se passait.

Flottant dans le ciel, Su Qian fusilla du regard les nouveaux arrivants qui avaient brisé le miroir, l’air sombre et solennel. Ses yeux s’arrêtèrent lentement sur l’homme en tête du groupe, qui était vêtu d’une robe d’alchimiste. Il les plissa alors lentement en riant froidement : « Je me disais bien que je vous reconnaissais. Voilà donc l’empereur médicinal Han Feng, de la Région du Territoire Sinistre. »

« Ké ké, vous êtes trop aimable, Premier Doyen. Ce surnom m’a été donné au petit bonheur la chance par mes amis du Territoire Sinistre, je n’en suis vraiment pas digne. » Dit l’homme en question en souriant vaguement.

Hu Gan, qui avait une expression tout aussi sinistre que son supérieur, vola lentement jusqu’à arriver derrière ce dernier, puis il cria : « Cet endroit appartient à mon Académie Jia Nan, Han Feng ; qu’avez-vous l’intention de faire en vous invitant sans prévenir ? »

Xiao Yan fut surpris par ce nom, et il tourna involontairement son regard vers ce grand-maître qui pouvait être considéré comme son senior. « C’est lui, Han Feng ? » Murmura-t-il.

Han Feng rit doucement, mais il jeta un regard vers le sommet brisé de la Tour d’entraînement de Qi de la Flamme Céleste. « Une Flamme Exceptionnel est un objet mystérieux naturel, aussi est-il de fait un peu trop cruel de la sceller de cette façon. Une flamme est une forme de foi pour un alchimiste, et c’est pourquoi je voudrais que le Premier Doyen la libère au lieu de l’emprisonner de la sorte. »

Non seulement Su Qian et les autres changèrent d’expression à ces mots, mais même les camarades du grand-alchimiste n’en crurent pas leurs oreilles. Pour ces gens dont le quotidien était composé de meurtres et d’autres ignominies, un emprisonnement forcé n’était vraiment pas grand-chose, et encore moins quand la chose emprisonnée n’était qu’un amas de flammes, et pas un être humain.

« Quelle excuse ridicule. Vous imaginez-vous que nous autres de l’académie sommes des mômes de trois ans ou quoi ? » Rit froidement Hu Gan. Il fit un geste de la main et on entendit aussitôt le vent siffler partout dans le ciel ; immédiatement, près d’une vingtaine de silhouettes avec des ailes de Dou Qi apparurent en un éclair et observèrent le groupe de Han Feng d’un air mauvais.

« Dites-le-nous si vous voulez vous emparer de la Flamme Exceptionnelle ! Faire des ronds de jambe de la sorte ne vous sied pas. » Su Qian secoua ses manches en balayant le groupe hétéroclite derrière Han Feng. Il serra alors immédiatement les poings et continua à voix basse : « Ké ké, vous êtes digne de votre titre d’Empereur Médicinal, au vu de tous ces chefs de faction que vous avez invités. Celui de la Secte du Sang, de la Porte de Feu Terrestre, des Huit Portes… Vous êtes probablement le seul à pouvoir convoquer autant de monde dans le Territoire Sinistre. »

« Ah ah, vous êtes vraiment franc, Premier Doyen. » Le grand-maître poussa aussitôt un soupir. « Vu que vous avez deviné mes intentions, j’apprécierais que vous satisfassiez nos demandes. Vous devez connaître l’importance qu’ont ces Flammes Exceptionnelles pour nous, les alchimistes. Je ferai tout mon possible pour satisfaire celles que vous pourrez me présenter tant que vous me remettez la Flamme. »

Un sourire ridicule apparut au coin des lèvres de Su Qian, qui secoua ses manches : « Vous pensez vraiment que je ne sais pas quel genre de personne vous êtes ? J’aurais peut-être accepté si c’était votre Maître, Yao zun-ze, qui me le demandait. Retournez donc étudier quelques décennies supplémentaires. Notre Académie Jia Nan n’a pas survécu sur le continent Dou Qi toutes ces années grâce à sa seule réputation. » (NdT zun-ze est une sorte de titre accordé aux Dou Zuns)

Han Feng perdit graduellement sou sourire, et son regard chaleureux devint froid et sombre. « Vu que vous refusez de me la remettre, ne me reprochez pas de vous l’arracher de force ! » Une vague de flammes bleu sombre, ressemblant à du liquide, jaillit soudainement de son corps et fit lentement monter la température à la ronde.

