DNC Chapitre 409 [Bonus]
DNC Chapitre 411

Et on finit ce mardi en beauté avec un chapitre de notre Fourbe favori !

Bonne lecture à tous =)

 

 

Chapitre 410 – Essence mystérieuse de jade de yang

 

Chu Yang était excité ! On dirait que je vais bientôt l’atteindre. L’Esprit de l’Épée a dit que c’était à trente mètres sous terre, mais j’ai déjà commencé à remarquer des changements. Et de plus, je ne suis descendu que de vingt mètres seulement… Est-ce que ça veut dire que c’est une sorte de trésor de ouf ?

Il jeta à nouveau une grosse pierre hors du tunnel, qui fut attrapée par les deux ombres qui se tenaient à l’entrée. Ils sentirent immédiatement que ce roc était étrange, car sa partie inférieure était très molle. Elle l’était tant et si bien qu’ils pouvaient la pénétrer du doigt sans forcer ! De plus, elle dégageait une étrange chaleur, qui provenait d’une couche rouge sombre de deux centimètres de large à sa base.

Les ombres remarquèrent que cette chaleur leur faisait ressentir une sensation confortable, qui se répandait en eux de la tête aux pieds.

Le jeune homme continua de creuser lorsque l’espace dans son esprit se mit tout à coup à trembler. L’Esprit de l’Épée apparut alors et l’avertit précipitamment. « Sois prudent, dorénavant. Récupère toute la roche présente dans un rayon de dix mètres et entrepose-la dans l’Espace des Neuf Calamités ! »

« Plaît-il ? » Demanda l’adolescent, dubitatif.

« Y’a pas de ‘plaît-il’ qui tienne ! Fais ce que je te dis ! » L’Esprit était généralement apathique mais à ce moment, il était terriblement excité pour une raison ou l’autre. Il soupira et ajouta d’une voix tremblante : « Je dois admettre que tu as vraiment beaucoup de chance, gamin ! C’est dingue. Je suis sur le cul ! »

« J’ai de la chance ? » Demanda le Fourbe en fronçant les sourcils.

« Tu es plus que chanceux… » L’Esprit de l’Épée se tut un temps, puis il dit : « Tu étais impuissant au début, puis tu as trouvé la Pointe de l’Épée et une partie de l’Énergie Froide des Sept Ombres se faisant. Ces deux trouvailles suffisaient à t’empêcher de te blesser dans la plupart des situations. Ensuite, tu as utilisé tes pouvoirs de Maître Martial pour obtenir de l’eau de source de vitalité en même temps que le second fragment de l’Épée ! Plutôt que de dire que tu as obtenu de l’eau de source, disons clairement que tu as sifflé la source tout entière ! Elle aurait dû se tarir une fois le second fragment extrait, mais tu as réussi d’une manière ou l’autre à la placer dans l’Espace des Neuf Calamités, où elle coule maintenant éternellement… »

« Ensuite, tu as même eu la chance de trouver un petit ginseng d’esprit de jade alors que tu étais traqué par l’ennemi, et la puissance médicinale de ce ginseng a été subtilement volée par la Pointe. »

« Un ginseng d’esprit de jade ? » Répéta Chu Yang.

« Yep. Je sais que le ginseng d’esprit de jade de Diwu Qingrou n’était qu’un petit ginseng d’à peine trois mille ans, et qu’on ne peut pas vraiment parler de véritable ginseng d’esprit de jade à cet âge. Cependant, n’oublie pas que dans ce monde, il fait tout de même partie des neuf grands médicaments à base de plante ! »

« C’est juste que… Un bébé tigre peut se faire remettre à sa place par un lapin, ça n’en reste pas moins un tigre, tu vois ? » Expliqua simplement l’Esprit.

« Ouais, je comprends ce que tu veux dire. »

« Cependant, la puissance médicinale de ce ‘tout petit’ ginseng fut combinée plus tard avec d’autres médicaments pour former le prototype de Pilule des Neuf Calamités, et la création même de ce prototype a poussé l’Épée à chercher davantage d’élixirs similaires ! Tu vois ce que je veux dire ? »

« En d’autres termes, l’Épée des Neuf Calamités n’aurait pas rapidement découvert tous ces précieux trésors si tu n’avais pas obtenu ces trucs au début. Et eut-ce été le cas que tu aurais probablement raté la plupart des neuf grands médicaments à base d’herbes, même s’ils avaient été dans tes environs. Cela étant, les choses sont complètement différentes à présent, et elles jouent certainement en ta faveur… »

« Ensuite, tu as trouvé la pâte mystérieuse de jade de glace ! Et de la pâte pleinement mûre, qui plus est ! » S’exclama l’Esprit, admiratif. « Vieux de quatre-vingt-dix mille ans, il est tout simplement… Inestimable ! Et c’est en plus également un des neuf grands médicaments. »

« Et c’est souvent que tu as des coups de chance. J’étais plongé dans un sommeil profond jusqu’à présent et j’utilisais l’énergie froide de la pâte de jade de glace pour nourrir mon âme, mais alors que tu approchais de cet endroit, une mystérieuse énergie de yang est brusquement entrée en toi et a attiré mon attention. Les éléments yin et yang ont fusionné et je me suis soudainement réveillé… pour découvrir que tu avais trouvé un autre trésor ! »

Incapable de supporter cet insoutenable suspense davantage, Chu Yang interrompit grossièrement l’Esprit qui bavassait inlassablement : « Qu’est donc ce trésor, au juste ? » N’avais-tu pas dit que tu étais fatigué et que tu avais besoin de récupérer ? Alors pourquoi apparais-tu sans crier gare pour piailler comme un piaf, hein ?

