DNC Chapitre 216

DNC Chapitre 215
DNC Chapitre 217

Bonjour à touuuuuus ! Voilà la suite de DNC et malheureusement, les prochains chapitres ne vont pas être très joyeux…

Bonne lecture, chers lecteurs !

Chapitre 216 - Mo Tianyun

Les deux frères partageaient une expression chaleureuse et sincère, au point que quiconque les voyait se sentait inévitablement jaloux. Ces deux frères partagent une si belle relation… Selon toute apparence, ils doivent même partager les mêmes centres d’intérêt.

Personne n’aurait pu savoir que ces deux-là se considéraient déjà comme des ennemis mortels…

Les gardes à la porte regardèrent les deux jeunes maîtres marcher ensemble en frémissant. Ils s’aperçurent, en retroussant leurs manches, qu’ils étaient couverts de chair de poule…

Les deux jeunes hommes étaient gentils et cordiaux, mais une haine meurtrière bouillonnait sourdement en eux. C’était vraiment terrifiant…

Et ces deux frangins continuaient de discuter chaleureusement tout en marchant…

« Comment vont les blessures de Xiao Wu, petit frère ?» demanda Mo Tianyun d’un air inquiet. « Qui l’a agressée ?»

« Ses blessures sont très sérieuses !» Une intention meurtrière traversa les yeux de Mo Tianji tandis qu’il répondit froidement : « C’était le clan Hei Mo. Ces bâtards sans cœur méritent d’être taillés en pièces ! Je n’arrive pas à croire qu’ils aient endommagé ses Trois Méridiens Yin ! Ça me rend absolument furieux ! Rassure-toi, grand-frère, je jure que s’ils tentent encore quoi que ce soit contre elle, j’enverrais ces bâtards cruels en enfer même si je dois les y traîner moi-même !»

Il était inutile de cacher l’étendue des blessures de Mo Qingwu ; elles auraient de toute façon facilement été trouvées. Mieux valait encore dire clairement la vérité. Essaye encore de la blesser et même si je ne peux pas avoir le clan, tu ne l’auras pas non plus !

« Quelle bande de bâtards cruels…» répéta Mo Tianyun dans un murmure. Ses yeux brillèrent de rage. « Oui ! Les Hei Mo sont d’un rang inférieur à notre clan, et ils osent commettre un pareil affront ! Ils sont vraiment cruels et impardonnables ! Si jamais je tombe sur eux, je les découperai en morceaux !»

Essaye un peu et je t’enterrerai moi-même !

Les deux frères s’échangèrent un regard à ce moment par coïncidence et se sourirent. Les quatre maîtres de niveau Roi qui marchaient derrière eux sentir la sueur suinter de leurs paumes, alors que la chair de poule les recouvrait toujours…

Protéger les deux jeunes maîtres ainsi était un véritable supplice pour leur tension ! Et tout particulièrement quand ils étaient ensemble !

Mo Tianyun s’arrêta soudainement. Il croisa les bras et dit en changeant légèrement d’expression. « Oncle Chengyu, es-tu conscient de ton crime ?»

Le visage de Mo Chengyu se vida de toute expression ; il s’inclina et dit : « Oui, j’en suis conscient !»

Les yeux de l’aîné brillèrent froidement : « Uh… Je n’arrive pas à croire que le garde du corps de notre petite demoiselle ait négligé son devoir et ait permis qu’on lui inflige une blessure intraitable ! Est-ce que toutes ces années confortables t’ont rendu stupide, Mo Chengyu ?»

« J’ai pêché !» De grosses gouttes de sueur coulèrent sur le visage de Mo Chengyu. Il voulait se justifier, mais il fallait bien admettre que Mo Qingwu était bel et bien blessée ! De plus, Mo Tianyun se servait clairement de lui pour s’attaquer à son cadet ! S’il osait lui répondre, Mo Tianyun le ferait probablement battre à mort sur-le-champ !

Mo Tianji voulait également intervenir, mais cela étant, il resta silencieux.

Mo Tianyun s’adressait à lui plus tôt en tant que frère, mais c’était différent à présent. Il parlait en tant que jeune maître du clan et si son cadet intervenait, il l’accuserait d’insubordination !

Il dit, sans changer d’expression une seconde : « Uh, tu en es conscient… Je vais te donner la décision du clan ! Mo Chengyu a négligé tes devoirs, et c’est impardonnable ! Cependant, au vu de ses distinctions passées, il ne sera pas puni ; il va se voir retirer sa position de gardien, et devra déménager avec sa famille au front, à Cang Lan, où il aidera le clan !»

Mo Chengyu trembla légèrement ! Il veut m’éloigner de mademoiselle ?