« Une Flamme Exceptionnelle ? »

De nombreuses exclamations stupéfiées retentirent à la vue de ces flammes. Pour les spectateurs, il était on ne peut plus naturel qu’ils parviennent à identifier lesdites flammes d’un regard.

Lorsque le regard de Xiao Yan tomba sur l’amas de flammes, ses pupilles se contractèrent subitement, et il prit une grande inspiration. « Ce type possède également une Flamme Exceptionnelle… ! » Murmura-t-il avant de changer subitement d’expression, sous la chaleur que dégageait l’anneau noir à son doigt.

Il encaissa de force la douleur ardente et resta silencieux. L’anneau était devenu brûlant dès la première évocation du nom de Han Feng, en réaction à la force spirituelle de Yao Lao. La température augmentait intensément, à présent…

Maître… Gémit-il doucement en son for intérieur.

Ce ne fut qu’un long moment plus tard que Yao Lao lui répondit, d’un ton manifestement déprimé. Je vais bien, tu n’as pas à t’en faire. C’est juste que je ne m’attendais pas à ce que ce traître ait eu une telle chance. 

Le jeune homme frotta doucement l’anneau. Détendez-vous, Maître, et laissez-moi m’occuper de ce traître… 

Le vieillard soupira. Ton intention me touche, mais tu ne lui arrives pas encore à la cheville. Il a eu bien plus de temps que toi pour s’entraîner, et il possède en plus une Flamme Exceptionnelle. Évite de t’opposer à lui pour le moment.

L’adolescent hocha silencieusement la tête. Il savait que son maître avait raison ; il était à ce moment bien inférieur à son aîné, que ça soit en termes de force ou de raffinage médicinal.

Cependant… Le jeune alchimiste fronça soudainement les sourcils d’un air dubitatif. Maître, vous m’aviez dit qu’un alchimiste normal ne peut avoir qu’une seule sorte de flammes, non ? Pourquoi ce Han Feng est venu voler une flamme, s’il possède déjà une Flamme Exceptionnelle ?

Yao Lao se mura un moment dans le silence après sa question. Ce ne fut que longtemps après qu’il répondit d’une voix rauque et grave. C’est parce qu’il pratique également le… Le Mantra de Flammes !

Xiao Yan se raidit à cette révélation, choqué.

Cela dit, le Mantra qu’il pratique est incomplet. Cet addendum lui fit pousser un soupir de soulagement.

Incomplet ? Que voulez-vous dire par là ?

Il m’a volé le Mantra de Flammes alors que je ne faisais pas attention, à l’époque où il était encore mon disciple. Je m’en suis cependant rendu compte alors qu’il la pratiquait. Il n’a pu obtenir qu’une partie des méridiens du Mantra de Flammes à cause de précipitation. Yao Lao évoqua ces souvenirs d’une voix assez rauque. Comme je te l’ai déjà dit, il est aussi doué que toi niveau raffinage, alors il doit avoir trouvé un petit quelque chose après toutes ces années… Dans le cas contraire, il ne serait pas intéressé par une seconde Flamme Exceptionnelle.

Xiao Yan opina vaguement du chef, fixant intensément la silhouette flottant dans le ciel. Il ne s’attendait pas du tout à ce que son aîné pratique également le Mantra de Flammes. Certes, c’était une version incomplète, mais il éprouvait tout de même un sentiment assez étrange… Qui lui faisait penser qu’il devait le tuer !

Ce n’était pas une réaction logique, mais instinctive, et c’est pourquoi cette réaction s’immisça plus profondément encore dans son esprit. Son envie de tuer Han Feng devint bien plus forte encore.

