DNC Chapitre 106

DNC Chapitre 105
DNC Chapitre 107

Salut tout l’monde o/ Vous passez un bon week-end ? Voici le dernier chapitre de la semaine pour notre Fourbe favori !

Bonne lec­ture !

 

 

Chapitre 106 — Indéchiffrable

 

Wu Qian­qian accep­ta mais le doute l’habitait encore… Il faut faire quoi ? Ce que dit Chu Yang ? Quels sont ses plans ?

Tie But­ian sourit et dit d’un air mys­térieux : « Sou­viens-toi que Min­istre Chu a dit aupar­a­vant qu’il serait doux et gen­til… Ha ha ha…» Il pen­sait à ce qu’avait dit le jeune homme aupar­a­vant : ’Si je ne peux vrai­ment pas faire autrement, j’utiliserai une méth­ode plus douce et gen­tille.’ Le prince ne put s’empêcher de rire, essayant égale­ment de devin­er ce qu’il pré­parait.

La jeune femme devint plus ennuyée encore tan­dis qu’elle pen­sait : Com­ment ça ? Plus gen­til ? Essaie-t’il de me rap­pel­er indi­recte­ment d’être plus gen­tille avec Chu Yang ? Essaie-t’il de me met­tre en cou­ple avec lui ? Ou peut-être que… Chu Yang lui a demandé de faire l’entremetteur ? Pourquoi a t’il dit que ’Min­istre Chu a dit aupar­a­vant qu’il serait doux et gen­til ?’ Quand ses réflex­ions en arrivèrent à ce point, son vis­age vira immé­di­ate­ment au rouge… C’est… trop embar­ras­sant.

Une lueur d’envie (NdT le mot en vo peut sig­ni­fi­er envier/jalouser/admirer, ça laisse un doute ;o ) tra­ver­sa le regard du Prince quand il vit le vis­age de la demoi­selle vir­er au rouge, mais juste après il la taquina : « Made­moi­selle Wu, ton vis­age est vrai­ment rouge… À quoi pens­es-tu ?»

Prise par sur­prise, elle ne sut que répon­dre : « Euh… Eh bien… Je…»

« Chu Yang… est en effet un homme comme on en trou­ve rarement. » Tie But­ian sourit : « Si Made­moi­selle Wu… tu devrais pou­voir y arriv­er si tu fais de ton mieux !»

Wu Qian­qian ne sut plus où se met­tre et regar­da vers le bas d’un air penaud.

En fait, ni elle ni Chu Yang n’avaient d’intentions par­ti­c­ulières envers l’autre mais cela étant, de nom­breuses rumeurs cour­raient comme quoi ils avaient une liai­son !

Le jeune homme ne leur prê­tait pas la moin­dre atten­tion. Il avait à ce moment un cœur dur comme la pierre et n’avait que faire de ces rumeurs idiotes. Ce que les autres pen­saient ne regar­dait qu’eux, en quoi ça le con­cer­nait ?

Cepen­dant, son assis­tante n’était plus comme avant. Pen­dant cette péri­ode, elle rece­vait où qu’elle aille des regards lui rap­pelant ces ragots. Au départ, ça l’embarrassait et l’énervait même par­fois et puis, au fil du temps, elle apprit à les tolér­er, puis s’y habit­ua… puis les rumeurs dev­in­rent un peu réelles. En résumé, les sen­ti­ments de cette demoi­selle à la plus belle péri­ode de sa vie changeaient petit à petit…

Ce genre de change­ments… est par­ti­c­ulière­ment puis­sant chez les jeunes de son âge.

Une fois qu’il sut que le Fourbe avait ses pro­pres plans, le sou­verain se déten­dit grande­ment ; il avait à présent le temps de tourn­er son atten­tion vers d’autres sujets : « À pro­pos, les élixirs rares et min­erais pré­cieux que le Min­istre Chu a con­fisqué… Qu’en fait-il ?»

L’adolescent avait demandé à les garder, et il avait accep­té volon­tiers. C’était chose courante dans le palais roy­al, aus­si était-il idiot de pinailler avec lui pour si peu. En fait, le palace même avait en ses réserves bien des choses que le jeune min­istre ne pour­rait trou­ver chez ses vic­times, aus­si pou­vait-il bien garder pour lui tout ce qu’il pou­vait y trou­ver ; le Palais les aurait déjà cer­taine­ment en quan­tité. C’est d’ailleurs pourquoi le prince fer­mait les yeux pen­dant qu’il se ser­vait…

Cepen­dant, il était très curieux : Pourquoi Chu Yang s’est-il emparé de tout ça ? Il ne s’en est pas servi, jusqu’ici. De plus, il ne s’en est jamais servi pour aider le Pavil­lon But­ian… Il est tout seul, alors a-t’il vrai­ment besoin d’autant d’élixirs ? Ah, s’il ne s’agissait que des élixirs encore, ce serait com­préhen­si­ble. Il veut se pré­mu­nir des blessures ? On peut aus­si expli­quer ça par une peur de la mort… Mais pourquoi a-t’il besoin d’autant de min­erais rares ?

