DNC Chapitre 392

DNC Chapitre 391
DNC Chapitre 393

Et voilà la suite des aventures du Fourbe et de sa rencontre avec les dragons ! Encore un super chapitre, et un gros cliffhanger… :p

Bonne lecture à tous et à toute / à ce soir pour le btth !

 

 

Chapitre 392 – Un désastre inattendu

 

La fumée rose était si dense qu’elle en était presque semi-solide.

Les dragons de luxure étaient terriblement anxieux, aussi firent-ils tout leur possible dans cette situation désespérée… Et c’est pourquoi ils crachèrent près de la moitié de leurs glandes de luxure sur Chu Yang…

Ces humains sont si méprisables et éhontés ! Ils ont envoyé quelqu’un nous intercepter à l’avant… Sans même se soucier de sa survie ? Pensez-vous vraiment que nous, dragons de luxure, sommes déjà vaincus ?

Le jeune homme n’avait pas rencontré le moindre ennemi sur le chemin, mais il savait qu’il était néanmoins dans une situation on ne peut plus critique et c’est pourquoi il avait traversé l’océan de flammes à toute vitesse.

Étonnamment, il s’était retrouvé nez à nez avec deux énormes serpents en sortant de l’incendie.

Comment se fait-il qu’il y ait des serpents dans ces flammes ?

Le Ministre Chu était stupéfait et il commença à les fixer, les yeux écarquillés, incapable de comprendre ce qui se passait. Tout à coup, les reptiles enragés ouvrirent la gueule et l’arrosèrent d’une fumée rose.

Les dragons et l’adolescent étaient vraiment près les uns les autres.

Surpris, le Ministre Chu retint son souffle, mais on corps tout entier fut enveloppé par la fumée.

C’était un désastre inattendu. Serait-il arrivé quelques secondes plus tard qu’il aurait pu profiter du chaos pour s’enfuir et s’échapper ! Et s’il était arrivé juste un peu plus tard, alors les dragons de luxure auraient attiré l’attention de l’ennemi, et il aurait pu quitter cet endroit aisément.

Cependant, il était arrivé pile au ‘bon’ moment ; ni trop tôt ni trop tard… Il était arrivé au moment crucial, et en plein sur le chemin des deux bêtes. Celles-ci l’avaient pris pour un ennemi et l’avaient douché de leur fumée rose pour se protéger…

Le Fourbe n’avait pas inhalé la fumée, mais elle avait enveloppé tout son corps, ce qui était encore pire que de l’inspirer…

Bordel ! C’est quoi ce truc ? Cria-t-il en son for intérieur, secouant ses manches pour disperser le reste de fumée rose s’attardant autour de lui.

Tout à coup, un dragon passa derrière lui et lui bondit dessus pour l’avaler, la gueule grande ouverte. Chu Yang était furieux. Rogntidju… Jing Menghun a dressé ces bêtes ou quoi ?

Ils savaient que je passerais par ici, et c’est pourquoi ils ont positionné ces serpents-là pour m’intercepter. Ils n’ont même pas essayé d’éviter les flammes… Ils sont vraiment trop loyaux, bon sang…

L’adolescent était on ne peut plus en colère. L’Épée des Neuf Calamités apparut soudainement dans sa main dans un ‘clang’ métallique, puis il s’en servit pour trancher la créature.

Cette puissante épée supernaturelle de la meilleure qualité qui soit pouvait scinder le monde en deux. Elle existait depuis l’aube des temps, aussi était-il impossible de la comparer à une épée ordinaire.

De plus, le Ministre Chu bouillait d’une rage inconcevable… Aussi l’énergie froide des sept ombres circula à travers son corps.

L’épée trancha la mâchoire inférieure du dragon dans un ‘swoosh’ et continua pour s’arrêter à la moitié de son coup. Le jeune homme poussa un grand cri et fut couvert de la tête aux pieds par le sang jaillissant de la plaie de la bête.

La lueur d’épée brilla à nouveau, car le Ministre Chu n’en avait pas fini avec eux. Il coupa la mâchoire de l’autre dragon dans un sifflement.

Ce n’était pas un coup fatal, mais les reptiles en mourraient rapidement, tout ça grâce à Jing Menghun et les experts du Hall des Cavaliers Dorés. Leurs efforts combinés et la puissance inégalée depuis toujours de l’Épée avaient donné ce résultat.

Les dragons de luxure se tordirent violemment de douleur, visiblement au bord de la mort.

Leurs points vitaux avaient été attaqués, et leurs corps tout entiers avaient été tranchés. Comment pourraient-ils survivre à ça ? En fait, ils n’auraient pas survécu, et ce même s’ils avaient eu deux vies chacun.