Il prit une grande inspiration et étouffa l’intention meurtrière qui gonflait en lui. Il balaya les deux factions dans le ciel du regard, puis il fronça les sourcils. L’Académie Jia Nan avait la supériorité numérique, mais la plupart des gens de l’académie étaient de niveau Dou Wang. Seul Hu Gan était un expert du rang de Dou Huang… De l’autre côté, la plupart des chefs de faction accompagnant Han Feng étaient des Dou Huang, et quelques-uns des experts qui les accompagnaient étaient de rang Dou Wang. Personne ne pouvait dire quel camp l’emporterait s’ils devaient vraiment se battre…

Cela dit, l’académie interne a le Premier Doyen, qui un Dou Zong d’élite. Han Feng n’osera pas faire preuve d’imprudence avec lui, malgré tous les Dou Huang qui l’accompagnent.

……

« Han Feng, je te conseille de partir aussi vite que possible. Je peux encore prétendre que rien de tout ça n’est arrivé. Par contre, aucun d’entre vous ne survivra le jour où le proviseur reviendra ! » Cria sévèrement Su Qian en observant la flamme bleu sombre s’échappant du grand-maître.

« Ké ké, vous n’avez pas besoin d’essayer de me faire peur, Premier Doyen ; le proviseur ne s’est pas montré depuis des années ! Qui sait où il s’est enfui ? » Dit Han Feng en riant, couvant la Tour d’un regard ardent. « Si je peux mettre la main sur cette Flamme, personne ne pourra lui dire qui l’a prise même s’il se lance à ma recherche ! »

« Je vous conseille donc de me remettre la Flamme Exceptionnelle ! Vous savez clairement quel genre de personnes nous sommes, nous les gens du Territoire Sinistre. Devrions-nous réellement nous battre que cette académie serait complètement détruite, pas vrai ? » dit Han Feng d’un ton menaçant et goguenard.

Su Qian prit une grande goulée d’air frais, vert de rage. Il sortit lentement les mains des manches et inspira doucement ; l’espace devant lui commença à fluctuer intensément. Il dit alors d’un ton froid et sombre : « Ça fait bien longtemps que je ne me suis pas battu. Je vais vérifier si tu as ou non le droit de proférer de telles paroles ! »

« Doyens, écoutez-moi ! Protégez la Flamme Exceptionnelle jusqu’à la mort ! » Cria-t-il soudainement. Son ordre tonna dans le ciel et résonna incessamment.

« Protégez la Flamme Exceptionnelle jusqu’à la mort ! » Hurlèrent à l’unisson tous les experts de l’académie. Aussitôt, des vagues puissantes d’aura gonflèrent jusqu’au ciel !

« Vieil obstiné. Un Dou Zong est peut-être puissant, mais ça ne veut pas dire qu’il est invincible pour autant ! La Région Sinistre a encore des gens capables de vous affronter ! » Han Feng recula silencieusement d’un pas devant la pression que le Premier Doyen dégageait. Il se retourna immédiatement. « Messieurs Or et Argent, montrez-vous s’il vous plaît ! » Dit-il en riant froidement.

Aussitôt, deux puissants rires retentirent : « Ha ha, tu devrais savoir qu’il t’en coûtera de nous inviter, Han Feng. J’espère que tu seras capable d’en payer le prix, autrement… » L’espace commença à onduler et deux silhouettes, une or et une argent, apparurent dans le ciel de façon fantomatique.

Le Premier Doyen et les autres changèrent aussitôt d’expression

« Je ne m’attendais vraiment pas à ce que même vous soyez invités… ! » Dit Su Qian dans un souffle.

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)
BTTH Chapitre 593
BTTH Chapitre 595

Related Posts

4 thoughts on “BTTH Chapitre 594

  1. Bonsoir, merci pour le chapitre, petite question c le chap de jeudi et on aura un autre tout à l’heure où c le chapitre d’aujourd’hui.

  2. Yeah merci pour ce chapitre et tous tes efforts pour la traduction, j’ai toujours autant hâte de lire la suite de cette histoire alors encore merci de nous faire partager ton travail. *o*
    Bonne journée et bon courage.
    Bon, question importante : c’est qui ces 2 là et ils sont à quel niveau ? =D

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com