DNC Chapitre 276

DNC Chapitre 275
DNC Chapitre 277

Et voilà le dernier DNC de la semaine ! On retrouvera notre Fourbe favori mardi !

Bonne lecture !

 

 

Chapitre 276 - Tant que ta robe noire sera là, tu le seras aussi

 

« Oui, Chu Yang m’a dit de te dire que, quelle que soit la raison pour laquelle tu l’as expulsé de la secte Au-Delà des Cieux, il n’en fait désormais plus partie. » Wu Qianqian ajouta à contrecœur : « Par conséquent, lorsque tu mesures la puissance de la secte, tu… Tu ne dois pas l’inclure, au risque de te fourvoyer dans tes calculs. »

« Aaah…» Soupira Wu Yunliang. Il était incapable de dire ce qu’il éprouvait.

« Chu Yang a aussi dit…» La demoiselle baissa la tête.

Le maître de secte fronça les sourcils et rit tristement : « Qu’a-t-il donc dit ?»

« Il a dit… Que si tu voulais que je reste dans le Pavillon Butian, il vaudrait mieux que tu me renvoies de la secte !» Elle se mordit la lèvre et dit douloureusement : « Ainsi, tu pourras vraiment… garantir que la secte s’en sortira. »

Wu Yunliang soupira.

Il était un peu abasourdi car avant de venir trouver sa fille, il avait effectivement pensé à cette éventualité… Mais tout se passait si bien qu’il avait commencé à se voiler.

Il pensait qu’il pourrait mener son plan à son terme.

Son idée, à la base, était de réussir à trouver une manière de survivre d’une manière ou l’autre au conflit entre le Grand Zhao et le Nuage de Fer, et aussi de réussir à garder la tête au-dessus de l’eau malgré l’acharnement des sectes majeures. Sa lutte pour leur survie s’était avérée un peu trop fructueuse, au point qu’il ait même atteint son objectif avant que la secte ne soit prise d’assaut.

Par conséquent, il avait commencé à en vouloir un peu trop. Il s’imaginait que si la cour royale et le Jiang Hu pouvaient prospérer dans une coopération mutuelle, la secte Au-Delà des Cieux pourrait devenir la plus puissante secte des Trois Cieux Intermédiaires en quelques années !

Cependant, la réalité venait de se rappeler brutalement à lui !

Les conseils de Meng Chaoran résonnèrent dans son esprit : « Frère martial aîné, tu ne dois pas oublier que la secte appartient au Jiang Hu. À terme, une fusion de  la secte avec la cour royale n’aboutirait qu’à l’éradication de toute la secte à l’exception de quelques personnes !»

« La cour royale est la cour royale, le Jiang Hu est le Jiang Hu et une secte est une secte. Ils ne peuvent pas vivre ou coopérer ensemble. Les clans et les sectes au sein même du Jiang Hu sont différents les uns des autres, alors ne parlons pas du Jiang Hu et de la cour royale.…»

« Soit !» Le maître de secte avait l’air d’avoir pris quelques années en un clin d’oeil. Il se retourna et dit : « Je vais accepter ta demande. Tu es renvoyée de la secte Au-Delà des Cieux. »

Wu Qianqian prit une grande inspiration. Elle avait été ébranlée pendant un moment et à présent, elle se sentait tout à coup malheureuse et désespérée.

Chu Yang n’avait jamais dit qu’il ne faisait plus partie de la secte ou qu’elle devait en être renvoyée. Tout ça venait d’elle.

Lorsqu’elle avait pris ces décisions, la jeune femme était certaine de finir par sacrifier sa jeunesse, sa vie… À porter la robe noire qui représentait le Roi des Enfers Chu !

Peut-être que tu ne créeras pas ta légende ici, peut-être que tu t’en iras dans le futur. Peut-être que je ne ferais pas partie de ton futur, mais je veux rester et protéger cet endroit à ta place. Je créerai une légende. Ta robe noire est là ; le Roi des Enfers Chu est là ; tu es encore là.

Tu sais ce que j’éprouve, mais ça n’est pas réciproque. Je ne te l’ai jamais dit clairement parce que j’ai ma fierté ! Je suis peut-être une femme du Jiang Hu, je suis loin d’avoir accompli autant de grandes choses que toi, mais j’ai tout de même ma fierté et ma modestie en tant que femme ! Alors je ne t’ai rien dit pour ne pas essuyer un refus direct. Je ne voulais pas non plus te compliquer la vie. Cependant, à être ici dans ton bureau, malgré la peine et envers et contre tous… Je suis prête à garder tous ses sentiments pour moi et à ne jamais en parler à personne.