« N’est-ce pas un peu trop sévère, grand-frère ?» Mo Tianji fronça les sourcils : « Si Mo Chengyu ne l’avait pas protégée au péril de sa vie, notre petite sœur serait morte, à présent. Certes, il a failli à sa mission… Mais cette punition va un peu trop loin !»

« C’est la décision des doyens du clan !» Mo Tianyun soupira et dit : « Je ne veux pas non plus qu’il soit puni de la sorte, petit frère, mais je ne suis pas le chef du clan actuellement ; c’est père, évidemment ! Se peut-il que tu aies quelque chose à redire de ses décisions ?»

Mo Tianji dit doucement : « Je vais lui expliquer clairement ce qui s’est passé. »

« J’espère que tu parviendras à le convaincre pour qu’oncle Chengyu n’ait pas à souffrir au front. » dit Mo Tianyun avec une pointe de sarcasme.

Mo Qingwu protesta, apeurée : « Je ne veux pas qu’oncle Chengyu s’en aille !»

« Allons ma petite, c’est un problème d’adultes, tu comprends ?» dit Mo Tianyun en souriant et en lui frottant la tête pour la réconforter.

Mo Qingwu trembla et recula d’un demi-pas en révélant une expression de frayeur.

Le regard de Mo Tianyun fut traversé par la mélancolie… Il se reprit immédiatement, sourit et dit : « Allons-y, Père attend encore votre venue. Les doyens et lui s’inquiètent tous beaucoup de la blessure de Mo Qingwu. »

Mo Tianji changea légèrement d’expression à cette déclaration, et il serra fortement les dents.

Ainsi, ils allaient immédiatement assister à une réunion à peine rentrés au clan. Mo Chengyu avait été condamné, et lui et sa famille allaient devoir partir au front à Cang Lan le lendemain matin !

Il avait fait de son mieux, mais… il ne pouvait rien faire face à la puissance du clan, aussi intelligent qu’il puisse être.

Les doyens ne lui avaient pas laissé la moindre chance de plaider en la faveur de Mo Chengyun ! Ils avaient été impitoyables !

Une fois à la réunion, les vieillards auscultèrent aussitôt le corps de sa petite sœur. Ils soupirèrent tous en la regardant avec pitié…

Mo Tianji se souvenait encore clairement de la scène : à ce moment, sa petite sœur tenait fermement le sabre que Chu Yang lui avait donné, toute recroquevillée dans le hall principal. Ses grands yeux vifs ressemblaient alors à ceux d’un lapereau triste, ce qui lui serra le cœur…

Il se souvenait encore de quand elle avait couru vers leur père, les yeux larmoyants ; comment il avait tendu les bras, avant de les rabattre d’un air déchiré.

Sa petite sœur s’était alors figée ; elle avait regardé leur père d’un air surpris, et les larmes coulèrent le long de ses joues…

Bam ! Mo Tianji frappa furieusement la table à thé…

Mo Qingwu était encore jeune, mais elle était sensible ; elle s’était rendue compte de l’étrangeté de la situation. Elle tourna son regard vers les doyens, qui avaient toujours été débonnaires à son égard, et remarqua que leurs regards à son égard avaient changé.

Elle y lut du regret, de la colère, de la déception… Mais aucune pitié, aucun amour envers elle !

Même son propre père, si aimant habituellement, détournait le regard quand elle le regardait et soupirait.

Mo Qingwu était très inquiète, et la peur comme l’anxiété emplirent son esprit avant de l’emporter. Elle ignorait absolument ce qui se passait… Pourquoi tout a changé après ma petite sortie distrayante ?

Elle eut l’impression de s’effondrer, comme si son esprit quittait son corps !

À ce moment précis, elle ne put s’empêcher de penser à Chu Yang ! Elle se souvint de son regard aimant de père-poule…

Tout d’un coup, elle eut envie à ce moment de retourner auprès de lui !

Elle pleura en son for intérieur. Frère Chu Yang, où es-tu ? Quand viendras-tu rendre visite à Xiao Wu… Je suis vraiment… vraiment triste là…

Mo Tianji fronça les sourcils tant il sentait que quelque chose n’allait pas.

Mo Tianyun était rentré huit ou neuf jours avant eux, et il avait tout organisé au clan entre-temps ! Même le sort de Mo Qingwu !

Bien que le clan n’ait encore rien dit à son sujet, Mo Tianji savait que son aîné ne laisserait absolument pas passer son cas !

Il se creusa la tête et essaya de trouver une façon de pouvoir aider sa petite sœur, et lui rendre la vie un peu plus agréable… Il avait déjà perdu tout espoir de la voir traitée de la même façon qu’avant.

Le départ de Mo Chengyu était un signe fort !

En faisant disparaître le Roi Martial à ses côtés, Mo Tianyun avait pris la tête de la lutte de pouvoir qui l’opposait à son frère cadet !