« Je l’ignore égale­ment. Après chaque saisie, Chu Yang ordonne que tout soit apporté dans une salle de stock­age désignée…» Wu Qian­qian s’arrêta tout d’un coup au milieu de sa réponse. Elle avait réal­isé que… La petite salle de stock­age où il avait tout fait entre­pos­er com­mu­ni­quait avec son bureau par une porte. D’après ses sou­venirs, cette salle n’était pas bien grande et aurait dû être déjà rem­plie avec leurs saisies con­stantes… Com­ment se fait-il alors qu’on puisse encore y met­tre quoi que ce soit ?

« En ce cas, il me fau­dra y jeter un œil quand j’aurais du temps » dit joyeuse­ment Tie But­ian, dont le sourire cachait une joie mys­térieuse.

« Si votre Altesse n’a pas d’autres ordres, je vais me retir­er » dit la jeune femme. Elle n’était pas son sujet ; par essence, la Secte Au-Delà des Cieux et le prince tra­vail­laient ensem­ble et elle n’était là que pour aider… Elle n’avait pas à se per­dre en manières exces­sives.

Bien évidem­ment, elle avait fait ses pro­pres cal­culs de son côté. Si elle pou­vait devenir la Reine ou même la maîtresse du sou­verain du Nuage de Fer, alors… Cepen­dant, vu l’état des choses, ses pro­jets n’avaient aucune chance de se con­cré­tis­er.

« Oh, ton père t’a envoyé ceci. » Tie But­ian sor­tit une let­tre et la ten­dit à la demoi­selle.

Celle-ci la reçut avec exci­ta­tion. « Mer­ci, votre Altesse !»

En fait, Wu Yun­liang avait envoyé trois let­tres : une pour Bao Kuan­glei, une pour elle et une directe­ment adressée au prince. Bien sûr, seuls ce dernier et le maître de la secte savaient ce qu’elle con­te­nait…

Son Altesse la regar­da par­tir et son regard changea peu à peu. Il finit par tourn­er son regard vers le sol et soupir­er, puis pen­sa tout à coup au « Roi des Enfers Chu » et ne put s’empêcher de sec­ouer la tête et de rire.

Les méth­odes du Min­istre étaient vrai­ment indéchiffrables pour qui que ce soit. Il était par­venu en si peu de temps à met­tre en place tant de straté­gies suc­ces­sives que même un sujet aus­si sim­ple que ses orig­ines étaient absol­u­ment con­fus.

Chu Yang venait de la Secte Au-Delà des Cieux, ce n’était pas un secret ; la suite deve­nait plus com­pliquée. Pre­mière­ment, il était l’héritier désar­gen­té d’une famille puis­sante qui avait dû errer dans le Jiang Hu. Deux­ième­ment, il était un des descen­dants d’un général du Nuage de Fer mort au com­bat. Troisième­ment, il était un dis­ci­ple choisi par un expert mar­tial vivant en ermite, qui avait apparem­ment la puis­sance de tigres et de drag­ons. Qua­trième­ment, il était l’élève d’un grand éru­dit et était un génie envoyé par les cieux bien qu’il soit faible. Cinquième­ment, il venait d’une des familles des Trois Cieux Inter­mé­di­aires et était venu dans les Trois Cieux Inférieurs s’entraîner.

De plus, cha­cune de ces hypothès­es avaient son lot de preuves et de témoins. Quiconque enquêterait pour­rait le véri­fi­er.

Le Prince n’arrivait vrai­ment pas à com­pren­dre pourquoi le jeune homme avait répan­du des rumeurs aus­si déroutantes.

Il savait que le Fourbe dis­parais­sait pour ren­forcer le Pavil­lon d’Armements Divins. Il avait d’ailleurs hâte de voir com­ment ce dernier allait évoluer ; même s’il savait que ce serait les forces armées per­son­nelles de son min­istre, il croy­ait pou­voir compter sur l’aide du Pavil­lon en cas de besoin.

