EER : Chapitre 109
EER : Chapitre 111

Chapitre 110 – Je suis le Maître de vos Vies 2/8

 

Lorsque Kang Mirae entama l’incantation de son sort, les autres Maîtres de Clans qui discutaient entre eux tout en dirigeant leurs hommes frémirent tous comme un seul corps. Immédiatement, ils réagirent et placèrent leurs équipes en formations de combat.

Quelques Clans plus larges se divisèrent en pelotons réduits, d’autres Clans plus petits fusionnèrent en bataillons plus imposants, et quelques épars s’éparpillèrent tout en trouvant leur place assignée. Ils avaient clairement l’air habitués à ce comportement ; une aura de guerre imminente s’éleva au-dessus des lieux.

— Les Terriens sont vraiment incroyables, commenta Herta, d’un seul coup. Ce n’est pas parce qu’ils ont eu dix ans pour s’adapter. Les humains se sont toujours combattus les uns les autres à cause de leurs différends, et maintenant, les voilà à rassembler leurs forces.

— C’est parce qu’ils se sont tapés la honte au Japon, en combattant chacun de leur côté, répondit Yu Ilhan d’une voix cynique, en observant la porte du donjon, qui avait l’air prête à s’éventrer à tout moment.

Selon Kan Mirae, la majorité des monstres étaient de deuxième, voire de troisième classe, mais il ne pariait pas sur de simples mots. Yu Ilhan décida de prendre en compte la possibilité de voir des ennemis de quatrième classe surgir du moindre coin d’ombre.

Il souhaitait simplement qu’il n’y en eût pas plus d’un millier. Actuellement, Yu Ilhan de disposait pas du support des Anges auquel il avait droit dans les mondes abandonnés, et les options de la Lance du Dragon à Huit Queues ne s’activeraient que contre des Dragons.

— Non, répliqua Herta. C’est parce qu’ils ont compris leur manque de puissance, et qu’ils ont commencé à songer à la manière de combler cette lacune en se rassemblant avec d’autres. C’est possible parce qu’ils sont devenus plus humbles.

— Bah, c’est une bonne chose.

— Et tu es celui qui les a poussés sur cette voie.

— Je suis également très humble. Mais je ne suis pas un chevalier en armure blanche, cela dit.

Après avoir dit ça, il ordonna à ses Elfes de se préparer pour le combat et activa sa Force Surhumaine afin de bondir à plusieurs kilomètres dans les airs.

Lorsque le camouflage des Elfes disparut à cause de ça, ceux autour d’eux paniquèrent l’espace d’un instant, mais les Elfes leur firent des signes amicaux, et les humains se contentèrent de reculer en restant sur leurs gardes. Dans cette situation, toute aide était précieuse.

Pendant ce temps, Yu Ilhan utilisa la fonction additionnelle de sa compétence de Saut, et resta suspendu dans les airs quelque temps, pour sortir une énorme lance et l’enserrer de ses deux mains. Elle mesurait plus de cinq mètres et était presque aussi épaisse que le torse de Yu Ilhan ; c’était une lance taille XXL, une absurdité, vraiment. Ce qui était encore plus surprenant, c’était son but : elle était destinée à être lancée.

— N’est-ce pas juste un os de Dragon de troisième classe que tu as aiguisé ? demanda Herta.

— C’est l’os de celui qui utilisait la foudre.

Yu Ilhan se mit à rire, tandis que du mana commençait à exploser depuis la porte du donjon. Avec ça, une masse de monstres en déferla, littéralement vomie par le trou béant qui ne pouvait plus les contenir ! Les chevaliers se ruèrent, équipés de boucliers, tandis que les tireurs de longue portée se mirent à les attaquer. Tous avaient réagi avec le plus grand professionnalisme.

— Et… Huuup !

Et Yu Ilhan donna un immense à-coup sur la lance pour la projeter à la verticale. Il n’avait pas besoin de transférer le moindre poids. Grâce à l’aide de ses muscles renforcés par une puissance surhumaine, grâce à la Précision Absolue ainsi que plusieurs kilomètres d’élan, il n’eut qu’à lancer ce projectile géant droit vers le sol. Cette arme créée à partir des restes d’un Dragon de niveau 180, qui contenait la puissance de la foudre.

L’impact fut impressionnant, et la détonation qui l’accompagna fut encore pire. Un boum comme les humains n’en avaient jamais entendu auparavant retentit au moment où la lance percuta le sol, une tempête d’éclairs décimant instantanément des dizaines et des dizaines de monstres, juste devant la porte.

— Kyaaaaaaah !

— Kihik ! Hugaaaaaaah !

