DNC Chapitre 155

DNC Chapitre 154
DNC Chapitre 156

Désolé tout le monde, j’ai été pris toute la journée. Mais je vais enchaîner avec le TDG bonus, donc ça va :p

Bonne lecture !

Chapitre 155 — Rébellion

C’était le second jeune maître du clan Ji ! Il n’était pas dans les souvenirs de sa vie passée car il n’avait passé que peu de temps dans les Trois Cieux Intermédiaires, et ne se souvenait pas clairement de tout le monde.

De plus, il ne devait clairement pas être un gringalet s’il avait pu attirer l’attention de Gu Duxing,

Lorsque ce dernier remarqua que Ji Mo restait bêtement immobile, il devint grognon et lui botta plusieurs fois le cul : « Tu ne salues pas notre chef ?»

« Aaaah…» La victime se frotta rageusement le popotin et s’inclina à contrecœur. « Chef !»

Chu Yang sourit et dit : « Bien ! Puisque tu es là, devenons des frères !»

L’épéiste pointa un autre jeune homme du doigt et continua sa présentation : « Voici Luo Kedi, le second jeune maître du clan Luo. On le surnomme le Coyote. Il peut paraître un peu solitaire, mais ça n’est qu’une façade. Il adore jouer la comédie. » Le jeune homme avait une expression glaciale, mais ses yeux étaient très vifs. Son apparence laissait entendre qu’il n’était pas arrogant.

Le jeune homme hocha la tête et sourit : « Ah, je t’admire depuis longtemps !»

« Bonjour, chef. » Luo Kedi s’inclina et ajouta : « J’ai été invité de force par Gu Duxing. Cet enfoiré n’a rien à faire de notre vieille amitié… J’espère que vous pourrez me rendre justice. »

Il venait à peine d’être présenté qu’il se plaignait déjà…

L’adolescent lui demanda  : « Ah, tu ne peux pas le vaincre ?»

« Je ne fais pas le poids face à lui. » répondit honnêtement Luo Kedi. « Si je pouvais le vaincre, je le pendrais par les pieds et le fesserait une centaine de fois !»

« Eh bah c’est tout ! Tu ne peux pas gagner contre lui alors il te harcèle ; c’est normal !» répondit son interlocuteur en souriant, ce qui surprit tous les seconds jeunes maîtres et tout particulièrement Luo Kedi, dont les yeux sortirent presque de leurs orbites.

Bordel ! Ce chef a un sacré caractère !

Le Fourbe l’appâta : « Tu veux pouvoir le harceler à ton tour ?»

« Bien sûr que je le veux !» cria Luo Kedi. « Même lorsque je rêve, il…»

Il soupira tout à coup et dit d’un air abattu : « Malheureusement, c’est extrêmement difficile que d’arriver à son niveau !»

Le Ministre lui adressa un clin d’œil : « Suis mes ordres, travaille dur et je te donnerai l’opportunité d’y arriver !»

« Merci chef ! Si je peux torturer Gu Duxing au moins une fois, alors je veux bien être votre bête de somme ou même votre cheval !» répondit franchement Luo Kedi.

« Hah, tu n’arriverais à rien même si tu avais trois vies devant toi !» répliqua l’Épéiste de dédain avant de présenter aussitôt la troisième personne.

« Voici Dong Wushang, le second jeune maître du clan Dong. Son clan est le seul des Trois Cieux Intermédiaires qui utilise des sabres. »

Dong Wushang devait avoir dix‐huit ou dix‐neuf ans, et avait la peau sombre. Il portait dans son dos un fourreau de sabre noir comme de l’encre et lorsqu’il leva les yeux vers lui, Chu Yang eut l’impression que deux sabres se jetaient sur lui.

Autant dire qu’il fut plaisamment surpris.

Dong Wushang était quelqu’un d’extrêmement célèbre dans sa vie passée ! Il était l’une des douze puissances des Trois Cieux Intermédiaires. « Le Jeune Maître Méchant aux Mille Talents au Sabre Noir »

Il mena quelques centaines de batailles, des mineures comme des majeures,  après avoir acquis sa renommée. Il n’en perdit jamais une seule et ne fut jamais blessé, ce qui se trouve être son nom ! (NdT Wu Shang = pas de blessures)

Cependant, Dong Wushang n’était encore qu’un inconnu à l’époque actuelle.

L’adolescent demanda nonchalamment avec un regard aussi imperturbable qu’un étang à l’automne : « Tu es du Clan du Sabre Noir ?»

« C’est bien ça, du Clan du Sabre Noir !» répondit le concerné d’un air surpris. Il ne s’attendait pas à ce que quelqu’un des Trois Cieux Inférieurs connaisse le nom des siens.

Tous les membres de son clan utilisaient des sabres noirs comme la nuit, et c’est pourquoi ils portaient ce nom.

