DNC Chapitre 278

DNC Chapitre 277
DNC Chapitre 279

Diwu Qingrou Vs Chu Yang !

Round 1 : FIGHT !

 

 

Chapitre 278 — Deux puissances s’affrontent (2)

 

Chu Yang sourit doucement et lui rendit intensément son regard en disant qu’il n’oserait pas. Il vit ainsi que Diwu Qingrou était un homme d’une quarantaine d’années environ aux sourcils taillés en épée et au regard perçant. Sa longue barbe triple flottait doucement au vent. Ses cheveux étaient noirs comme l’encre, et il semblait toujours entouré d’une sorte de voile mystérieux, impénétrable pour les gens ordinaires. Un seul regard sur sa personne permettait de sentir qu’il était fondamentalement extraordinaire, comme s’il venait d’un autre monde !

Il avait, à ce moment, l’air d’un ermite vivant dans la montagne. Personne n’aurait pu imaginer que l’homme tranquille et détendu qu’ils voyaient était le premier ministre d’une nation, un homme qui tenait la vie de millions de soldats entre ses mains !

Il pouvait faire la pluie et le beau temps dans son pays, et même ses ennemis ne pouvaient que se débattre sous son contrôle ! Voilà quel genre d’homme était Diwu Qingrou.

Cela étant, il avait à ce moment l’expression d’un homme en paix, élégant et généreux. C’était comme s’il était une sorte d’idéaliste plein d’amour, qui soupirait de tristesse face aux souffrances du monde.

Chu Yang s’écarta du chemin et lui fit signe d’avancer : « Vous êtes trop bon, Premier Ministre. Entrez, je vous prie !»

Le ministre sourit poliment et répondit : « Merci, jeune maître Chu. »

Lorsque Diwu Qingrou atteignit le haut des escaliers, le jeune homme marcha à ses côtés tandis qu’ils avançaient tous les deux.

« Et voici… ?» Diwu Qingrou sourit et regarda Du Guxing, qui lui rendit son regard d’un air féroce. Son aura d’épée débordait de toute part !

Il regarda le premier ministre comme s’il n’était qu’un cadavre !

C’était le genre de regard qui pouvait tuer et oppresser le monde entier ! Il n’y avait aucune hésitation dans ses yeux ! Toute personne faisant face à son épée mourrait !

Jing Menghun et Yin Wutian le fixèrent en déployant leurs puissantes auras. Les deux rois martiaux n’arrivaient pas à rester calmes devant l’indifférence de leur adversaire.

Il les regardait avec mépris ! Et ils ne pouvaient pas laisser un tel mépris exister devant eux, que ça soit envers la position de Diwu Qingrou ou leur majesté de Rois Martiaux !

Les trois auras s’écrasèrent les unes contre les autres !

Gu Duxing pâlit momentanément en reculant d’un demi‐pas, mais il tint bon et son regard devint plus froid encore. Son aura d’épée se déversa comme un raz‐de‐marée !

« Voici mon grand‐frère, Chu Nan. » Chu Yang toussa d’un air embarrassé et dit : « Ne vous préoccupez pas de lui, je vous prie. Mon frère n’aime pas parler. Il cultive…» Il jeta un regard interrogateur à l’épéiste, qui répondit d’un hochement de tête silencieux.

Il baissa la voix et poursuivit : « Il pratique… La voie de l’épée sans coeur. »

« Oh…» Diwu Qingrou, Jing Menghun et Yin Wutian comprirent simultanément de quoi il retournait. Pas étonnant que ce type soit aussi froid qu’un cadavre ! On ne pouvait pas le lui reprocher vu qu’il cultivait la voie de l’épée sans coeur.

Par conséquent, les deux experts de niveau Roi rétractèrent leurs auras, mais Gu Duxing laissa la sienne se répandre partout. Contre toute attente, des douzaines d’entailles profondes d’épée apparurent sur les deux côtés du mur !

Jing Mengyun et Yin Wutian s’échangèrent des regards ahuris. Quel âge avait leur adversaire ? Il était surprenant qu’il ait atteint un tel niveau malgré sa jeunesse ! Ce Vénérable Épéiste parvenait même à utiliser son corps comme une épée pour émettre son aura !

Il était indubitablement un jeune homme extraordinairement doué dans le maniement de l’épée !

Cultiver la voie de l’épée sans coeur à un si jeune âge pouvait certes lui permettre d’atteindre un si haut niveau à l’épée, mais ça signifiait aussi qu’il avait dû sacrifier toute sa jeunesse à son apprentissage. Humainement parlant, c’était vraiment regrettable.