Ainsi pensait Wu Qianqian. Dans un moment de silence, elle se promit de rester inébranlable pour le restant de ses jours.

Wu Yunliang soupira. Il ne savait pas ce qui avait bien pu se passer, mais il sentait clairement que pendant ce silence, sa superbe fille étouffait son coeur brisé.

« Au revoir. »

Wu Qianqian se retourna et revêtit une robe noire ample qui couvrait son corps svelte. Elle leva la tête et sortit du bureau. À ce moment, elle avait une allure tout aussi impressionnante que le Roi des Enfers Chu, que ça soit par ses mouvements ou son maintien ! Une aura cruelle et glacée !

Mais personne, cela dit, ne savait que derrière cette robe qui faisait régner la terreur se cachait un coeur brisé…

À l’extérieur, les experts de Tie Butian apparurent aussitôt et encerclèrent le Roi des Enfers Chu, la terreur du Nuage de Fer, avant de partir en formation défensive.

Kong Jingfeng sortit de derrière l’écran (NdT pensez aux portes coulissantes des habitations traditionnelles asiatiques) et dit : « Qianqian a vraiment mûri, frère martial aîné. »

« En effet. » Wu Yunliang soupira. « Elle a même tellement mûri que je n’ai presque pas pu la reconnaître, bien que je sois son père. »

Lorsque Wu Qianqian retourna au Pavillon Butian, elle y trouva Tie Butian qui l’y attendait.

Elle s’exclama, surprise : « Votre Majesté ? Que faites-vous là si tard ?»

Tie Butian soupira, les sourcils inconsciemment froncés de désarroi : « Je n’arrive pas à dormir. Je voudrais discuter avec vous de quelque chose. »

« Que se passe-t-il ?» Demanda-t-elle, immédiatement plus attentive. Quoi que ce soit, ce devait être sérieux pour que l’empereur ait une telle expression.

Ce dernier dit solennellement : « Il va falloir mobiliser tout le Pavillon Butian et tout mettre en oeuvre pour frapper un grand coup. Et vous, Roi des Enfers Chu, vous allez également devoir vous montrer en public. »

« Hmm, il a rencontré des problèmes dans le Grand Zhao ?» La demoiselle continua : « Diwu Qingrou n’est pas un adversaire facile à vaincre après tout. »

Tie Butian regarda la robe noire qu’elle portait. « En effet. Le Ministre Chu a réussi à provoquer le Chaos au Centre du Continent, mais il a également donné une opportunité à Diwu Qingrou. Le but de nos manœuvres est de prouver au monde que le Roi des Enfers Chu est encore au Nuage de Fer. »

« Le Roi des Enfers Chu est encore au Nuage de Fer ; il ne l’a même jamais quitté !» Répondit gravement la jeune femme. « Toutes les informations touchant le Pavillon Butian auraient dû me parvenir d’abord ! Comment les avez-vous eus, Votre Majesté ? Ce… Est-ce Chen Yutong qui a failli à son devoir ?»

L’empereur éprouva un rare moment d’embarras sous le regard de Wu Qianqian. Il toussa sèchement deux fois et dit d’un air sérieux : « C’est parce que je lui ai ordonné de venir me trouver immédiatement à la moindre nouvelle venant du Grand Zhao !»

« Ce n’est pas ainsi que les choses se passent dans notre pavillon !» Répondit-elle sans ménagement. « Je vous demande de retirer cet ordre, Votre Majesté. »

Tie Butian la dévisagea un long moment, la bouche grande ouverte, puis il finit par dire, le visage traversé par des émotions contradictoires : « Soit. »

« Je m’occuperai ce soir du coup d’éclat du Pavillon. » Elle dit nonchalamment : « S’il n’y a rien d’autre, veuillez repartir, votre Majesté. »

Chu Yang avait obtenu le droit de gérer le pavillon à sa guise, et elle ne pouvait pas permettre que ce droit soit perdu en son absence. C’était pour cette raison qu’elle se montrait aussi ferme.

Pas de compromis, même avec l’empereur !

C’était là sa plus grande fierté !

Cela étant, l’empereur éprouva une sensation étrange devant sa fermeté.

Il regarda le masque qu’elle portait avec étonnement, puis il parcourut sa robe avec un étrange regard. C’était comme s’il soupirait après quelque chose, comme s’il était nostalgique, comme si…

Wu Qianqian fut abasourdie car devant son regard, elle ne put s’empêcher de penser de s’empêcher à certaines choses.

Comme au fait que l’empereur n’ait toujours pas d’impératrice ou de concubines… Elle ne put s’empêcher de se montrer sur la réserve. Se peut-il qu’il ait des sentiments à mon égard.

