DNC Chapitre 214

DNC Chapitre 213
DNC Chapitre 215

Qu’est-ce qui est éhonté, un peu dingue et parfois incohérent ?

..

.

Ji Mo !
Vous allez encore bien rire avec ce chapitre de DNC ^^ A demain pour la suite !

Bonne lectuuuuure !

Chapitre 214 - Maître de niveau Empereur

« Ahwooh… !» Ji Mo se leva d’un bond et courut tout autour de la cour : « Hahaha… Ô mes Cieux, Ô grande Terre, mon plus grand souhait dans la vie va enfin s’accomplir… wow wow wow…»

L’expression de Chu Yang devint sérieuse : « Calme ta joie !»

Ji Mo devint aussitôt muet comme une carpe. Il l’amadoua avec un sourire enjôleur : « Quel ordre as-tu pour moi, grand-frère ? Rassure-toi, si tu me dis d’escalader une montagne de lames, je ne me jetterai absolument pas dans un pot d’huile bouillante. Si tu me dis d’aller à l’Est, je n’irai certainement pas à l’Ouest… Si tu veux que je tabasse cet imbécile de Gu Duxing, je ne torturai assurément pas Luo Kedi…»

Les deux personnes en question lui jetèrent un regard mauvais.

« Veux-tu une longue épée ou une épée courte ? Je n’en ai qu’une de chaque !»

À peine eut-il dit ça que Luo Kedi se leva précipitamment d’un bon et hurla à côté de lui : « Grand-frère, je veux une épée courte !!»

Il avait un art martial jouant sur l’agilité, aussi une épée longue ne lui conviendrait pas, et cette épée courte le tentait depuis longtemps…

« Va te faire voir ! Est-ce que tu as percé ?» beugla rageusement Ji Mo. Il réfléchit un long moment et dit : « Je veux l’épée longue…»

Luo Kedi poussa un soupir de soulagement, et son regard fut traversé par une pointe de gratitude.

« Es-tu sûr de ton choix ?» lui demanda gravement l’adolescent.

Ji Mo opina rapidement du chef : « J’en suis sûr !»

Il n’était pas comme Coyote ; l’art martial de son clan pouvait utiliser indifféremment les deux genres d’épées. Les petites épées avaient leurs propres utilisations, et les épées longues leurs propres avantages… Cela dit, en matière de discrétion, les épées courtes étaient plus pratiques et pouvaient plus facilement surprendre les adversaires.

Cependant, à présent qu’il savait que Luo Kedi voulait la petite épée, il avait décidé de la lui laisser bien malgré son hostilité de façade. Il valait mieux, pour leur fraternité, qu’il lui laisse l’arme qui lui convienait le plus.

« Très bien !» Le jeune homme lui adressa un regard admiratif. Il avait bien vu que Ji Mo voulait vraiment la petite épée, et le fait qu’il se sacrifie ainsi l’avait rendu très heureux.

Le mot ‘fraternité’ avait lentement commencé à s’imprimer profondément dans le cœur de ces jeunes maîtres des Trois Cieux Intermédiaires.

« D’accord, j’accepte. » Le Fourbe opina du chef. « Gu Duxing a les épées ; dis-lui juste de te la donner. »

Ji Mo sentit sa bouche tressaillir tant il avait été pris par surprise.

Il n’avait pas oublié qu’il venait juste de le traiter d’imbécile… Et à présent, le karma lui revenait en pleine face en un clin d’œil !

Il tourna la tête en direction de l’épéiste en grimaçant, et le vit avec une expression glaciale et un rictus au coin des lèvres. Il le regarda d’ailleurs d’un air réprobateur : « Oh, Ji Mo. Tu veux… une épée ?»

Ji Mo grimaça de regret.

Il courut précipitamment jusqu’à lui et en profita pour le flatter un peu : « Second frère senior… Mon très cher second frère senior… Mon sauveur, mon saint…»

Gu Duxing tourna la tête de l’autre côté et leva les yeux vers le ciel.

Ji Mo apparut en un éclair devant son visage : « Second frère senior…»

L’épéiste se retourna…

Ji Mo sauta tout autour de lui de frustration en transpirant anxieusement.

Gu Duxing tourna la tête d’un côté puis de l’autre en faisant craquer son cou. « Aahhh, j’ai mal au cou…»

« Ha ha, laisse-moi m’en occuper second frère senior. » Ji Mo le massa diligemment d’un air enjôleur.

L’épéiste soupira ensuite : « Aahhh, mes épaules me lancent également…»

Ji Mo y glissa aussi ses mains : « Laisse-moi te les masser, second frère senior…»

« J’ai comme une gêne dans les bras…»

« Laisse-moi les masser…»

Gu Duxing soupira : « Mes lombaires aussi… Je me fais vieux…»

Ji Mo bouillait tellement de rage que ses yeux auraient pu brûler la peau de son cher second frère senior. « Laissez-moi vous les masser, monsieur. »

L’épéiste se mit soudainement à avoir mal partout. « Mes jambes me font également mal…»

« Laissez-moi vous les masser, monsieuuur…» Ji Mo le massa de la tête aux pieds. Il était trempé de sueur, mais il dut malgré tout ravaler sa colère.

