DNC Chapitre 404

DNC Chapitre 403
DNC Chapitre 405

Et voilà le second DNC que vous attendiez ^^

Bonne lecture ! Moi je file manger :p

 

 

Chapitre 404 – Le ciel tremble et la terre bouge

L’ombre masculine qui se tordait de rire intervint enfin. « Voici ma femme, et non pas mon frère. » Les muscles de son visage tressaillaient, car il tentait de se retenir de rire depuis longtemps.

« Quoi ? Putain ! Pourquoi ne m’avez-vous pas dit plus tôt que nous avions une femme parmi nous ! » D’abord stupéfait, Chu Yang réalisa tout à coup la situation. J’ai été traité injustement, j’ai été battu et grondé sans raison. Je suis innocent… Je n’aurais jamais raconté une histoire aussi vulgaire avec une telle passion si j’avais su que nous avions une femme dans nos rangs. Je sais parfaitement que c’est chercher les emmerdes…

Le jeune homme se tourna alors vers l’ombre féminine, qui lui rendit son regard d’un air mauvais. Il secoua la tête, prenant visiblement du plaisir dans l’infortune de son compagnon mâle. Alors c’est elle ta femme ? J’ai cru que c’était ton frère vu qu’elle n’a ni poitrine ni fesses… Que c’est triste et décevant…

Ils arrivèrent au Pic Cung Yang au fil de la conversation. Tie Butian leva les yeux vers le pic et se rappela soudain de l’histoire que l’adolescent avait racontée. Elle ne put s’empêcher d’avoir des hauts le coeur…

C’est tellement dégueulasse !

Elle fronça les sourcils d’un air dégoûté et dit : « Ministre Chu, tu nous avais dit quelque chose à propos de renverser ce… pic. Comment prévois-tu de faire ça ? Discutons plutôt de ce sujet. »

Son Altesse commença soudainement à éprouver un profond dégoût pour le pic bien droit et long de cette montagne après avoir écouté cette ‘histoire’. Elle ne supportait plus de le voir. J’aimerais pouvoir le faire tomber sur-le-champ !

Je trouvais au départ qu’il était regrettable de devoir détruire cette grande structure, mais à présent… Je n’éprouve plus le moindre regret. Comment pourrais-je permettre à un objet aussi laid, sale et blasphématoire d’être majestueusement préservé pour l’éternité !

Je ne peux pas le permettre !

Le Fourbe eut envie de pleurer, mais aucune larme ne monta à ses yeux. Il se frotta la taille, puis il appuya doucement sur son couvert de bleus du bout des doigts. Il vérifia avec sa langue si toutes ses dents étaient encore bien attachées, et il fut rassuré de constater que c’était bien le cas. Il dit alors « Regardez là-bas, il y a une pente au bout de laquelle vous ne trouverez rien d’autre qu’une falaise à pic. »

L’ombre masculine observa attentivement l’endroit indiqué pour confirmer ses dires, puis il opina du chef. « Effectivement, si ça suit l’anatomie humaine — il doit y avoir un trou concave à l’extrémité du bas-ventre… »

Deux personnes serrèrent simultanément les dents en le fusillant du regard. « Tu veux mourir, c’est ça ? » Il comprit immédiatement son erreur et se tut.

« C’est bien ça ! Vous avez une bonne vue et une grande perspicacité ; » Répondit imprudemment Chu Yang, avant de détourner précipitamment le regard devant la paire de regards noirs qui le fixaient. Il poursuivit ensuite : « Voyez-vous… Nous pourrons faire glisser le pic de cette montagne avec l’aide de quelques outils, si nous évidons ce côté et excavons de l’autre… »

« L’évider ? » L’ombre masculine sembla soudainement perdre toute confiance en ce plan. « N’as-tu donc pas vu que ce pic consiste en un seul bloc de pierre très solide… Bien supérieure en termes de qualité à de la pierre ordinaire. Même une arme divine ne pourra supporter son poids, et encore moins la faire tomber. Et de plus, ce pic est énorme ! Ce serait un euphémisme que de dire qu’il fait plusieurs milliers de tonnes ! Quelle force faudrait-il avoir pour le faire tomber ? »

« Nous n’allons évidemment pas faire tomber le pic tout entier… Juste la partie tout en haut. » Dit le jeune homme avec assurance. « Laissez-moi me charger de l’évider ; vous n’aurez qu’à faire tomber les morceaux que j’en aurais retirés le long de la falaise. Ces morceaux de pierre devraient causer une sacrée destruction, mais leur fonction principale sera de préparer le terrain pour le pic même… »

Les deux ombres le regardèrent avec méfiance.

