DNC Chapitre 379

DNC Chapitre 378
DNC Chapitre 380

Ce chapitre va vous tenir en haleine du début à la fin… Et vous allez même plaindre ce pauvre Jing Menghun 😀

Bonne lecture à tous !

 

 

Chapitre 379 – Crois-moi ou non, mais je survivrai et me paierai ta tête jusqu’à ta mort !

 

Chu Yang était à présent dans une situation critique. C’était le moment fatidique.

Près de cinquante experts du Hall des Cavaliers Dorés étaient arrivés sur place. Ils approchèrent du jeune homme et l’encerclèrent.

Leur cible avait les yeux fermés ; elle attendait que l’Esprit de l’Épée guérisse les dernières traces de ses blessures.

Encore un petit peu…

Un tout petit peu…

Encore…

Shua !

Jing Menghun tomba dans la vallée comme une étoile filante. Il en avait fait trois fois le tour avant de trouver l’adolescent, caché sous des palmiers. Il eut un sourire cruel en le voyant.

Roi des Enfers Chu !

Je t’ai enfin trouvé…

Traquer le Fourbe avait été éprouvant pour tout le monde, et le Roi Martial lui-même était terriblement fatigué. Cela étant, il était persuadé que sa proie était exténuée.

Il fut cependant abasourdi de voir que Chu Yang allait très bien, d’autant qu’il était parfaitement conscient de toutes les blessures qu’il avait subies.

Le Roi des Enfers Chu a d’abord était frappé par la technique de Diwu Qingrou, la technique du coup de paume de la destruction de l’âme et du coeur. Ensuite, il a fui sur cinq mille kilomètres et a affronté une armée de dix mille soldats d’élite… Qui lui a infligé trois blessures sévères à coups de flèches et plusieurs blessures à l’épée. De plus, ses organes internes ont dû être détruits.

J’ai moi-même mené mes hommes à travers de multiples batailles face à lui durant sa longue échappée, et rien que ces batailles ont dû ajouter quatre-vingt-dix nouvelles cicatrices sur son corps – et toutes plus sérieuses les unes que les autres.

Même un Roi Martial de neuvième rang aurait été dans un piteux état avec toutes ces blessures graves.

Mais… Ce Roi des Enfers Chu paraît increvable. Il n’a cependant plus pu supporter sa fatigue et s’est arrêté ici pour se reposer et se soigner…

L’expert de niveau Roi ne put s’empêcher de crier à haute voix ‘C’est miraculeux !’ en se souvenant de ce voyage incroyable.

Miraculeux ou non, peu importe… Le Roi des Enfers Chu est sur le point de mourir… Il est tombé entre mes mains et il est temps pour lui de payer pour toutes les dettes de sang qu’il a accumulé jusque là… Et de les payer de sa vie !

Jing Menghun rit d’un air extrêmement féroce. Shuah… Il s’envola haut dans le ciel et atterrit devant Chu Yang. Il tendit alors la main pour l’attraper…

Tout à coup, le jeune homme ouvrit les yeux et son regard scintillant se riva sur la main approchante.

Au même moment, l’Esprit de l’Épée accomplit son devoir 一 les organes internes de son maître étaient complètement guéris.

Le ginseng d’esprit de jade des neiges possédait bel et bien le pouvoir curateur du monde !

Le Roi Martial fut surpris par sa réaction ; était-ce un piège… ? Cependant, il serra les dents et tenta de se saisir de son adversaire. Ce dernier n’aurait pas osé tendre un piège dans de telles circonstances, et encore moins au risque de se faire attraper… La seule conclusion possible était donc qu’il bluffait.

Je suis un sage du Jiang Hu. As-tu vraiment cru pouvoir m’induire en erreur et me forcer à reculer de peur ? Quelle mauvaise plaisanterie !

Alors qu’il allait toucher le Roi des Enfers, un puissant vent lui souffla au visage et fit voleter ses cheveux.

Chu Yang regarda froidement la paume de son ennemi et tout à coup, il replia sa main droite vers sa poitrine avant de la projeter en avant. Sa paume fonça à la rencontre de celle de l’expert de niveau Roi.

Ce dernier se réjouit de sa réaction et ajouta un peu de force à son coup. Tu es peut-être un super génie et tu connais peut-être un peu d’arts martiaux… Mais tu m’es largement inférieur et complètement épuisé de surcroît ! Comment pourrais-tu m’égaler ?

Maintenant que tu as levé ta paume contre la mienne, tu as signé ton arrêt de mort !

Leur échange se déroula très rapidement, et la collision de leurs paumes provoqua une explosion assourdissante, qui se répercuta à travers la forêt.

Chu Yang fut projeté en arrière par la force du coup et fit une pirouette pour se retourner tout en crachant du sang. Ses organes internes, qui venaient de guérir, furent à nouveau secoués et il sentit une douleur intense parcourir son corps. Cependant, il parvint à la contenir et il se retourna avant de s’enfuir au sommet d’un arbre.

Cependant, ce n’était pas lui qui avait été le plus blessé par cet échange… C’était Jing Menghun !

