DNC Chapitre 198

DNC Chapitre 197
DNC Chapitre 199

Bonsoir tout le monde ! La journée n’a pas été trop dure ? Allez, un DNC pour la finir en beauté ! =)

Il y aura ce soir un BTTH et un TDG en bonus mais tard car je dois passer voir un frangin entre temps.

Je vous dis donc à ce soir et bonne lecture !

Chapitre 198 - Les rugissements du Roi des Enfers Chu

« Alors voici l’Aïeul au Sabre de Feu !» renifla la personne en noir. La vélocité de son sabre ne changea pas et dans un sifflement, il rencontra directement le feu qu’il divisa en deux ! Ensuite, ce même sabre continua sa trajectoire droit vers le sol !

L’homme en noir se servit du rebond de la pointe au sol pour faire un saut périlleux et bondir dans les airs.

À ce moment, la première volée de flèches s’abattit comme l’eau d’une cascade.

L’assaillant en noir ne fit pas de bruits en faisant danser son sabre dans les airs. Il changea rapidement de direction et s’arrêta au bord du mur pour éviter les flèches qui couvraient le ciel. Son corps fulgura soudainement et il disparut sans laisser la moindre trace !

Gao Weicheng resta sur ses gardes, le sabre à la main. La férocité disparut lentement de son regard, mais il resta sourd aux questions de ceux qui courraient vers lui, non réactif.

Aussitôt, un filet de sang coula depuis son front. Le sang coula lentement puis il éclaboussa tout tandis que son corps se scinda en deux lentement contre toute attente. C’était comme si on avait coupé une pastèque en deux alors qu’elle tombait à terre.

Son corps tout entier avait été tranché en deux parties parfaitement égales. Les deux parties de son corps, à terre, formaient le mot ‘un’ ! (NdT qui s’écrit comme ça en chinois et en japonais : « »)

Les organes se répandirent sur le sol.

On entendit des voix terrifiées retentir depuis toutes les directions. De nombreux soldats furent terrifiés au point de laisser tomber leurs lames à terre, puis des groupes entiers de gens se retournèrent avec des haut-le-cœur…

Tous les gardes du corps de Du Shiqing étaient morts. L’Aïeul au Sabre de Feu Gao Weicheng était mort au combat, et le saint docteur Du avait disparu !

De plus, le plus enrageant dans l’histoire était que ça s’était produit juste aux portes du palais royal du Nuage de Fer. En fait, ça s’était déroulé à même pas trois cents mètres !

Cet incident provoqua un énorme trouble dans la Citadelle.

Ce fut même une explosion de chaos !

Tie Butian perdit son calme et entra dans une rage folle en ordonnant que la Citadelle tout entière soit fouillée !

Le Roi des Enfers Chu devint également fou de rage et ordonna à ses hommes de trouver le saint docteur Du, même s’ils devaient fouiller les trous de souris !

Tous les officiels de la Citadelle s’enragèrent à cette nouvelle et organisèrent spontanément des recherches avec leurs gardes !

Tie Longchen, qui se trouvait sur le front, devint aussi furieux que les autres et ordonna à l’armée de mettre tous ses efforts dans l’enquête !

La Citadelle était sous le choc pour le moment, comme si le ciel leur était tombé sur la tête et que le sol s’était ouvert sous eux.

Ils venaient juste de s’occuper des maîtres de niveau Roi en le payant au prix fort, et la ville était plongée dans un chaos aux proportions indescriptibles…

Personne n’était plus hors de lui que le Roi des Enfers Chu.

Alors que tous les membres du Pavillon Butian étaient mobilisés, ses yeux étaient rouges sous son masque tandis qu’il lançaient des regards furieux à ses deux cents subordonnés en contrebas. Il grinça des dents à chaque mot : « Senior Du, Du Shiqing, est un docteur saint et il a été très bon avec moi. »

« Je me fous de savoir qui l’a enlevé cette fois, je veux lui faire payer un prix astronomique ! Je veux que ces brigands couillus sachent qu’il y a des choses qu’ils ne peuvent pas faire ! Et qu’il y a des gens auxquels ils ne doivent pas s’attaquer !»

« Pour l’instant, les plus grands suspects sont les restes du Hall des Cavaliers Dorés toujours dans la Citadelle ! Ces enfoirés en sont venus à ces mesures désespérées parce qu’ils sont acculés. »

« Voici à présent mes ordres !»

Le Ministre Chu poussa un rugissement qui choqua le pavillon tout entier : « Cheng Ziang !» Il fit même tomber de la poussière du plafond.

Toujours pas remis de ses blessures, le Chef de Palais Cheng fit un pas en avant.