« Très bien ! » Le jeune homme ne s’attendait pas à ce que deux des futurs douze puissants personnages apparaissent devant lui. De plus, ils étaient ses frères martiaux !

« Voici Rui Butong. Je ne l’ai pas trouvé, c’est lui qui m’a trouvé avant !» Gu Duxing montra du doigt un jeune homme mince vêtu de noir à côté de lui. « Nous nous connaissons et je l’ai aidé auparavant ; il s’en est souvenu et m’a suivi pour rembourser sa dette. C’était vraiment agaçant ! Quand je lui ai dit que je recrutais des gens, il m’a rejoint sans hésiter !»

« Rui Butong…» Les sourcils du Ministre tressaillirent tant il était heureux. La fortune lui souriait, décidément. Ce Rui Butong allait devenir un bandit notoire qui vagabondait dans les Trois Cieux Intermédiaires. D’après les rumeurs, il ne respectait personne d’autre que Gu Duxing, le Voyageur Solitaire. Il était le grincheux de leur génération.

Personne ne connaissait ses origines ou savait d’où il venait. Il avait toujours été solitaire, mais à chaque fois que Gu Duxing avait besoin de son aide, il était le premier à se tenir à ses côtés.

Rui Butong était, bien sûr, un homme de peu de mots ; il regarda simplement son nouveau chef, lui sourit, hocha la tête et s’inclina. Il était le seul du groupe à ne pas avoir une attitude rebelle à son égard.

« Bien, je suis honoré de pouvoir vous présenter votre chef, Chu Yang !»

Le regard glacial et perçant de l’Épéiste se posa sur les quatre recrues. « N’oubliez pas ! Quiconque manque de respect au chef me manque de respect ! Nous sommes frères, mais les règles sont les règles et quiconque osera ne pas suivre les règles du Pavillon de l’Armement Divin ne pourra pas se plaindre de la cruauté de mon épée !»

« Rassure‐toi chef Gu ; un seul mot de ta part et je te garantis que le premier qui désobéit n’aura même plus un caleçon à se mettre le lendemain matin !» répondit le bandit en souriant.

Les trois autres reniflèrent faiblement pour marquer leur accord.

Aux Trois Cieux Intermédiaires, ils ne respectaient personne et se battaient férocement les uns contre les autres et il arrivait souvent que l’un d’entre eux finisse sévèrement blessé. Ils n’auraient jamais pensé que Gu Duxing allait tous les réunir au même endroit… C’était complètement absurde.

En fait, Dong Wushang avait reçu pour l’ordre, de la part de son clan, d’agir contre le clan de Luo Kedi lors de son aventure.

Le Clan Ji était également un ennemi que le Clan Dong et le Clan Luo voulaient éliminer.

La cible des Luo était le clan Dong et le clan Ji.

Comment pouvaient‐ils vivre ensemble paisiblement avec des relations pareilles ?

Chu Yang les perça à jour et dire : « Il n’y a pas de clans ici, juste des frères !» Il pensa : Ce Gu Duxing est vraiment doué ; il avait dit qu’il allait recruter des jeunes maîtres de ce genre, et il m’a amené tous ces précieux seconds petits ancêtres.

Et en plus, aucun d’entre eux n’est stupide.

« D’après ce que je sais, vos clans auraient dû vous faire escorter de jeunes maîtres comme vous par des gardes du corps de niveau Roi. Pourquoi n’en avez‐vous aucun ?»

Cette question remua le couteau dans la plaie des trois seconds petits ancêtres qui devinrent furieux.

« Des gardes du corps de niveau Roi ? Pourquoi en aurais‐je besoin, avec ma force ?» répondit rageusement Ji Mo.

Luo Kedi cracha et répondit sur un ton condescendant : « Ouais ! Je n’emmène jamais de gardes avec moi quand je sors !»

Dong Wushang lui jeta un regard noir : « C’est quoi un garde du corps ? Je n’en ai jamais utilisé puisque je suis toujours déchaîné !»

« Fermez‐la, vous tous ! C’est comme ça que vous parlez au chef ?» Gu Duxing les fixa et dévoila leur secret : « Ils n’ont pas le statut suffisant pour avoir des gardes du corps. Ils ont beau être parvenus à devenir des seconds jeunes maîtres grâce à leur force, aux yeux de leurs clans ce sont des bâtards…»

« Oh…» Le jeune homme poussa un long soupir, et les trois petits ancêtres rougirent aussitôt.

« C’est quoi un bâtard ?» Au moment où Rui Butong posa la question, les trois autres le fixèrent méchamment et sans concertation, ils se jetèrent tous sur lui, l’immobilisèrent au sol et le malheureux fut rossé d’innombrables coups de poing.