Ce dernier n’aurait jamais imaginé se retrouver face à cette tragédie inopinée dans de telles circonstances.

Avant de frapper, le Roi Martial était l’image même de la force et de la vigueur. Cependant, le résultat de leur échange de coups lui fut tout sauf rassurant car étonnamment, la paume de son adversaire s’était changée en fragment d’une longue épée.

Elle était rentrée dans sa paume comme dans du beurre et l’avait laissé aussi choqué qu’endolori. Il avait aussitôt rétracté sa main d’où jaillissait du sang et avait bondi en arrière.

L’épée du Fourbe avait transpercé sa paume en traversant les os et était remontée jusqu’à son coude avant qu’il ne parvienne à retirer sa main.

Son cubitus fut réduit en pièces dans un craquement sourd. Jing Menghun se ressaisit soudain et poussa un horrible hurlement de douleur.

Aaaaaah…”

Son corps tout entier se couvrit de sueur froide. Il serra sa main gauche avec la droite, souffrant tellement qu’il avait envie de mourir.

Il eut l’impression d’avoir vu une illusion. Comment la main droite de son adversaire aurait-elle pu se changer en une épée ? De plus, il était au pinacle du niveau de Roi Martial de neuvième rang et par conséquent, son corps était censé être invulnérable aux lames.

Chu Yang aurait pu me blesser avec une arme légendaire divine mais vu son niveau et sa puissance martiale… Ça aurait normalement dû être impossible, même avec une arme pareille.

Mais la réalité était étrange… Le Roi des Enfers s’était blessé en le blessant lui.

Jing Menghun recula d’une centaine de mètres et sentit que sous son coude, son bras droit n’avait plus aucune vitalité.

Son bras était mort et n’avait plus la moindre connexion avec son corps. Il était tellement outré qu’il voulait mourir. Cela étant, il était également perplexe.

Il était un excellent expert médical et du coup il savait que si jamais son bras devait être coupé, il pouvait être rattaché à son corps par un médecin qualifié. Il ne pourrait pas s’en servir aussi aisément et exercer la même puissance qu’auparavant, mais au moins il n’aurait pas été manchot.

Alors comment ce coup d’épée de son adversaire avait pu priver son bras de sa vitalité ?

Attrapez-le ! Capturez-le ! Immobilisez-le ! Aaaaaaah… !” Ordonna-t-il en se tenant le bras et en sautillant sur place. Il avait une expression sinistre et était décoiffé… Son attitude élégante habituelle avait complètement disparu.

Les experts du Hall des Cavaliers Dorés restèrent pétrifiés en voyant leur Roi Martial aussi fou furieux. Comment la situation avait-elle pu se renverser aussi subitement ?

Ils sortirent de leur stupeur en entendant ses cris frénétiques. Ils beuglèrent alors à pleins poumons et se mirent à poursuivre Chu Yang.

Ils avaient prudemment planifié l’assaut au préalable – ils étaient censés attaquer depuis toutes les directions si le Roi Martial devait rater son coup. Il faut dire qu’ils n’avaient pas réussi à localiser leur proie avant son arrivée.

Tout le monde s’esbaudit lorsque Jing Menghun trouva le Roi des Enfers Chu. Le Roi Martial est digne de son titre ! C’est un homme extraordinaire !

Il est tellement doué qu’il peut tenir une thermos entre ses fesses ! (NdT bonjour Jean-Claude VanDamme !)

Ils avaient commencé à chanter ses louanges en imaginant que le Roi des Enfers Chu allait être capturé, mais la situation s’inversa complètement. La cible qui était à leur portée… S’était échappée.

Tout le monde eut l’impression de rêver en entendant l’expert de niveau Roi hurler de douleur. C’était tellement improbable qu’ils n’arrivaient pas à y croire.

Chu Yang sentait son sang et son Qi gonfler dans sa poitrine ; il souffrait beaucoup. Il s’était servi de l’Épée des Neuf Calamités pour prendre Jing Menghun par surprise et il lui avait infligé de gros dégâts. Il l’avait même forcé à retenir une grande partie de sa force dans ce coup de paume. Cependant, il restait tout de même une force considérable dans ce coup, et le jeune homme dut l’encaisser frontalement.

Du sang coulait au coin de ses lèvres. Il était toujours dans les airs et était sur le point de retomber. Il avait réussi à parcourir cent mètres avant d’être intercepté par les experts du Hall des Cavaliers Dorés, qui l’assaillirent depuis toutes les directions en faisant claquer leurs manches au vent.

L’adolescent fronça les sourcils et dégaina son épée qui brilla. Bang ! Bang ! Bang ! Les trois fragments de l’Épée des Neuf Calamités – la Pointe, le Tranchant et la Lame occupèrent leur position sur l’épée en provoquant trois bruits sourds.

Une grande intention meurtrière commença soudainement à gonfler en lui.

Il tourna dans les airs et atterrit au sol en poussant un rugissement violent. “Un rayon de lumière froid illumine les abysses !”

