DNC Chapitre 341
DNC Chapitre 343

Pfiou, voilà, retard rattrapé :p Vivement que cette année se termine, qu’on tourne la page ~~

Bonne lecture, mes chers lecteurs =)

 

 

Chapitre 342 – Le troisième fragment !

 

« Est-ce le… le noyau interne de la bête ? Mais… Le noyau d’une bête spirituelle se trouve toujours dans sa tête, non ? Alors pourquoi est-elle dans son estomac ? Tout à coup, il fut saisi de vertige et se mit à trembler violemment. Apparemment, le Dragon Déluge tentait de se carapater…

La bête n’aurait jamais pensé qu’avaler cette créature inconnue provoquerait des explosions continues dans son estomac.

Cette suite d’explosions avait presque fait sauter tous ses organes internes et son sang, laissant du vide à la place. Cependant, il n’était pas encore mort, même après avoir reçu cette blessure fatale. Désorienté, il filait frénétiquement en titubant çà et là.

Il fit plusieurs tourbillons sur lui-même en un instant, ravageant le monde sous-marin au passage.

Ensuite, son corps de cent cinquante mètres de long se dirigea vers la surface, tel un dragon se précipitant vers les cieux.

De la viande hachée et du sang s’écoulèrent de sa gueule tandis que le monstre fuyait frénétiquement pour sauver sa vie… Ses yeux avaient perdu espoir et paraissaient vides… Et malgré tout, il continua son ascension précipitée… et mourut soudainement avant même d’être remonté de soixante mètres…

Sa remontée s’arrêta juste alors que son corps gigantesque s’apprêtait à apparaître à la surface. Il commença à couler, les yeux écarquillés.

Cela dit, ses puissants muscles avaient tout de même créé un courant, qui causa une turbulence qui déferla droit devant…

Yin Wutian avait boudé pendant la moitié de la nuit.

Il avait entendu pendant un moment le maître de niveau Roi Jun hurler plus tôt, mais il n’avait plus rien entendu par la suite.

Le Roi Martial avait compris que quelque chose clochait. Il est parti à la recherche des racines de lotus à neuf joints si tard ? C’est une plaisanterie ?

Il n’y a personne pour l’aider ! Il ne peut pas y arriver par lui-même !

Il avait l’air d’un petit poussin trempé et impuissant ; il ne savait pas quoi faire, vu qu’on était au milieu de la nuit.

Il n’avait pas entendu le moindre bruit depuis les derniers cris du Roi Jun, et la surface du lac était d’une sérénité totale, aussi l’expert de niveau roi Yun commença à s’inquiéter…

Il ne pouvait pas respirer sous l’eau, et sa culture de niveau Roi lui permettait de rester seulement un peu moins d’une demie-heure en apnée. Cela dit, le temps passable en apnée ne dépendait pas de la culture d’un individu — après tout, un être humain avait besoin de respirer.

Cependant, le maître de niveau Roi Jun était sous l’eau depuis une heure déjà.

Yin Wutian commença à paniquer.

Bordel de merde ! Et si ce prétentieux s’était noyé ?

… Qu’un maître de niveau Roi meurt dans des eaux aussi calmes serait une vaste blague ; c’était même en fait impossible. Cela étant, il n’eut d’autre choix que d’envisager cette possibilité.

Il était impossible que le Roi Martial Jun soit encore en vie après être resté une heure sous l’eau… À moins de s’être changé en poisson.

Du coup, le chef de niveau roi Yin se hâta de le trouver. Le Premier Ministre m’a strictement ordonné de me montrer hospitalier, et de protéger le maître de niveau Roi Jun. Ça pourrait avoir un effet sur notre relation avec les gens du Bamboo Noir des Trois Cieux Intermédiaires !

Il me répugne, et personne ne me reprochera d’avoir été froid à son égard. Mais si je devais le laisser mourir… Les conséquences pourraient être gravissimes.

Yin Wutian attendit un moment, puis il cria anxieusement et, quand personne ne répondit à son appel, il appela tous ses hommes pour qu’il l’aide à le rechercher.

Ils fouillèrent le moindre point d’eau, mais ils ne parvinrent pas à le trouver.

Yin Wutian cherchait bêtement alentour. La plupart des hommes ont attendu sur la rive, mais aucun ne l’a vu sortir. Mais comment… Comment un adulte responsable peut plonger dans un lac et disparaître ?

Il avait envie de pleurer, mais aucune larme ne lui monta aux yeux. L’anxiété le rongeait. Il mobilisa plusieurs bateaux, et tout le monde monta à bord. Il donna l’ordre de fouiller toute la surface du lac en disant : « Faites bien attention et si vous voyez un cadavre flotter à la surface… Arrêtez-vous et jetez-y un oeil… »

De l’avis du quatrième maître Yin, ce Roi Martial Jun s’était certainement noyé et avait dû devenir un fantôme sous-marin…

C’est à ce moment que quelqu’un cria tout à coup : « Maître de niveau Roi, il se passe quelque chose au centre du lac ! »

Il n’avait pas besoin de le lui dire, vu que Yin Wutian avait également remarqué cette activité majeure. La surface jusque là sereine du lac s’agita soudainement. L’eau en jaillissait comme d’une énorme fontaine, allant jusqu’à près de trois mètres de haut !