Tie But­ian voulait utilis­er Chu Yang pour qu’il mène le Pavil­lon But­ian et se bat­te pour le Nuage de Fer jusqu’à vain­cre Diwu Qin­grou. Et naturelle­ment, Chu Yang voulait se servir de cette guerre pour la supré­matie comme une oppor­tu­nité pour aug­menter sa pro­pre puis­sance !

Cette rela­tion béné­fi­ci­ait aux deux par­tis !

Quant à ce qu’il se passera une fois la paix obtenue… Hmm… En fait… Il n’était pas lui-même sûr de quoi faire exacte­ment dans ce futur dis­tant. Aus­si ne s’embêta-t’il pas à y réfléchir davan­tage…

****

À ce moment, dans le Manoir du Pre­mier Min­istre de l’Empire du Grand Zhao…

Diwu Qin­grou était assis sur sa chaise et regar­dait atten­tive­ment la pile de nou­velles sur son bureau, l’air sere­in… Cepen­dant, son doigt tapotait l’accoudoir avec des gestes très lents. Il sem­blait y avoir un grand inter­valle entre chaque tapote­ment.

Les gens assis devant lui n’osèrent pas l’ouvrir et bris­er le silence, parce que cet tic sig­nifi­ait que le min­istre réfléchis­sait à quelque chose.

« Le Roi des Enfers Chu, ha ha ha…» Diwu Qin­grou sourit et dit lente­ment : « Pou­vons-nous sous-estimer cet homme ?»

Il eut autant l’air de les inter­roger que de se par­ler à lui-même. Per­son­ne ne parvint vrai­ment à com­pren­dre ce qu’il voulait dire à ce moment. Ils s’échangèrent des regards et choisirent tous prudem­ment de rester silen­cieux.

« Ce Roi des Enfers Chu vient juste de pren­dre ses fonc­tions et a déjà réus­si à débus­quer beau­coup de nos agents… L’un d’entre vous peut-il devin­er quelle méth­ode il a util­isé pour y par­venir ?» dit lente­ment le Min­istre.

« Sa méth­ode ?» Tout le monde fut pris par sur­prise. L’historique de chaque espi­on avait été métic­uleuse­ment conçu par le Hall des Cav­a­liers Dorés et n’avait pas le moin­dre défaut. Il leur était impos­si­ble de réfléchir à cette ques­tion en si peu de temps.

« Le prob­lème ne vient pas de notre part, mais du Roi des Enfers Chu » dit Diwu Qin­grou à voix basse. « Il trou­ve les espi­ons en adop­tant une méth­ode allant à l’encontre du sens com­mun. La plu­part des gens com­menceront d’abord par se deman­der si telle ou telle per­son­ne est un espi­on avant de chercher des failles… C’est bien plus facile ain­si. »

« Mais le Roi des Enfers Chu, au lieu de ça, a regardé les points ordi­naires ou remar­quables des offi­ciels. En d’autres ter­mes, il con­cen­tre ses enquêtes sur les fonc­tion­naires intè­gres, ceux qui restent blancs comme neige et tra­vail­lent dur… Il a tout par­ti­c­ulière­ment observé ce genre d’officiels et a cher­ché la moin­dre anom­alie. » Il soupi­ra. « Ce ’Roi des Enfers’ est loin d’être un imbé­cile !»

Wazouille

Fondateur du site et traducteur de BTTH, DNC, TDG et SW, Wazouille est un grand audiophile, un gamer, un lecteur avide et bien d’autres choses encore, comme stakhanoviste, à son insu...

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)

DNC Chapitre 105
DNC Chapitre 107

9 Commentaires

  1. nickylaboum

    mer­ci

    Répondre
  2. psycho

    Mer­ci pour le chapitre 🙂

    Répondre
  3. grenvious

    mer­ci pour le chapitre

    Répondre
  4. Laghtt

    Mer­ci !!!

    Répondre
  5. Zhexiel Kurokage

    Mer­ci pour le chapitre.
    PS:Si notre petit Chu voulait met­tre encore plus de dis­cor­dance dans son iden­tité il pour­rait embrumé des infos du genre son sexe,son âge,certaine par­tie de son apparence (genre couleur des cheveux) etc. afin que l’on ne puisse plus penser à lui qu’en tant qu’une mul­ti­tude de rumeurs toutes véridiques et toutes fauss­es !

    Répondre
  6. hifumi171

    mer­ci

    Répondre
  7. Conan

    Mer­ci pour le chapitre!!!

    Répondre
  8. essitamessitam

    mer­ci pour le chapitre

    Répondre
  9. Dark-sram

    Mer­ci pour ce chapitre =D

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com