Son épée se précipita dans le ciel nocturne dans un gros bang et donna naissance à dix milliers de rayons de lumière et d’énergie d’épée.

Les hommes du Hall des Cavaliers Dorés se battaient contre Chu Yang depuis longtemps et par conséquent, il savait que cette technique était difficile à confronter. Ils commencèrent donc à l’esquiver les uns après les autres.

Quel mal y a-t-il à massacrer le monde entier !” Soudain, l’épée du jeune homme se changea en boule resplendissante, qui fut ensuite envoyée vers la zone où il y avait le plus d’experts.

Les gens du Hall des Cavaliers Dorés comprirent que quelque chose clochait lors de cette seconde technique.

Ils remarquèrent que leur jeune adversaire maîtrisait davantage son style de combat depuis la dernière fois qu’ils s’étaient battus contre lui. Cela étant, il avait subi énormément de blessures durant sa fuite et par conséquent, ses attaques auraient dû faiblir, tout comme sa puissance.

Cependant, la force de ces deux techniques prouvait que sa puissance martiale avait grandement augmenté.

Se peut-il qu’il ait retrouvé sa pleine condition physique ?

Si c’est bien le cas… Alors personne ne peut l’égaler à part le Roi Martial Jing.

Les gouttes de sang ! Utilisez la tactique des gouttes de sang !” Hurla Jing Menghun au loin.

Tout à coup, quelqu’un avança vers le Roi des Enfers avec un air déterminé, et lui fonça dessus en brandissant son épée. Tout le monde sait que si personne ne montre l’exemple… Personne ne bouge. Mais quand une personne se décide à agir… Alors des centaines de gens suivront ses pas.

Pendant ce temps, le Roi Martial se trancha le bras au niveau du coude en poussant un hurlement bestial. La partie inférieure de son membre tomba à terre et étonnamment, très peu de sang coula de la plaie.

Roi des Enfers Chu ! Tu as utilisé une technique martiale vicieuse…” Rugit-il en tremblant de rage. Il n’avait même pas éprouvé la moindre douleur en se tranchant le bras, preuve que celui-ci était déjà mort.

Jing Menghun se couvrit le moignon pour arrêter le saignement, puis il fonça droit sur sa proie en hurlant, les yeux injectés de sang.

Chu Yang était encore dans les airs il envoya plusieurs experts bouler dans toutes les directions avec une technique. Du sang jaillit de la poitrine, des épaules et des cuisses de trois/quatre hommes.

Il renifla avec une expression glaciale et bondit plus haut dans les airs en voyant plusieurs experts lui foncer dessus de tous les côtés. Il leva ensuite son épée et rugit comme un dragon. “Un esprit vif ne changera jamais, même profondément enterré !”

Son épée trembla tandis qu’il continua : “Celui qui rassemble le vent et les nuages devient l’Empereur !”

Il brandit son épée en fonçant droit devant. Il invoqua alors les quatre derniers coups de l’Épée des Neuf Calamités – ‘une lame d’épée célèbre pour l’éternité’, ‘Le vent et les nuages se déplacent librement d’est en ouest’, ‘le soleil et la lune tonnent selon ma volonté’, et ‘abattre des montagnes et briser des pics sous un ciel sanglant’. Il déploya toutes les techniques en même temps.

Il cria alors “Ne retiens pas tes coups en décapitant le monde entier !”

D’innombrables épées d’énergie se rassemblèrent dans les airs et explosèrent violemment dans une lueur aveuglante, comme un soleil. Les lames d’énergie, froides et mortelles, se répandirent dans un rayon de trente mètres dans la forêt.

Jing Menghun venait juste d’arriver sur place quand il hurla en voyant ça : “Esquivez, vite !”

Tout le monde s’exécuta.

Chu Yang éclata de rire et se changea en lueur d’épée avec son arme. Il s’envola alors haut dans le ciel en traversant cent vingt mètres en un coup, puis il dériva loin dans la forêt montagneuse. Son rire sauvage débordant d’intention meurtrière résonna au loin. “Jing Menghun ! Je vais rester en vie… et je vais continuer de me payer ta tête… Jusqu’à ta mort ! Crois-le ou non !”

 

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)
DNC Chapitre 378
DNC Chapitre 380

7 Commentaires

  1. Coco

    Merci pour le chapitre

    Le combat tant attendu, quelle magnifique chute ! Jing Menghun s’en prend plein la tronche xD

    Répondre
  2. Cèlen

    Merci pour le chapitre!!

    Répondre
  3. Hyrtik

    Merci pour le chapitre !
    Chu Yang qui martyrise Jing Menghun… j’adore !

    Répondre
  4. Debilmo

    La tactique des goutes de sang”?
    Mais c’est au même niveau que de dire “J’aime l’eau dans 10 ou 20 ans il n’y en aura bientôt plus”
    Sinon merci pour le chapitre.

    Répondre
  5. gutsguts

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  6. Aximili

    Merci pour le chapitre !

    Répondre
  7. Shirosuu

    Merci pour le chapitre

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com