Yin Wutian pédala en utilisant son énergie martiale pour faire avancer son petit bateau en avant, et l’embarcation fila presque comme un hoverboard jusqu’à la fontaine.

Cependant, au moment où il arriva, la surface retrouva soudainement son calme. Il ne put, du coup, qu’immobiliser sa barque et s’attarder sur place. Une autre fontaine apparut dans les parages peu après ; une nouvelle fois, il fonça jusqu’à l’atteindre, mais elle s’estompa elle aussi…

Le Roi Martial eut l’impression, après avoir fait ces allers-retours plusieurs fois, qu’un énorme combat se déroulait en dessous.

Mais que… Que se passe-t-il ?

Alors que la confusion le gagnait de plus en plus, il sentit subitement l’eau sous sa barque la pousser frénétiquement. Le courant subaquatique avait une force inimaginable, et elle le fit blanchir de terreur ; il était trop tard pour préserver les apparences.

Un courant sous-marin aussi massif que puissant déchira la surface et monta dans les airs, tel un dragon aquatique furieux.

Le Roi Yin fut pris par surprise, et le bateau sur lequel lui et ses hommes se trouvaient fut projeté dans les airs à toute vitesse. L’embarcation monta haut dans le ciel et finit par rompre sous la pression. Le jet d’eau frappa alors directement le cul de Yin Wutian, qui poussa un cri étrange, avant de s’aplatir sur cette trombe qui monta à cent mètres dans les airs…

Et ensuite, la fontaine se calma subitement. Le quatrième maître Yin s’arrêta dans les airs, resta immobile un court instant.. Et chuta juste après.

Il poussa un cri étrange, car il avait été engourdi par le jet d’eau. En fait, il ne pouvait même pas bouger, mais il était encore parfaitement conscient. Il regarda ainsi son reflet à la surface du lac s’agrandir de plus en plus, jusqu’à ce qu’il la frappe la tête la première…

Splash !

La collision projeta des gouttelettes partout à la ronde.

Frapper la surface du lac avait grièvement meurtri le pauvre maître Yin. Il s’était cassé le nez, saignait et avait avalé une grande quantité d’eau en gargouillant, mais il avait enfin retrouvé sa mobilité. Il remonta tant bien que mal à la surface, et cria misérablement : « Aidez-bloah… »

Tous ses hommes étaient pétrifiés de le voir ainsi…

Ils récupérèrent rapidement Yin Wutian et le firent remonter à bord, avant de l’encercler pour l’inspecter. Il s’est passé quoi, au juste ?

L’un d’entre eux découvrit la carcasse grotesque d’un petit serpent à la surface… Et ils s’échangèrent tous des regards effarés.

Ces hommes étaient là depuis des générations, mais aucun d’entre eux n’avait jamais vu un serpent aussi bizarre.

« Choisissez quelques bons nageurs et allez enquêter sous la surface. » Dit Yin Wutian en se frottant l’estomac, sans cesser de vomir.

Pendant ce temps, Chu Yang examinait son butin.

Le Dragon Déluge ne se serait pas épuisé à mort s’il n’avait pas utilisé ses dernières forces pour se précipiter à la surface. Il avait déjà perdu sa force vitale, et sombrait jusqu’au fond du lac. Son corps gigantesque s’était horizontalement, offrant un spectacle magnifique.

Le jeune homme était couvert de sang. Il s’arracha de la gueule de la bête en utilisant son épée comme support et parvint enfin à en sortir. La vue de l’énorme cadavre lui arracha un soupir glacé.

Il est absolument gigantesque… !

Il doit faire cinq tonnes… Voire même plus !

Le monstre avait vécu durant d’innombrables années, et son corps était couvert de trésors. Dès lors… Est-ce que le Fourbe allait montrer la moindre merci ?

Sans autre forme de politesse, il plongea d’abord sa longue épée dans ses orbites, et en sortit ses yeux en forme de perle.

Il essuya les traces de sang à leur surface, dévoilant ainsi deux énormes perles blanches comme neige, qui dégageaient un éclat nacré. Elles étaient parfaitement rondes, et aussi grosses que deux plats.

Quelles énormes perles ! Je parie qu’il n’y en a que deux comme ça à travers tous les Neuf Cieux.

L’Esprit de l’Épée soupira : « Des yeux de Dragon Déluge… Et étonnamment, ce sont des yeux de dragon yin et yang. Ce sont effectivement des trésors inestimables. »

« Plaît-il ? Quels bénéfices offrent ces yeux de dragon ? » Demanda modestement Chu Yang.

« Ils n’offrent pas vraiment de bénéfices, mais ils sont considérés comme étant des perles inestimables ! Et Ils ont un avantage… Comme ces deux yeux de dragon déluge se complètement l’un l’autre… Tant que tu possèdes les deux… Ils peuvent produire un antidote à un grand nombre de poisons, jusqu’à complètement les détoxifier ! » Dit insipidement l’Esprit de l’Épée.