Et la lance ne s’arrêta pas là. Plantée dans le sol, elle se mit à agir comme une tour de défense électrique, comme une cage de Faraday sans protection ; des éclairs frappaient dans toutes les directions, deux fois, quatre fois, sept fois !

— Kuaaaaah !

— Qu… Qu’est-ce que c’est que ce bordel ?! put-on entendre parmi les défenseurs.

D’autres lances identiques s’abattirent en rafale afin d’encercler la porte en éradiquant des centaines de monstres, le tout en quelques secondes à peine, et même une fois que la tempête électrique eût perdu en intensité, les monstres qui sortaient de la porte du donjon ne pouvaient ni détruire ces obstacles insensés, ni attaquer les humains de l’autre côté.

— Kuooooooh !

Les monstres de troisième classe n’étaient pas vraiment mieux logés, les courants électriques qui existaient toujours dans ce mur d’os de niveau 180 les empêchait d’utiliser leur plein potentiel.

Tout ceci avait été fait par un seul homme. Les chevaliers armés de leurs boucliers, qui s’étaient préparés au choc frontal, étaient perplexes.

— Alors… Là, on a…

— Il n’y a qu’une seule personne capable d’attaquer de la sorte…

Ils réalisèrent bien sûr ce qui se passait. Un allié dont la puissance frisait le ridiculement absurde, qui aimait jouer avec des lances… Susanoo était arrivé !

Et parmi la foule, une femme tendit la main en direction de l’une de ces gigantesques lances qui entouraient la porte. Elle savait qu’il s’agissait du moment dont il avait parlé !

— Tonnerre Gigantesque ! cria-t-elle.

Un éclair doré épais comme un arbre frappa les lances, toujours fermement plantées dans le sol. Elles se teintèrent de la même couleur, et se mirent à cracher une nouvelle tempête, encore plus sauvage, mais uniquement en direction des monstres qui sortaient du donjon, les déchiquetant instantanément.

— Comment…

Kang Mira, béate, ne put croire toutes les notifications qu’elle pouvait lire sur sa rétine. Une quantité d’expérience frauduleuse qui lui annonçait qu’elle tuait, encore et encore, et encore plus. Yu Ilhan s’était-il attendu à ça ? Oui, bien sûr. Mais comme il n’avait même pas demandé à former un groupe avec elle, il lui sembla évident qu’il considérait cette quantité d’expérience à faire tourner la tête d’une jeune femme comme de l’argent de poche, au mieux, et qu’il ne s’en souciait guère.

— Incroyable, chuchota-t-elle enfin, observant toujours l’expérience défiler. La personne qui a frappé depuis les cieux est incroyable, et l’artisan qui a fabriqué ces lances est incroyable ! Le mana… Le mana perd en intensité et diminue, au moment où il acquiert une propriété offensive. Mais ces énormes lances ne le consomment pas… Elles l’amplifient, au contraire !

Même Kang Mirae, qui avait elle-même lancé le sort, ne s’était pas attendu à ça. Les armes absorbaient et amplifiaient la foudre ? Les éclairs crachés par le mur de lances crépitaient d’une puissance sauvage, et elle ne pouvait pas les voir comme autre chose que des armes gâchées. Gâchées uniquement pour amplifier la puissance de la foudre !

— Merde, maintenant que je sais qu’il est là, les monstres ne sont même plus si effrayants. C’est fou.

— Les monstres ne peuvent pas sortir de cette barrière de lances ! Merde, c’est une prison !

— Maintenant ! Attaquez ! ceux qui peuvent utiliser la foudre, frappez les lances !

Après avoir réalisé la situation, les diverses équipes se mirent à cibler les monstres qui ne pouvaient pas dépasser ce mur de lances, en visant avec précision dans les interstices entre celles-ci. Les mages de foudre se firent un plaisir de viser, comme Kang Mirae, la première lance à être tombée, juste devant la porte du donjon.

Quelque temps plus tard, cette lance en particulier se mit à émettre encore plus de lumière, et les autres l’imitèrent rapidement.

— Pas moyen, murmura Kang Mirae.

La foudre dorée contenue dans la lance principale transféra son énergie aux autres, à une vitesse impossible à suivre à l’œil nu. Évidemment, de nombreux monstres furent une fois de plus envoyés dans l’au-delà.

— Mais c’est quoi ce putain de bordel de merde ?!

— Ce n’est toujours pas fini ?!

La fête ne venait que de réellement commencer. Maintenant que les lances étaient chargées et avaient toutes reçues de l’énergie à foison, le mur d’ossements avait l’air d’un grillage électrique. Dans les espaces entre les lances, des dizaines d’éclairs allaient et venaient, formant un véritable filet doré crépitant. Les humains les plus proches reculèrent, effrayés.