« Bien, puisque tu es si obéissant…» Gu Duxing laissa sa phrase en suspens exprès en regardant Ji Mo…

Celui-ci se tint aussitôt au garde-à-vous. « Rassure-toi, second frère aîné, dorénavant je t’écouterais sans coup férir ! Si tu me dis d’aller à l’Est, je n’irai certainement pas à l’Ouest ! Si tu me dis de frapper un chien, je ne courrai absolument pas après une poule !»

« Pfff, c’est bien toi ça. Ça aurait pu se passer facilement mais non, il a fallu que tu te crées des problèmes. Tu supplies même des gens ! Que c’est petit !» dit gravement l’épéiste.

Ji Mo mourrait de rage mais il ne pouvait pas s’énerver contre qui que ce soit. Il ne pouvait que subir les conséquences de ces paroles irréfléchies. « Oui oui, ma bouche n’en fait qu’à sa tête et ne dit que des inepties. »

« Ahhh…» Ce vaurien l’enrageait, aussi ne s’embêta-t-il plus davantage avec lui. Il rentra lentement dans le pavillon, et en ressortit peu après avec une longue épée qu’il lança à Ji Mo. « Très bien, c’est à toi à présent. »

« Woah ! Eh, ne l’abîme pas !» Ji Mo plongea en avant de détresse et attrapa son épée. Il se sentit impressionnant au moment même où il la toucha !

« Wouah… Ha ha… Mon épée !» Il étreignit son épée en oubliant toutes les courbettes qu’il avait dû faire, puis il la dégaina majestueusement avec un sourire jusqu’aux oreilles. Luo Kedi et Rui Butong fixèrent l’arme avec des yeux envieux.

Ji Mo leva tout à coup les yeux vers le ciel et rit comme un damné : « Hahaha…» Une aura meurtrière se dégagea de lui. « Gu Duxing ! Second frère aîné Gu ! Viens par-là et dégaine ton épée dragon noir ! Ton frère junior veut un match avec toi…»

Les quatre autres titubèrent sous le choc, et ils regardèrent ce vaurien éhonté au front traversé de veines bleues saillantes les yeux écarquillés, et la bouche bée…

Ji Mo leva les yeux vers le ciel avec arrogance. Il éprouvait une telle extase qu’il se mit à articuler un langage inconnu aux humains : « Muahahah, chien tante ! CHIEN TANTE !»

Gu Duxing cligna des yeux et hurla : « Chargeeeez ! Frappez ce caniche !»

Trois personnes se ruèrent simultanément vers Ji Mo en criant, et se battirent férocement en ignorant l’épée que leur victime tenait à la main. Ils envoyèrent proprement ce gredin à terre à coups de poings et de pieds.

Ji Mo, pris par surprise, s’écrasa aussitôt à terre. Gu Duxing s’assit sur son cou et restreignit ses bras tout en le rouant de coups.

Rui Butong s’assit joyeusement sur son dos et martela constamment ce dernier à coups de cul, en poussant à chaque fois un petit « huh»… Quant à Luo Kedi, il était assis sur les fesses voluptueuses de Ji Mo, et il lui pinçait les cuisses un coup à droite, un coup à gauche…

« Oh, oh… Che… o’e’ait… pas…» Ji Mo avait la tête plongée si profondément dans la neige qu’il ne parvenait à demander grâce qu’avec de petits cris étouffés. Ses deux jambes continuaient de battre l’air et de tressaillir…

Après un long moment de chaos, Chu Yang leur hurla d’arrêter. En se retenant de rire, il sortit leur camarade qui avait été aplati comme une crêpe du tas de neige…

Ji Mo cria rageusement, et voulut même se battre à nouveau.

« Bien, ça suffit. Dites-moi vous tous, l’homme en bleu que nous avons rencontré…» Son expression s’assombrit. « D’après vous, il était de quel niveau ?»

Les quatre larrons retrouvèrent immédiatement leur sérieux face à cette question d’importance. Luo Kedi réfléchit un peu et déclara : « Il est définitivement de niveau Empereur ! Et possiblement plus fort encore…»

Gu Duxing reprit son expression détachée et dit : « Hmm, c’est également mon avis. De plus, cette personne était très étrange ; il est apparu devant nous, puis il est reparti aussi sec… Quel était son but ?»

Une fois cela dit, il tourna aussitôt la tête vers le jeune homme. Il savait que ce type en bleu les avait envoyés valdinguer parce qu’il voulait lui parler seul à seul. Autrement dit, il devait forcément savoir ce qu’il voulait.

L’adolescent s’assombrit tout à coup.