L’adolescent sourit. « À présent, ma seule inquiétude est de savoir si le Col de la Montagne Séparant les Cieux sera capable de supporter un tel choc ! Et si l’impact massif fait s’effondrer le col ? Ce serait autodestructeur et ruinerait toutes nos chances de survie. »

« Ne t’inquiète pas à ce sujet. » Dit Tie Butian en souriant. « Ignores-tu donc que le Col existe depuis des milliers d’années ? Chaque nation qui a contrôlé ce col l’a considéré comme un endroit stratégique extrêmement important, et une forteresse naturelle imprenable ! »

« Un incident particulier s’est déroulé il y a 700-800 ans de ça. La nation qui occupait cette forteresse était sur le point de perdre la guerre, mais elle parvint à renverser la situation avec beaucoup de difficulté. Le roi de ce pays ordonna alors de couvrir le col tout entier de fonte brute ! »

« On découvrit plus tard que cette méthode était très efficace et par la suite, les autres nations ennemies commencèrent à leur tour à couvrir les murailles de leurs villes de fonte brute ! » Dit Sa Majesté. « Le Nuage de Fer a pris le contrôle du Col après l’avoir arraché à son ancien propriétaire, et il n’y a eu aucun accident depuis. On renforce et maintient les murailles chaque année ; d’ailleurs, c’est cette consolidation à base de fonte qui fait que Diwu Qingrou n’a jamais pu pénétrer nos défenses ! »

Son Altesse poursuivit, toujours souriante : « N’aurait-il pas été facile de briser les défenses du col avec des engins de siège, autrement ? »

« Je suis soulagé dans ce cas. » Répondit le Fourbe. Bah merde, alors ce mur est consolidé avec de la fonte brute… Pourquoi m’inquiétais-je ?

Il dit alors à Tie Butian : “Votre Majesté, écartez-vous s’il vous plaît. Vous allez gêner… »

Son Altesse trouva sa première phrase mignonne. Ce type se montre rarement prévenant envers les autres. Cependant, la seconde lui donna envie de lui botter le cul…

Quel enfoiré celui-là !

Qui te gêne, hein ?

Elle se retourna amèrement et alla s’installer dans un coin plat sur le côté. Elle se servit du revers de sa veste comme d’un coussin et s’assit.

Chu Yang fit soudain un grand pas en avant et bondit. Une épée apparut dans sa main dans un ‘clang’, et il stimula abruptement son énergie martiale avant de déployer une énergie froide et imposante.

« De l’énergie de glace froide ? » Les deux ombres furent choquées devant son désir inconcevable d’excaver cette montagne avec son épée, mais son art martial était plus intrigant encore.

De l’énergie de glace froide… ! N’est-ce pas la marque de fabrique des super clans des Trois Cieux Supérieurs ?

« Nope, ce n’est pas de l’énergie de glace froide, c’est un truc plus puissant que ça encore… C’est de l’énergie froide des Sept Ombres ! » Dit le jeune homme d’un air plutôt fier de lui. « Regardez bien, je commence… »

La longue épée perça le pic de la montagne dans un ‘swoosh’, puis la pierre solide fut coupée de gauche à droite par la lame, comme si elle coupait du beurre…

« Quelle épée aiguisée ! » S’exclamèrent les ombres, estomaquées.

Elles avaient vu de nombres armes divines et célestes, mais c’était la première fois qu’elles en voyaient une de ce calibre. Elle a pu couper une roche aussi dure… Et sans faire le moindre bruit en plus !

C’est incroyable !

« Je comprends mieux comment tu as pu revenir en vie du Grand Zhao après t’être fait traquer sur plus de cinq mille kilomètres… C’était en fait grâce à cette arme céleste incroyable ! » Soupira une ombre.

« En effet. » Dit l’adolescent en riant. Il frappa rapidement trois fois de suite de son épée, puis un morceau de pierre ‘pas très gros’ fut extrait. Ensuite, le Fourbe jeta la pierre sur le côté. Elle faisait seulement quinze centimètres d’épaisseur, mais une petite fissure apparut à la base du pic une fois qu’elle fut extraite.

Les deux ombres réalisèrent alors que le plan avait été lancé.

La pierre que le Fourbe sortit ensuite était aussi grosse qu’un veau ; elle pesait plusieurs tonnes et avait déjà été extraite du pic.

L’ombre la souleva, puis il fit quelques pas en avant et la jeta le long de la pente dans un bruit tonitruant !

Et ensuite, une autre pierre suivit…

Et une autre…

Les grondements tonitruants commencèrent à résonner.

Bien plus de trois kilomètres séparaient le pic de la vallée pentue… C’était plus de l’ordre de neuf à douze kilomètres. Ainsi, les gens dans la vallée ignoraient totalement ce qui se passait au sommet…

Les trois généraux tigres du Grand Zhao entendirent les puissants grondements… Ainsi que Wu Kuangyun — qui était dans la forteresse du Col. Tous levèrent précipitamment la tête vers le ciel.