Les yeux du Fourbe brillèrent avec une hystérie et une rage, qui firent frissonner une paire de fois quiconque les vit. « J’ordonne au Palais du Sang Ardent d’arrêter ses activités toutes affaires cessantes et de mobiliser tous ses membres ! Si vous ne parvenez pas à trouver Senior Du… Tu penseras aux conséquences par toi-même, Cheng Ziang !»

Le pauvre Cheng Ziang, l’air hagard, sentit son visage se couvrir de sueur froide aux gouttes de la taille de haricots. « En !»

Chu Yang poussa un autre rugissement, et la grande salle trembla à nouveau trois fois : « Chen Yutong !»

« J’ordonne au Palais du Secret des Cieux d’arrêter temporairement toutes ses affaires en cours et de mobiliser toutes ses forces ! Tous les réseaux d’espions doivent être mobilisés également ! Comme toutes nos connexions, tous ceux qu’on peut exploiter, tout le bordel… Tout… Absolument tout !» Il frappa du poing sur la table avec émotion : « Tu m’as bien compris ?»

« Je…» Chen Yutong était sur le point de tomber dans les pommes. Le grand chef de palais voulait vraiment demander : Ministre, quand vous dites tout le bordel… Vous parlez de quoi ?

Cependant, il n’était pas aussi courageux. Au garde à vous, il répondit avec un air imposant : « Je comprends parfaitement, Ministre !»

« Bien ! Et si tu n’arrives à rien, tu pourras également penser aux conséquences de ton échec toi-même. » Le jeune homme le pointa du doigt de la main droite : « Bouge-toi maintenant !»

« À vos ordres !» Chen Yutong avait une expression ferme, et il s’en alla d’un pas solide. Il pensa : Quand le Ministre se sera calmé, j’irais le voir pour lui demander ce qu’il entendait par là…

Parce qu’il a clairement dit que si je devais échouer… Alors je devrais…

« Transmettez mes ordres !» La voix du Roi des Enfers Chu tonna depuis le grand hall comme du tonnerre : « Que tous les gardes impériaux, que toutes les garnisons de la Citadelle, que tous les bureaux de sécurité publique, que tous les bureaux, que tout le département de la justice, que toute la Citadelle soient mobilisés ! Même si ces enfoirés se sont transformés en punaises, nous devons les trouver et les couper en morceaux !»

Cette aura meurtrière… Cet air…

Chen Yutong essuya la sueur froide sur son front et sortit rapidement. Mieux vaut l’éviter pour le moment.

Tie Butian était en route pour le Pavillon Butian.

Son intuition lui disait que Chu Yang était impliqué dans l’enlèvement du médecin, mais il n’arrivait pas à percevoir quoi que ce soit de plus…

Il arriva aux portes du Pavillon juste à temps pour voir une bande de types effrayés essuyer la sueur froide qui les couvraient. Ils sortaient tous du bâtiment le visage pâle et le visage couvert de sueur.

« Que s’est-il passé ?» demanda le prince.

Avant même qu’il eût fini de parler, il entendit un rugissement parvenir de l’intérieur, et une table brisée vola par la porte et se fracassa dans la cour.

On entendit aussitôt une voix énervée hurler : « Abrutis ! Bâtards ! On est ridicule aux yeux du monde ! Le saint docteur a été enlevé juste devant le palais royal ! Qu’avez vous donc tous bouffé ? Ce pays fait de vous des gros porcs ! Vous ne savez donc qu’encaisser vos payes et ignorer tout le reste, enfoirés ? Nous devons purger ce Nuage de Fer ! Nous devons le réparer !»

Tout le monde resta abasourdi !

Il veut faire davantage de purges ? Tu veux tuer tout le monde ou quoi… 

« On dirait que ce Pavillon Butian a besoin d’être purgé et redressé, et pas un homme après l’autre ! Je vais tous les écraser !» La voix furieuse du Roi des Enfers Chu ne cessa de tonner, accompagnée par le bruit d’objets se faisant détruire.

Tout le monde trembla et ne resta pas plus longtemps sur place…

Une purge de la cour royale n’était pas trop sérieuse et n’aboutissait qu’à de l’emprisonnement. Une purge du Pavillon Butian, par contre… Signifiait la mort des coupables ! Il leur fallait se mettre rapidement au travail…

Le Fourbe continua de jurer audiblement. « Quoi ! Enfoiré !»

Tie Butian l’écouta calmement un bon moment avant d’enfin entrer.

« Ministre, calme-toi un moment s’il te plaît !»

« Bah voyons ! Comment pourrais-je me calmer avec une situation aussi enrageante ? Je suis si furieux que je pourrais en mourir… Ah, Votre Majesté ?» Le jeune homme brailla furieusement jusqu’à ce qu’il s’aperçoive qu’il hurlait sur le prince. Il en resta temporairement coi d’embarras.