Les quatre amis sentirent qu’il éprouvait une certaine tristesse ; ils ne purent s’empêcher de s’échanger des regards, et décidèrent de ne plus l’interroger à ce sujet.

Le Fourbe demanda : « Y a-t-il de tels experts dans vos clans ?»

Gu Duxing répondit aussitôt : « Non !»

Si le clan Gu avait eu un maître de niveau empereur, alors leur position dans les Trois Cieux Intermédiaires aurait été inébranlable et ils auraient pu ignorer la petite indiscrétion de Gu Miaoling…

« Notre clan Ji a deux doyens qui ne sont *tousse tousse* probablement pas très différents de cet homme… C’est juste qu’ils ne sont pas aussi effrayants que lui…» dit Ji Mo avec réticence. « C’est un secret…»

Luo Kedi répondit avec entrain : « Hmm, notre clan Luo en a également deux, mais ils ne sont probablement pas de taille face à ce type. » Il lui adressa quelques clins d’œil et dit : « C’est également un secret. »

Gu Duxing et Chu Yang se regardèrent l’un l’autre, tous deux parfaitement au fait de la situation du clan Gu !

Il comprenait mieux pourquoi le clan Gu avait réagi aussi violemment au vol d’herbes médicinales de Gu Miaoling.… Il était dans une situation délicate !

Le clan Ji avait deux maîtres de niveau empereur, tout comme le clan Luo ! On pouvait présumer que les autres clans, comme les Hei Mo ou les Mo, devaient également avoir secrètement des maîtres de ce niveau !

Autrement, ils ne seraient pas parvenus à maintenir le rapport de forces.

Ils faisaient tous partie des clans formidables, alors que le clan Gu avait au mieux un Roi Martial de neuvième rang seulement ! Bien qu’il n’y ait qu’un petit pas à franchir pour atteindre le niveau d’Empereur, ce pas revenait à traverser des milliers de montagnes et des dizaines de milliers de fleuves !

Le fossé entre les deux était vraiment trop grand !

« Dans ce cas, cet homme en bleu ne doit pas être des Trois Cieux Intermédiaires, non ?» demanda Chu Yang d’un air pensif.

« Effectivement. Dans le cas contraire, on en aurait indubitablement entendu parler et il ne nous aurait pas été inconnu de la sorte. » Les quatre hommes hochèrent la tête de concert. Si un tel individu était apparu dans les Trois Cieux Intermédiaires, ils l’auraient définitivement su au vu de leur réseau d’informations.

Ce point ne faisait aucun doute à leurs yeux.

« Alors il doit venir des Trois Cieux Supérieurs. » Une lueur mystérieuse traversa le regard du jeune homme. Il leva la tête et regarda pensivement les flocons de neige flotter dans l’air… Mais son esprit était déjà ailleurs.

Les Trois Cieux Supérieurs… mes géniteurs, mes créateurs… viennent de là-bas ?

Il devint soudainement furieux !

Vous autres vivez dans les Trois Cieux Supérieurs, et vous m’avez balancé dans les Trois Cieux Inférieurs ? Un maître de niveau Empereur, hein ! Ils ne sont pas parvenus à me trouver là malgré toutes leurs ressources ?

Pourquoi n’ai-je pas reçu la moindre petite nouvelle en dix-sept ans ?

Gu Duxing et les autres n’osèrent rien dire de plus en voyant son expression.

Après un long moment, Ji Mo leva la tête pour briser cette ambiance inconfortable, et dit en souriant : « Je vais devoir rentrer à la maison dans pas longtemps. » Il se tut, rit et se gratta la tête d’embarras. « Mon anniversaire a lieu le neuvième jour du douzième mois. » (NdT ils suivent le calendrier lunaire :p)

« Oh. » dit pensivement Luo Kedi. « Alors c’est pour ça…»

 

Wazouille

Fondateur du site et traducteur de BTTH, DNC, TDG et SW, Wazouille est un grand audiophile, un gamer, un lecteur avide et bien d’autres choses encore, comme stakhanoviste, à son insu...

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)

DNC Chapitre 213
DNC Chapitre 215

11 Commentaires

  1. Ryuk

    Merci pour ce chapitre.

    Répondre
    1. Ryuk

      First !

      Répondre
  2. grenvious

    merci pour le chapitre

    Répondre
  3. Khultima

    Merci pour le chapitre. Dire qu’il aurait pu simplement se taire et profiter de sa nouvelle épée. Mais non, il a fallu qu’il l’ouvre tout ça pour finir par se prendre une dérouillée ^^

    Répondre
  4. Zhexiel Kurokage

    Merci pour le chapitre.

    Répondre
  5. Lectifer

    Merci pour ce chapitre

    Répondre
  6. KryllaKrylla

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  7. Ling_Tian

    Merci pour le chapitre!!

    Répondre
  8. gutsguts

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  9. Conan

    Merci pour les chapitres !!!!!!

    Répondre
  10. TesaYuuTesaYuu

    Merci pour le chapitre

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com