Les trois généraux étaient si inquiets qu’ils en avaient presque les larmes aux yeux. Ce serait terrible que la météo empire et qu’il se mette à pleuvoir des cordes. Tant de nos soldats et de nos chevaux campent à l’extérieur… Ils se feraient surprendre par un déluge de pluie… Et encore plus avec l’élan que donnerait le terrain pentu de cette vallée. Le résultat serait terrible !

Wu Kuangyun, de son côté, était très excité. Oh putain, il va pleuvoir ? Vas-y, plus il pleuvra et mieux ce sera. Le mieux serait encore que ça noie tous ces enfoirés…

Tout le monde courut pour regarder la météo, mais le ciel était dégagé et un soleil brillait se levait dans le ciel de l’Est. Le ciel est bleu, pas le moindre nuage de pluie en vue… Va-t-il vraiment pleuvoir ?

Cependant, le grondement s’intensifia de plus en plus. Personne ne savait de quoi il retournait, d’autant que ce grondement se répercutait incessamment dans la vallée encadrée de falaises… bang… bang…

Rapidement, la vallée tout entière se mit à trembler, et les montagnes firent de même. Le col était à une certaine distance de là, mais il se mit à trembler tout de même. Tout le monde fut effrayé par ce phénomène.

L’expression de Wu Kuangyun changea du tout au tout. « Est-ce un tremblement de terre ? » Il s’agrippa fermement au mur sur lequel il se tenait et son visage s’assombrit sous le choc. Aaah, putain, le Col des Montagnes Séparant les Cieux est foutu si jamais c’est un tremblement de terre…

Tout à coup, un des officiers parmi les rangs du Grand Zhao se mit à hurler. Ses yeux sortirent littéralement de leurs orbites, et il désigna la falaise opposée en diagonale d’un doigt tremblant. « Bordel… Ça craint ! Ça craint les gars… ah ah ah ah ah… »

La fin de ses cris se termina en un murmure incompréhensible… Et les grondements s’étaient vraiment rapprochés cette fois. La source de ces bruits était presque arrivée et s’apprêtait à entrer dans la vallée pentue. Les soldats levèrent la tête vers le ciel — pour voir le spectacle ahurissant d’énormes pierres cubiques tombant sur eux. Elles produisaient un bruit tonitruant, comme si elles allaient tout détruire dans un élan monumental. Elles roulèrent littéralement du ciel avant d’enfin s’écraser…

L’impact souleva des nuages de poussière bloquant la vue de tout le monde, puis d’innombrables pierres similaires continuèrent de pleuvoir depuis la cime et s’abattirent sur eux avec le même élan. Les impacts firent trembler le sol et les soldats en rang tombèrent les uns après les autres !

Ce n’était pas vraiment surprenant vu la vitesse à laquelle tombaient ces pierres massives.

« Évitez-les ! » Crièrent les officiers de l’armée, mais ils furent accueillis par une scène sanglante…

Les éviter ? Et par où ? On ne peut s’abriter nulle part…

Les pierres massives plurent du ciel et s’écrasèrent dans la foule des soldats, avant de dévaler ensuite violemment la pente en écrasant et tuant tout le monde autour d’elles. Des étincelles volèrent et scintillèrent dans la vallée, où des cris déchirants résonnaient. Elles avaient donné naissance à une mer de sang…

Bang…

Ces pierres tombaient de plus de neuf kilomètres d’altitude, alors quel impact généraient-elles en frappant le sol ? Quelle force produisaient-elles ?

Personne ne pouvait calculer exactement cette valeur, car, comme le proverbe le disait — même un caillou de la taille d’un doigt peut fracasser un crâne s’il tombe de quelques kilomètres. Mais là, les pierres faisaient la taille de chameaux…

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)
DNC Chapitre 403
DNC Chapitre 405

10 Commentaires

  1. Hyrtik

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  2. georgesjungles

    Merci pour le chapitre.

    Répondre
  3. Shirosuu

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  4. Coco

    Merci pour le chapitre 0.0

    Répondre
  5. Aximili

    Merci pour le chapitre !

    Répondre
  6. Joker

    Merci pour le chapitre .
    La suite c’est pour quand svp.

    Répondre
  7. gutsguts

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  8. deathnote666

    Bonsoir ,
    Tout d’abord merci de ton travail , franchement lire tout tes projets de traduction est un réel plaisir !! j’ai d’ailleurs fait un don pour DNC il y a quelque jour de cela , afin de t’encourager ! ça a pas l’air de s’être mis à jour , vu que les dons sont bloqués à 40/50 mdr j’attends les prochains chapitres avec impatience !
    Bon courage à toi et encore merci de prendre de ton temps afin de nous vendre du rêves !!

    Répondre
  9. Fab77Fab77

    Merci 🙂

    Répondre
  10. Eray

    Tales of demon of god , Nel li rejoint le clan divin céleste , il achètera 1 tableau magique et prendra le contrôle de tout les arbre spiritueux

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com