« Ce qu’il y a dans un rayon de dix mètres à la ronde… C’est entièrement du Jade de Yang Mystérieux ! Du Jade de Yang Mystérieux, je te dis ! » Dit l’Esprit de l’Épée avec excitation.

« Et à quoi sert-il, ce jade ? » Demanda le jeune homme.

« Déterre-le d’abord, je te le dirais après. » Répondit impatiemment l’Esprit.

L’adolescent renifla, puis il brandit l’Épée pour tracer un grand cercle. Il n’eut même pas le temps de tendre la main pour se saisir du jade que l’Esprit transféra ce gros morceau de Jade de Yang dans l’Espace. Ensuite, il vit l’Esprit changer ce jade de forme et en faire une motte ronde.

L’Esprit s’assit alors en tailleur au milieu de cette motte bizarre.

Le Fourbe continua de creuser le jade, et l’Esprit continua d’en récupérer les gros morceaux qu’il dégageait. Il les fusionna tous avec la motte qui grossit au fur et à mesure.

Le tout dernier morceau de jade finit par être aspiré dans l’Espace des Neuf Calamités, puis Chu Yang se servit de son esprit pour en sortir trois morceaux.

L’Esprit de l’Épée s’agita aussitôt et les ramena rapidement dans l’Espace. Il demanda alors « Qu’est-ce que tu crois faire ?! » On aurait dit une mère poule tentant de protéger ses petits.

« Bah quoi ? » Le jeune homme était assez pantois. Il désigna du doigt le gros tas rond de Jade de Yang Mystérieux dans l’Espace des Neuf Calamités et dit : « Tu n’es pas fichu de donner trois morceaux pour les gens qui nous ont aidés, bien qu’on en possède autant ? Qu’est-ce qui te prend ? En plus, je n’ai pris que de petits morceaux ! Pourquoi es-tu aussi radin… ? »

« Je refuse de me séparer de ne serait-ce qu’une goutte ! » L’Esprit verrouilla fermement l’Espace, puis il jeta un regard féroce à Chu Yang. « Qui leur a demandé de nous aider ? N’aurions-nous pas pu nous débrouiller tout seuls ? Ton argument est ridicule ! »

L’adolescent sentit la migraine monter en réalisant que l’Esprit de l’Épée avait usurpé le contrôle de l’Espace. Il ne pouvait plus en sortir quoi que ce soit, du coup, et il se sentait par conséquent désarmé. « Allez, juste cette fois… »

L’Esprit le regarda avec suspicion. « Juste cette fois ? »

Le Fourbe opina répétitivement du chef. « Oui, juste ce coup-ci… »

« Soupir… Quel dommage… Ce… Ce Jade est un authentique trésor, il est inestimable. » L’Esprit fixa d’un air borné les trois morceaux de jade sous ses yeux, puis il en mit deux de côté. Il prit le dernier morceau, le plus petit, puis il le coupa en morceaux de la taille d’une paume de main. Il prit ensuite un de ces morceaux et le découpa en trois, qu’il jeta alors hors de l’Espace. « Tiens, prends ça ! »

Le Fourbe manqua de s’évanouir.

Je n’ai jamais rencontré de radins pareils ! C’est vraiment un horrible grippe-sou. Je doute d’abord jamais rencontré plus pingre que lui !

Tu as une montagne de ce trésor, mais tu n’es même pas foutu de donner trois morceaux de la taille d’une paume aux autres ? Comment peux-tu être un tel rapiat ?!

Cependant, l’Esprit ne changea pas d’avis. Il prit une expression bornée et déterminée, comme s’il ne reviendrait pas sur sa décision, quoi qu’il arrive. « Tu les veux ou non ? Je vais les reprendre si tu n’en veux pas… »

« Tu es un vrai requin. » Dit Chu Yang dans un sourire amer.

« Et si tu retournais au boulot, à présent ? » Rugit l’Épée. « Sous le Jade de Yang Mystérieux se trouve de l’essence de jade ! Du même niveau que la pâte de jade de glace mystérieuse ! Allez, qu’est-ce que tu attends ? Amène-la-moi ! »

« Hein… Quoi… ? » Le jeune homme fut si surpris par cette nouvelle qu’il en bégaya presque. Il était déjà on ne peut plus satisfait et heureux d’avoir obtenu autant de jade de yang qu’il n’était pas du tout préparé à recevoir une surprise aussi agréable.