Il serra fortement les poings et murmura : « Tu as tort… Mo Tianyun, je ne me serais pas battu contre toi si tu ne me considérais pas comme un adversaire… Malheureusement, tu es trop suspicieux et tu as voulu te débarrasser de moi avant tout… Tu as fait de moi ton ennemi ! Et à présent que tu t’en es pris à Qingwu, nous ne pourrons jamais partager le même ciel !»

Il sourit amèrement en y repensant. Auparavant, son grand-frère avait été son idole. Il avait toujours été fier de son aîné parce que même s’il n’avait que cinq ou six ans de plus que lui, il était capable de trouver des idées auxquelles lui ne pensait même pas.

À cette époque, il s’était dit que s’ils travaillaient ensemble et qu’il écoutait son grand-frère, le clan Mo s’élèverait de leurs mains ! Il fortifierait sa place dans les Trois Cieux Intermédiaires !

Cependant, il s’était retrouvé répétitivement en danger ces dernières années, et il avait découvert par inadvertance que son aîné commençait à s’occuper de son cas. C’était alors que tout avait changé.

Il changea et ne fut plus jamais le même, ce qui était une nécessité s’il voulait éviter de simplement attendre que la mort ne le frappe ! C’est à partir de là que son caractère s’affina lentement…

Cela dit, il était encore vulnérable comparé à son grand-frère, qui était l’héritier légitime et qui avait dix ans d’avance sur lui ! La situation s’inversa lentement il y a deux ans seulement, lorsque son intelligence eut mûri davantage.

Mais là, Mo Qingwu avait subi un tel incident à cause de la proximité qui existait entre eux !

Rien n’arrivait par hasard ! C’était quelque chose que Mo Tianji avait toujours cru ! Ce qui paraissait accidentel était intentionnel ! Le clan Hei Mo, avec leur réseau d’information, n’aurait pas pu connaître leur localisation.

Ils avaient préparé leur embuscade juste au bon moment, et leur étaient tombés dessus très précisément… Avec toutes ces ‘coïncidences’, Mo Tianji arrivait toujours à la même conclusion !

Mo Tianyun, en rentrant plus tôt, lui avait dévoilé toutes ses cartes ! Ou peut-être s’imaginait-il que sa victoire était assurée, puisqu’il avait éliminé la source de la puissance de leur petite sœur ?

Tu juges le cœur d’un homme bon à l’aune de celui d’un homme mesquin ! Tu devrais savoir que je n’ai jamais eu l’intention de me servir de ma sœur pour renforcer mon pouvoir ! Sa force est à elle et à elle seule !

Je veux te vaincre justement avec ma seule force !

Mo Tianji ferma les yeux et soupira. « Les gens comme toi savent parfaitement comploter contre les leurs. Tu ne connais rien de ma fierté. »

Une voix interrompit ses pensées : « Second jeune maître, le chef de clan vous convoque à la réunion du clan ; il dit qu’il va annoncer une décision importante !»

Cette information le fit trembler de la tête aux pieds !

Enfin… ils ont pris une décision quant à Qingwu ? Je… Que devrais-je faire ?

Wazouille

Fondateur du site et traducteur de BTTH, DNC, TDG et SW, Wazouille est un grand audiophile, un gamer, un lecteur avide et bien d’autres choses encore, comme stakhanoviste, à son insu...

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)

DNC Chapitre 215
DNC Chapitre 217

16 Commentaires

  1. Ryuk

    Merci pour ce chapitre

    Répondre
    1. Ryuk

      First !

      Répondre
      1. TesaYuuTesaYuu

        3 eme !

        Répondre
        1. essitamessitam

          15 eme

          Répondre
  2. Ling_Tian

    Merci pour le chapitre !

    Répondre
  3. grenvious

    merci pour le chapitre

    Répondre
  4. TesaYuuTesaYuu

    Merci pour le chapitre pauvre Xiao Wu, j’espère vraiment qu’elle pourra s’en sortir avec le sabre que Chu lui a donnée

    Répondre
  5. Khultima

    Merci pour le chapitre.

    Répondre
  6. gutsguts

    merci pour le chapitre

    Répondre
  7. Lectifer

    Merci pour ce chapitre

    Répondre
  8. Yuu-Sama

    Les chapitres de DNC arrive tout les combien de temp ?

    Répondre
    1. Khultima

      Les sorties régulières se font le Mercredi et le Jeudi. Ça devrait durée ainsi jusqu’au 16 avril.

      Répondre
  9. Zhexiel Kurokage

    Merci pour le chapitre.

    Répondre
  10. reds

    marci

    Répondre
  11. KryllaKrylla

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  12. essitamessitam

    merci pour le chapitre

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com