Ce genre de faiblesse mentale finirait par se développer en névrose au fur et à mesure de l’évolution de sa culture… Les deux rois martiaux s’échangèrent un regard de jubilation malveillante à cette idée.

Jing Menghun était un Roi Martial de neuvième rang, mais il ne s’attendait pas à ce que ce Vénérable Épéiste de second rang puisse continuer de faire gonfler son aura d’épée et son hostilité sans cesse ! « Je peux effectivement voir que votre frère cultive la voie de l’épée sans coeur !»

Sa propre aura était comme un océan furieux, mais celle du jeune épéiste restait résolue et glaciale sans jamais cesser d’avancer. Elle déferlait constamment sans la moindre hésitation !

Jing Menghun avait l’impression que ce jeune maître Chu devait se battre comme un berserker. Même si son corps devait tomber en ruines, il continuerait de trancher des gens tant qu’il tenait son épée.

Il n’arrivait pas à croire qu’il sentait la sueur monter à son front face à ce jeune Vénérable Épéiste. Avec un tranchant aussi cruel, un maître de niveau Roi de neuvième rang comme lui n’aurait plus qu’à fuir le jour où il atteindrait le niveau de Roi Épéiste de troisième rang.

Sa crainte était due à la violence de la force inhérente à ceux qui cultivaient la voie de l’épée sans coeur. Ces gens ne retenaient jamais leurs coups une fois leurs armes dégainées ! Avec sa force, Jing Menghun pourrait tout à fait tuer un Roi Épéiste de troisième rang, mais il subirait une blessure fatale face à son offensive sans retenue !

Une blessure faite à l’esprit par une épée, une fois formée, empêcherait le blessé de progresser jusqu’à la fin de ses jours !

Jing Menghun ne  ferait jamais une chose pareille. Il demanda à Chu Yang, par curiosité : « Je me demande si vous suivez également la voie de l’épée, jeune maître Chu ?»

Par habitude, il posa cette question très légèrement sous le ton de l’interrogatoire plutôt que de l’interrogation. En tant que personne de pouvoir occupant sa position depuis longtemps, il s’adressait toujours à ses subordonnés de la sorte. Il n’avait pas du tout employé ce ton condescendant de façon irrespectueuse, c’était juste devenu une seconde nature.

Mais en entendant sa question, Diwu Qingrou ne put s’empêcher de froncer les sourcils.

Chu Yang observa Jing Menghun d’un air suspicieux : « Vous êtes ?»

« Mon nom est Jing ; je suis le subordonné et le garde du Premier Ministre. » Répondit ce dernier calmement.

« Oh…» Le jeune homme soupira et dit avec un léger sourire : « C’est exact, frère Jing, je cultive la voie de l’épée. Mais pas celle de l’épée sans coeur ; c’est…» Il réfléchit une seconde, comme s’il essayait de déterminer s’il devait le dire ou non.

Une pensée traversa le premier ministre : Ce jeune maître Chu n’est-il pas trop bon pour être honnête ?

Puis il entendit l’adolescent répondre : «… C’est la voie matérielle de l’épée !»

Une fois cela dit, il leva lentement les yeux et dit tranquillement, un sourire aux lèvres : « Frère Jing, c’est la première fois que nous nous rencontrons, donc je vous ai répondu par respect envers Diwu Qingrou…»

Ce dernier, qui commençait à suspecter son bon caractère, vit alors immédiatement son mauvais côté.

Le Fourbe contempla Jing Menghun avec un regard de plus en plus froid, mais son sourire resta sur ses lèvres. Il dit lentement : « Mais j’ai horreur qu’on interrompe le jeune maître que je suis quand il parle avec quelqu’un d’autre. Si ce devait se reproduire… Le jeune maître que je suis se fichera complètement que vous soyez un maître de niveau Roi, ou même un Empereur… Le jeune maître que je suis se moquera complètement de savoir si vous êtes le chef du Hall des Cavaliers Dorés ou du Hall des Ânes Argentés : vous devrez en payer le prix. Lorsque le maître parle, les serviteurs ne doivent pas l’interrompre ! C’est compris !»

Ses yeux brillèrent alors tout à coup comme des épées. Il dégagea une aura majestueuse d’homme de pouvoir, malgré sa jeunesse !

Il se tenait glorieusement au sommet, et regardait avec arrogance et férocité de maître de niveau Roi comme s’il était moins que rien !

Il avait jusque là utilisé le pronom ’je’, mais il en était venu à parler de lui à la troisième personne avec un air de jeune maître supérieur des Trois Cieux du même nom. Ainsi, son caractère se révéla au grand jour !

Je suis dingue !

Ma culture est inférieure à la tienne, mais j’ose t’engueuler en te regardant droit dans les yeux ! Je te colle mon doigt sous le nez ! Tu es furieux, hein ? Je te mets au défi de t’énerver !