— Jouer avec la foudre…

— L’Impératrice a-t-elle fait ça ?

— Elle est aussi fabuleuse que les rumeurs le prétendent.

Tout comme les joueurs de football se passent le ballon, les lances se passaient les éclairs, à une vitesse si grande qu’on ne pouvait voir qu’une cage électrique entourant la porte du donjon. Les monstres se faisaient soit électrocuter en tentant de bondir au-dessus des lances, et retombaient raides morts, ou se faisaient paralyser lorsqu’ils étaient plus chanceux, et retombaient sous le choc, incapable de dépasser ce confinement.

Bien que l’énergie se faisait consommer en perçant les monstres et que la puissance de feu explosive diminuait petit à petit, la vitesse des éclairs ne fit qu’augmenter, et les humains rassemblés là, impuissants, ne purent que rire jaune.

— Ceux qui ne peuvent pas tirer à distance devraient lancer leurs armes, ou je ne sais pas ! Ce truc ne va pas tenir indéfiniment ! lança quelqu’un.

— Non, je pense que tu as tort, le coupa Kang Mirae.

Immédiatement, elle lança un nouveau sort de foudre, et la barrière électrique reprit instantanément du poil de la bête. Et pas seulement ça, mais…

— Renforcez la barrière ! cria Na Yuna. Afin que les vilaines bestioles restent enfermées.

Elle disait ça comme si elle demandait sa direction à un vieil homme au bord de la route, sans la moindre panique. Toutes les lances se mirent à émettre une aura rose et les éclairs s’en sentirent revigorés une fois de plus.

— Oh merde, même si nous sommes sur le territoire du Clan du Dieu du Tonnerre, on ne peut pas les laisser rafler tous les bénéfices ! Utilisons notre magie de concentration !

— Compris, Maître !

Comme ils utilisaient le nom Magia pour leur Clan, Carina Malatesta ne voulait pas avoir l’air stupide alors que la magie était concernée. Aussi, elle fit le choix de faire montre d’un type de magie qu’ils étaient les seuls à pouvoir manipuler : la magie jointe !

Tous les mages de leur Clan envoyèrent leur mana dans la pierre magique de leur Maître de Clan. Puis, cette dernière l’utiliserait pour lancer un sort ultra-puissant ; des pierres magiques supplémentaires seraient consommées, et le résultat serait des plus probants !

C’était uniquement possible parce que les monstres de deuxième classe avaient commencé à apparaître plus fréquemment sur Terre, et qu’elle pouvait se procurer des pierres magiques plus facilement.

— Grande Chaîne d’Éclairs !

Le sort frappa la lance. Des monstres hurlèrent, les humains aussi. Les uns d’agonie, les autres de joie.

Cet endroit, théâtre d’une bataille qui aurait dû être la plus dure, la plus amère, la plus mortelle, était un lieu d’exécution, de festivités, de compétition et d’harmonie.

Pour tous, sauf pour Yu Ilhan.

— Merde.

Il avait atterri, camouflé, au milieu du champ de bataille, juste après avoir créé la barrière de lances autour de la porte du donjon.

Il avait ordonné à ses Elfes d’attaquer.

Et actuellement, Paté, l’archer, était le premier à y contribuer, puisqu’il tirait des flèches d’un endroit sûr, tandis que les trois autres s’occupaient des monstres de troisième classe qui parvenaient à sortir, amochés, de la barrière de confinement grâce à leur propre attribut de foudre qui les couvrait… quelque peu.

Cependant, qui était en avance sur les autres n’avait pas d’importance. Ce qui en avait, c’était le fait qu’il fût sévèrement déprimé.

— C’est… logique ? bafouilla Yu Ilhan.

— Uhh… Ouais, je crois, confirma Herta, perplexe, elle aussi. J’aurais dû te le dire plus tôt, mais j’ai oublié, puisque tu es tellement hors-normes.

— Ça ne me remonte pas le moral, alors la ferme avec ça.

— Je ne tente pas de te remonter le moral. Je te dis les choses comme elles sont.

Il était déprimé pour une raison tout simple. Lorsqu’il avait tué des centaines de monstres de deuxième classe grâce à l’onde de choc électrique… il n’avait reçu aucune expérience !

— On ne peut plus obtenir d’expérience en tuant des monstres sous le niveau 100, après avoir reçu sa troisième classe. C’est parce que ça n’aidera plus ta croissance.

— Tu n’avais pas besoin de me l’expliquer.