Tout à coup, l’Esprit de l’Épée apparut dans l’esprit du Fourbe, et il lui hurla dessus : “Quel genre de bêtes as-tu provoqué ce coup-ci, hein ? N’as-tu donc pas vu à quel point elles étaient tyranniques ?”

Hein ?” Chu Yang, lui, n’avait rien senti de particulier à leur sujet.

Ooooh, ce sont des dragons de luxure… Ah ! Ce sont des trésors sur pattes !” Dit l’Esprit d’un air désarmé, malgré son excitation. “Dépêche-toi de les entreposer… !”

Chu Yang obéit. Les dragons roulaient toujours à terre, mais sans vie ; ils disparurent sur-le-champ dans l’Espace de l’Épée.

N’oublie pas que tu es poursuivi, hein. C’est à toi de te sortir de cette situation.” Dit l’Esprit avant de disparaître sans laisser de traces.

Le jeune homme rit malicieusement quand tout à coup, il sentit tout son corps chauffer. Cela dit, il ne s’en soucia pas et dégaina son épée. L’énergie froide des sept ombres réprimant l’intensité de l’incendie, il bondit en avant tel un météore.

L’adolescent avait voulu éviter de se battre jusque là, mais la bataille était à présent inévitable. De plus, il n’avait plus l’intention de l’éviter non plus ; il était bien préparé. Son épée brilla tandis qu’il traversa l’océan de flammes à toute vitesse. Il vit alors Jing Menghun et les autres experts foncer droit vers lui comme des comètes.

Le Fourbe rit : “Bah alors, Jing Menghun, tu n’es pas encore mort ? Viens… Laisse-moi t’offrir un ticket pour l’enfer.” Tout à coup, la lueur d’épée bondit et se dispersa en une dizaine de milliers de rayons lumineux. La voix froide de Chu Yang tonna alors comme si elle venait droit des enfers.

Un rayon de lueur froide illumine les abysses !”

Jing Menghun et ses hommes étaient fâchés. Ils avaient pourchassé deux grosses bêtes pour mettre la main sur leurs précieux et rares trésors. Ils avaient fait face à un océan de flammes pour ça… Mais ils n’avaient pas hésité à s’y jeter pour ne pas perdre leur piste.

Qui aurait pu prédire que la situation changerait en un clin d’oeil ?

Ils avaient aperçu, quelques instants plus tôt, un bout du corps d’un dragon à travers les flammes, aussi s’étaient-ils imaginé pouvoir les rattraper… Mais qui auraient pu penser qu’ils disparaîtraient dans les flammes en l’espace de quelques secondes ?

Putain de merde ! Ils ont fondu dans les flammes ou quoi ? Comment ont-ils disparu, sinon ?

Jing Menghun refusait d’accepter que ces créatures merveilleuses et rares, qui n’apparaissaient qu’une fois par millénaire, aient pu disparaître de la sorte. Il ne pouvait pas attendre davantage, aussi s’était-il précipité dans les flammes pour tirer cette affaire au clair.

Il ne se doutait pas du tout qu’il allait se faire accueillir par une lueur d’épée en s’enfonçant dans l’incendie. Ensuite, la personne qu’ils traquaient depuis cinq mille kilomètres apparut devant lui… Le Roi des Enfers Chu !

Celui-ci sortit des flammes avec une expression méprisante. Il ne s’enfuit pas en voyant le Roi Martial et ses hommes ; au lieu de ça, il se mit à rugit et leur fonça dessus tel un dragon féroce.

Jing Menghun devint exaspéré. “Le… Le Roi des Enfers Chu ?” Pourquoi faut-il qu’il apparaisse maintenant ? Il ne pouvait pas se montrer un peu plus tôt… Ou plus tard dans la nuit ?

Pourquoi faut-il que ce bâtard ruine tous mes efforts ? Pourquoi doit-il se dresser sur mon chemin ? On l’a pourchassé sur cinq mille kilomètres, et il a fallu qu’il apparaisse à ce moment crucial pour détruire mes rêves.

Si j’avais pu mettre la main sur un dragon de luxure, je serais allé aux Trois Cieux Supérieurs et j’aurais été populaire auprès de n’importe quel clan… Quel clan ne voudrait pas augmenter ses chances d’avoir davantage de descendants ?

Mon merveilleux rêve a été brisé par l’apparition du Roi des Enfers Chu…

Vu qu’il s’est montré, je dois cesser de chercher les dragons. Je dois faire de mon mieux pour lui régler son compte, mais… J’étais si près de mettre la main sur ces créatures ! Devrais-je faire une croix dessus ?

Quelle option ai-je à part abandonner ?