Son Altesse le regarda en silence un long moment, puis il lui dit lentement : « Que penses-tu de la disparition du saint docteur Du, Ministre ?»

« Je suis furieux !» dit Chu Yang. « Il est vraiment alarmant qu’une telle chose arrive devant l’endroit le plus important de la Citadelle. » répondit-il d’un ton grave.

« Si nous ne retrouvons pas Senior Du *soupir* je crains que Père n’ait aucun espoir vu sa condition. » Tie Butian faisait d’énormes efforts pour contrôler sa voix, mais on pouvait tout de même y percevoir distinctement le chagrin et l’impuissance.

Le ministre soupira et leva immédiatement la tête pour regarder son interlocuteur princier dans les yeux. Il dit : « Je suis vraiment furieux de la disparition du Senior Du, mais je vous prie de me pardonner pour ce qui est de l’état de l’Empereur, car j’ai un point de vue différent sur le sujet. »

Le prince lui rendit son regard sans cligner des yeux, en silence, puis il lui demanda : « Et quel est-il ?»

« Senior Du est venu au Pavillon ces derniers jours, et nous avons discuté de l’état de l’Empereur. » Le jeune homme soupira. « Senior Du a dit que l’empereur était actuellement en fin de vie, et que chaque souffle qu’il prenait était une torture pour lui. Senior Du n’a essentiellement plus aucun moyen de soigner l’empereur. Le mieux qu’il puisse faire et de stimuler la douleur chez lui, et de s’en servir pour le garder conscient et le faire respirer…»

Il continua nonchalamment : « Il m’a dit qu’il arrivait souvent, lorsque l’empereur était lucide, qu’il l’implore d’interrompre son traitement et de le laisser mourir ! Dans son état, vivre est la plus grande torture au monde ! Vous ne remplissez pas votre devoir filial en le maintenant en vie à ce niveau. Vous le gardez dans un état des plus atroces !»

Tie Butian ferma soudainement les yeux et poussa un cri aigu : « N’en dis pas plus !»

Il respirait rapidement et, un long moment plus tard, deux filets de larmes coulèrent de ses yeux. Ils descendirent le long de ses joues et gouttèrent à terre, mais il ne prit pas la peine de les essuyer.

« Comment pourrais-je ignorer tout ça ? Comment pourrais-je me sentir à l’aise en le voyant se contorsionner de douleur ?» marmonna-t-il. « Comment pourrais-je ignorer que mon père préférerait mourir que de vivre ? Comment pourrais-je ignorer que Père souhaite mourir sur-le-champ ?»

« Père était un grand héros mais à présent, il n’a même pas la force de mettre fin à ses jours ! N’est-ce pas des plus tragique pour un héros ?» Il essuya brutalement ses larmes, et dit tout à coup d’une voix forte : « Mais est-ce que vous avez pensé à moi vous tous, hein ?»

« Que devrais-je faire ? Je suis peut-être un prince, mais je n’ai pas d’amis ! Je suis avant tout le fils de mon père, et ensuite un prince. Tant que Père respire encore, j’aurais encore un parent ! Je ne serais pas orphelin !» Il hoqueta : « Comment pourrais-je ignorer que chaque jour qui passe est un jour de torture supplémentaire pour lui ? Mais je continue de rêver et d’espérer qu’il y ait une chance… ou… qu’un miracle se produise… ou que Senior Du trouve un moyen… ou que quelqu’un apparaisse avec un trésor divin capable de l’aider à récupérer d’un jour à l’autre…»

 

Wazouille

Fondateur du site et traducteur de BTTH, DNC, TDG et SW, Wazouille est un grand audiophile, un gamer, un lecteur avide et bien d’autres choses encore, comme stakhanoviste, à son insu...

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)

DNC Chapitre 197
DNC Chapitre 199

9 Commentaires

  1. Zhexiel Kurokage

    Merci pour le chapitre.
    PS:Faut lui donner le prix de l’acteur du siècle à ce Chu…

    Répondre
  2. Lectifer

    Merci pour ce chapitre

    Répondre
  3. Khultima

    Merci pour le chapitre. Bon sang qu’il est bon, il est clairement celui qui a organisé tout ça et le prince y croît également. Mais avec son attitude et tout ces rugissements de colère, il fini peu à peu à ce que les suspicions contre lui s’effacent ^^

    Répondre
  4. Gilgamesh

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  5. nickylaboum

    merci

    Répondre
  6. grenvious

    merci pour le chapitre

    Répondre
  7. HinomuraHinomura

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  8. Psycho

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  9. TesaYuuTesaYuu

    Merci pour le chapitre !! Chu le meilleur acteur !!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com