Tu as osé me prendre de haut ? Je vais t’écraser de très haut dans le ciel avec ma condescendance !

Le visage de Jing Menghun vira rapidement au violet sous la colère. Son regard semblait pouvoir tuer, et il sentait la rage compresser sa poitrine comme si elle allait exploser ! Il prit une grande inspiration et tenta de garder son calme, puis il baissa la tête en serrant les poings !

Cependant, il n’osa pas faire quoi que ce soit. Son adversaire était… un jeune maître des Trois Cieux Supérieurs ! Les clans là‐bas étaient si puissants qu’ils pouvaient faire assassiner un Roi Martial comme lui sans avoir à lever le petit doigt !

De plus, il était venu accompagner Diwu Qingrou dans cette mission importante. Il n’allait donc pas la ruiner s’il ne lui en donnait pas l’ordre.

« Oublions tout ça. » Le premier ministre resta aussi calme qu’auparavant et ne trahit pas son mécontentement. « Menghun, tu devrais te taire à présent. »

Après son coup de nerf, Chu Yang se tourna vers Diwu Qingrou et lui dit d’un ton chaleureux : « Je me suis montré trop impulsif. Je n’ai pas réussi à me retenir et j’ai sermonné votre serviteur à votre place. Ha ha, j’espère que vous ne m’en tiendrez pas rigueur, Premier Ministre. C’est un de mes défauts depuis tout jeune : j’ai horreur des serviteurs irrespectueux qui ne connaissent pas leur place. J’ai dû vous donner mauvaise impression. »

Le premier ministre répondit nonchalamment : « Ce n’est pas un problème. Vous avez peut‐être été un peu impulsif, jeune maître Chu, mais vous avez raison. Cependant, le chef de niveau Roi Jing n’est pas mon serviteur, mais un vieil ami. Nous sommes comme frères…»

Comme frères !

Jing Menghun sentit son coeur se réchauffer à ses mots, et la colère qu’il éprouvait disparut presque entièrement !

« Oh ?» Les pupilles de l’adolescent se contractèrent tandis qu’il sourit gentiment : « Peut‐être que… Je viens juste de sermonner l’ami du Premier Ministre ?»

Les deux rivaux menaient déjà une joute d’esprit ! L’un tâtait prudemment le terrain, et l’autre faisait de son mieux pour le contrer !

« Jeune maître Chu est un invité estimé venant des Trois Cieux Supérieurs. Si nous devions vous ennuyer pour si peu, ce serait…» Diwu Qingrou sourit nonchalamment et dit : «… quelque peu désobligeant. »

Chu Yang sourit chaleureusement et dit : « Sans règles, il n’y a pas de standards ! Si vous désirez discuter avec des personnes comme moi, Premier Ministre, il faudra que vous appreniez à vos subordonnés à être plus obéissants !»

Il rit ensuite et dit : « Mais puisque vous êtes venu nous rendre visite, vous êtes mes invités. J’ai préparé du thé dès que j’ai appris votre arrivée. Venez, ignorons les formalités. »

Il  mena ensuite généreusement Diwu Qingrou dans sa suite.

Le Roi des Enfers Chu avait remporté la première manche dans cet affrontement entre grandes puissances !  Diwu Qingrou s’était fait distancer, mais c’était tout à fait injuste. Son adversaire était absolument déraisonnable !

Le premier ministre s’était conduit parfaitement. Son adversaire paraissait raisonnable au premier abord, mais il s’était soudainement montré lunatique. Il s’était montré insensé et avait agi comme bon lui semblait, ce qui avait rendu le bon ministre un peu marri.

Cependant, son adversaire était en droit d’être irrationnel, vu sa position, et c’est pourquoi Diwu Qingrou dut serrer les dents et faire comme si de rien était.

Wazouille

Fondateur du site et traducteur de BTTH, DNC, TDG et SW, Wazouille est un grand audiophile, un gamer, un lecteur avide et bien d’autres choses encore, comme stakhanoviste, à son insu...

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)

DNC Chapitre 277
DNC Chapitre 279

9 Commentaires

  1. Zhexiel Kurokage

    Merci pour le chapitre.

    Répondre
  2. grenvious

    merci pour le chapitre

    Répondre
  3. KryllaKrylla

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  4. Metalis

    Merci pour ce chapitre ! 🙂

    Répondre
  5. Khultima

    Merci pour le chapitre.

    Répondre
  6. TesaYuuTesaYuu

    Merci pour le chapitre ^^

    Répondre
  7. Shirosuu

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  8. gutsguts

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  9. Aximili

    Merci pour le chapitre !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com