« Ils peuvent complètement les détoxifier ? » Répéta le jeune homme, les yeux brillants.

« Ils ont bien d’autres usages, mais une chose à la fois. Tout ce que je peux dire, c’est que ce sont incontestablement des trésors, alors ne t’en sers pas n’importe comment ! »

« Évidemment. » L’adolescent prit une perle et la rangea dans l’espace des neuf calamités. Il posa l’autre sur le cadavre du reptile pour l’éclairer puis il cracha sur ses paumes, brandit son épée et l’abattit férocement sur la tête du Dragon Déluge.

D’après ce qu’il savait, la peau du monstre était censée être solide, aussi frappa-t-il de toutes ses forces de crainte de ne pas arriver à la couper entièrement.

Qui aurait pu s’imaginer que son épée allait traverser sa tête et la découper en deux aisément ? L’adolescent avait frappé de toutes ses forces, aussi se mit-il à tituber.

« Hé, pourquoi est-ce si mou ? Pourquoi n’est-ce pas aussi solide que tout à l’heure ? » S’écria-t-il, surpris.

« Il a déjà perdu sa force vitale, alors évidemment qu’il s’est ramolli. Tu croyais qu’il était encore invulnérable ? » Dit dédaigneusement l’Esprit de l’Épée, qui ne comprenait pas pourquoi son maître en faisait toute une histoire. « Que je t’explique… La peau d’un homme est ferme durant sa vie, mais elle se détend une fois qu’il meurt parce qu’elle perd sa force vitale. Pourquoi ça ne pourrait pas être la même chose pour un animal aquatique ? »

« Bordel, tu parles d’une analogie ! » Le Fourbe resta silencieux un moment, un peu déprimé. Il avait prévu de faire bon usage de l’énorme cadavre du Dragon Déluge, dont les écailles étaient très solides. Il voulait prendre plein d’écailles pour lui-même, et utiliser les autres pour faire des armures pour ses frères. Elles auraient certainement offert une garantie supplémentaire sur leurs vies…

Il avait monté ce plan depuis que l’attaque de l’Épée avait échoué à briser ses écailles, mais jamais n’aurait-il anticipé que ça aurait été en vain…

Il y avait, dans le crâne du monstre, un cristal brillant de forme triangulaire de la taille d’un poing. Ses trois coins étaient très pointus, et il y avait un ovale au centre.

« C’est le noyau interne du dragon déluge. » Dit l’Esprit de l’Épée. « Ce genre de noyau est introuvable même dans les Trois Cieux Supérieurs, et il peut aider à la pratique des arts martiaux… Et tout spécialement à la pratique la douceur du pouvoir de l’eau. Si quelqu’un venait à découvrir que tu le possèdes… il te fracasserait peut-être le crâne pour te le voler. Garde-le précieusement et ne laisse pas l’Épée l’engloutir. J’ai le pressentiment que ce noyau interne de dragon déluge t’offrira un avantage inimaginable le temps que tu atteignes les Trois Cieux Supérieurs. »

L’Esprit de l’Épée sourit mystérieusement.

« Pardon ? C’est le noyau interne ? C’est quoi ce truc, dans ce cas ? » Demanda Chu Yang en sortant la perle contre laquelle il s’était cogné la tête dans l’estomac du monstre.

« Ce… C’est un trésor inestimable ! » Soupira l’Esprit de l’Épée. « Quel dommage que ta culture actuelle soit si basse, tu ne peux pas encore t’en servir. » Il ajouta d’un ton assez envieux : « C’est… C’est de l’essence concentrée du monde. »

« Oh, je vois. » Chu Yang était dérouté de sentir une quantité d’énergie spirituelle aussi massive en sortir, mais il ne pouvait même pas en absorber un tout petit peu.

Il marcha ensuite et arriva devant le petit mur, où la perle rare était toujours enchâssée.

« Une perle de nuit ! Une perle de nuit pure ! » Dit l’Esprit de l’Épée dans un souffle. « Si tu devais mettre cette perle aux enchères dans les Trois Cieux Supérieurs, tu gagnerais assez pour pouvoir t’acheter une ville dans les Trois Cieux Inférieurs ! »

Il poussa un rire espiègle : « Et personne dans les Trois Cieux Inférieurs ou Intermédiaires n’a les moyens de se l’offrir. »

Contrairement à ce à quoi on pourrait s’attendre, Chu Yang n’accorda pas plus qu’un regard à ce trésor pouvant lui rapporter une somme extraordinaire ; il la lança juste dans l’espace des neuf calamités. Il allait passer au-dessus du mur quand soudain, celui-ci s’effondra et disparut dans un parmi les bulles et l’écume.

Une lueur étincelante apparut alors là où le mur se trouvait. Une poussée d’énergie démoniaque déferla violemment… Comme si elle était plaisamment surprise de se retrouver après un long moment.

Un fragment d’épée brillant apparut de façon impressionnante !

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)
DNC Chapitre 341
DNC Chapitre 343

Related Posts

6 thoughts on “DNC Chapitre 342

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com