Ces trois seconds ancêtres ne l’aimaient pas depuis le début, puisqu’il avait aidé Gu Duxing à les pourrir. Ils étaient terriblement agacés, mais n’avaient rien osé dire jusque‐là. Cependant, maintenant qu’ils s’étaient décidés à agir, ils avaient foncé tous les trois ensemble.

Sa question avait fait naître une douleur partagée par ses trois‐là alors comment pourraient‐ils ignorer une telle chance de lui tomber dessus ? C’était la première fois qu’ils coopéraient ensemble, d’ailleurs.

Une fois qu’ils eurent fini leur bastonnade, Ji Mo roula des yeux et dit : « Un bâtard est en enfant né d’une concubine. Bordel de merde, je suis l’enfant de cet enfoiré et de sa concubine ! Ma mère est une concubine, t’as pigé ?»

L’adolescent se frotta le menton et demanda : « Tu hais ton père ?» Il trouvait ces gens très intéressants.

« Si je le hais ? Non !» Ji Mo soupira et répondit tristement : « Je ne pense pas que je serais capable de le haïr ! Tous les fils se voient donner des noms selon le futur qu’on leur destine et à moi, il m’a donné le nom de Ji Mo ! (NdT Mo signifie encre, noir) Il veut que je sois seul pour le reste de ma vie ou quoi ? Cela dit, je suis quand même parvenu à avoir beaucoup d’amis !»

Gu Duxing dit solennellement : « Ces frères n’ont aucun espoir dans leur clan de par leur naissance, et c’est pourquoi je les ai amenés à toi dans l’espoir qu’ils te suivent et puissent avoir un futur ensemble !»

« Votre situation ne changerait pas si vous vainquiez l’aîné des jeunes maîtres ?» Cette situation agaçait le Fourbe, mais il se souvint que Mo Chengyu lui avait dit que le clan Mo suivait les mêmes règles.

« Ça ne marche que pour les enfants légitimes. » expliqua l’Épéiste. « Les enfants de concubines ne comptent pas. La plus haute position qu’ils peuvent atteindre est celle de second jeune maître, et ils ne peuvent pas progresser davantage ! Quand bien même l’aîné mourait, ils choisiraient un des descendants légitimes pour le remplacer, mais jamais un enfant illégitime !»

Son ami dit : « Oh. » Il voulait vraiment lui demander : Comment as‐tu fait, Gu Duxing, pour parvenir à obtenir la position de chef de clan dans ta vie passée ? As‐tu tué tous les descendants légitimes ?

« Bon, arrêtons de tourner autour du pot ! Hé, Chu Yang !» dit froidement Dong Wushang. « On devrait pouvoir rejoindre le Pavillon de l’Armement Divin, mais il va falloir renégocier les rangs d’ancienneté !»

Ce vaurien l’avait appelé par son nom sans lui accordait le moindre respect !

Les yeux de Luo Kedi et de Ji Mo brillèrent également. Peut‐être qu’ils en avaient déjà discuté ensemble…

« Qu’est-ce que tu as dit ?» Gu Duxing grogna de rage en se sentant perdre de la face. Il rougit comme une tomate, et ses yeux grillèrent férocement tandis qu’il posa la main sur la poignée de son épée. Une aura meurtrière se déversa hors de lui.

« Chef Gu, on t’avait déjà dit qu’on voulait voir ce chef !» Dong Wushang fit un pas en arrière, mais il n’y avait pas la moindre peur dans son regard tandis qu’il poursuivit : « C’est simplement de la curiosité ! Et nous n’avons jamais promis que nous travaillerions pour lui ! Par contre, si c’est toi le chef, alors je n’ai rien à dire !»

Wazouille

Fondateur du site et traducteur de BTTH, DNC, TDG et SW, Wazouille est un grand audiophile, un gamer, un lecteur avide et bien d’autres choses encore, comme stakhanoviste, à son insu...

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)

DNC Chapitre 154
DNC Chapitre 156

10 Commentaires

  1. mistmemo

    Merci pour ce chapitre

    Répondre
  2. Zhexiel Kurokage

    Merci pour le chapitre.
    PS:Ils vont tout de suite le respecter si ils leur donne de bonnes méthode pour progresser,lol.

    Répondre
    1. essitamessitam

      ils vont surtout souffrir et apprendre a le craindre , non ? 🙂

      Répondre
  3. essitamessitam

    merci pour le chapitre

    Répondre
  4. sai1905sai1905

    moi j’imagine la tete de Gu Duxing quand il va voir que chu yang est passé de guerrier martial a artiste martial au 4 ou 5 eme niveaux pendant son absence^^

    Répondre
  5. grenvious

    merci pour le chapitre

    Répondre
  6. Aranor

    merci pour le chapitre

    à mon avis y en a trois qui vont prendre cher eheh

    Répondre
  7. nickylaboum

    merci

    Répondre
  8. Talia

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  9. Dark-sram

    Merci pour ce chapitre =D

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com