Les renforts du Nuage de Fer ne sont plus qu’à une demi-heure de là, prêts à secourir le Roi des Enfers Chu.

Ça fait presque un mois qu’on s’emmerde à traquer le Roi des Enfers Chu, à présent. Ce voyage ininterrompu de cinq mille kilomètres arrive à sa fin. Nous n’avons plus qu’une demi-heure.

Je ne vais pas pouvoir l’arrêter si je ne donne pas tout ce que j’ai… Alors je dois oublier les dragons de luxure pour le moment, ou Diwu Qingrou va m’écorcher vif de ses propres mains…

La rage de Jing Menghun se changea en chagrin et en impuissance… Il éprouva diverses émotions en même temps : de la douceur, de l’amertume et de l’aigreur…

Il fit une croix sur ses dragons de luxure. “Roi des Enfers Chu, espèce d’enculé ! Je vais te tuer…” Rugit-il. “N’hésitez pas, tuez ce fils de pute ! Et le plus tôt sera le mieux !”

Le Roi Martial poussa un long cri, puis il brandit son épée de la main gauche et fonça en direction de Chu Yang pour contrer sa technique. Plusieurs Vénérables Martiaux foncèrent vers le jeune homme à l’unisson, comme s’ils ignoraient sa formidable attaque.

Quel mal y a-t-il à massacrer le monde entier ?” Cria l’adolescent.

Alors que son énergie d’épée commença à résister à de nombreuses attaques, il déploya un coup mortel. Une boule de lumière apparut et s’éleva dans les airs en étouffant les flammes à proximité. Elle fonça alors vers les armes des innombrables ennemis qui accourraient en nombre.

Le Fourbe était calme, son regard était glacial et un sourire cruel flottait au coin de ses lèvres. Son coeur comme son épée débordaient d’une intention meurtrière glacée.

Un nombre incalculable d’armes – dont l’épée de Jing Menghun – frappèrent la boule de lueur d’épée qui enveloppait Chu Yang.

La lueur d’épée fut légèrement dispersée par la puissance de la collision, et le jeune homme – qui était dans les airs – se mit à cracher du sang. Cependant, la lueur d’épée ne faiblit pas, et elle fit irruption dans les rangs du Hall des Cavaliers Dorés. On aurait dit qu’une boule d’acier se frayait un chemin dans la foule d’experts et les changeait en une mare de chair sanguinolente.

Après avoir traversé une cinquantaine de mètres, l’adolescent se retrouva encerclé, et il avait utilisé toutes ses forces dans cette attaque.

Il leva la tête vers le ciel et se mit à rire. Il ne savait pas pourquoi, mais sa nature vicieuse avait pris le dessus à ce moment critique de sa folle échappée. Étrangement, il restait imperturbable, et ce malgré le puissant coup que Jing Menghun lui avait infligé. Il ne sentait pas du tout sa blessure.

Au lieu de ça, il sentait son sang bouillir. Il sentait qu’il n’avait pas encore utilisé toutes ses forces. Il ne pouvait penser qu’à massacrer ses ennemis…

Il ne s’était jamais retrouvé dans ce genre de situations depuis sa réincarnation. Dans sa vie passée, par contre, sa santé mentale avait été affectée par l’Épée des Neuf Calamités. Cela dit, ce désir de tuer qu’il éprouvait à ce moment… était clairement le sien. Il contrôlait l’Épée, elle ne le contrôlait pas. Mais dans ce cas, pourquoi éprouvait-il ce sentiment ?

Quoi qu’il en soit, Chu Yang ne pouvait pas réfléchir à cette question à ce moment. Il voulait juste les tuer… Il voulait tous les tuer de manière effrénée.

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)
DNC Chapitre 391
DNC Chapitre 393

8 Commentaires

  1. georgesjungle

    Merci pour le chapitre.

    Répondre
  2. Shirosuu

    Merci pour le chapitre !

    Répondre
  3. Hyrtik

    merci pour le chapitre

    Répondre
  4. Captain

    C’est Prunelle dans Gaston Lagaffe qui disait Rogntudju non ?
    Merci pour le chap

    Répondre
  5. TesaYuuTesaYuu

    Merci pour le chapitre
    Petite faute frappe ici (c’est à environ un tiers u chapitre)
    : Le Fourbe rit : “Bah alors, Jing Menghun, tu n’es pas encore more ?
    Fin voilà ça fait toujours autant plaisir de lire DNC ^^

    Répondre
  6. Wazouille (Auteur de l'article)

    Tesa : Merci pour la faute et content que tu me lises ^^
    Captain : bien vu, c’est bien lui !

    Répondre
  7. Aximili

    Merci pour le chapitre !

    Répondre
  8. gutsguts

    Merci pour le chapitre

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com