— Mais n’est-ce pas une bonne chose ? Une porte a été connectée à un autre monde abandonné. Maintenant, des monstres plus puissants vont commencer à sortir. Il y aura largement assez de monstres de troisième classe pour toi !

Pour ceux qui combattaient durement, c’était une maigre consolation, mais pour Yu Ilhan, ce n’était rien : son imagination l’avait déjà emporté bien au-delà de ça.

— Et que se passera-t-il une fois que j’aurais nettoyé tout ça ?

Tandis que les autres s’inquiétaient de leur survie immédiate, Yu Ilhan prévoyait déjà le futur, une fois qu’il en aurait terminé. Herta sentit une goutte de sueur froide couler le long de son front.

— Comme la Terre n’est passé que par le premier Cataclysme, il n’y aura pas beaucoup d’autres donjons dans lesquels chasser des monstres de troisième classe. Et même alors, il y aura des donjons dont les monstres normaux seront de troisième classe, une fois le deuxième Cataclysme passé ! Comme celui du Japon !

— Et jusqu’à ce moment ?

— Que dirais-tu de Darus ?

— Les Elfes en ont besoin pour se reconstruire.

— …Alors, tu m’accompagnerais dans un voyage global, afin de voir s’il existe une quelconque autre entrée vers un monde abandonné ?

Herta lui demanda ça, presque sur un ton qu’elle aurait utilisé pour demander un rendez-vous romantique à un amoureux, chose qu’elle n’avait jamais faite. Mais malheureusement, le moment et le lieu étaient parfaitement inconsidérés pour ça, et Yu Ilhan soupira en secouant la tête.

— Je vais simplement élever mon fils. Je vais le rendre OP.

— O…P ?

— Laisse tomber.

Oui, ce devait être le destin. Peut-être Lecidna lui avait-elle donné un enfant parce qu’elle savait qu’il ne pourrait plus gagner d’expérience pendant un long moment, une fois de retour sur Terre ! Vraiment, quelle femelle incroyable.

— Je n’aurais pas dû la laisser mourir. J’aurais dû la garder à mes côtés et j’aurais dû la faire chier sans cesse, pour cet enfant qu’elle m’a donné sans me demander mon avis.

Yu Ilhan grinça des dents, se disant qu’il allait désormais devoir respecter les dernières volontés de ce Dragon. Puis, il sortit une fronde en os de Dragon et attendit son tour.

Tandis qu’il se tournait les pouces en observant Kang Mirae et Carina Malatesta engranger l’expérience, une opportunité arriva.

Au moment où les Clans qui ne faisaient pas partie de l’Alliance de la Ligne de Front se joignirent au combat et offrirent un coup de pouce au moral général, un monstre solitaire, qui s’était rué hors de la porte, comprit immédiatement la situation et bondit, plusieurs centaines de mètres dans les airs.

— Kwaaaaaaaaaaaaaaaaah !

— Bien, se réjouit-il. Celui-là est prometteur.

Oui. C’était évident, pourtant ! Si vous ne pouviez pas passer entre les lances mortelles, alors vous n’aviez qu’à sauter ! Il s’étonnait que le premier à y songer était à peine arrivé. Yu Ilhan fit tourner sa fronde de toutes ses forces.

— Kuaaaaaaakehek !

Le projectile, en os de Dragon, perça la tête du monstre qui venait d’atterrir, et qui s’apprêtait à attaquer les humains.

[Vous avez reçu 24.109.283 points d’expérience.]

[Archives du Grand Loup Sombre (niveau 161) obtenues.]

— Ah, marmonna Yu Ilhan, parfaitement déçu. Celui-là, c’était aussi du menu fretin.

— …

— Que s’est-il passé ?! s’écria quelqu’un.

— C’est Susanoo ! Nous savons qu’il est là, n’est-ce pas ?

— Oui, c’est lui ! Mais le monstre qui vient de mourir… ?

Les gens observaient la scène, et le corps du Grand Loup Sombre qui disparaissait – dans l’inventaire de Yu Ilhan – et réalisèrent qu’ils n’avaient pas le temps pour ça, ils devaient se concentrer sur le combat.

Cependant, cette scène était désormais fermement gravée dans leurs esprits. Même le plus idiot des imbéciles ne pouvait pas ne pas avoir compris.

L’arme de Susanoo, qui avait percé instantanément le corps d’un monstre de deuxième classe trois mois plus tôt, pouvait désormais exécuter un monstre de troisième classe de la même manière !

Raka
Les derniers articles par Raka (tout voir)
EER : Chapitre 109
EER : Chapitre 111

Related Posts

7 thoughts on “EER : Chapitre 110

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com