Elle recula doucement de deux pas et dit froidement : « Votre Majesté, nous sommes au Pavillon Butian. Faites… attention, s’il vous plaît. »

Tie Butian paniqua aussitôt et toussa continuellement. On lisait dans sa honte une pointe de stupeur.

Tu crois que j’éprouve quelque chose pour toi ? Comment pourrait-ce être possible ?

« Enfin bref, *tousse tousse*… Je rentre à présent !»

« Faites attention à vous, votre Majesté. »

La jeune femme regarda partir l’empereur sous la protection de ses gardes de l’ombre avec tristesse. Chu Yang, espèce de salopard ! Tu m’as laissée ici… Si l’empereur… Hmm, si c’est bien le cas, je mourrais avant qu’il n’ait ce qu’il veut.

J’ai complètement verrouillé mon coeur à cause de toi !

Wu QIanqian retrouva peu à peu son calme. Son regard devint froid comme la banquise tandis qu’elle brandit son bras et hurla d’une voix grave : « Ordonnez au chef de hall Chen de venir ici !»

Quelques instants plus tard, Chen Yutong apparut devant le bureau du Roi des Enfers Chu à la vitesse de l’éclair.

Il s’apprêtait à frapper à la porte quand celle-ci s’ouvrit tout à coup. Le Roi des Enfers apparut comme un fantôme, vêtu de sa robe noire et de son masque.

« Tu es devenu bien courageux ces derniers jours, chef de hall Chen !» Dit le Roi des Enfers d’un ton cynique qui effraya tellement le vieillard qu’il faillit en faire une attaque.

« Le subordonné que je suis n’oserait pas !»

« Ha ha, ah oui ? Je me demande bien s’il y a quoi que ce soit que tu n’oserais pas faire !» Wu Qianqian rit sombrement : « Avant même que je ne puisse lire le rapport des services de renseignements de notre Pavillon, l’empereur l’avait déjà reçu. »

Chen Yutong tomba aussitôt sur ses genoux : « Monsieur le Ministre, c’était… C’était un ordre direct de Sa Majesté ! Je… Je n’ai pas osé désobéir !»

« Je n’ai que faire de tes problèmes !» Elle ajouta avec une certaine cruauté : « Vous devez accepter les conséquences de vos actes ! Chef de hall Chen, pensez-vous que les hommes du Palais du Secret des Cieux devraient être punis ? Ou allez-vous encaisser la punition vous-même ?»

Cheng Yutong trembla des pieds à la tête : « Je me porte volontaire pour être puni pour tous les autres !»

Le Roi des Enfers Chu se montrait de plus en plus imprévisible. Si le Palais du Secret des Cieux devait être puni par sa faute, tout le monde saurait que c’était de sa faute. C’était déjà arrivé une fois alors si ça devait se reproduire.. Il perdrait probablement son poste rapidement.

« Je te condamne à deux cents fessées !» La jeune femme dit nonchalamment : « Va te faire punir toi-même. Si tu n’arrives pas à tout endurer, tu peux toujours prendre ta retraite !»

« Fous le camp !» Cria-t-elle. « Si jamais ça devait se reproduire, assure-toi de bien tenir ta tête !»

Cheng Yutong s’enfuit à toutes jambes, terrorisé.

Tous les gardes alentour restèrent muets comme des carpes.

Wu Qianqian resta silencieusement un moment et dit : « Dites au chef de hall Cheng d’être prêt à agir !»

« À vos ordres !»

Cette douce petite avait mûri sans que personne ne s’en aperçoive, mais cette maturité était due à un coeur brisé et à un rêve en morceaux…

Wazouille

Fondateur du site et traducteur de BTTH, DNC, TDG et SW, Wazouille est un grand audiophile, un gamer, un lecteur avide et bien d’autres choses encore, comme stakhanoviste, à son insu...

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)

DNC Chapitre 275
DNC Chapitre 277

10 Commentaires

  1. Shirosuu

    Un chapitre bien triste.. Merci

    Répondre
  2. Zhexiel Kurokage

    Merci pour le chapitre.

    Répondre
  3. grenvious

    merci pour le chapitre

    Répondre
  4. KryllaKrylla

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  5. Cèlen

    Merci pour le chapitre !

    Répondre
  6. Dey

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  7. Khultima

    Merci pour le chapitre.

    Répondre
  8. TesaYuuTesaYuu

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  9. gutsguts

    Merci pour le chapitre.

    Répondre
  10. Aximili

    Merci pour le chapitre !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com