Il se retourna rapidement pour jeter un œil, mais il ne vit pas l’essence de jade. Au lieu de ça, il vit un objet lisse à terre qui émettait un éclat rose. Il se baissa et le ramassa doucement du bout de l’épée. Le petit objet rapetissa dès qu’il quitta le sol, s’évaporant en grande partie dans les airs. Cependant, il restait un petit bout de machin rose à terre, qui se tortillait doucement. Il ressemblait grandement à l’essence de jade de glace, si ce n’était qu’il dégageait une température ardente. Cela étant, l’adolescent n’eut pas du tout chaud pour autant.

On dirait que c’est l’essence de jade de yang mystérieux.

Il déplaça ce petit morceau dans l’Espace des Neuf Calamités, et l’Esprit de l’Épée poussa un cri de surprise. Il plaça immédiatement le nouveau venu dans l’eau de source de vitalité, puis il poussa enfin un gros soupir de soulagement avant de dire joyeusement : « Fantastique ! Maintenant, nous avons une coordination de Yin et de Yang dans l’Espace des Neuf Calamités. Nous n’avons plus à nous inquiéter, et ma puissance spirituelle va également croître rapidement… Je vais pouvoir t’aider davantage et plus rapidement… »

« Hein ? Une coordination de Yin et de Yang ? » Le Fourbe se souvint soudainement de l’histoire du pic, qu’il avait raconté plus tôt. Il demanda alors, stupéfait : « L’histoire des neuf vies de célibat du vieux garçon était vraie ? »

« De quoi parles-tu ? » L’Esprit le regarda et lui demanda d’un air perplexe : « C’est quoi cette histoire ? Je suis sûr que c’est encore une grosse connerie, pas vrai ? »

Chu Yang se força à sourire et raconta rapidement l’histoire une fois de plus. Il demanda alors : « Ne me dis pas que c’était vrai ? »

« T’es sérieux… ? » L’Esprit le regarda d’un air interdit. « On trouve toujours l’essence de Jade de Yang dans des conditions extrêmes. Par exemple, on en a trouvé dans ce pic qui est là depuis une éternité, et donc le corps a été exposé au soleil pendant des dizaines de milliers d’années. C’est ainsi qu’il a pu concentrer autant d’énergie yang pure. D’où son nom… le Pic Chun Yang ! La seconde condition importante à sa présence est le terrain des Neuf Dragons ! T’as compris ? Les neuf veines de dragons se croisent sous cette montagne, alors il n’est pas surprenant qu’un trésor divin pareil se soit lentement formé durant des millénaires ! »

« C’était donc ça. » Le jeune homme repensa tout de même à son histoire et gloussa deux fois.

Il pensa soudainement à quelque chose : « Est-ce que ça veut dire qu’un autre trésor du même calibre apparaîtra ici ? Après tout, nous n’avons pas détruit son terrain des Neuf Dragons… »

« « Bien sûr. Tu as juste à attendre dix mille ans qu’un autre se forme. » Dit l’Esprit avec un sourire moqueur. « Le pic doit être exposé au soleil durant tout ce temps, et c’est pourquoi tu vas devoir attendre. Ça te va ? »

« Si ça me va… ? » Un sourire sardonique fleurit aux lèvres du Fourbe. Je ne sais même pas où mon corps sera enterré dans dix mille ans, enfoiré. Même mes descendants ne trouveront pas mon cadavre d’ici là, et tu me demandes d’attendre… ? 

Il sortit bien vite hors de son trou.

Comme il faisait noir comme dans un four dans son tunnel, les autres n’avaient pas pu voir ce qu’il y faisait, mais ils furent heureux de le voir sortir.

« Te voilà ! Est-ce que ça va ? » Demanda Tie Butian.

« Yep, ça va. » Répondit Chu Yang.

« Excellent. Allons-y à présent. » Dit-elle avant de se retourner et de marcher. Les deux ombres lui sourirent chaleureusement, puis ils la suivirent.

Aucun d’entre eux ne lui demanda ce qu’il avait trouvé, pour éviter de le mettre mal à l’aise. Ce trésor lui appartenait, alors ils n’avaient aucune raison de lui causer des problèmes.

« Vous n’allez pas me demander ce que j’ai trouvé ? » Demanda le jeune homme d’un air perplexe.

« Quoi que tu aies pu trouver, ça t’appartient. » Dit une ombre en lui tapotant l’épaule. Il poursuivit avec un sourire cordial : « Du coup, on ne te le demandera pas. »

Le Fourbe fut touché par leur attention. Il soupira et dit : « Attendez. J’ai trouvé un morceau de jade à l’intérieur, et je l’ai divisé en quatre morceaux. » Il se souvint de l’avarice de l’Esprit de l’Épée et se sentit soudainement embarrassé.

Cependant, il ignorait la véritable valeur du Jade de Yang Mystérieux. S’ils avaient donné à ses trois camarades les morceaux qu’il avait l’intention de leur donner au départ… Les deux ombres auraient probablement fait une attaque sur-le-champ…

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)
DNC Chapitre 409 [Bonus]
DNC Chapitre 411

Related Posts

7 thoughts on “DNC Chapitre 410

Répondre à Néra Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com